Trash of Count’s Family Chapitre 317

Je suis blessé (3)

***

Auteur : Yoo Ryeo Han
Traductrice : Moonkissed

***

Le regard de Cale, qui s’était posé sur le livre noir, se tourna vers Mary et Obante.
Mary commença à parler.

« …J’ai faim, non, je souhaite devenir plus forte. »

Il n’y avait qu’une seule réponse que Cale pouvait donner à cela.

« Commence. »

Il était temps d’aller purifier les choses.
Cependant, une voix l’arrêta à ce moment-là.

– Un jour.

Cale se retourna.

C’était l’appareil de communication vidéo dans la main de l’ancien dragon Eruhaben. Le prince héritier dit une dernière chose avant de mettre fin à l’appel.

– Rendez-vous à l’Empire un jour plus tard.

Cale, qui prévoyait de s’y rendre immédiatement après que Mary ait terminé, réfléchit un instant avant de hocher la tête.

« Je le ferai. »

L’appel se termina avec sa réponse.
Cale regarda autour de lui.

Il y avait des troncs d’arbres tissés ensemble comme des toiles d’araignées noires sous le soleil éclatant.

* * *

Devant la tente de Cale. Obante, le maire elfe noir, caressait un tronc d’arbre noir.

‘Ils sont énormes.’

Les troncs noirs semblaient interminables. Il pouvait sentir le mana mort qu’ils contenaient essayer de s’échapper.
Il y en avait tellement qu’il ne pouvait pas dire combien de mana mort il y avait dans tous ces troncs d’arbres noirs.

‘Mary deviendra bien plus forte si elle absorbe tout cela.’

Bien sûr, il lui était impossible de tout absorber à cause de la quantité.
Obante était déçu, mais il ne pouvait rien y faire.

La force n’était pas quelque chose que l’on pouvait acquérir autant que l’on voulait juste parce qu’on le voulait.

C’était un peu comme les niveaux de l’art du sabre et de la magie.
Un épéiste débutant serait inutile, même avec l’aura.

Tout n’était équilibré que lorsque vous aviez juste assez de force pour correspondre à votre niveau.
Si l’on mangeait trop d’un coup, on risquait de tomber malade.

C’est pourquoi il était à la fois satisfait et inquiet de l’hésitation de Mary.

Cale avait dit à Mary d’avoir tout ce mana mort.
C’est pourquoi Mary hésitait.

Elle était probablement inquiète de prendre tout le mana mort toute seule alors que les elfes noirs avaient travaillé avec elle la nuit dernière.

Obante pensa que cela ressemblait beaucoup à Mary alors qu’il s’approchait d’elle.

« Mary. »

Elle se tourna vers lui lorsqu’il l’appela.

« Nous allons bien, alors prends-en autant que tu veux, non, autant que tu en as besoin pour te rassasier. »

Mary pouvait voir Tasha et les elfes noirs hocher la tête derrière Obante. Ils s’étaient tous rassemblés devant la tente de Cale à un moment donné.

« Oui, nous avons aussi des élémentaires !
– Nous avons déjà absorbé une grande quantité de mana mort en purifiant le désespoir noir la nuit dernière. »

Tous hochèrent la tête.

« Mary, tu peux tout avoir ! Tu as beaucoup souffert dans toutes ces batailles jusqu’à aujourd’hui.
– C’est vrai.
– Tu es la plus célèbre des habitants de notre ville et celle qui a travaillé le plus dur ! Tu mérites une telle récompense !
– C’est vrai ! »

Les Elfes Noirs jouèrent les uns avec les autres tout en poussant Mary à absorber rapidement tout le mana mort.
Les guerriers elfes noirs étaient tous âgés d’au moins 100 ans. Mary, âgée de 27 ans, était comme leur plus jeune sœur ou nièce.

Le regard de Mary dépassa les elfes noirs et se porta sur Cale.
Ce dernier lui fit un signe de tête pour qu’elle fasse ce qu’elle voulait.
Mary commença lentement à marcher après avoir vu cette expression stoïque.

Tasha se mit à crier dès que Mary commença à bouger.

« Tous les guerriers se dispersent !
– Oui, madame !
– Oui, madame ! »

Les elfes noirs commencèrent rapidement à grimper sur les troncs d’arbres noirs. Tasha continua à leur donner des ordres.

« Faites le tour de la section 7 et dites aux gens de s’éloigner des troncs d’arbres noirs ! »

Elle ajouta ensuite .

« Faites-leur savoir que la purification commence ! »

Bruissement…
Les Elfes Noirs se mirent en mouvement, laissant derrière eux le bruissement des feuilles en guise de réponse.
On pouvait entendre leurs voix tout autour d’eux.

« La purification va commencer !
– Éloignez-vous des arbres noirs ! »

Les voix se faisaient plus discrètes à mesure qu’elles s’éloignaient de la tente, mais cela montrait qu’elles atteignaient toutes les parties de la section 7.

Mary prit une grande inspiration en entendant les voix.

« Huuuuu. »

Cale pointa du doigt un endroit pendant qu’elle faisait cela.

« Ta marque est toujours visible là-bas. »

Sa marque. Mary commença à marcher vers la marque qu’elle avait faite.

C’était l’endroit où elle avait accidentellement absorbé le mana mort plus tôt. Elle leva la tête une fois arrivée.

De gros troncs d’arbres couvraient le ciel.
Le ciel de printemps était magnifique, mais elle ne pouvait pas en profiter parce qu’il était couvert par les troncs d’arbres tressés.

Elle touchait ce tronc d’arbre en ce moment même.

Mary remit sa main sur le côté de l’arbre qui avait été purifié, de la taille de sa paume.
Elle ferma ensuite les yeux.

Elle avait faim.
Elle voulait devenir plus forte.

Vivre avec du mana mort était douloureux et difficile.
C’était pour cela que Mary avait choisi cette voie.

Cependant, une voix résonnait dans son esprit.

‘Ne te fais pas de mal pour faire ça.’

Elle se souvenait du sérieux des yeux de Cale et de sa main faible qui s’était agrippée à elle, ainsi que du bouclier argenté du petit dragon qui la protégeait.
C’était toutes les choses qu’elle avait dû affronter après avoir pris la décision d’aller voir le monde extérieur.

Baboum ! Baboum ! Baboum !
Mary sentait son cœur battre à tout rompre à l’intérieur d’elle. Elle tremblait de joie et de peur.

Elle tremblait de joie et de peur. Boum !
Elle acclamait la grande quantité de mana mort à l’intérieur des troncs d’arbres.
Boum ! Boum !
Elle avait peur de la vie de douleur de la nécromancienne qui continuerait probablement même après avoir absorbé tout cela.

Ces émotions se mélangeaient dans son esprit.
Cependant, Mary savait qu’il était impossible qu’il n’y ait que de bonnes choses qui arrivent dans le monde.

Ooooooo-

Cale leva la tête.
Les troncs d’arbres noirs commencèrent à trembler, non, ils commencèrent à pleurer.
Il redescendit la tête.

De la fumée noire commença à apparaître autour de Mary. La fumée entourait Mary comme s’il s’agissait d’un bouclier.
Cette vision était choquante, mais les gens autour de Cale ne pouvaient pas se concentrer là-dessus.

Ooooooo-
Oooooo-
Ooooooo-

Le grondement des arbres commença à s’intensifier.
Les cris qui n’avaient commencé qu’autour de Mary s’étendaient à toute la section 7.

« …Qu’est-ce qui se passe ?
– Qu’est-ce que… ? »

Les gens autour de la section 7 arrêtèrent tous ce qu’ils faisaient.
Les Elfes Noirs qui disaient aux gens de s’éloigner des arbres noirs s’arrêtèrent également de marcher. Ils regardèrent alors sous leurs pieds.

Chhhhh.
Un tronc d’arbre noir tremblait.

L’un des elfes noirs demanda, choqué.

« …Déjà tout ce chemin ? »

Il regarda autour de lui.
Il se trouvait à l’extrémité nord de la section 7.
Le grand tronc d’arbre sur lequel il marchait, ainsi que les petites branches autour de lui, pleuraient tous.

« …Qu’est-ce que Mary essaie de faire ? »

Il tourna la tête.
Il regarda vers la zone autour du palais où Cale et Mary devraient se trouver.

C’était à ce moment-là.

Ooooooo-
Les arbres avaient soudainement cessé de pleurer.

Shhhhhhhhhhhhh-
Les feuilles avaient commencé à bruisser sous l’effet du vent printanier.
Dans ce silence, Cale regarda vers Mary.

Plus précisément, il regardait le tronc d’arbre qu’elle touchait.
Le tronc noir changeait de couleur à mesure qu’elle absorbait le mana mort qui s’y trouvait.

Il devenait blanc.
La petite surface de la taille de la paume de Mary était devenue blanche.

Le bouclier indestructible.
L’arbre noir avait changé lorsque Cale avait reçu l’ancien pouvoir.

Il était devenu blanc.
Il était devenu vert.
Il était devenu beau.
L’apparence avait changé.

Cale attendait.
Il attendait que Mary lui montre des changements.
À la fin de cette attente…

Shhhhhh-
C’est au moment où la brise printanière s’était arrêtée et où les feuilles avaient cessé de bruisser que Cale ressentit des frissons dans tout son corps.

C’est en train de changer.

Les troncs d’arbres noirs devenaient blancs, à partir de l’endroit où la main de Mary les touchait.

« …Ah ! »

Litana poussa un soupir.
Cependant, Cale ne regardait que Mary.

Des feuilles vertes commencèrent à pousser sur les troncs d’arbres blancs qu’elle touchait.
Elles avaient ensuite commencé à s’étendre.

« …Qu’est-ce que c’est ? »

Plop.
L’un des hommes de la jungle laissa tomber la pelle qu’il tenait à la main.

Les troncs d’arbres noirs, vestiges de la bataille passée, devenaient complètement blancs et se remplissaient de feuilles vertes.

C’était magnifique.

Le citoyen de la Jungle et les guerriers qui rétablissaient la situation normale levèrent la tête avec des expressions vides.
Les fils noirs couvrant le ciel avaient disparu, se transformant en fils blancs encore plus brillants que le ciel.

La vitesse de changement continuait d’augmenter.
Nord, Sud, Est, Ouest.
Les troncs d’arbres devenaient rapidement blancs, sans se soucier de savoir s’ils se trouvaient près du palais, du quartier des affaires ou du quartier résidentiel.

L’une des personnes qui observait la scène commença à parler.

« C’est trop rapide ! »

La voix inquiète venait de l’elfe noire Tasha. Obante lui cria après.

« Ce, cette grande quantité ! C’est dangereux ! »

Obante regarda rapidement autour de lui.

Mary absorbait le mana mort trop rapidement.
De plus, elle en absorbait une trop grande quantité.

C’était dangereux pour Mary.
Il y avait forcément des niveaux de croissance, l’avidité n’était donc pas une bonne chose.

Tasha comprit la situation en voyant l’expression sérieuse d’Obante. Elle regarda vers Mary et s’approcha un peu d’elle.
Elle put alors voir clairement Marie qui était entourée d’un brouillard noir.

Sa main posée sur le tronc d’arbre tremblait.
Ses veines noires qui ressemblaient à des toiles d’araignée semblaient prêtes à exploser.

Tout son corps tremblait.
Tasha pouvait voir que de la sueur tombait du visage de Mary qui était couvert par la capuche. Mary transpirait beaucoup.

‘Elle en fait trop.’

Tasha tendit rapidement la main vers Mary et commença à parler.
Elle ne pouvait pas laisser Mary se blesser. Depuis son plus jeune âge, Mary était souvent entrée dans la mort et en était sortie. Elle ne voulait plus la voir souffrir.

Cependant, sa main s’arrêta avant d’atteindre l’épaule de Mary.

« …Je… p- »

On pouvait entendre la voix de Mary à travers la robe noire.

« …Je, je peux le faire. »

Ce n’était pas sa voix mécanique.
C’était une voix extrêmement tremblante, mais pleine de volonté.

Tasha retira sa main.
Elle entendit une autre voix à ce moment-là.

« Tu te souviens de ce que j’ai dit, n’est-ce pas ? »

C’était la voix de Cale.
Mary ferma les yeux après avoir entendu la voix de Cale.

‘Ne te fais pas de mal en faisant ça.’

Elle se souvenait de ce qu’il avait dit.
Mary pouvait sentir le mana mort couler vers elle comme de l’eau.

Ces choses qui étaient attachées à l’intérieur des arbres étaient pleines de désespoir et de chagrin.
Elle pouvait sentir les âmes des gens qui avaient connu une mort injuste, même si ce n’était pas le désespoir noir.

‘…J’ai atteint ma limite.’

Mary sentit ses veines comme si elles allaient éclater à cause du mana mort qui y circulait.
Son corps entier tremblait violemment.
Mary put entendre une voix une fois qu’elle eut fermé son esprit.

‘Mary, continue de courir ! Continue de courir sans te retourner !’

C’était la voix de sa mère.
Sa mère lui avait dit de courir car elle était en train de mourir empoisonnée par le mana mort.

Mary ne se souvenait de rien avant l’âge de dix ans.
Le seul souvenir qu’elle avait, c’était la voix de sa mère lui disant de courir et le sable mou poussé par ses pieds.

Elle avait enfin l’impression d’en comprendre la raison.

C’était parce que c’était dans l’obscurité.
Ils étaient dans le désert, la nuit, et le sable était devenu noir. Elle avait aussi vu la fumée noire du mana mort.
Tout était noir.

C’est pourquoi elle ne se souvenait que de la voix de sa mère et de la sensation du sable, même lorsqu’elle faisait de son mieux pour se souvenir de son passé. C’était tout ce qu’il y avait à se rappeler de ce jour-là.

Mary se mordit les lèvres.

Parfois, elle avait pensé qu’elle ne pourrait pas profiter du beau ciel à cause de ces troncs d’arbres noirs.
Mais ce n’était plus le cas aujourd’hui.

‘Bonne petite Mary ! Je vais te montrer le ciel nocturne ! L’humain viendra aussi avec nous !’
‘Soupir.’
‘Humain, ne soupire pas ! Souris ! Aujourd’hui est un bon jour !’

Elle put ressentir et apprendre tant de choses grâce à la décision qu’elle avait prise.

‘…Ces troncs d’arbres noirs…
…La toile d’araignée noire…
…Ces veines qui couvrent mon corps…’

Ils ne pouvaient pas l’empêcher de s’approprier le monde.

Mary reçut tout le mana mort qu’on lui poussait.

Le bruit du vent autour de ses oreilles.
La lumière du soleil à travers les fissures des troncs.
L’odeur de la forêt à son nez…

Elle les accepta tous.

Mary ouvrit les yeux.
Elle pouvait voir le tronc d’arbre.
Le tronc noir était devenu blanc.
Elle accepta également l’arbre blanc.

‘Je suis vivante.
Je suis capable de tout assimiler, même si mes veines sont devenues noires.’

Ooooooong-
La fumée noire autour de Mary commença à gronder.
Les autres firent quelques pas en arrière pour ne pas se mettre en travers de son chemin.

C’est à ce moment-là.

Chhhhhh-

Les feuilles vertes sur les troncs d’arbres blancs commencèrent à bruisser.
Il n’y avait pas de vent.
Pourtant, les feuilles bruissaient.

Et une fois que ce bruissement s’arrêta…

Ooooooo-

Toute la fumée noire fut absorbée par le corps de Mary.
Elles disparurent sans laisser de traces.

Le silence s’empara de l’endroit.
Litana leva la tête.

Elle pouvait voir les beaux arbres blancs à travers le silence.
Ils brillaient d’un blanc pur, comme s’il s’agissait d’un magnifique paysage créé pour eux par la bénédiction de la nature.

« …Non ! »

Litana tourna urgemment la tête au cri de Cale.

Cale étreignit Mary qui titubait.
Son corps tremblait à l’intérieur de la robe noire. Cale pouvait voir Mary lever la tête vers lui.

Il pouvait voir ses yeux à travers le masque qu’elle portait pour couvrir son visage.
Les coins de ses yeux se recourbaient joliment, contrairement aux veines noires qui entouraient ses yeux.

On entendait sa voix qui ressemblait à celle d’un GPS.

« Je suis pleine. »

Cale ne put s’empêcher de rire.
Il entendit alors des voix au loin.

« La purification est terminée !
– Purification complète !
– La section 7 a été complètement purifiée ! »

Les Elfes Noirs criaient en courant vers eux.
Les habitants de la Jungle qu’ils croisaient se mirent tous à applaudir !

Cale entendit la voix de Raon à ce moment-là.

– Humain ! Mary est une bonne fille ! Elle est grande, puissante et belle !

Il ignora Raon qui disait quelque chose de si évident alors qu’il essayait de soutenir Mary. Cependant, Raon n’avait pas encore fini.

– Oh.

Le Dragon laissa échapper un court soupir d’admiration.

– Mary est vraiment forte maintenant.

‘Oui, oui.
Bien sûr, elle doit devenir plus forte après avoir mangé autant de mana mort’.

– Choi Han va perdre.

Quoi ?

Cale sursauta.

– Mary battrait probablement Choi Han six fois sur dix s’ils se battaient. Notre Mary est incroyable !

‘Wow.’

Cale lève le pouce vers Mary qui le regardait.

* * *

Le lendemain.
Le visage de Cale ressemblait à une crêpe plate alors qu’il finissait de se préparer à se rendre à l’Empire le lendemain, comme le prince héritier Alberu lui avait demandé de le faire.

« Qu’est-ce que ce putain de prince héritier a réussi à faire en une journée ? »

C’est alors que Cale poussa un cri de colère.

Beeeeeep- Beeeeeeep-

Les appels d’urgence se succédaient à l’intérieur de la tente.

« Humain ! Nous avons un autre appel ! »

Raon commença à lire les messages laissés sur le dispositif de communication vidéo.

« Cale ! C’est Toonka ! Es-tu vraiment mort ? Non, c’est ça ? Décroche ! »

Le Dragon noir lisait les messages sans s’arrêter.

« Jeune maître-nim, c’est Billos. J’ai entendu une rumeur bizarre… Vous êtes vivant, n’est-ce pas ? Je suis inquiet car je n’arrive pas à vous joindre. »

Le commandant Toonka du Royaume de Whipper, puis Billos de la Guilde Marchande Flynn, qui devrait se trouver dans l’Empire.

« Jeune maître-nim ! Mon Dieu ! J’ai menacé le Dieu de la mort et j’ai dit qu’il valait mieux qu’il ne vous arrive rien ! Vous allez bien, n’est-ce pas, jeune maître Cale ? Appelez-moi si vous allez bien. Ce doit être un mensonge que vous soyez mort ! »

Et même la prêtresse folle Cage.
Il reçut encore quelques appels après cela. Celui que Cale ne pouvait pas croire le plus était le message de son père, le comte Deruth Henituse.

« Faire semblant d’être mort, hein. Je t’encouragerai. Je t’aiderai aussi. »

Cale se brossa le visage avec ses deux mains.

Pourquoi suis-je mort ?!

« Humain ! On n’arrête pas de recevoir des appels ! »

‘Ça me rend dingue.’

Cale pouvait voir Raon pencher la tête en signe de confusion.

« Notre humain est toujours en vie ! Pourquoi les gens disent-ils toutes ces choses bizarres ?! »

Raon gloussa alors comme si c’était drôle. L’ancien dragon gloussait lui aussi à côté de lui.
Cale, qui fronçait les sourcils, réussit enfin à sortir quelque chose.

« …Le prince héritier. »

Qu’est-ce qu’il a bien pu faire en une journée ?

La rumeur selon laquelle Cale était mort au lieu d’être blessé le rendait fou.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Satoru monamour
4 mois il y a

Merci pour ton travail de traduction 🥰

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser