Rebirth Of The Apocalypse Queen: On Your Knees, Young Emperor! Chapitre 326

Perdre toutes ses émotions

Auteur : The Glass Pearl

Traductrice : Moonkissed

***

Les yeux de phénix de Qin Yi devinrent froids, sans l’intention flamboyante de tout à l’heure. Elle était redevenue telle qu’elle était lors de sa renaissance, froide et dépourvue d’émotions. Cependant, elle avait mûri, et l’aura maléfique et la puanteur du sang s’étaient complètement retirées de ses os.

« C’est vrai, c’est plutôt misérable, mais tu es encore plus misérable, n’est-ce pas ? Tu l’aimes, n’est-ce pas ? » Qin Yi pouvait voir la douleur et la solitude dans les yeux de Feng Qingge lorsqu’elle mentionna son frère. Il ne s’agissait pas d’une simple situation d’amour entre frères et sœurs.

Le sourire de Feng Qingge se figea avant de se rétracter rapidement.

« Tu as vu clair dans mon jeu. C’est vrai, je suis tombée amoureuse de lui. Il n’est pas mon vrai frère, car j’ai été adoptée par ses parents. Je suis tombée amoureuse de lui, mais il m’a frappé mortellement juste pour cette fausse sans aucune hésitation. »

Bien que la jeune femme, non, la dame devant elle, souriait, ses paroles étaient extrêmement douloureuses. Le corps, qui était couvert de solitude et de douleur, ne pouvait pas être caché par le petit sourire sur son visage.

Qin Yi se souvint soudain du moment où Yun Huan l’avait poignardée, sa main touchant inconsciemment son estomac. Elle se souvint de la douleur qui s’était répandue non seulement dans son corps, mais plus encore dans son cœur.

À présent, elle était incapable de ressentir quoi que ce soit.

En pensant à Yun Huan, une vague se propagea dans son cœur tandis que la personne qui n’était pas dans sa vie apparaissait.

Un sentiment de perte était présent dans les yeux de phénix de Qin Yi. Pourquoi se sentait-elle ainsi, comme si elle avait perdu le sens de l’émotion ?

Feng Qingge secoua la tête et rejeta ses pensées confuses à l’arrière de son esprit. Elle repensa à sa conversation avec Qin Yi, et en voyant l’apparence troublée de Qin Yi, elle poussa un petit rire mystérieux. « Eh, petite Yiyi, à qui penses-tu en ce moment ? Tu penses à ta moitié ? Allez, dis-moi, qui est ton autre moitié ? »

Qin Yi rétracta son regard hébété et regarda Feng Qingge avec indifférence, un regard froid dans les yeux, déclarant fermement : « Tu y penses trop. »

Feng Qingge cracha la racine d’arbre dans sa bouche et roula des yeux. « Petite Yiyi, pourquoi la garder si hermétiquement fermée ? Tu me mens même. Tu pensais clairement à lui, avec ce regard préoccupé dans tes yeux. »

Qin Yi plissa ses yeux de phénix. Était-elle tombée amoureuse de Yun Huan ? Elle ne le savait pas, car toutes ses émotions avaient disparu et elle n’était pas en mesure de les comprendre.

Mais même si elle l’aimait, la lame avait tout coupé entre eux.

Inconsciemment, la main de Qin Yi s’approcha à nouveau de son estomac.

Feng Qingge s’allongea sur l’herbe et la regarda, demandant, « Eh, combien de temps penses-tu que nous devons rester ici ? Ce n’est pas être vivant ou mort, alors je ne sais même pas si je suis un humain ou un fantôme en ce moment. J’ai vraiment envie de sortir. Petite Yiyi ah, si nous pouvons sortir, je veux vraiment voir votre apocalypse. Qui aurait cru que peu de temps après ma « mort », la fin du monde approcherait ? Je veux vraiment voir de vrais zombies, ceux des films ».

Qin Yi la regarda doucement et commenta : « N’est-ce pas la même chose ? Je suis également très curieuse de ton Continent Étoilé. »

Elle voulait jeter un coup d’œil au monde de Xuanhuan qu’elle n’avait lu que dans des romans. En y réfléchissant, il semblait qu’elle avait déjà rencontré tous les genres présents dans les romans.

Apocalypse, Xuanhuan, renaissance, transmigration, travestissement, et même être tuée par l’être aimé, bien qu’il ne semble pas encore mort.

Est-ce vraiment si dramatique ? se demanda-t-elle, ayant envie de rire en y pensant.

« Hé, hé, est-ce que les deux poupées là-bas veulent sortir ? »

Alors que Qin Yi et Feng Qingge réfléchissaient à la façon de partir, une voix ancienne et légèrement rusée les appela.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser