the beginning after the end Chapitre 56

Ça va faire mal

Au signal du professeur Glory, nous nous sommes élancés tous les trois. Curtis, qui était monté sur le dessus de Grawder, était à ma gauche et Claire à ma droite, tous deux un peu en avance sur moi.

Tess, Clive et Lucas se sont séparés dès que nous avons chargé. Tess a tourné autour du côté gauche en se préparant à affronter Curtis, tandis que Clive s’est précipité du côté droit pour affronter Claire avant qu’elle ne l’atteigne.

Droit devant, j’ai vu Lucas qui m’attendait calmement, le visage tordu en un rictus hautain qui semblait dire « Je n’ai pas besoin de me préparer pour toi ». Que ce soit aux Tombeaux Sinistres ou même maintenant, l’arrogance de Lucas n’avait aucune limite. Je me souviens encore du jour où il nous a trahis en nous utilisant comme appât vivant pour pouvoir s’échapper. Même à l’époque, il avait le même rictus que maintenant.

Tess allait probablement battre Curtis et je n’étais pas sûr de savoir qui était le plus fort entre Claire et Clive, mais je m’en soucierais plus tard. Le vent et la terre se pliaient à ma volonté tandis que j’infusais plus de mana, activant également la rotation du mana. Lucas n’était pas faible. Sa réserve de mana était plus grande que la mienne, mais ça ne voulait pas dire qu’il était plus fort que moi.

« Est-ce que tu vas t’en sortir tout seul contre Lucas ? » J’ai entendu Curtis crier en s’élançant vers Tess.

Claire m’a également regardé avec une légère inquiétude jusqu’à ce que je leur fasse un signe de tête silencieux. Elle a hoché la tête en retour et s’est concentrée sur le vice-président des étudiants.

Lucas a senti un peu de l’intention de tuer que j’ai délibérément laissé échapper pour le faire tomber de son piédestal et il a commencé à réciter un sort tout en reculant pour mettre plus de distance entre nous.

En m’élançant vers l’avant, j’ai senti les yeux vifs du professeur Glory me scruter alors que je comblais l’écart entre nous. J’ai pris une grande inspiration et j’ai fait abstraction de tout le reste. En ce qui me concernait, c’était un combat entre Lucas et moi. En plissant les yeux, je me suis concentré, et chacun de mes pas puissants créait de petits cratères dans le sol, tandis que le vent sifflait autour de moi.

Lucas laissa échapper un gloussement avant de libérer son sort. « Cage de l’Enfer ! »

Le sort me rappelait le sort Brume de Braises que Lucas et l’ex-professeur Geist avaient utilisé, mais il était beaucoup plus grand. Les orbes se sont dispersés et ont flotté autour de nous deux, créant un dôme de feu.

Ne me dis pas…

Avec un sourire confiant, il a fait claquer son doigt et a dit : « Activation. »

Les orbes brillèrent en réponse avant de cracher des balles de feu. S’il s’agissait d’un sort du niveau de Brume de Braises, je serais capable de combler l’écart tout en esquivant les boules de feu, mais là, c’était de la folie. Des dizaines de boules de feu étaient verrouillées sur ma position et tirées à un rythme constant, venant de toutes les directions. Si je n’avais pas entraîné mon corps et mes techniques de combat pendant mon séjour en tant qu’aventurier, je doutais que, quelle que soit ma vitesse, je puisse tout esquiver. Sans même me laisser la chance de faire un pas de plus vers ma cible, j’étais obligé d’esquiver et de bloquer chaque missile qui me bombardait constamment.

Cage de l’Enfer… celui qui a inventé ce sort méritait une épée dans le cul pour sentir à quel point il était difficile à gérer. En plus des boules de feu constantes et des torrents de flammes qui me ciblaient, la chaleur à l’intérieur du dôme m’épuisait. Sans mon mana d’attribut de feu ou d’eau, il n’y avait aucun moyen direct de contrer la chaleur à l’intérieur. Utiliser le mana d’attribut de feu pour rendre mon corps plus immunisé ou même utiliser le mana d’attribut d’eau pour refroidir directement mon corps étaient tous deux hors de question.

« Continue à courir partout, le singe. Penses-tu qu’il est même possible pour les péquenauds des mages d’avoir une chance contre quelqu’un comme moi ? J’ai hâte de te marcher dessus pour écraser la moindre parcelle de confiance que tu avais juste parce que tu es devenu un membre du DC et un professeur. Je pensais que ce cours serait une perte de temps mais maintenant je sais pourquoi j’ai été amené ici. C’était pour t’écraser. » Son petit visage de beau gosse s’est transformé en une expression hideuse alors qu’il ricanait.

« Tu vas bien, papa ? » La voix inquiète de Sylvie a résonné dans ma tête après avoir senti à quel point j’étais frustré.

« Oui, je vais bien, Sylv. Ne t’inquiète pas pour moi. Comment vont les autres ? » ai-je répondu.

« Maman gagne contre Curtis et Claire gagne contre ce type à l’air sérieux. » a-t-elle répondu.

« Ok, dis-moi juste si quelque chose d’inhabituel se produit. » Je me suis à nouveau concentré sur le combat. Il était facile d’esquiver les boules de flammes et les jets de feu occasionnels, mais je n’arrivais pas à me rapprocher de Lucas. Je lançais une lame de vent et quelques pics de terre sur Lucas, mais soit les orbes qui composaient le dôme les détruisaient, soit Lucas bloquait le sort avec l’un des siens.

Qu’est-ce qui se passe avec la réserve de mana de ce gamin ? Il n’y a pas de limite au temps qu’il peut garder ce sort ? Non, calme-toi, Arthur. Tu ne dois pas être impatient. Réfléchis. Comment puis-je utiliser le vent ? Le vent ? Qu’est-ce que le vent ? C’est le mouvement de l’air, non ? Qu’est-ce que l’air ? De l’oxygène ? De l’azote ? Donc je suis capable de contrôler l’oxygène et l’azote aussi ? Si oui, comment ?

J’étais de plus en plus frustré par mon manque de compréhension des éléments vent et terre. C’était le moment ou jamais d’essayer de les comprendre. Il ne suffisait pas de tirer des balles ou des lames de vent, car Lucas avait déjà préparé plusieurs niveaux de boucliers de feu autour de lui.

Je ne faisais pas preuve d’imagination quand j’ai utilisé le vent. Même avec la rotation du mana, je n’avais pas le mana nécessaire pour former une tornade assez grande pour avaler le feu qui me tirait dessus, et même si je le faisais, je ne pensais pas être capable de tenir plus longtemps que Lucas. Qu’est-ce que j’avais manqué ?

« Continue à te tortiller ! Je suis sûr que je peux m’en tirer si quelques boules de feu atterrissent sur toi, même après l’activation de ton équipement. Tu sais, comme je ne peux pas annuler les explosions des orbes une fois qu’ils ont été libérés. » il haussa les épaules nonchalamment alors que les boucliers autour de lui bloquaient tous les sorts que je lui lançais.

Réfléchis, Arthur. Concentre-toi sur le feu. De quoi le feu a-t-il besoin pour continuer à brûler ? Il a besoin d’oxygène. Pourrais-je me débarrasser de l’oxygène autour de moi pour que le feu ne puisse pas m’atteindre ? Que m’arriverait-il alors ? Serais-je capable de respirer ?

POINT DE VUE DU PROFESSEUR GLORY :

Hmmm… Lucas… il est meilleur que ce que j’ai entendu.

Cage de l’Enfer était un sort assez difficile à maîtriser, et pourtant il était capable de le lancer en courant à reculons. Sérieusement, il avait à peine treize ans et il pouvait déjà utiliser un sort de type domaine. Haa… Le monde était vraiment en train de changer, avec un demi-elfe comme lui utilisant la magie d’attribut feu, et même la princesse Tessia – ils étaient tous des monstres. J’ai eu des frissons dans le dos en imaginant la force qu’ils allaient acquérir à la fin de leurs études ici.

Mais ce morveux, Arthur… Qu’est-ce qu’il était ? Lucas Wykes, depuis qu’il s’est éveillé il y a quelques années grâce à sa lignée elfique, je pouvais en quelque sorte comprendre le niveau de contrôle qu’il avait avec ses sorts. Tessia Eralith, sa pure lignée elfique issue de la famille royale garantissait que ses compétences étaient supérieures de quelques niveaux à celles des personnes de son âge. Mais Arthur ?

Dès qu’il a traversé le champ pour affronter Lucas, j’ai eu des sueurs froides. La façon dont le vent et la terre gravitaient et dansaient naturellement autour de lui – il ne contrôlait pas les éléments avec des ordres comme le faisaient les mages typiques. Non, il était en parfaite harmonie avec le mana qui l’entourait, comme si les éléments étaient de simples extensions de ses membres.

On dirait que ce morveux de Lucas prenait Arthur au sérieux. C’était une bonne chose, sinon il aurait probablement perdu instantanément. Actuellement, le sort Cage de l’Enfer englobait Arthur et Lucas dans un grand dôme de feu. Je pouvais voir que Lucas était un peu épuisé après l’avoir utilisé, mais c’était un sort continu qu’il pouvait laisser activé jusqu’à ce qu’il n’ait plus de mana, ce qui, selon moi, n’était pas près d’arriver. Le dôme composé de minuscules orbes de feu était comme un piège mortel utilisé par les enchanteurs pour prendre l’avantage sur les augmentateurs ou les bêtes de mana agiles.

Les minuscules orbes pouvaient projeter des faisceaux et des boules de feu n’importe où à l’intérieur du dôme, laissant l’augmentateur suffisamment occupé pour que l’enchanteur puisse lancer d’autres sorts, sans interruption.

J’ai concentré mon regard sur Curtis Glayder et Tessia Eralith. Comme prévu, Curtis passait un mauvais moment. J’ai eu la chance d’observer la princesse elfe s’entraîner avec notre directrice une fois, et je dois dire que sa façon de combattre était exquise. Elle était une magicienne mais son bâton était en fait une lame tranchante faite d’un bois spécial qui était plus léger mais plus dur que la plupart des métaux. En se jetant des buffs et en utilisant des sorts en synchronisation avec ses mouvements, elle dansait autour des vignes qu’elle invoquait avec une vitesse plus rapide que même certains augmentateurs entraînés, le vent aidant chaque mouvement et action.

Elle se battait dans un style mixte d’enchantement de sorts et de combat rapproché, elle n’avait donc aucune faiblesse notable. Comparé à ma façon masculine de me battre, je ne pouvais qu’admirer la grâce et la beauté de son style.

Claire Bladeheart, de son côté, prenait l’avantage sur notre vice-président étudiant. Clive était un augmentateur rare à longue portée qui maniait un arc court capable de tirer des flèches à une vitesse presque incroyable. Habituellement, il avait l’avantage sur la plupart des augmentateurs, mais Claire n’était pas un bon adversaire pour lui. Le style de Miss Bladeheart imitait celui de Kaspian. Avec ses deux éléments, elle créait des lances de vent et de feu avec sa rapière. Elle n’avait pas encore atteint son niveau mais avec un entraînement constant, j’étais sûr qu’elle pourrait surpasser son oncle.

J’ai reporté mon attention sur le combat le plus intense, qui était sans aucun doute celui d’Arthur et Lucas. J’ai remarqué que la plupart des élèves regardaient également leur combat, impressionnés par leurs capacités respectives.

« Hmm ? » Je ne pouvais pas m’empêcher de lever un sourcil à ce qui se passait. C’était étrange. Arthur se faisait toucher par les boules de feu maintenant. À ce rythme, même avec la protection contre le mana, son équipement allait s’activer.

Il les avait esquivés sans effort il y a juste une minute. J’ai concentré plus de mana dans mes yeux pour avoir une meilleure vue. Le dôme de feu qui les entourait bloquait une grande partie de la vue mais je pouvais encore distinguer le combat. Il semblait qu’Arthur essayait de faire quelque chose. Retenait-il sa respiration ? Qu’essayait-il de faire dans cette situation ?

« Torch ! Descends un peu plus bas ! » Mon lien descendit alors qu’il inclinait ses ailes massives pour se maintenir à niveau.

Alors que nous tournions lentement autour de l’énorme dôme de feu qui entourait un tiers du terrain, j’ai commencé à remarquer certains changements. Autour de lui, pour trois ou quatre tirs de feu qui l’effleuraient ou le touchaient, un s’éteignait complètement avant de l’atteindre.

« Non… » Un sourire s’est glissé sur mon visage alors que je continuais à l’observer. « Ne me dites pas qu’il essaie d’apprendre à manipuler l’air dans cette situation en ce moment… » Je me suis couvert la bouche en continuant à sourire avec étonnement. « Ce petit monstre… il a du cran, je lui accorde ça. »

La manipulation de l’air était une variante de la magie du vent, bien qu’elle soit beaucoup plus difficile. Décomposer un élément et essayer de le manipuler directement est quelque chose que seuls les mages les plus affûtés et les plus sensibles peuvent faire, et ce, tout en méditant dans un environnement parfaitement calme et paisible. Après des années de pratique de la méditation, le mage peut commencer à expérimenter dans des situations réelles, par exemple en l’incorporant dans des sorts.

La technique du feu bleu en était un parfait exemple. Il a fallu des années de méditation pour atteindre le stade de l’invocation stable de flammes bleues et encore plus longtemps pour le faire assez rapidement pour qu’il soit utile dans les batailles réelles.

Cette petite bête sautait quelques étapes et essayait d’incorporer une technique complètement nouvelle en plein milieu d’une bataille ? Mes mains tremblaient d’excitation à l’idée de pouvoir assister au développement d’un mage qui pourrait peut-être devenir le sommet de la puissance de cette école – non, peut-être même de ce continent !

« GROOOOAAAAAARR ! » En portant mon attention sur le son, il semblait que le combat de la princesse Tessia et du prince Glayder atteignait son point culminant.

L’uniforme de Curtis Glayder était plein de petites entailles. Je devais admettre que Curtis s’était plutôt bien débrouillé contre le seul disciple de notre directrice Goodsky, même si c’était probablement grâce à son lien qu’il a pu tenir aussi longtemps.

« Tu m’as forcé à faire cela, Princesse Eralith ! S’il te plaît, fais attention ! PHASE UNE ! COLÈRE DU ROI ! » J’ai entendu le Prince Glayder rugir alors que son corps brillait.

Oh ! Il a activé la phase d’acquisition de la volonté de sa bête. Curtis choisissait rarement d’utiliser la capacité de sa bête car il ne la considérait pas vraiment comme son propre pouvoir. Je dois reconnaître qu’il avait la bonne mentalité. Il était dit que certains dompteurs de bêtes choisissaient de n’utiliser que leurs pouvoirs uniques au lieu de perfectionner les leurs. Pour cette raison, bien qu’ils soient toujours forts, ils ne s’amélioraient jamais vraiment sur le long terme. Afin d’utiliser au mieux la volonté de la bête, l’utilisateur doit lui-même renforcer sa propre puissance.

Lorsqu’il a activé la première phase de sa volonté bestiale, une transformation notable s’est produite en lui. Bien que la quantité de changement visible différait selon les personnes, le changement du Prince Glayder était visiblement apparent. Ses cheveux et ses sourcils, d’un rouge profond, s’allongèrent et devinrent plus désordonnés, tandis que les sangles qui entouraient ses bras se resserraient sous l’effet de l’expansion de ses muscles. Ses canines étendues sont devenues visibles alors qu’il rugissait.

J’ai sifflé. Cette vue ne manquait jamais de m’impressionner.

Lorsque j’ai porté mon regard sur la princesse Tessia, qui se tenait au sommet d’une série de lianes, son visage était anormalement pâle. C’était étrange, elle n’avait pas l’air d’avoir subi de dommages.

J’étais assez loin de la bataille de Tessia et Curtis puisque j’encerclais celle de Lucas et Arthur, mais avec des yeux imprégnés de mana, je pouvais même distinguer les perles de sueur qui roulaient sur le visage de la princesse.

« C’est mon attaque la plus puissante. Si tu peux tenir, je reconnaîtrai ma défaite ! Prépare-toi ! » La voix du Prince Glayder est devenue beaucoup plus forte et rauque après avoir activé la volonté de sa bête. C’était un spectacle féroce à voir en plus de son lien, Grawder.

« HURLEMENT DU MONDE ! » Une sérieuse quantité de mana se rassembla devant la bouche du Prince Glayder alors qu’il invoquait son attaque de souffle. Le lion du monde avait un mouvement puissant qu’il utilisait en dernier recours contre des ennemis plus puissants que lui. Il s’agissait d’un rayon de mana d’attribut terre condensé qui pouvait déchiqueter tout ce qui se trouvait sur son chemin s’il n’était pas correctement bloqué.

Un peu inquiet, j’ai de nouveau regardé Tessia, et j’ai pu la voir marmonner une incantation lorsque le pire scénario se produirait.

POINT DE VUE D’ARTHUR LEYWIN :

Bon sang ! C’est super frustrant ! Je ne pouvais que grimacer et faire plus d’efforts en continuant à essayer de manipuler les molécules d’air qui m’entouraient. J’avais peu de succès jusqu’à présent, mais je sentais que j’étais sur quelque chose ici. Lucas, qui s’en était aperçu, a fait claquer sa langue et s’est remis à réciter des sorts.

« Gardiens de la Flamme ! » a-t-il crié.

Je laissai échapper un petit sourire en réalisant qu’il atteignait ses limites. Mais moi aussi, ou plus précisément, mon équipement de combat aussi. Je ne savais pas quand cette chose allait commencer à hurler son alarme, alors je devais en finir rapidement.

Alors que les soldats de feu me rattrapaient, la voix inquiète de Sylvie résonnait dans ma tête : « PAPA ! Il y a un problème avec maman ! Elle va être touchée par une attaque puissante et elle ne fait rien ! C’est vraiment grave ! Je dois aller l’aider, papa ? »

Merde !

« NON ! Tu ne peux rien faire tant que tu es sous cette forme ! » J’ai crié dans ma tête.

Je pouvais sentir le sentiment de désespoir de Sylvie, ce qui me rendait encore plus anxieux.

« NOOON !! »

J’ai jeté un coup d’œil rapide vers l’endroit où j’ai entendu le cri du Professeur Glory et j’ai remarqué qu’elle était partie à toute vitesse vers l’endroit où se trouvaient Tess et Curtis.

« Papa ! Elle n’arrivera pas à temps ! » Sylvie répond en écho, encore plus inquiète qu’avant.

Merde !

[Volonté du Dragon, Phase une. Vide statique.]

Mes genoux ont failli céder lors de l’activation de la première phase de la volonté bestiale de Sylvia, alors que la couleur de tout s’inversait. Cette capacité à me déplacer hors du temps et de l’espace du monde avait une limite. Je ne pouvais rien affecter en dehors de moi, sauf si je choisissais de l’amener ici avec moi.

« Je n’ai pas le temps. » me suis-je dit.

Alors que je m’élançais dans l’espace entre les orbes qui formaient le dôme créé par la Cage de l’Enfer, je suis passé à côté du professeur gelé sur sa monture, Torch.

Un peu plus loin, j’ai vu Tess, déjà évanouie et tombant de la liane invoquée sur laquelle elle se tenait, s’agrippant à son abdomen alors qu’une attaque massive de souffle libérée par Glayder était presque sur elle.

Sylvie avait raison. Si j’avais laissé le professeur Glory s’en charger, elle n’aurait pas pu arriver à temps. Je ne pouvais que pincer les lèvres d’effroi en imaginant ma précieuse amie mourir.

J’ai accéléré, ma vision devenant floue à mesure que je manquais d’énergie. J’étais presque à ma limite.

Putain. Tiens bon, Arthur. Tu peux le faire.

J’ai fait ma dernière course vers la zone où Curtis et Tess se battaient et en sautant d’une vigne en ruine, j’ai enroulé mon corps autour de Tess et créé une barrière autour de nous deux avec le peu de mana qui me restait.

Haa…. Ça va faire mal.

J’ai libéré ma première phase et, alors que le monde reprenait sa couleur d’origine, j’ai ressenti une douleur fulgurante dans le dos. Mais avant même que je puisse crier, ma vision a disparu et la dernière chose que j’ai entendue avant de m’évanouir a été le son strident de l’activation de mon équipement.


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Evans Alley
8 mois il y a

Merci pour les chapitres!
Toi tu es un homme, un vrai qui va passer un sale quart d’heure…

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser