the beginning after the end Chapitre 67

La Crypte de la Veuve III

Alors que la plus grande reine commençait à dévorer la plus petite, je ne pouvais m’empêcher d’être perplexe quant à ce qui se passait dans ce donjon. Il y avait plus de dix étages, et les snarlers mineurs habitaient tous les étages sauf le dixième, où se trouvait la reine snarler. La raison pour laquelle ce donjon était considéré comme un donjon pour débutants était que la reine ne quittait jamais le dixième étage, permettant un entraînement facile jusqu’au tout dernier étage.

Bien que la reine snarler soit une bête de mana de classe B, un grand groupe d’aventuriers de classe E était tout de même capable de la vaincre.

Ce qui a amené une autre question à l’esprit : était-il normal d’avoir plus d’une reine dans le donjon ? D’après ce que j’avais lu, les espèces de reines étaient très territoriales, et agressives envers tout concurrent potentiel qui menaçait leur tanière.

La professeur Glory n’y a pas vraiment pensé, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’être dérangé par cela. Cela m’a amené à ma dernière question. Comment ces deux reines étaient-elles plus fortes qu’elles ne devraient normalement l’être ?

Je pouvais comprendre que la professeur Glory ait du mal à affronter deux bêtes de mana de classe B, considérées comme des boss de donjon, mais elle ne devrait pas perdre. Un aventurier de classe A était censé se débarrasser facilement du genre de reine snarler dont j’avais entendu parler.

« Pourquoi celle-là est plus forte à ce point ? » La professeur Glory s’est levée en gémissant, fendant quelques sbires sur son passage.

Alors que je repoussais des vagues de snarlers, mon attention revenait sans cesse sur la reine snarler qui mangeait son ancien allié.

« Professeur, est-ce que ça arrive souvent ? » J’ai demandé.

« Eh bien, j’ai entendu dire que certaines espèces de bêtes de mana se livrent au cannibalisme, mais je n’ai jamais vraiment vu ce cas particulier. Pourquoi maintenant, je n’en ai aucune idée. » Secouant la tête, elle ramassa son autre épée et se dirigea vers son adversaire.

Alors que la reine snarler finissait de dévorer sa camarade tombée, un changement bizarre s’est produit. Sa fourrure grise est devenue noire de jais et la petite corne sur son front, que je n’avais pas remarquée au début, s’est courbée vers le haut, augmentant considérablement. Ses yeux rouges, autrefois louches, sont devenus aigus et menaçants, presque psychotiques, et elle a commencé à avoir de l’écume à la bouche.

La professeur Glory n’a rien dit, mais je savais qu’un doute grandissait dans son esprit alors que la bête fonçait sur elle. Jusqu’à présent, rentrer chez moi sain et sauf était considéré comme une simple question de temps, mais même moi, je ne pouvais m’empêcher de frissonner involontairement devant l’intention meurtrière qui se dégageait de la reine.

« Professeur ! Nous ne pouvons pas… continuer comme ça ! » Tess a crié d’une voix rauque au milieu des grognements et des sifflements de l’ennemi.

Son état ne semblait pas très bon et a attiré mon attention sur un problème plutôt évident auquel nous étions maintenant confrontés.

« Tout le monde ! Plus de sorts de feu ! L’entrée de la grotte est bloquée et nos réserves d’oxygène sont limitées ! » J’ai hurlé.

Le tas de cadavres brûlés s’accumulant, l’air devenait épais et certains des étudiants les plus faibles ont commencé à tousser de façon incontrôlable.

La reine et la professeur Glory étaient dans une impasse, notre professeur dérivant vers le côté perdant. En me concentrant sur la bataille principale, j’ai pu constater que le style de combat de la reine snarler avait complètement changé. Il n’y avait aucune trace d’hésitation ou de sens de l’auto-préservation. Chacune de ses attaques contre la professeur Glory avait pour but de tuer sans se soucier de son propre corps. Normalement, cela aurait dû la mener à sa perte, mais la fourrure noire de cette reine snarler unique était capable d’absorber la plupart des dégâts des attaques de notre professeur.

« Arthur… Je pense que… mon noyau de mana commence à… agir. » Tess, qui était à quelques mètres derrière moi, est tombée à genoux en commençant à se serrer l’abdomen.

Bon sang.

« Papa ! Qu’est-ce qu’il y a ? Tu vas bien ? » La voix de Sylvie a surgi dans ma tête.

Nous avons rencontré un problème, viens ici aussi vite que possible et descends les escaliers, ai-je répondu avant de me concentrer à nouveau sur ce qui se passait ici.

Plusieurs facteurs commençaient à peser sur mon esprit à présent et je commençais à ressentir un sentiment de nostalgie de mon voyage aux Tombeaux Sinistres. Avais-je le pouvoir de dégager la montagne de gravats qui bloquait l’entrée de l’escalier ? Et même si je le faisais, devrais-je prendre Tess et nous échapper seuls ?

Non. Tess ne me pardonnerait jamais si elle savait que j’ai laissé tout le monde ici pour s’échapper.

Puis, après avoir ouvert un chemin de retour, dois-je rester derrière et aider la professeur Glory à tuer la reine snarler mutante ?

Quelle que soit la décision que je choisirais, la première chose que je devais faire était d’enlever ces décombres. Il était important que je dégage un chemin de retour en un seul essai, car il était évident que la reine n’allait pas nous laisser tous nous échapper.

« Professeur, occupez-vous de la reine. Je vais essayer d’ouvrir un chemin pour nous sortir d’ici ! » La professeur Glory a dû travailler encore plus fort pour suivre la reine puisqu’elle ne pouvait utiliser aucune technique de feu. Après m’avoir fait un signe de tête d’affirmation, je me suis mis au travail. Tess n’était pas en état d’aider et tous les autres étaient trop occupés à repousser l’armée de minions hargneux. Lucas a dû recourir à des sorts de chaleur pour tenter de dissuader les snarlers, car les niveaux d’oxygène devenaient de plus en plus rares.

Je devais faire ça tout seul. Je devais bien calculer. Si j’utilisais un sort de feu assez puissant dans cet état et que j’échouais, nous allions tous suffoquer ici. De l’eau ? De la glace ? Il y avait trop peu de particules de mana élémentaire d’eau dans cette grotte pour libérer quoi que ce soit d’assez puissant pour percer un trou dans la montagne de roche. La grotte autrefois remplie de glace était maintenant sèche et aride avec une épaisse couche de fumée produite par certains des cadavres de snarlers brûlés.

Il me restait donc le vent et la terre, ou un mélange des deux, mais même avec le niveau que j’avais en ce moment, je n’étais pas sûr de pouvoir produire une attaque assez puissante. J’ai pensé à utiliser la phase 2, mais avec Tess dans l’état dans lequel elle se trouvait, je devais rester conscient, au moins jusqu’à ce que nous sortions de ce donjon.

N’y avait-il vraiment aucune autre option ? Alors que mon esprit se mettait à chercher des solutions possibles, j’ai vu la professeur Glory recevoir un coup assez important au bras droit.

J’y suis presque, papa ! Tiens bon ! La voix de Sylvie m’a donné une idée.

C’est ça !

« Curtis ! J’ai besoin de ton aide tout de suite ! » J’ai hurlé à travers le champ de bataille.

« Arthur, je ne pense pas que je puisse me permettre de… »

« Viens, maintenant ! » J’ai aboyé avant qu’il ne puisse réfuter.

Curtis était couvert de sang et de crasse, mais d’après les blessures superficielles sur son corps, il était évident que le sang sur lui n’était pas le sien.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » Il haletait lourdement. Je pouvais dire qu’il était épuisé par l’usure de son visage et de son corps. Son bouclier était très abîmé et son épée était couverte de sang, émoussée par un usage répété.

« Penses-tu que ta capacité de volonté bestiale, Hurlement du Monde, est assez forte pour dégager les décombres ? » J’ai tourné sa tête pour qu’il retrouve son attention.

« Arthur, je ne pense pas avoir le mana nécessaire pour entamer ma première phase. » Il a secoué sa tête sans espoir.

« Réponds juste à la question. Est-ce que c’est assez fort ? »

« O-Ouais, si j’avais assez de mana, je pourrais potentiellement produire une explosion plus grande que celle de la fausse bataille d’équipe où tu, hum, as été blessé. » Il s’est gratté la tête, ne sachant pas où je voulais en venir.

J’ai pensé à diriger l’explosion sur la reine snarler, mais même si elle était assez puissante pour la tuer, il serait impossible de ne viser avec précision que la reine et pas la professeur Glory. C’était plus sûr de suivre ce plan.

« Ok. Je veux que tu ne remettes pas en question ce que je suis sur le point de faire. Concentre-toi juste sur ta première phase et sur la production d’une explosion assez puissante pour dégager cette montagne de décombres. Compris ? » La quantité d’urgence et d’autorité doit avoir atteint Curtis parce qu’il a juste hoché la tête et s’est retourné.

Enlevant mon sceau et le mettant dans mon anneau dimensionnel, je m’assurai de contrôler la fluctuation de la quantité de mana afin de ne pas alerter qui que ce soit. Tout le monde était occupé par les snarlers mais si je ne contrôlais pas la libération de mana comme l’a fait la professeur Glory après avoir libéré son sceau, j’attirerais l’attention de la reine des snarlers.

Sentant la réserve de mana inexploitée à laquelle j’avais maintenant accès, j’ai placé mes deux mains sur le dos de Curtis.

D’après la quantité de mana que j’ai envoyée à Curtis, le prince est involontairement tombé à genoux avant de pouvoir ajuster son corps au bombardement soudain de mana.

Le transfert de mana a été étudié pendant de nombreuses années selon les professeurs et de nombreux livres de la bibliothèque, mais c’était une cause sans espoir pour eux. Ils pensaient que si un mage avait l’attribut feu, recevoir du mana d’un autre mage ayant l’attribut feu devrait être possible, mais après d’innombrables tests et échecs, ils ont jugé cela invraisemblable. La raison étant que même si quelqu’un était spécialisé, le mana à l’intérieur de son corps n’était pas purement de cet élément. Hypothétiquement, si quelqu’un était capable de condenser et de raffiner son noyau au plus haut niveau, alors il pourrait transférer du mana avec le noyau d’une autre personne du même niveau et du même élément. En dehors de ça, c’était impossible. Sauf pour moi.

Le fait que j’étais capable de manipuler les quatre éléments me permettait d’ajuster, d’imiter et de saisir les types de mana et le ratio de chaque élément de la personne à laquelle je transférais. C’était un peu comme ce que je faisais pour ma sœur et Lilia lorsque je leur enseignais la manipulation du mana dans leur corps, mais à une échelle beaucoup plus grande. Bien sûr, je ne l’avais pas parfaitement maîtrisé et il était inévitable que je gaspille beaucoup de mana, mais c’était notre meilleure chance.

Alors que je commençais à contrôler et à limiter lentement la quantité de particules de mana élémentaire que je transmettais à Curtis, je ne pouvais m’empêcher de grincer des dents en signe d’autodépréciation face à la tournure des événements.

Il y avait tellement de petits signes que j’avais choisi d’ignorer, en pensant que tout irait bien, et que je pouvais m’en sortir. Est-ce que je considérais cette vie que j’avais en ce moment comme acquise ? Avoir la chance d’avoir autant de pouvoir à mon âge m’a fait perdre mon sens de la rationalité dans une certaine mesure.

N’étant plus un roi, lié par les règles et la politique ainsi que par mes propres capacités physiques, j’étais devenu négligent. Dans ce monde, les limites de mon potentiel étaient illimitées. Atteindre le stade blanc ou même plus loin n’était pas un rêve mais une question de temps et d’efforts.

La chose qui me consternait le plus et que je détestais admettre, c’était que j’étais, dans un sens, un peu comme Lucas. J’étais loin d’être aussi con que lui et j’avais des gens auxquels je tenais en dehors de moi-même, mais je devenais arrogant, arrogant au point d’être négligent.

« Je ne sais pas ce que tu viens de faire, Arthur, mais je me sens très bien. Je pense que je vais pouvoir entrer dans ma première phase ! » s’est exclamé le prince, me ramenant à la réalité. J’ai senti le changement que son corps subissait alors qu’il commençait à passer à sa première phase.

Le mana fluctuait de façon erratique autour de lui alors qu’il libérait sa volonté bestiale. J’ai reculé mes mains de douleur lorsque Curtis a libéré sa première phase. Confus, j’ai essayé de lui transférer à nouveau du mana mais le rejet de son corps était encore plus fort que la première fois.

Est-ce que le mana de sa bête allait rejeter mon mana ?

Avant que j’aie la chance de réessayer, Curtis a commencé à rassembler du mana pour sa technique Hurlement du Monde.

Il s’accroupit, abaissant son centre de gravité pour résister au recul du sort, le mana de son corps et de l’atmosphère se rassemblant devant sa mâchoire ouverte.

Pendant ce temps, je me suis précipité vers l’endroit où Tess était recroquevillée derrière la ligne de front et je l’ai ramassée. Sortir Tess d’ici était la priorité. J’étais en partie responsable de ce désordre. J’aurais dû faire un meilleur travail en empêchant quelque chose comme ça de se produire en premier lieu.

Avec un rugissement bestial, Curtis a déclenché sa puissante attaque respiratoire, mais la reine mutante a dû sentir que quelque chose n’allait pas, car elle a immédiatement changé de cible, passant de la professeur Glory blessé à Curtis.

« Oh non, tu ne le feras pas ! » Hurlant à pleins poumons, la professeur Glory bondit et saisit la reine mutante en vol, espérant la dissuader d’atteindre Curtis.

Dans une explosion tonitruante, le sort de Curtis a fait un grand trou dans les décombres, dégageant un chemin vers l’entrée de l’escalier de retour à la surface, maintenant visible.

« Tout le monde, dirigez-vous vers les escaliers ! » J’ai rugi à travers le bruit des pierres qui tombent et des grognements des snarlers.

« Pars maintenant ! » Professeur Glory criait aussi en luttant pour tenir tête à la reine snarler.

La classe épuisée a fait une dernière poussée vers l’entrée tandis que la professeur Glory tenait la reine à distance, le mur de cadavres de snarlers obstruant ceux vivants pendant un bref instant.

« Claire, je te confie Tess. » J’ai tendu Tess à Claire, qui semblait être la plus en forme en ce moment.

« Tu n’as pas l’intention de rester, n’est-ce pas ? Tu ne peux pas être sérieux. En tant que chef du Comité Disciplinaire, je t’interdis… »

« Va-t’en… » Avec le peu de temps dont nous disposions, j’ai libéré une intention meurtrière pour faire passer mon message, ce qui l’a fait reculer par surprise.

Aidant Curtis, épuisé, à se remettre sur pied, j’ai poussé mes deux coéquipiers du Comité Disciplinaire vers l’entrée principale de la grotte avant de me retourner vers l’endroit où la professeur Glory se battait.

« Pourquoi diable es-tu revenu, Arthur ?! » Je pouvais presque sentir la frustration dans la voix de ma professeur qui m’a envoyé bouler en serrant les dents.

« Nous allons avoir besoin d’être deux pour tuer cette chose. » J’ai sorti la Ballade de l’Aurore de mon anneau dimensionnel et l’ai dégainée.

« Tu ferais mieux d’espérer que cette chose me tue parce que tu vas regretter de ne pas avoir suivi mes ordres. » répondit-elle en bloquant un coup des griffes acérées de la reine.

« Hé, je suis aussi un professeur, tu te souviens ? » Je lui ai adressé un sourire fatigué avant de donner un coup sec avec ma lame.

« Tu es trop intelligent pour ton propre bien, Arthur. » Elle a souri en retour tout en secouant la tête. La situation ne semblait pas très bonne car le transfert de mana m’en avait fait utiliser la plupart. S’il n’y avait pas eu de rotation de mana, j’aurais probablement déjà subi un retour de bâton.

Tout en combattant la reine et en la gardant suffisamment occupée pour que le reste de la classe puisse sortir en toute sécurité, j’ai remarqué que le dernier arrivé était Lucas. Nos regards se sont croisés un bref instant avant qu’il ne tourne la tête et disparaisse dans l’entrée.

J’aurais juré l’avoir vu s’ébrouer avant qu’il ne se retourne.

Alors que le combat se poursuivait, j’ai réussi à sectionner une des ailes de la reine pour qu’elle ne soit plus capable de voler, mais son épaisse fourrure nous empêchait de faire autre chose que de lui infliger des blessures superficielles. Cette reine mutante, qui mesurait près de trois mètres de haut sur ses pattes arrière, était couverte de blessures causées par la professeur Glory et moi-même, mais cela ne semblait pas la déranger du tout.

« Je ne pense pas qu’on puisse tuer cette chose ! » J’ai crié à la professeur Glory, qui était de l’autre côté de la reine snarler.

« Nous devrons au moins l’empêcher de bouger d’une manière ou d’une autre pour pouvoir nous échapper. Je ne pense pas que la reine nous suivra hors du donjon ! » répondit-elle alors que la reine hurlait de colère.

« J’ai besoin que vous l’occupiez pendant cinq secondes, professeur. » Je me suis repositionné pour que la professeur Glory soit en vue.

« Ok. » Elle ne s’est pas interrogée sur ce que j’allais faire alors qu’elle libérait une nouvelle salve de mana à partir de son noyau.

Alors que la professeur Glory bondissait vers la reine mutante, je remettais mon fourreau dans mon anneau dimensionnel et saisissais mon épée à deux mains. Avec la disparition du sceau, j’ai utilisé le reste de mon mana pour envoyer des éclairs dans la Ballade de l’Aurore.

Sans mana pour renforcer mes mouvements, ma course vers la reine snarler ressemblait à une marche à quatre pattes.

« Bougez ! » A mon signal, la professeur Glory bondit hors du chemin tandis que je plantais mon épée dans une blessure déjà existante que j’avais réussi à infliger juste avant entre ses omoplates.

Le crépitement de l’électricité se frayant un chemin à travers la couture a provoqué un cri aigu chez la reine, qui a commencé à avoir des spasmes.

« Allons-y ! » Sans même pouvoir retirer mon épée de la reine snarler, le professeur Glory m’a attrapé par la taille et m’a porté vers l’entrée principale.

Alors que les hordes de sbires se mettaient en travers de notre chemin, la professeur Glory s’est frayé un chemin jusqu’à l’entrée principale.

Soudain, une ombre noire est passée au-dessus de nous. « C-Comment ? » Professeur Glory n’a pu qu’haleter alors que nous levions tous les deux les yeux. La reine, avec mon épée toujours enfoncée dans sa colonne vertébrale, s’était suffisamment remise pour faire un bond désespéré afin de nous empêcher de nous échapper.

« Dépêche-toi ! » Je me balançais sur l’épaule de ma professeure et j’essayais de la faire sortir de son état de choc. La reine snarler mutante étant presque sur nous, nous avons à peine réussi à éviter ses griffes acérées avant qu’elle n’atterrisse durement sur le sol.

Sans même avoir le luxe de nous retourner, nous nous sommes frayés un chemin entre les snarlers et le hall lorsque j’ai repéré la reine mutante qui se traînait vers nous. Je supposais que ma dernière attaque avait fait des dégâts car elle ne se déplaçait pas librement – au contraire, elle boitait maladroitement vers nous, utilisant ses griffes pour traîner son corps.

En arrivant au bout du couloir où les escaliers commençaient à monter, j’ai remarqué quelque chose de bizarre chez la reine snarler qui se trouvait à quelques mètres de nous.

Chaque partie de cette reine mutante était étrange, mais celle-ci était différente. Alors qu’elle se rapprochait de plus en plus du haut de l’escalier, où nous nous trouvions, son visage et son corps se sont mis à pulser. Des tumeurs ont commencé à se développer sporadiquement dans des parties aléatoires de son corps et de son visage.

Ne me dis pas…

Avant même que j’aie pu terminer ma pensée, la reine a éclaté dans une explosion de tripes, de sang et de morceaux d’exosquelette.

Avant même que la professeur Glory ne puisse se retourner, la force de l’explosion l’a poussée en avant, et elle a perdu son emprise sur moi.

Comme si cela ne suffisait pas, l’explosion provoquée par la reine avait ouvert un grand trou en dessous d’elle.

« Arthur ! » En serrant les dents, j’ai entendu le cri désespéré de ma professeur qui tendait la main vers moi, mais il était trop tard. Je me sentais devenir plus faible à cause de la force de la dernière tentative désespérée de la reine.

« Sauvez Tess ! » ai-je dit faiblement avant d’utiliser le dernier peu de mana que j’avais accumulé pendant ce court laps de temps pour augmenter mon corps.


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Evans Alley
7 mois il y a

Merci pour le chapitre!
C’est bizarre ça tombe toujours sur toi Arthur…

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser