the beginning after the end Chapitre 55

Début du match

Mon corps ne pouvait s’empêcher de trembler de colère réprimée à l’idée d’être dans la même classe que ce morveux de Lucas, et parmi toutes les classes, celle du combat en équipe. L’ironie malsaine d’avoir ce traître dans une classe axée sur l’apprentissage de la cohésion d’équipe dans les batailles me donnait presque envie de rire.

Nos regards se sont croisés mais il m’a regardé avec apathie, comme si j’étais un insecte sur le sol.

« Bien ! Tout le monde est là ! » une voix forte retentit soudainement sur le terrain. Alors que tous les élèves commençaient à tourner la tête pour localiser d’où venait la voix, j’ai levé les yeux pour voir une énorme bête de mana ressemblant à un faucon qui planait au-dessus du terrain.

Cette bête mesurait au moins 4 mètres de long et son envergure dépassait largement les 8 mètres. Avec ses serres acérées repliées sous elle, la bête a lentement fait sa descente, révélant une femme bien faite avec une épée géante attachée à son dos, debout sur le dos du faucon.

« Bienvenue ! Je m’appelle Professeure Glory, et c’est moi qui vais vous enseigner à tous, les morveux ! Ce Faucon Flamboyant est Torch, mon précieux lien. »

La première chose que j’ai faite a été de mesurer le niveau du noyau de mana de notre professeure, mais en essayant d’inspecter son niveau, j’ai ressenti une douleur aiguë et soudaine à la tête lorsque le Professeure Glory m’a jeté un regard. Elle m’a fait un sourire confiant et a regardé dans ma direction. En sautant de son Faucon Flamboyant, elle a fait le tour du groupe d’élèves de sa classe. Elle a étudié chacun des élèves qu’elle a croisé, elle a regardé de plus près certains d’entre eux avant de se diriger vers moi.

Il n’était pas inhabituel pour les mages de construire des défenses autour de leur stade du noyau de mana, surtout ceux de haut niveau. Il était également beaucoup plus difficile de cacher quel élément ils utilisaient, puisque les particules de mana de leur élément les entouraient naturellement. La plupart des mages ne ressentaient pas le besoin de cacher leur attribut élémentaire, donc ce n’était pas un problème même s’ils ne pouvaient pas le faire, mais inutile de dire qu’il était surprenant de voir la force des défenses du Professeure Glory.

Je ne pouvais pas dire quel était son niveau de base ou même son attribut élémentaire. Bien que j’aie réussi à masquer mon niveau de base, je devais utiliser des sceaux pour cacher complètement mes attributs élémentaires. Je ne savais pas si elle utilisait des sceaux comme moi, mais une chose était sûre : elle savait que c’était moi qui l’inspectais.

« Je dois dire que vous avez placé la barre très haut pour toutes les autres classes. » a-t-elle annoncé après avoir inspecté Lucas. Elle a pris un peu plus de temps pour inspecter le Comité Disciplinaire et les membres du conseil des élèves, hochant la tête de temps en temps.

« Eh bien, si ce n’est pas mon tout nouveau collègue, Arthur Leywin. C’est un plaisir de te rencontrer. » le professeure Glory m’a fait un sourire enjoué, comme si elle avait envie de me taquiner.

Les étudiants ont commencé à murmurer parmi le groupe dans la confusion.

L’un des hommes de la classe supérieure a levé la main. « Professeure Glory, que voulez-vous dire par collègue ? »

« Ah ! La plupart d’entre vous l’ont probablement vu à la cérémonie de remise des diplômes ce matin, mais ce garçon est un officier du Comité Disciplinaire de première année. Un vrai prodige, si je peux me permettre. Il est aussi le nouveau professeur du cours de Manipulation Pratique du Mana que vous avez tous suivi pendant vos années d’études. » Elle m’a donné une tape ferme dans le dos.

« QUOI ? !! »

« Vous n’êtes pas sérieuse, professeure ! »

« Si ce morveux est un professeur, alors je suis le roi de ce continent ! »

« Qu’est devenue cette académie, pour accepter un nouveau comme professeur ? »

« Comment c’est possible ? Même les meilleurs élèves de dernière année ne sont pas choisis pour être professeurs, mais ce première année oui ? »

Les différents bruits de protestations me firent soupirer. Ils devaient bien finir par l’apprendre, mais il aurait fallu un peu plus de temps aux élèves de la classe supérieure pour découvrir cette nouvelle, étant donné qu’ils n’avaient pas vraiment d’informations sur les classes de division inférieure.

« GRRRR~ » La fourrure de Sylvie s’est dressée sur la pointe des pieds tandis qu’elle grognait en direction du groupe d’étudiants. « Papa est plus fort que vous tous réunis ! »

Tout le monde avait vu Sylvie à présent, que ce soit en passant par l’académie ou lors de la cérémonie de remise des diplômes plus tôt dans la journée, donc personne ne se souciait vraiment de la minuscule bête de mana sur ma tête qui pouvait devenir assez grosse pour les avaler entièrement.

« Allez, allez ! Avant de sauter directement dans les plaintes, nous devrions avoir plus de foi dans la décision de la directrice. Il s’est qualifié dans une certaine mesure en battant le professeur qui enseignait la classe auparavant ! » Elle m’a fait un clin d’œil.

« Mais Professeure Glory ! Les professeurs de première année ne sont pas si bons que ça ! Je parie que certains des étudiants de la classe supérieure pourraient les battre ! » Une autre série de plaintes a été émise, me faisant somnoler. Ça devait être le coma alimentaire du déjeuner.

« Haha ! Pour être honnête, ça me démange de tester ta force, mon garçon ! Malheureusement, la Directrice Goodsky nous a bien fait comprendre que nous ne devions pas faire ça. Alors ces élèves vont te tester à ma place ! » Elle a mis ses mains sur ses hanches, souriant par anticipation.

A ce moment-là, j’ai remarqué que le feu brûlait soudainement dans les yeux de certains des étudiants masculins qui me regardaient. Je pouvais presque voir les mots qu’ils pensaient gravés sur leur visage.

Je vais tuer cet enfoiré.

« Pour qui se prend-il, ce morveux ? »

« Meurtre, meurtre, meurtre, meurtre… »

« Je suis jaloux. Pourquoi est-il aussi beau ? Il faut qu’il meure. »

Les étudiantes, en revanche, avaient un regard qui me faisait encore plus peur. Leur regard m’ont fait penser à des hyènes regardant de la viande fraîche bavant presque devant la « marchandise » que j’étais soudainement devenue pour elles.

En jetant un coup d’œil à Tess, j’ai remarqué qu’elle avait un air surpris sur le visage, ses lèvres se retroussant légèrement en signe de fierté, mais quand elle a remarqué que je la regardais, elle a rapidement détourné le regard, les oreilles un peu rouges.

*Soupir*, tu sais… c’est pas bizarre que tu me parles.

Clive, quant à lui, se renfrogna avec mépris tandis que Lucas me regardait en levant le sourcil avec un intérêt renouvelé, comme si j’étais passé du statut d’insecte à celui de mammifère.

« La directrice Goodsky m’a dit d’y aller doucement avec mes cours de niveau supérieur jusqu’à ce que je m’adapte à l’école. C’est mon premier jour, après tout. » j’ai essayé de m’en sortir. Me battre contre ces adolescents pleins d’hormones n’allait pas bien se terminer.

« Oh, allez ! Ce n’est pas drôle, n’est-ce pas ? Pour être respecté, il faut faire preuve d’un certain niveau de compétence, tu sais ? C’est juste pour nous prouver que tu es réellement capable d’être dans cette classe de division supérieure. N’est-ce pas, la classe ? » a-t-elle crié.

« Ouais ! »

C’était un camp d’entraînement militaire ou quoi ? Pourquoi y avait-il toujours une raison de faire mes preuves dans n’importe quelle situation ?

« *Soupir*… Qu’aviez-vous en tête, Professeure Glory ? » J’ai dit en vain. Cela n’allait pas finir et je ne voulais pas gaspiller ma salive à discuter avec des gens qui ne voulaient pas entendre la logique.

« N’aie pas peur ! Je suis une femme juste et équitable ! » s’est-elle emportée.

Juste et équitable, mon cul.

J’ai eu l’impression qu’elle venait de lire dans mes pensées car elle a enroulé son bras bien bâti autour de mon cou et l’a serré. Contrairement à la poitrine d’Angela des Twin Horns, la sienne était musclée et dure, pas très différente de celle d’un homme.

« Nous allons commencer ce semestre en jouant à un petit jeu ! Ne suis-je pas si gentille ? » D’après l’expression de son visage, c’est elle qui était la plus excitée à ce sujet. Continuant, elle a dit « Alors ! Quel genre de jeu devrions-nous jouer… une bataille d’équipe simulée ? Une guerre ? »

« Que diriez-vous d’avoir les trois officiers du Comité Disciplinaire dans la même équipe, Professeure ? J’ai l’impression que ça pourrait être un bon moyen de nous entraîner sur le travail d’équipe aussi. » Curtis a levé la main tandis que Claire acquiesçait à côté de lui.

« Hmmm, pas une mauvaise idée ! » répondit-elle en se frottant le menton.

« Mais Professeure, Curtis et Claire sont les meilleurs élèves de cette académie ! Ce ne serait pas juste de les avoir tous les deux dans la même équipe que lui. » a argumenté un grand adolescent aux cheveux noirs.

« C’est vrai… Ahah ! Je sais ! Pour l’équipe DC, nous ferons jouer à Arthur le rôle du roi, le match se soldant par une perte immédiate s’il est mis hors de combat. Je pense que ça devrait être juste. Maintenant, qu’en est-il de l’autre équipe ? » Comme si elle se parlait à elle-même, elle commença à marmonner des candidats possibles quand une main se leva.

« Professeure. Que diriez-vous d’avoir le président du conseil des élèves et moi comme adversaire ? » Clive a suggéré.

« Quoi ? » Tess tourna la tête vers Clive, surprise. Mais avant qu’elle n’ait la possibilité d’objecter, le professeur Glory a joint ses mains.

« OHH ! Maintenant les choses deviennent intéressantes ! Mais il serait injuste de n’avoir que vous deux contre les trois. » Elle a regardé autour du groupe d’étudiants.

« Je pense que le président et moi suffiront si la règle de perte immédiate affectant Arthur Leywin est appliquée. » a-t-il déclaré sérieusement.

« Je me porte volontaire pour faire partie de l’équipe du conseil des élèves. » dit calmement Lucas Wykes en s’appuyant sur son bâton.

« Hmmm, M. Wykes, notre autre génie de première année… Très bien ! Ce serait une bonne occasion de voir tes capacités en action aussi ! » Je pouvais voir qu’elle avait un petit doute. Peut-être avait-elle entendu des rumeurs à son sujet.

Certains des autres élèves ont gémi de déception de ne pas avoir eu la chance de me battre et d’être dans la même équipe que le président du conseil des élèves, mais tout le monde était clairement excité de voir le match.

« Le match aura une limite de temps de 30 minutes, où nous aurons une courte discussion et une décomposition de celui-ci après. Veuillez vous équiper ! » Avec cela, une pile de ce qui ressemblait à des équipements d’exercice est tombée au sol hors de l’anneau dimensionnel du Professeur Glory.

Devenue sérieuse, elle a commencé à expliquer. « C’est un équipement spécial conçu par les artificiers pour mesurer la quantité de dégâts infligés. Cet équipement s’activera, en émettant un bruit strident, si les dégâts qu’il subit dépassent le seuil qui est crypté en lui. Si quelqu’un choisit d’ignorer cet avertissement et continue à se battre ou à jeter des sorts, il sera immédiatement expulsé de ma classe et d’autres conséquences possibles concernant votre séjour ici en tant qu’étudiant pourraient en découler. Cette règle s’applique à toutes les classes de combat de division supérieure de cette académie, alors gravez-la dans votre cerveau. Vous êtes tous à un niveau où vous protéger avec du mana ne devrait pas être un problème. Permettez-moi de le répéter, mais cet équipement ne vous protégera pas, ne comptez pas sur lui comme source de protection. » annonça-t-elle à tous les autres élèves de la classe. Se raclant la gorge, la Professeure Glory a crié. « Est-ce que je me fais bien comprendre ? ! »

« OUI ! »

« Bien ! Maintenant, que les six d’entre vous se préparent. » Elle se remit en selle tandis que le reste des élèves se dirigeait vers la plateforme d’observation.

Curtis s’est approché de moi et m’a tapoté le dos avant de ramasser son matériel. « Eh bien, il semble que nous allons avoir une séance d’entraînement prématurée ! Faisons de notre mieux, Arthur. Je me souviens encore que tu voulais une épée à l’époque. Voyons à quel point tu es bon ! »

« On ne peut pas embarrasser le nom du DC maintenant, n’est-ce pas ? Je vais rendre l’entraînement encore plus difficile pour ceux qui ne respectent pas les normes ! » Claire a fait un sourire malicieux en prenant son équipement.

Clive et Lucas sont passés devant moi, m’ignorant alors que je les suivais pour récupérer mon équipement. L’équipement consistait en une veste moulante et une série de sangles que j’enroulais autour de mes jambes et de mes bras.

J’avais du mal à mettre les brassards quand Tess est venue silencieusement m’aider à attacher les sangles autour de mon bras droit.

« C’est normal que la princesse Tessia m’aide comme ça ? » J’ai souri en la laissant m’aider.

Me jetant un regard furieux, elle a resserré les sangles, tirant mon bras vers elle. « La ferme, M. Génie. Ils sont là-bas de toute façon. *Soupir*…Je ne peux pas supporter d’agir comme si je ne te connaissais pas. » Son regard s’est adouci.

« Tu sais, ils vont finir par le découvrir. Pourquoi faire tant d’efforts pour le cacher ? » J’ai haussé les épaules.

« Tu veux dire… que tu t’en fiches ? Grand-mère Cynthia m’a dit que tu voulais garder un profil bas, alors j’ai pensé… » Son visage a perdu sa contenance et elle a commencé à bégayer.

« Pff… Eh bien, je n’ai pas fait un très bon travail à ce sujet, n’est-ce pas ? » Je n’ai pas pu m’empêcher de ricaner, déconcertant Tess encore plus.

« C’est bon. Il y a juste quelques petites choses que je voulais surtout cacher. Tant que cela reste un secret, le reste n’a pas vraiment d’importance. D’abord, tu ne remarques rien ? » J’ai montré ma poitrine pour qu’elle m’analyse.

« Je ne comprends pas ce que… Ah ! Je ne peux pas sentir ton-mfff ! »

Elle devenait trop bruyante, j’ai dû lui couvrir la bouche. En me penchant plus près de son visage, j’ai murmuré : « Oui, ça, et la véritable identité de Sylvie aussi. Je garde la plupart de mes capacités secrètes pour l’instant, alors tu dois aussi faire ta part. Peut-être que garder secret le fait que j’ai visité ton royaume pourrait être une bonne idée, mais tu n’es pas obligée de m’ignorer, Tess. » Je lâche sa bouche et lui tapote la tête, ce qui la fait rougir et elle m’a repoussé.

« Tu es trop proche. » murmura Tess dans son souffle en penchant la tête vers le bas.

« Vous avez fini de flirter là-bas ? » La voix de la professeure Glory qui venait d’en haut nous surprit tous les deux alors que je finissais rapidement d’ajuster les sangles.

« Ah ! Arthur. Je te suggère de laisser ton lien dans un endroit plus sûr si elle n’est pas capable de t’assister pendant la bataille comme le lien de Curtis. » Elle désigna la plateforme d’observation.

« Kyu ! » Sylvie a crié en signe de protestation.

« Je pense qu’il vaut mieux que tu ne t’occupes pas de cette affaire, Sylv. » ai-je dit en tapotant sa petite tête.

« Aww… Okay. » Elle a sauté de ma tête avant de se précipiter hors du champ.

Tess venait de finir de mettre son équipement quand je suis allé vers elle. « Faisons tous les deux de notre mieux. Je veux voir à quel point tu t’es améliorée. »

En me faisant un sourire confiant, elle m’a répondu : « Tu ferais mieux de faire attention alors. » avant de courir de l’autre côté du champ où se trouvaient Clive et Lucas.

Je me suis dirigé vers Curtis et Claire. Claire s’étirait pendant que Curtis montait sur son Lion du Monde, Grawder.

« Même avec Grawder, nous sommes toujours désavantagés car ils ont deux enchanteurs et Clive est un augmentateur à longue portée. Le fait que c’est une défaite instantanée pour nous si ton équipement s’active nous donne un ensemble d’options sérieusement limité. » Claire s’appuya sur son épée dégainée tout en étirant sa jambe en arrière.

« Tu as raison. Claire et moi ne connaissons pas vraiment ton style de combat, alors on va s’adapter à ton rythme. Nous aurons pour priorité de te protéger pendant que nous serons à portée pour faire des dégâts. » répondit Curtis tout en caressant Grawder.

J’ai cherché Tess, Clive et Lucas et les ai repérés à quelques dizaines de mètres. Il semblait que nous allions être des cibles pour eux jusqu’à ce que nous soyons à portée. Ce serait amusant.

Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire alors que mon sang bouillonnait. Cela me ferait du bien de donner quelques bons coups à Lucas pendant le match, même si je pouvais imaginer que Lucas et Clive pensaient la même chose.

J’ai sorti la Ballade de l’Aurore, en m’assurant de ne pas sortir son fourreau, tandis que Curtis et Claire préparaient également leurs armes.

« C’est une belle épée que t’as là, Arthur » a sifflé Claire en fixant ma lame. Puis elle a libéré une aura de combat féroce en infusant dans son corps le mana des attributs du vent et du feu.

Je devais admettre que Curtis avait aussi l’air sacrément impressionnant en maniant ses deux épées à double tranchant tout en montant son lien.

Je me suis également tourné vers l’avant, imprégnant mon corps et mon épée de mana de vent et de terre. Mes cheveux et mes vêtements voltigeaient tandis que le sol sous moi bougeait à mon commandement.

La voix puissante de la Professeure Glory a résonné dans le champ de bataille, nous signalant de commencer.

« QUE LE MATCH COMMENCE ! »


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Evans Alley
8 mois il y a

Merci pour le chapitre!
Je pense que l’équipe d’Arthur va gagner de peu…

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser