Trash of Count’s Family Chapitre 316

Je suis blessé (2)

***

Auteur : Yoo Ryeo Han
Traductrice : Moonkissed

***

« …Comme je veux ? »

Cale hocha la tête à la voix du GPS qui avait retrouvé son calme habituel.

« Oui. Je me fiche que tu prennes tout ou que tu le partages avec d’autres. Fais ce que tu veux. »

Mary jeta un coup d’œil entre Cale et les troncs d’arbres. La gloutonne parlait dans l’esprit de Cale tandis qu’il regardait Mary.

– Il faut le purifier. Il y a une limite à ce que les arbres peuvent retenir.

L’arbre mangeur d’hommes dans le territoire Henituse.
Les gens avaient évité la zone désolée autour de l’arbre, mais cette zone n’était pas devenue une zone morte à cause du mana mort.

Tout se serait simplement asséché là-bas.

– Les choses mortes qui ne retournent pas à la nature et restent dans le monde commencent à causer des problèmes aux autres formes de vie.

Comme l’Arbre mangeur d’hommes.
Il pourrait avoir un effet négatif sur la région environnante.

« Hmm ? Tout le monde est là ? »

Cale leva la tête après avoir soudainement entendu une voix.

Il regarda au-dessus d’un tronc d’arbre noir qui avait grandi. L’elfe noir Tasha le regardait depuis le sommet de l’arbre.

Les Elfes Noirs aidaient actuellement les guerriers à restaurer la Jungle après la bataille. C’était parce que les élémentaires de différents éléments étaient très utiles pour les projets de restauration.

« Je me suis précipitée ici, alors je suis heureuse de vous voir tout de suite. »

Tasha avait une expression maladroite sur le visage alors qu’elle sautait du tronc d’arbre.

Cale se tourna vers Tasha au lieu de regarder la silencieuse Mary.
Non, pour être plus précis, il regardait l’homme derrière Tasha qui avait une expression extrêmement choquée sur son visage.

‘Pourquoi est-il ici ?’

Cale avait un regard interrogateur tandis que Tasha ne pouvait que sourire en s’excusant.

« Eh bien, une fois que j’ai rapporté la situation…
– Oh ! Mon Dieu ! Oh, oh, oh ! »

L’homme derrière Tasha la coupa et continua à s’exclamer d’admiration.

Aigoo.

Cale commençait à avoir mal à la tête. Cependant, son corps se mit rapidement à bouger. Il n’avait pas d’autre choix.

« Cet idiot sans valeur n’ose pas voir le visage d’un être aussi vénéré alors que je me tiens sur mes deux jambes !
– Maire-nim !
– Grand-père ! S’il te plaît ! »

Cale et Tasha attrapèrent rapidement Obante, le maire de la ville souterraine des Elfes Noirs, alors qu’il essayait de s’agenouiller.
Le grand-père de Tasha était toujours le même.

– Cet elfe noir agit encore comme ça !

Cale n’eut pas le temps d’écouter la voix excitée de Raon.

« Oh, mon Dieu !
– Grand-père, s’il te plaît ! »

Tasha tenta de l’arrêter, mais le maire elfe noir fut complètement abasourdi en voyant la personne qui se tenait juste devant la tente de Cale.

C’était un homme aux cheveux d’or blanc.
C’était Eruhaben.
La dernière personne à être sortie de la tente de Cale tenait dans sa main un appareil de communication vidéo relié au prince héritier Alberu.
Il était le seul à s’être souvenu d’Alberu alors que tous les autres l’avaient oublié et s’étaient précipités vers la sortie, ainsi que la personne qui observait tranquillement tout ce qui se passait dans un coin de la tente.

L’actuel maire des Elfes Noirs, qui vivait depuis plus de 500 ans, ne pouvait plus penser à rien après avoir senti une présence froide.

‘Ce niveau de présence……!’

Les autres Elfes Noirs, qui n’avaient jamais rencontré de Dragon auparavant, ne pouvaient pas percevoir avec précision la présence d’Eruhaben et du Raon invisible.
Cependant, le maire Obante, qui avait déjà vu un dragon par le passé, fut immédiatement capable de reconnaître la véritable identité d’Eruhaben.

Il eut également des frissons en réalisant qu’il ne pouvait pas sentir la présence de Raon.

‘…Raon-nim est devenu beaucoup plus fort !’

Obante pouvait voir que Raon était devenu beaucoup plus fort que lui car, contrairement à la dernière fois, il ne pouvait pas sentir la présence de Raon alors qu’il était invisible.

« Maire-nim. »

Obante tourna la tête après avoir entendu une voix grave l’appeler.
Il pouvait voir Cale Henituse qui le regardait.

‘…Il est devenu plus fort.’

Il pouvait sentir la présence de la nature s’écouler de Cale. Son élémentaire tournait autour de Cale sans savoir quoi faire.

‘…Cela fait un an maintenant ?’

Cela faisait environ un an qu’ils s’étaient rencontrés pour la première fois.
Qu’était-il arrivé au groupe de Cale pendant ce temps ?

‘La guerre les a rendus plus forts ?’

C’était absurde. Il pensait qu’il y avait une autre raison pour laquelle ils étaient devenus si forts.
Bien que cette raison soit importante, elle n’était pas très importante pour le maire Obante.

Son regard passa ensuite sur Mary.
Elle était comme une petite-fille pour lui.
En même temps, il pensa aux terres de la Mort, ainsi qu’à la Ville Souterraine en dessous de laquelle il était maire.

Il pensa au Cercle du Destin qui avait été transmis de génération en génération.
Ce destin commençait enfin à se manifester dans la génération actuelle.

Il jeta un coup d’œil vers le dragon aux cheveux blanc-or.
Tous deux se regardèrent dans les yeux.

– Ignore-moi.

Il pouvait entendre la voix du dragon.
Obante mit de la force dans ses deux jambes et se redressa.

Cale tressaillit en voyant la façon dont Obante le regardait.
Au lieu d’être passionné, il avait l’air un peu… fou.

‘Qu’est-ce qui se passe avec ce vieil homme ?’

Cale eut des frissons dans le dos en voyant ce maniaque du dragon le regarder avec un regard aussi féroce.

Pat.

Obante posa une main sur l’épaule de Cale et lui chuchota à l’oreille.

« Je mettrai tout en jeu aussi. »

‘De quoi parle-t-il ?
Qu’est-ce qu’il raconte comme bêtises alors qu’il vient à peine d’arriver ici ?’

Cale détourna son regard du maire et se tourna vers Tasha.

« Ah, sérieusement ! Maire-nim, comment pouvez-vous dire ça ?! »

Tasha regarda Cale avec une expression agacée et commença à parler.

« J’ai informé le maire-nim des batailles des Elfes Noirs la nuit dernière. Le maire-nim a alors dit qu’il avait quelque chose à dire à propos de Mary et s’est précipité. Il a également dit qu’il avait quelque chose à vous donner, jeune maître Cale.
– …Mary ? »

Le regard de Cale se tourna à nouveau vers le maire.
Ce dernier commença à parler à ce moment-là.

« Mary. »

Il appela doucement le nom de Mary.

« Oui, grand-père. »

Obante regarda Mary qui répondait calmement comme d’habitude et se souvint de l’époque où elle avait dix ans.

‘Je préfère le mot nécromancien qui fait mal.’

Elle avait choisi de devenir nécromancienne quand on lui avait donné le choix entre devenir mage noir ou nécromancienne.

« Quel genre de nécromancien veux-tu être ? »

Obante posa une question qu’il n’avait pas posée à l’époque. Mary ferma la bouche en entendant cette question.
Le regard d’Obante était trop sérieux pour qu’elle puisse donner une réponse sans réfléchir.
Même s’il était un peu gaffeur, c’était l’elfe noir le plus sage du monde. C’était aussi le gentil grand-père qui lui avait ouvert la voie pour devenir nécromancienne.

Mary regarda vers Cale.
Elle entendit la voix de Raon.

– Bonne petite Mary ! Réponds comme tu veux ! Je te donne même la permission d’utiliser les mots “grande et puissante” pour te décrire !

Marie se mit à sourire sous la robe noire.

Elle s’était fait une idée lors de la dernière bataille contre le maître de la tour qui contrôlait Honte.
Cela ressemblait à l’auteur du livre qu’elle avait étudié.

< Il suffit d'avoir une force presque inégalée. >
< Comme moi. Le Sage de la Mort. >

Mary fit part de ses réflexions à Obante.

« Inégalée. »

Elle avait faim.
Elle avait eu faim en voyant les arbres remplis de mana mort.

La faim était la seule façon que Mary connaissait pour décrire ce sentiment.
C’était parce qu’elle n’avait jamais ressenti ce type d’avidité ou de désir auparavant. C’était différent de l’époque où tout ce qu’elle voulait, c’était voir le monde extérieur.
C’était une avidité aussi profonde qu’un marécage.

Elle voulait devenir plus forte.
C’était sa cupidité et son désir.
Elle avait faim parce qu’elle n’avait pas atteint le niveau qu’elle souhaitait.

« Je veux devenir assez forte pour être inégalée. »

Le maire Obante continua à lui demander gentiment.

« Comme qui ? »

Mary n’hésita pas à répondre.

« Comme le Sage de la mort. »

C’était l’auteur qui lui avait enseigné la voie à suivre pour devenir nécromancien.

< J'espère que tu deviendras encore plus fort(e) que moi. Mon disciple qui lira ce livre. >

Elle voulait lui ressembler.

Tasha tressaillit en entendant la réponse de Mary.
Il y avait quelque chose que son grand-père Obante lui avait dit avant qu’elle ne vienne dans la Jungle en lui disant de protéger Mary.

‘Oui, c’est peut-être simplement la nature qui suit son cours. Il est enfin temps que quelqu’un reçoive la volonté du Sage de la mort.’

Elle s’était alors demandé qui était le Sage de la mort. Le regard de Tasha se tourna automatiquement vers Obante.
Cependant, Obante regardait plutôt Cale. Il ouvrit la bouche pour parler.

« Le Sage de la mort. »

Obante sortit un livre de ses vêtements.
Il s’agissait d’une histoire qui avait été transmise au maire de la ville souterraine depuis des générations.
Le Sage de la Mort.

« Elle est la mort elle-même. »

Elle avait embrassé la mort.
De plus.

« Elle était la seule reine des êtres sombres. »

La lumière et les ténèbres font partie de la nature.
Elle avait été la seule à rassembler les êtres qui ne pouvaient vivre que dans l’obscurité.

« La reine de la mort. » (Ndt : Cette expression a été traduite par Roi de la mort dans le passé, mais comme Obante la décrit comme une femme, elle sera traduite par Reine à partir de maintenant. L’auteur a tendance à utiliser King pour une raison ou une autre, comme il le fait pour Witira…)

Cale se rappela ce que le Maître de la Tour avait dit pendant la bataille, une fois que le
maire elfe noir avait prononcé ce titre.

‘La Reine de la Mort sera si triste. Elle aurait été heureuse qu’un autre nécromancien apparaisse.’

Le Sage de la Mort était la Reine de la Mort.
Cependant, Obante n’avait pas fini de parler.

« C’est elle qui a transformé le désert du Royaume de Caro en Terre de la Mort des Cinq Régions Interdites. »

La Terre de la Mort était la seule des cinq régions interdites où une personne était au centre de la légende.
C’était un désert de sable rouge le jour et de sable noir la nuit.
C’est elle qui avait créé ce désert.

« Elle était la dernière nécromancienne. »

La sage, la reine et l’être final.

« On l’appelait la ‘Reine de la Mort’, car elle était la seule nécromancienne à dominer les mages noirs. »

C’était quelqu’un qui avait atteint le zénith des ténèbres avec une puissance écrasante et inégalée.

« C’est aussi elle qui a créé un lieu de vie pour les elfes noirs. »

Un lieu de vie pour les Elfes Noirs.
Elle avait créé cette grande ville souterraine que l’on appelait la ville de la Mort ou la ville de la Vie.

Cale se souvint d’une autre chose que le maître de la tour avait dite.

‘J’ai à peine réussi à me débarrasser d’eux. Les elfes noirs aussi. Je pensais que j’avais asséché leurs graines.’

Le maître de la tour de la cloche des alchimistes pensait que les elfes noirs avaient également disparu.
Pourtant, ils vivaient sous la Terre de la Mort.
Obante se mit à sourire.

« C’est une longue histoire à expliquer, mais les mages noirs ont aussi essayé de tuer les elfes noirs.
– …Grand-père ! C’est vrai ? »

Tasha demanda, choquée, tandis qu’Obante se contentait de secouer la tête en disant que c’était de l’histoire ancienne.

« Les Elfes Noirs étaient responsables de la beauté de la ville Souterraine, mais c’est le Sage de la Mort qui nous a fourni cet endroit à l’origine. »

Obante ferma les yeux, comme s’il pensait à cette histoire qui ne se transmettait que de maire en maire.

Les Elfes Noirs ne haïssaient pas les humains qui les méprisaient génération après génération.
Pourquoi ?

Parce que chaque elfe noir responsable de la ville souterraine leur avait dit quelque chose il y a bien longtemps.

‘Les humains sont semblables à nous.
Ne les détestez pas tous.
Il y a des humains qui souffrent comme nous.’

Ils ne pouvaient pas haïr tous les humains, car c’était un “humain” qui avait fourni aux elfes noirs un endroit où vivre.

Obante regarda Cale et continua à parler.

« Je mettrai toutes nos forces en avant pour vous aider tous, et… »

La main ridée du vieil homme se porta à l’épaule de Mary.

« Nous aiderons Mary. »

On dit que la Sage de la Mort a dit quelque chose avant sa mort.

< Le prochain roi de la mort ne peut être qu'un nécromancien. > (Ndt : “roi” pour que ce soit général, car elle n’aurait pas pu savoir s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme, mais notre Mary fera une merveilleuse reine ! )

L’elfe noire Obante ne pouvait qu’être d’accord avec cela.
Pourquoi ?

Parce que les elfes noirs, les mages noirs et les autres êtres des ténèbres ne connaissaient pas la douleur que les ténèbres pouvaient apporter.
Ils ne connaissaient surtout pas la mort.

Cependant, les nécromanciens avaient toujours gardé la douleur et la mort à leurs côtés.

< La position de roi est quelque chose que seul quelqu'un qui a connu le fond du trou et le point le plus bas peut atteindre. >

Obante réfléchit au mot “destin”.

10 ans.
Un enfant s’était échappé d’une ville humaine et avait couru à travers le désert pour survivre. Cet enfant était devenu un nécromancien à l’apparence répugnante.
Et puis, la magie noire était réapparue dans le monde une fois que cet enfant était revenu dans le monde, dix-sept ans plus tard.

Beaucoup de choses qu’Obante n’avait jamais imaginées se produisaient.

Le poste de “maire de la ville de la mort”.
Les Elfes Noirs n’avaient jamais eu de roi, même si la tribu des Baleines, moins nombreuse, en avait un.
La majorité des Elfes Noirs n’en connaissaient pas la raison, car cela faisait trop longtemps, mais le maire, lui, la connaissait.

Le poste de roi était déjà occupé.

Obante tapota l’épaule de Mary au regard vide avant de tendre le livre qu’il tenait à Cale.

« C’est le livre sur la magie noire que le Sage de la mort a laissé derrière lui. »

Il avait offert ce livre à Mary en même temps que celui du nécromancien.

« Le Sage a dit que ce livre et le livre du nécromancien auraient des propriétaires différents. »

Cale reçut le livre couvert de noir.
Il n’y avait pas de titre sur le livre noir.

« Le Sage a dit que le propriétaire légitime de ce livre saurait qu’il lui appartient une fois qu’il aura lu la première page. »

Obante disait à Cale de lire ce livre comme Mary avait choisi le livre du nécromancien après l’avoir lu.
Cale ouvrit le livre noir avec une expression étrange sur le visage.

Flip.
Il pouvait voir ce qui était écrit sur la première page.

‘Oh, tu veux bien regarder ça ?’

Cale se mit à sourire.
Il y avait une phrase écrite sur le livre noir.

< Trouvez le miroir. >

Le miroir.
Il pensa à la Condamnation du Soleil. C’était un objet divin.

Cale eut soudain froid dans le dos.

Il commença à se demander à quel point les cinq premiers volumes de “La naissance d’un héros” ne contenaient pas d’histoire.
Comment les choses étaient-elles liées ?
Peut-être que tout avait changé en raison d’une relation de cause à effet, maintenant que nous étions dans le “monde réel”.

Cale vit une image apparaître dans son esprit après avoir lu la phrase suivante.

< Tirez l'épée. >

Elle partait du centre de l’Empire. L’image dans son esprit partait du bas de la tour de la cloche des alchimistes.

< Et remettez-la à votre guerrier. >

Le regard de Cale se tourna vers le Saint Jack.

< Guerrier, avance sans hésiter. >

Il se tourna ensuite vers Mary.

< La Reine de la Mort te créera un chemin. >

Les jumeaux du Dieu Soleil et la Reine de la Mort.
Cale eut des frissons en pensant à l’image qu’ils allaient créer dans l’Empire.
C’était le bon type de frissons cette fois-ci.

Il pouvait voir la chute de la Tour de la cloche des alchimistes, la plus haute tour du continent occidental.


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser