Rebirth Of The Apocalypse Queen: On Your Knees, Young Emperor! Chapitre 327

Doyen Ère du Paradis, destins entremêlés

Auteur : The Glass Pearl

Traductrice : Moonkissed

***

Qin Yi sentit ses yeux se troubler tandis qu’une silhouette se dessinait devant elle. C’était un vieil homme vêtu de robes blanches, avec une barbe et des cheveux blancs, mais son visage était rose, une épingle à cheveux de jade sur la tête. Il ressemblait vraiment à un immortel descendu dans le monde des mortels.

Avant que Qin Yi ne puisse parler, Feng Qingge se redressa avec un grognement, invoqua une lame de vent et l’envoya vers le vieil homme. Elle serra les dents et grogna, « Vieil homme puant, tu as finalement laissé ce jeune maître t’attraper. Maudit sois-tu, si tu oses me mentir, je te couperai ta stupide barbe. »

Avant même que la lame de vent n’atteigne le vieil homme, elle disparut automatiquement. Il regarda Feng Qingge d’un air impuissant. « Ma chère jeune amie, pourquoi toute cette colère ? Ce vieil homme ne t’a pas menti à l’époque. Regarde, ne t’ai-je pas offert le phénix de feu ? »

Feng Qingge n’écouta pas le vieil homme et explosa immédiatement de colère. Elle enleva ses chaussures et les jeta au visage du vieil homme en criant : « Tu oses parler ?! Tu as forcé l’anneau de phénix à se fondre en moi et m’as forcée à conclure un contrat avec Scarlet. Je n’avais que 5 ans à l’époque et j’ai failli mourir grillée ! » À l’époque, elle avait souffert pendant trois jours et trois nuits.

Le vieil homme toussota d’embarras tandis que la culpabilité apparaissait dans ses yeux. Il n’avait pas d’autre choix à l’époque ; si le phénix de feu ne passait pas de contrat avec quelqu’un, il serait à nouveau seul.

Le vieil homme brossa ses manches. Cette fille était trop grossière, et il décida de ne pas se disputer avec elle. Son regard se posa sur Qin Yi, et lorsqu’il vit son front, ses yeux se remplirent d’adoration.

« Petite poupée, n’aie pas peur. Je suis le Doyen Ère du Paradis. »

Feng Qingge s’était calmée à ce moment et remettait ses chaussures, se tournant vers Qin Yi pour le lui présenter, « Petite Yiyi, c’est le Doyen Ère du Paradis, le professeur de Scarlet et de Xiao Lan. Tu devrais avoir l’espace d’origine comme moi. Cet espace se trouve à l’intérieur de l’anneau de phénix et est la création de ce vieil homme. »

Qin Yi s’inclina devant le Doyen Ère du Paradis. Elle ne savait pas si l’anneau de phénix lui permettait de renaître, mais ses actions avaient permis à Xiao Lan d’être à ses côtés. C’était suffisant pour qu’elle se sente reconnaissante envers lui.

Le Doyen Ère du Paradis balaya immédiatement ses mains, protestant : « Je n’ose pas, je n’ose pas. Ce vieillard ne se considère pas comme le maître des deux rois. »

Sachant que le Doyen Ère du Paradis était la raison de leur présence ici, Feng Qingge n’était plus anxieuse. S’asseyant, elle le regarda et lui demanda : « Vieil homme, n’es-tu pas mort ? Pourquoi es-tu encore en vie ? »

Elle ne le maudissait pas, mais le Doyen Ère du Paradis avait quitté le monde il y a 300 ans. Celui qu’elle avait rencontré la dernière fois était un brin de son Sens Divin, ou une partie de son âme.

Le Doyen Ère du Paradis rit et se caressa la barbe. « Ce vieil homme a en effet quitté ce monde et ce qu’il en reste est un brin de mon Sens Divin. J’ai rencontré les deux rois il y a 300 ans et j’ai découvert que leur vie était en train de leur être enlevée, alors j’ai spécialement laissé ce sens divin pour les aider à freiner leur désastre. »

Le Doyen Ère du Paradis hocha la tête en voyant la marque rouge sur le front de Qin Yi et la marque bleue de Feng Qingge. Les deux phénix prirent soudainement vie et commencèrent à s’entrelacer.

Qin Yi et Feng Qingge sentirent une chaleur intense sur leur front, comme si elle leur brûlait la peau. Il fallut un moment pour que la chaleur s’estompe.

Le Doyen Ère du Paradis soupira, « La glace et le feu des deux rois se repoussent naturellement, mais leur lignée fusionne, alors les contrats entre vous et les rois résulteront en un destin similaire. Un croisement et un mélange. C’est le destin des deux rois, mais aussi le vôtre. Si vous survivez à ce destin, vous aurez tous les deux une vie paisible, et les plus hautes positions et richesses seront à votre portée. »

Feng Qingge renifla : « Menteur. »


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser