the beginning after the end Chapitre 66

La Crypte de la Veuve II

Même parmi les bêtes de mana, les snarlers étaient des créatures hideuses. Avec leur épaisse fourrure grise, leur corps de 140 cm ressemblait à des mini gorilles musclés. Leur visage, cependant, était un mélange d’un museau et de défenses de sanglier avec des yeux rouges perçants et de longues oreilles. Avec leur mâchoire saillante épaisse et puissante, on ne pourrait pas penser qu’il ne s’agit que de bêtes de mana de stade E à première vue.

« GRRRRRRRR »

« SSNNNNRRRKK »

« GRAAHHK ! GRAAHHK ! »

Alors que des dizaines et des dizaines sortaient de leur cachette, les snarlers ont commencé à faire claquer leur mâchoire tout en émettant de faibles grognements.

« P-Professeur… est-ce qu’il est censé y avoir autant de s-s-s-snarlers ? » a balbutié l’une des étudiantes de l’autre groupe.

« C’est vraiment bizarre. Même dans les étages inférieurs, il n’y en a jamais autant de regroupés. » La professeur Glory s’est braquée et est restée ferme. En raison du moral bas de notre classe, si même notre professeur faisait un pas en arrière en hésitant, tout le monde paniquerait.

« Il y en a beaucoup mais ils ne sont pas impossibles à gérer. Cependant, comme il ne s’agit que d’une excursion de classe, je pense qu’il est préférable de remonter, au cas où. La sécurité est la priorité pour le moment. » Au moment où la professeur Glory commençait à faire lentement remonter tout le monde vers les escaliers, une boule de feu passa devant elle et explosa dans une foule de snarlers.

Lorsque la boule de feu a explosé, six snarlers ont été projetés dans différentes directions et sont restés immobiles.

« Vous voyez ? Ces vilaines petites bêtes sont faibles. Professeur, ne me dites pas que vous nous avez tous amenés ici juste pour repartir ? Même un petit sort de feu a suffi à en tuer six. » se moqua Lucas en baissant son bâton.

Je pouvais voir que la professeur Glory était encore hésitante à cause du nombre inhabituel de snarlers apparaissant soudainement au premier étage.

« J-Je pense qu’on devrait essayer de s’entraîner ici, professeur. » Curtis avait un regard déterminé sur son visage alors que plusieurs autres étudiants, à cause de la démonstration de Lucas, gagnaient aussi en confiance.

Les snarlers qui étaient tous sortis semblaient un peu effrayés maintenant, car ils gardaient prudemment leurs distances, nous étudiant avec leurs yeux inintelligents.

« D’accord, mais si je sens que quelque chose ne va pas, nous sortons immédiatement d’ici, compris ? » D’une voix sévère, elle attendit que la classe accepte sa condition.

Quand elle reçut une série de hochements de tête, elle dit : « Bien. Divisez-vous en équipes et prenez différentes parties de l’étage. Nous ne voulons pas de tirs amis ici. Et Lucas, si tu refais quelque chose comme ça, il y aura des conséquences. » La professeur Glory a lancé un regard menaçant au blond arrogant, ce qui l’a fait obéir à contrecœur.

« Prince Curtis, prends ton équipe et dirige-toi vers le côté gauche de la grotte. Princesse Tessia, prends ton équipe vers la droite de la grotte et tenez bon. La dernière équipe, avec moi. Je garderai un œil sur vous à tout moment mais restez vigilants et ne sous-estimez pas les snarlers, surtout en si grand nombre. » Sur ce, la professeur Glory fit signe aux deux équipes de se précipiter en avant.

« Arthur, je veux que tu sois l’avant-garde puisque tu es le meilleur à courte distance. Clive et Roland, vous prenez position à sa gauche et à sa droite derrière lui et vous assurez qu’il est couvert. Lucas, reste au centre entre Arthur, Clive et Roland, je couvre tes arrières. Nous allons prendre la position du diamant que nous avons apprise en classe ! » Dès que nous nous sommes dirigés vers l’armée miniature de snarlers, la timidité de Tess a disparu et son côté présidente des élèves a pris le dessus.

« GRRRAHHKK !! »

« KHHRRAAA ! KRRAAH ! »

« Oh putain, putain, putain ! » Roland, visiblement intimidé par la cinquantaine de snarlers qui claquaient tous des mâchoires sur nous, a sorti son arme, qui ressemblait juste à un manche d’épée.

Clive a également sorti son arc court en métal de son anneau dimensionnel et l’a tiré en arrière. A la place de la flèche se trouvait une longue aiguille de métal enveloppée dans des rafales de vent.

Je sors également la Ballade de l’Aurore, qui était toujours enveloppée dans un tissu blanc. Je la laissai au fourreau et me baissai, me préparant à dégainer rapidement au cas où l’un d’eux sauterait soudainement.

« Répandre et détruire ! Brume de Braises ! » Alors que nous nous approchions de la horde de snarlers, Lucas libéra l’un de ses sorts favoris qui se mit bientôt à flotter autour de nous.

« CRRAAHK !! » Arrivant à seulement 5 mètres de la horde, j’accrochai mon épée bien serrée à ma taille et me préparai à dégainer alors que plus d’une dizaine d’entre eux sautaient vers nous.

Fonçant encore plus vite, je me suis penché encore plus bas et j’ai augmenté l’épée encore dans son fourreau. En augmentant le vent qui s’accumulait à l’intérieur, j’ai dû utiliser toute ma force pour empêcher ma lame de sortir de son fourreau jusqu’à la dernière minute. Avec la même théorie qu’un ressort chargé, j’ai attendu d’être juste devant les snarlers aériens avant de relâcher la lame sous pression.

Alors que la vitesse de ma lame franchissait le mur du son dans un grand boum, j’ai grimacé de douleur en sentant mon épaule se déboîter. Cette compétence avait bien mieux fonctionné que je ne le pensais… Je ne devrais vraiment pas expérimenter les compétences dans de vrais combats.

La ligne de front des snarlers, tant dans les airs qu’au sol, a été soit renversée, soit coupée en deux, mais je n’ai rien pu faire car mon bras droit pendait, laissant tomber mon épée.

« GRHHAAK ! » Plusieurs autres snarlers prirent la place de ceux qui étaient tombés et galopèrent vers moi, utilisant leurs quatre membres à présent.

Plusieurs flèches ont sifflé près de moi et ont rapidement empalé certains des snarlers qui m’avaient presque atteint.

Je me retournai et fis un signe de tête à Clive avant de ramasser mon épée de la main gauche. En regardant de ce côté, je vis Roland manier un fouet d’eau en serrant la poignée qu’il avait sortie au début. Le fouet d’eau tourbillonnait de façon erratique et certaines attaques manquaient la cible de beaucoup, ce qui me fit penser que Roland était encore en train d’apprendre l’art de sa famille.

La grotte s’est mise à briller en rouge et bleu alors que différents sorts de feu avaient été lancés de notre côté et de celui des autres équipes. Les snarlers essayaient de nous encercler en se dispersant et en gardant leurs distances. Les boules de braise que Lucas avait invoquées continuaient de lancer de petits jets de feu, mais les snarlers devenaient plus rusés et lançaient des morceaux de glace sur les boules dans l’espoir de les éteindre.

Tess a remarqué que je serrais mon bras alors qu’elle repoussait deux snarlers. « Arthur, tu vas bien ? »

« Um… Je pense que ça va aller. » J’ai serré les dents et positionné mon bras droit entre mes jambes alors que je me préparais à remettre l’épaule en place.

« Gah ! » Je n’ai pas pu m’empêcher de laisser échapper un cri alors que je repositionnais de force mon bras en place.

La compétence que je n’avais pas encore nommée fonctionnait bien mieux que je ne le pensais, réussissant à tuer plus de quinze snarlers d’un coup. Dommage que mon corps n’ait pas été capable de résister à la force en ce moment.

Les snarlers n’étaient pas très forts, mais au bout d’une trentaine de minutes, leur nombre apparemment infini, qui ne diminuait jamais, commençait à nous épuiser. Clive et Roland transpiraient abondamment tandis que Tess était un peu pâle. Même les sorts de Lucas devenaient beaucoup moins flamboyants, car il devait tenir compte de la limite de sa réserve de mana.

« C’est moi ou il y a plus de snarlers maintenant qu’au début ? » Roland a crié en réussissant à tuer trois snarlers avec l’aide de Clive.

« Je pense que tu as raison. Ça ne rime à rien. » Clive a répondu en regardant Tess pour d’autres instructions.

Entre les cadavres sur le sol et ceux qui se débattaient encore, les chiffres, juste de notre côté, s’élevaient à environ plus de cent. C’était plus du double du début.

« Je pense que nous devrions retourner voir la professeur Glory. On ne va pas pouvoir continuer à se battre comme ça très longtemps. » annonça Tess. Alors que nous retournions lentement vers l’entrée du donjon, il semblait que l’autre équipe avait la même idée.

La professeur Glory a remarqué que toutes les équipes venaient vers elle, alors elle s’est dirigée vers nous, fendant les snarlers de gauche à droite avec son épée.

« Professeur, je ne pense pas que nous puissions continuer comme ça. Les snarlers continuent d’arriver ! » Tess a crié par-dessus les vagues de snarlers.

« Équipes ! Suivez vos chefs ! On remonte ! » Sans hésiter, la professeur Glory nous fait signe de remonter les escaliers quand nous entendons un grand fracas.

Les stalactites et les stalagmites, ainsi que d’autres débris du toit de la grotte, s’écrasèrent sur le sol tandis que deux silhouettes descendirent en flottant, battant de leurs grandes ailes pour se maintenir en place.

« Tu te moques de moi ? Que font les reines snarlers à cet étage ? » La professeur Glory ne prit pas la peine de retenir sa rage en sortant une autre épée géante de son anneau dimensionnel.

« Classe, assurez-vous de ne laisser aucun des snarlers mineurs se mettre sur mon chemin. Je vais m’occuper des deux reines. Je ne sais pas ce qui se passe mais je vais vous sortir d’ici même si c’est la dernière chose que je fais. » Avec un claquement de langue, elle a retiré quelque chose de son cou et l’a jeté sur le sol. Alors que le collier scintillait puis devenait gris, le mana fluctuant autour de la professeur Glory changea.

Elle utilisait un sceau !

« Préparez-vous à soutenir la professeur Glory ! Ne laissez aucun des snarlers nous dépasser ! » ordonna Tess en tenant son bâton devant elle.

« Oui ! Avant-gardes, protégez les enchanteurs ! » Curtis s’est avancé, brandissant son épée et son bouclier.

J’ai fait un pas en avant aussi, saisissant mon épée à deux mains pour soutenir mon épaule lancinante. Nous étions dix à l’avant, tandis que Lucas, Tess et trois autres filles commençaient à réciter des formules magiques. Mes yeux ne pouvaient s’empêcher de se concentrer sur la professeur Glory qui brandissait deux épées géantes, une dans chaque main. Du feu et ce qui ressemblait à du sable tournaient rapidement autour de ses deux épées tandis que la professeur récitait de façon inaudible.

Le feu et le sable ont commencé à s’entremêler alors que les deux reines snarlers, toutes deux bien plus grandes et plus méchantes, avec des ailes, ont commencé à entourer prudemment la professeur Glory. Les deux membres antérieurs de la reine snarlers avaient quatre longues griffes acérées qui brillaient dans un enduit que j’ai supposé être du poison.

« HAAAHP ! » Professeur Glory, ses deux épées géantes embrasées de feu et de sable, chargea vers la plus petite reine snarler, commençant le combat.

J’ai évité d’utiliser des sorts, choisissant de simplement hacher et trancher les snarlers en augmentant mon épée. Leur épaisse fourrure leur offrait une certaine résistance aux sorts et aux attaques, mais il ne fallait pas grand-chose pour les tuer. Ce qui devenait plus problématique, c’était les cadavres des snarlers. Leurs cadavres ont commencé à s’empiler de plus en plus autour de nous, gênant nos attaques. En regardant autour de moi, j’ai été soulagé de voir que les avant-gardes tenaient encore le coup. Curtis et Claire avaient tous deux des égratignures et des contusions mineures, mais ils étaient en bien meilleure forme que les autres élèves.

J’ai jeté un coup d’œil en arrière et ce que j’ai vu m’a pris par surprise. La professeur Glory était en train de repousser les reines, qui étaient estimées être dans le haut du spectre des patrons de classe B, toute seule. Ce qui m’a encore plus surpris, c’est la façon dont elle le faisait. Elle était manifestement un double augmentateur élémentaire de terre et de feu, mais elle produisait des projectiles qui ressemblaient à des éclats de glace…

Non… en regardant bien, ce n’était pas de la glace. C’était du verre !

Une petite égratignure sur mon bras a ramené mon attention sur le combat qui se déroulait devant moi, mais mon esprit n’arrivait pas à se demander comment la professeur Glory avait pu faire ça. Je connaissais la surchauffe du sable mais pour produire une telle quantité de chaleur tout en combattant…

« KRRAAAAAAAHHHH ! » Le cri assourdissant nous a fait tourner la tête en arrière. La professeur Glory venait de porter le coup de grâce à la petite reine. Notre professeur n’était pas au mieux de sa forme, son armure était éraflée et cabossée en divers endroits tandis que du sang coulait sur ses joues.

« Très bien ! »

« JOLI !! »

« Allez Professeur ! »

La défaite de l’une des reines a considérablement remonté le moral de la classe, car la vigueur retrouvée de chacun des élèves nous a permis de riposter avec plus de force aux grognements qui semblaient se produire spontanément.

« GRRRRAAAAAAHH !!! »

Quelques secondes après avoir entendu un grand fracas, la professeur Glory s’est envolé au-delà de la ligne de front et a atterri durement contre une vague de snarlers mineurs.

En m’accordant quelques secondes pour regarder en arrière, une vague de nausée m’a frappé lorsque mes yeux se sont rivés sur la plus grande reine snarler, se gavant du cadavre


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Evans Alley
8 mois il y a

Merci pour le chapitre!
Sale cannibale va…

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser