Trash of Count’s Family Chapitre 371

La nuit est arrivée (4)

***

Auteur : Yoo Ryeo Han
Traductrice : Moonkissed

***

Baaang, baang !

Les éclairs blancs qui semblaient prêts à s’abattre à tout moment et l’éclair or rose juste en dessous faisaient des étincelles comme s’ils essayaient de s’engloutir l’un l’autre.

Crépitement, crépitement.

Les deux camps continuaient leurs attaques comme s’ils voulaient s’entretuer.

L’aura noire et brillante de Choi Han jaillit de son épée et s’abattit sur le sol.

« Choi Han. »

Choi Han ne tourna pas la tête même après que Ron l’ait appelé. Il se contenta de pointer son épée vers le ciel.
Ron continua à lui parler.

« Je vais m’occuper de la tribu des chats. »

Ron disparut instantanément dans l’ombre du mur du château. Il semblait avoir complètement disparu.

Choi Han ne dit rien.
Il se contenta de regarder l’Étoile Blanche devant lui et commença à courir en avant.
Cependant, l’Étoile Blanche ne regardait même pas Choi Han.
Mais Choi Han s’en moquait.

Attaquez.

Cet ordre était suffisant.

Chhhhhhhh…

Un brouillard gris commença à l’entourer.
Ce devait être le brouillard des Chats.

Son épée brillait à l’intérieur du brouillard.

Choi Han commença à sourire une fois son corps complètement recouvert par le brouillard.

« C’est agréable. »

L’une de ses mains s’éloigna de son épée.

« Ugh ! »

La main de Choi Han attrapa le cou d’un des Chats. L’aura noire brillante jaillit de la main de Choi Han et commença à étouffer le Chat.
Choi Han vit les yeux du Chat se retourner et continua à parler.

« Je n’ai pas besoin de montrer ce terrible spectacle aux enfants. »

C’est pourquoi il aimait être couvert par le brouillard.

« Grrrrr.
– Raaaawr ! »

Il pouvait entendre le bruit des ours qui se déchaînaient, même s’il ne les voyait pas à cause du brouillard. Ces bruits se rapprochaient lentement.
Cependant, les ennemis en approche n’étaient pas les proies de Choi Han.

« Je vais m’occuper d’eux. »

C’était Beacrox.
Beacrox passa devant Choi Han en courant, puis sa grande épée se dirigea sans hésitation vers l’une des directions des bruits.

Screeeech !

La grande épée crissa contre les griffes acérées d’un ours.
Beacrox donna un nouveau coup d’épée. Il sentit alors Choi Han passer devant lui.

Choi Han donna un léger coup d’épée.
L’épée créa lentement une ligne horizontale.

« Comment est-ce possible ? »

L’un des Chats cria sous le choc.

L’aura noire brillante traversait le brouillard.
Il n’entendit personne crier.
C’était juste le brouillard qui était coupé.

Le brouillard qui cachait les Chats et les autres fut découpé et disparut comme s’il était fait de papier.

Cela n’avait duré qu’un temps.
Le brouillard n’avait été coupé que pendant moins de dix secondes.

Cependant, les ennemis virent quelque chose pendant ce court instant.
Ils virent le regard froid du maître épéiste noire qui déterminait leur position à travers la brèche dans le brouillard.

Une fois le brouillard réparé, ils purent entendre la voix calme de Choi Han.

« Tu peux courir, ou tu peux m’attendre. »

Le Chat tressaillit et commença à bouger.
Il était certain d’avoir croisé le regard de Choi Han pendant ce court laps de temps. La peur d’être tué par cette aura noire le submergea.

Les maîtres épéistes étaient des individus forts.

Cependant, pour ce Chat qui avait vu des individus extrêmement forts comme l’Étoile Blanche et les chefs de la tribu du Chat, de la tribu de l’Ours et de la tribu du Lion, un maître épéiste n’était qu’un maître épéiste.
Cependant, il ressentait toujours de la peur en regardant dans les yeux un humain qui n’était qu’un maître épéiste.

Cela ne peut pas continuer comme ça !

Il recula.
Le style des Chats était de se cacher et d’attaquer furtivement les ennemis les plus faibles en premier.

« …Ces ordures ! »

La progéniture de ce perdant. Il devait les viser.
Surtout le plus jeune qui était le plus faible.
Le Chat commença à se déplacer sans faire de bruit.

Shhhhh.

Il fit un pas.
C’est à ce moment-là.

« …… ! »

Quelqu’un lui couvrit la bouche.
Un poignard acéré le transperça également à l’arrière du cou.

Le Chat bougea les yeux.
Il pouvait voir un homme aux cheveux blancs qui lui souriait.

Ron mit de la force dans la main qui couvrait la bouche du Chat.

Crac !

La tête du Chat se tourna dans une direction étrange.
Les yeux du Chat étaient remplis de chaos et il mourut sans pouvoir émettre le moindre son. Il entendit la voix de Ron à son oreille.
Le vieil homme lui chuchota d’une voix calme.

« …C’est la méthode de la tribu du Chat. »

Le Chat pouvait voir le regard froid de l’assassin juste avant qu’il ne meure.

« Tu étais le plus faible. »

Ron disparut à nouveau dans le brouillard.
Bien qu’ils ne soient que trois, ce brouillard était une bonne cachette pour eux aussi. Surtout pour Ron.

De plus, ils étaient libres. C’était parce qu’ils n’avaient pas à s’inquiéter des attaques de l’Étoile Blanche. Il regarda le foudre d’or rose qui visait les foudres blancs.

Au même moment, ils regardèrent Eruhaben qui courait vers Cale, le Roi Mercenaire, ainsi que les enfants et enfin, le Seigneur.

« Grrrrrr. »

Les trois personnes qui étaient maintenant séparées pouvaient sentir les ennemis approcher avec leurs sens alors qu’ils serraient leurs épées et chargeaient en avant.
Il y avait également des gens qui couraient d’urgence quelque part.

« Cale ! »

Eruhaben courut d’urgence vers Cale et cria son nom avant de fermer la bouche. C’était parce qu’il avait vu Raon. Il regarda les enfants avant de commencer à utiliser sa magie.
Cale pouvait entendre l’urgence de la voix dans son esprit.

– Qu’est-ce que tu essaies de faire ?

Cale fit semblant de ne pas entendre.

– Se défendre est une chose, mais attaquer ?! Tu sais bien que nous devrions nous enfuir à l’instant même !

Il pouvait entendre la frustration dans la voix d’Eruhaben.
Au même moment, il entendit la voix choquée et frustrée de quelqu’un d’autre.

« Hé, tu vas te battre ? »

C’était le Roi Mercenaire Bud Illis. Il avait déjà sorti son épée, mais n’avait pas encore activé son aura.
Il attrapa l’épaule de Cale.

Il avait déjà prévu de se battre contre l’Étoile Blanche avec ou sans Cale.
Cependant, Bud avait entendu parler du combat contre l’Étoile Blanche dans la capitale de l’Empire.
Ils étaient assez forts pour vaincre le Maître de la Tour de la Cloche des Alchimistes, mais ils avaient besoin d’une force plus importante pour faire face à l’Étoile Blanche qui était seule.

‘Mais il veut se battre alors que notre camp est plus faible que cette bataille et que l’Étoile Blanche a des renforts ?
Cale Henituse a pris une telle décision ?’

Le regard confus et inquiet de Bud se tourna vers Cale.
Cale jeta un coup d’œil à Bud avant de commencer à parler.

« Nous devons frapper la tête de ce bâtard fou au moins une fois avant de nous enfuir, n’est-ce pas ?
– Hein ?
– Tu n’as pas entendu ce que ce bâtard a fait et ce que ces bâtards de Chat ont dit ?
– Ça, oui, oui je l’ai entendu ?
– Mais tu vas quand même ne rien faire ? »

Le comportement extrêmement calme de Cale avait poussé Bud à répondre par tout ce qui lui venait à l’esprit.

« Bien sûr que non ?
– Oui, exactement. Nous ne pouvons pas nous asseoir et ne rien faire. »

Cale devait faire quelque chose.
Sinon, il avait l’impression que la colère allait le rendre malade.

Il ne comprenait pas du tout l’Étoile Blanche.

Honnêtement, Cale ne se souciait pas de savoir si quelqu’un choisissait de se maudire.
C’est à cette personne de décider de sa propre vie.

Cependant, ils ne devraient pas causer de tort à des personnes innocentes.
La famille et les proches de l’Étoile Blanche, le sacrifice de Seigneur Sheritt, Raon et ses frères et sœurs, qu’avaient-ils fait pour mériter tout cela ?

« Sale bâtard qui mérite d’être battu à mort. »

Bud tressaillit en entendant la voix de Cale.
Il pouvait voir le regard vicieux dans les yeux de Cale. Il n’avait jamais vu ce regard auparavant.
Cale continua alors à parler.

« Ce bâtard est pire qu’une ordure. »

Bang, bang, bang.

Les foudres blanches et les foudres d’or rose s’affrontaient toujours dans le ciel noir.
Bien sûr, les foudres blancs étaient plus forts.

Cependant, les foudres d’or rose de Cale continuaient de les viser.
Était-ce pour les combattre ?

« Pourquoi le ferais-je ?
– …Cale ?
– Hein ? Cale, tu as dit quelque chose ? »

Eruhaben et le Roi Mercenaire regardèrent vers lui avec confusion, mais Cale regardait ailleurs.
Il lâcha le bouclier de Sheritt qu’il tenait.

« Choisissons la route où nous pourrons tous vivre. »

Les yeux d’Eruhaben s’embrouillèrent.
Cale continua à parler.

« La mère de Raon. »

Tout le monde autour d’eux sursauta.
Aucun d’entre eux ne pouvait cacher son choc, même dans cette situation urgente.

« Uhh, uhh ? Moi ? »

Seigneur Sheritt était la plus choquée.
Le mana noir autour de Raon fluctua vigoureusement sous le choc également.
Cale ne s’en souciait pas et continuait à dire ce qu’il voulait dire.

« Oui, la mère-nim de Raon.
– Uhh, uhh, moi. Je, oui, oui moi ! »

Sheritt hocha la tête encore et encore avec une expression vide sur son visage.
C’est à ce moment-là.

« S’il vous plaît, ouvrez un chemin. »

Son regard changea.

« Un chemin ? »

Eruhaben posa une question à Cale tandis que Bud avait l’air confus.

– Y a-t-il un chemin ?

Cale hocha la tête et regarda vers Seigneur Sheritt qui continuait à parler.

« Raon. »

Sheritt put voir deux boucliers noirs s’avancer devant elle.
Bien que la couleur soit différente, les boucliers ressemblaient exactement aux siens.

Baaaaang ! Baaaaang !

« Oh là là. »

L’Étoile Blanche bloqua le bouclier noir avec le mur d’eau avant de pousser un soupir.

« Est-ce que c’est le tour de l’enfant cette fois-ci ? »

Il pointa le ciel du doigt.

« Cette foudre ardente ne peut pas m’arrêter du tout.

– Aaaaaaaaah !
– Ugh ! »

Les sons des Ours et des Chats mourant pouvaient être entendus dans le brouillard. Cependant, l’Étoile Blanche ne se souciait pas du tout du brouillard.
Il ne se souciait même pas de la mort de ses subordonnés alors qu’il regardait vers Raon.

Ooooooong-

Raon créa un autre bouclier et l’envoya voler.

Slaaash !
Bang !

Le bouclier s’écrasa contre le mur d’eau et disparut.
L’Étoile Blanche soupira tout en continuant à parler.

« Tu me jettes une imitation faite de magie qui n’est même pas un attribut de dragon. Tu es encore si jeune. »

Comme Raon n’avait pas l’attribut de protection, ses boucliers n’étaient que des imitations faites de magie.

Oooooooong-

Cependant, de nombreux boucliers noirs commencèrent à apparaître autour de Raon.

Shaaaaaaaaaaaaaaaaa-

Puis ces boucliers avaient commencé à être entourés d’un brouillard rouge.
C’était le brouillard et le poison d’On et Hong.

Seigneur Sheritt pouvait voir les boucliers noirs qui ressemblaient aux siens. Elle tourna lentement la tête et regarda les yeux de Cale. Ce dernier se mit à sourire.

« Il est un peu intelligent. »

Raon intervint rapidement à ce moment-là.

« Non ! Je ne suis pas seulement un peu intelligent ! Je suis grand et puissant ! Je peux faire n’importe quoi, pourvu que je l’apprenne ! »

Raon fixa l’Étoile blanche à travers les interstices de ses boucliers noirs.

C’était étrange, mais Raon ne pouvait pas utiliser son propre attribut.

Le présent.
Il voulait utiliser cet attribut, mais il ne savait pas comment s’y prendre. Mais cela n’avait pas d’importance. Il était grand et puissant et pouvait faire tout ce qu’il apprenait.

À ce moment-là, Raon sentit la main de Cale sur son dos.
Le doigt de Cale avait commencé à dessiner quelque chose sur le dos de Raon.

Les yeux de Raon s’étaient obscurcis.
Cale avait commencé à parler au Seigneur en même temps.

« Nous ne pouvons pas laisser notre maison être détruite. »

Les épaules de Sheritt se contractèrent un peu.

« C’est bien d’avoir plusieurs maisons. »

C’est mieux d’avoir autant de maisons que possible.

« C’est vrai ! Humain, tu as raison ! C’est mieux d’avoir beaucoup de maisons ! »

Raon s’était soudain arrêté. Il fixa alors l’Étoile Blanche avant de continuer à crier.

« Notre maison ne peut pas être détruite ! »

Sheritt ne put s’empêcher de lâcher la main qui tenait le bouclier.
Le mana blanc commença alors à l’entourer.

Ruuuumble-

Cale leva la tête.
Le grondement dans le ciel avait atteint son paroxysme.

« Ne devrions-nous pas en finir maintenant ? »

Il pouvait entendre la voix de l’Étoile Blanche.
Cale hocha la tête comme s’il était d’accord.

« Oui, il faut en finir. »

L’Étoile blanche regarda Cale comme s’il était étrange.

« C’est vraiment bizarre. »

Il ne comprenait pas du tout Cale.

« Tu n’as qu’à laisser ce château et cette illusion derrière toi et te téléporter. Pourquoi essayes-tu de protéger quelque chose dont tu n’as pas besoin ainsi que quelqu’un qui n’existe pas ? «

Le Seigneur Dragon.
Cet être à moitié transparent n’était qu’une illusion laissée par le Seigneur Dragon. C’était quelque chose qui ne pourrait jamais être réel.
Les vivants ne sont-ils pas plus importants que de s’accrocher à une illusion ?

Pourtant, Cale choisissait une voie où il risquait d’être blessé.
N’était-il pas censé être quelqu’un qui chérissait son peuple par-dessus tout ?

Cale répondit joyeusement à la question de l’Étoile blanche.

« C’est la voie à suivre pour mener une vie paisible de fainéant. »

Il fallait vivre correctement pour rester en vie comme un être humain décent.
C’était le seul moyen d’être en paix. Il fallait vivre de manière à pouvoir ressentir de la joie en jouant et goûter à la saveur d’une nourriture délicieuse.

Cale détestait ses souvenirs et les chérissait tout autant.

Les nombreux enregistrements à l’intérieur de son esprit.
La plupart d’entre eux étaient inutiles pour gagner de l’argent.

Tout comme l’illusion de Seigneur Sheritt, ils n’existaient que dans l’esprit de Cale.

Cependant, même s’ils n’étaient pas nécessaires pour gagner de l’argent, ils étaient nécessaires pour vivre.

« Quoi ? Devenir un fainéant ? Quel genre de réponse est-ce là ? »

Cale éleva la voix après avoir vu l’Étoile Blanche s’agiter à sa réponse.

« Raon, Eruhaben-nim !
– D’accord. »

Ooooooong.

Le mana d’or blanc se transforma en une grande flèche et se dirigea vers l’Étoile Blanche.
Les nombreux boucliers noirs couverts par le brouillard créé par Raon, On et Hong se dirigèrent en même temps vers l’Étoile Blanche.

Ooooooo- Oooooo-

Cale tendit également les bras.

Ses cheveux et ses vêtements rouges se mirent à flotter.

L’Étoile blanche pouvait sentir la puissance de la nature entourant Cale.

Le feu, l’eau, le vent, la terre, le bois.
Tous ces pouvoirs semblaient émaner de Cale.
Il y avait aussi les yeux de Cale qui fixaient l’Étoile blanche comme s’ils voulaient la dévorer.

L’Étoile blanche se mit à rire.
La grande flèche d’or blanc d’Eruhaben et les nombreux boucliers noirs se dirigèrent vers lui.

Chhhhhh-

De multiples couches de murs d’eau apparurent pour bloquer les attaques des Dragons. C’était suffisant pour se défendre contre ces attaques.
Il tendit la main vers le ciel au même moment.

« …Hmm ? »

Il pouvait voir trois personnes battre rapidement en retraite à ce moment.

– Choi Han ! Papy ! Beacrox !

Raon les avait rappelés au moment où Eruhaben lançait sa flèche.

– L’humain dit de revenir !

Ils se mirent immédiatement à courir vers le château blanc dès que les deux dragons commencèrent leurs attaques.
L’Étoile Blanche poussa un soupir. De toute façon, ces imbéciles ne l’intéressaient pas.

Il regarda Cale au-delà des attaques des deux dragons.
Il était plus intéressé par Cale que par les attaques des deux dragons.
Les yeux de l’Étoile Blanche s’illuminèrent.

Au moment où la grande quantité de puissance naturelle commençait à s’écouler du corps de Cale…
La main de l’Étoile Blanche se déplaça vers le bas.

« Frappe… »

L’Étoile blanche commença à parler.
Cale commença également à parler.

Alors que les trois Dragons regardaient Cale après avoir senti l’immense puissance naturelle qui sortait de Cale…
Cale avait dit ce qui suit.

« Aidez-moi ».

Les élémentaires de vent répondirent.

‘Bien sûr ! Bien sûr !’
‘Fais-nous confiance !’

Le fouet du sommet d’or était dans la main gauche de Cale.
Cale ne s’était pas arrêté de parler.

« Grandissez. »
– Compris.

Les branches et les racines des arbres blancs commencèrent à pousser dès que la prêtresse gloutonne eut répondu.
Ils se dirigèrent alors rapidement vers le château blanc.
Ron, Choi Han et Beacrox entrèrent dans le château à ce moment-là.

– Tu n’en fais pas trop ?

Le Super Rocher avait réagi à ce moment-là.
Cependant, Cale se contenta de se moquer.

‘Est-ce que j’en fais trop ?
Bien sûr que oui.
Mais je n’ai pas l’intention de mourir.’

Il était différent de Seigneur Sheritt ou d’Eruhaben.

‘Je vais vivre.
Nous allons vivre quoi qu’il arrive.
Nous tous.’

Cale continua à parler sans s’arrêter.

« Tirez dessus. Brisez-le. »
– D’accord !
– Bien sûr !

Le foudre ardent et l’eau mangeuse de ciel répondirent l’un après l’autre.
Et enfin.

« Bloquez-le. »
– D’accord.

Le Super rocher avait répondu.

Le sol se mit à trembler.

Booooooooum- !

Le sol se fendit et de gros rochers surgirent du sous-sol.

Boum ! Boum !

Les gros rochers commencèrent à entourer le château blanc et se transformèrent rapidement en un grand dôme.

Les grosses branches et les racines des arbres blancs grimpèrent sur le dôme pour créer une autre couche de bouclier.
Le vent se rassembla également autour du dôme.
Ils créaient de violents tourbillons semblables à ceux qui se trouvaient sur l’île du Vent.

Terre. Bois.
Puis un grand mur d’eau sortit à son tour.
Il suivait les rochers qui créaient le dôme. Le vent protégeait l’eau.

L’éclair d’or rose avait disparu.
À la place, un pilier de feu apparut à l’extérieur des tourbillons.

Boum. Boum. Boum.

Le cœur de Cale s’emballait. Il n’avait jamais utilisé ses cinq attributs en même temps comme ça auparavant.
Il pouvait sentir sa Vitalité du Cœur fonctionner sans arrêt.

Cependant, Cale souriait.

« Putain, courage. »

Les cinq attributs.
Les cinq puissances suivirent la volonté de Cale pour créer une grande barrière en forme de dôme.

– Nous te protégerons.

Alors que le Super Rocher répondait à toutes les puissances anciennes…

Bang !

Le dernier rocher fut placé au sommet pour terminer le grand dôme.
Ce dôme ne couvrait que le château blanc.
Raon et Eruhaben changèrent également leurs sorts à ce moment-là.

« Bouclier !
– Bouclier ! »

Sheritt cria à son tour.

« Protégez-le ! »

Du mana noir, du mana blanc-or et du mana blanc jaillirent des trois Dragons.
Cale se mit à sourire.

Bien qu’ils manquent de force de combat par rapport à la dernière fois, leur force de protection était plus forte que jamais.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser