the beginning after the end Chapitre 273

DESCENTE

Malgré le choc initial causé par le monstre colossal qui nous surplombait, il n’a pas fallu longtemps aux ascendeurs pour revenir à la réalité. Grâce à l’avertissement de Regis, j’ai pu réagir à temps pour esquiver complètement le large bout de la queue de la bête. Tous les autres avaient été trop concentrés sur son visage grotesque.

Le temps semblait ralentir alors que je regardais la queue coriace de la bête s’abattre, brisant le traîneau comme s’il était en verre. Taegen a réagi à peine à temps pour pousser Caera hors de son chemin, mais il a été écrasé avec Trider sous la grande queue.
L’onde de choc générée par l’impact a fait dégringoler tout le monde loin du traîneau démoli.

‘Allons-y !’ Regis a insisté.

Mes yeux passèrent entre Daria et Caera, toutes deux inconscientes, toutes deux tombées de la haute corniche de terre qui reposait sur le corps de serpent de la bête titanesque.

‘Regis, va chercher Daria !’

Un élan de colère, de peur et de dégoût monta en moi, pour s’évanouir un instant plus tard lorsque mon compagnon laissa échapper un gémissement audible dans mon esprit. Malgré la situation, un sourire s’est dessiné sur mon visage lorsque j’ai vu Regis bondir hors de mon corps, sa forme de loup ombrageux se précipitant vers Daria, inconsciente.

Pendant ce temps, je relâchais le limiteur que je m’étais imposé, j’avançais dans un nuage d’éther tandis que mes yeux parcouraient le champ de bataille, faisant le point sur la situation.

Le coéquipier de Daria, Orid, n’était nulle part. Une mare de sang s’étendait sous la queue coriace. Arian avait réussi à éviter d’être complètement éjecté en plantant son épée lumineuse dans le flanc du corps du titan et en s’accrochant pour sauver sa vie. Il ne s’en était pas sorti sans blessure cependant : le visage du bretteur était maculé de sang, et son bras libre pendait mollement à son flanc, s’agitant librement d’une manière qui suggérait qu’il avait été gravement cassé.

J’ai franchi la distance qui me séparait de Caera, dont le visage se perdait dans un rideau de cheveux bleus. J’ai à peine réussi à lui attraper la cheville alors que j’étais suspendu à la falaise de la terre émergée, souhaitant pour la dixième fois que mon noyau de mana n’ait pas été brisé.

Combien d’options supplémentaires aurais-je eu si j’avais pu utiliser le mana ? J’aurais pu voler en toute sécurité hors de danger, j’aurais même pu éviter ce combat.

Avant même que j’ai pu nous relever, Caera et moi, j’ai levé les yeux pour voir les énormes yeux violets du titan qui me fixaient. Une énorme sphère de mana argentée tourbillonnait dans sa mâchoire déchiquetée et était dirigée droit sur nous.

Mon coeur battait contre ma poitrine alors que je considérais mes options. Pourrais-je nous relever et courir assez vite pour esquiver l’attaque ? Quelle serait la largeur de l’explosion ? Serais-je capable de l’esquiver si je laisse Caera partir ? Ou devrais-je sauter le long du corps escarpé de la bête sur la terre ferme ?

En jurant dans mon souffle, j’ai jeté Caera sur le dos du titan et me suis remis sur mes pieds au moment où le titan relâchait son attaque. Je n’avais pas été tendre avec l’Alacryenne au sang chaud, et elle se réveilla en sursaut à cause de l’impact de la projection. Elle me regarda d’un air confus quand je la soulevai soudainement et la portai sur mon épaule.

“Qu’est-ce que ça veut dire…” Ses mots ont été interrompus par un bourdonnement strident qui a vibré dans l’air et la zone environnante a été baignée d’une brillante lumière blanche.

Je me suis retourné pour voir l’explosion de mana désintégrant tout sur son passage.

N’ayant pas le temps de m’arrêter et d’aller voir Caera, j’ai sprinté pour m’éloigner de l’explosion, essayant de nous faire sortir de sa trajectoire. Nous sommes passés devant le traîneau brisé où les restes de Trider gisaient au milieu des débris causés par l’attaque de la queue du titan, mais il n’y avait aucun signe de Taegen.

Le rayon destructeur de mana pur continuait à nous poursuivre tandis que je courais sur la surface brisée du sol surélevé reposant sur le corps du titan. Nous n’allions pas y arriver. J’étais rapide, mais Caera était un poids mort, et l’explosion était trop large et trop rapide pour que je puisse la déjouer.

“Fais quelque chose, ou je vais devoir te lâcher !” J’ai crié par-dessus mon épaule.

Je sentis Caera resserrer inconsciemment sa prise autour de moi, mais elle resta silencieuse alors que nous approchions de l’extrémité de la plateforme rocheuse, la lumière blanche devenant plus vive derrière nous.

“Je ne…” L’ascendeur aux yeux rouges a poussée un cri de peur lorsque j’ai relâché ma prise autour d’elle, menaçant de la faire tomber.

Je savais, en la regardant se battre contre les Caralliens, qu’elle cachait quelque chose. J’étais certain qu’elle réprimait ses capacités de la même manière que j’avais caché les miennes, et si elle ne faisait pas tout pour rester en vie, je n’étais pas prêt à me sacrifier pour elle.

“Ok !” elle a cédé, ses ongles infusés de mana s’enfonçant dans ma peau alors qu’elle s’accrochait pour sa vie. “Continue à courir.”

“Il n’y a nulle part où aller !” J’ai rétorqué, le bord de la falaise se rapprochant. Caera restait silencieuse, mais je sentais monter en elle une puissance inquiétante que je n’avais jamais ressentie auparavant.

N’ayant pas d’autre choix que de lui faire confiance, je me suis éloigné de l’explosion de mana qui approchait, alors que le sol devenait de plus en plus instable. Atteignant l’extrémité de l’imposant corps du titan, je concentrai tout mon éther dans mes jambes et mon dos et poussai de toutes mes forces.

Sans magie du vent pour rediriger la résistance de l’air, je ne pouvais que serrer les dents et supporter l’épais mur de vent qui repoussait nos corps alors que nous naviguions dans les airs.

Alors que la puissance menaçante continuait à se renforcer autour de Caera, qui était toujours en bandoulière, je regardais le gardien. Je pensais que le fait de me tenir littéralement sur la bête gigantesque et de la voir de près m’aurait préparé à cette vision, mais j’avais tort.

Malgré toutes les bêtes de mana que j’avais rencontrées et combattues au fil des ans à Dicathen, il me fallut plusieurs instants pour retracer la forme serpentine et tortueuse sur toute sa longueur, et il m’était difficile d’imaginer que la créature était une seule et unique entité – mon cerveau ne voulait tout simplement pas croire qu’il pouvait y avoir quelque chose d’aussi énorme dans le monde.

La créature était à peu près aussi haute que la tour contenant la source d’énergie, mais l’édifice noir semblait minuscule en comparaison de la longueur et de la circonférence du titan.

De loin, le monstre colossal me faisait penser à un énorme dragon enroulé. Il lui manquait juste les ailes. Sa longue queue et son cou étaient attachés à un torse de cuir qui, de près, pouvait facilement être confondu avec une petite montagne. Six pattes, aussi épaisses que son cou, soutenaient son poids.

“Caera !” J’ai hurlé alors que le rayon scintillant passait juste en dessous et derrière nous, mais les énormes bassins améthystes des yeux du titan suivaient notre vol, et la trajectoire du rayon a changé alors que nous commencions à descendre ; nous allions tomber directement à travers lui.

À la hauteur à laquelle nous avions sauté, je n’avais aucune confiance dans ma capacité à survivre à l’impact de la chute, sans parler de l’attaque du souffle du titan qui se rapprochait de nous.

Faisant tourner mon corps en l’air de façon à faire face au monstre, je commençai à concentrer tout mon éther dans la paume de ma main droite. Je savais que même le rayon d’éther pur, mon attaque la plus puissante, ne serait pas suffisant pour contrer le rayon de mana du titan, mais je n’avais pas le choix. Caera est restée complètement immobile et silencieuse, suspendue à mon épaule.

Au moment où nous allions tous les deux être emportés par le raz-de-marée destructeur de mana, et où j’allais lancer ma propre attaque, Caera s’est tordue dans ma main. Elle a passé un bras autour de mon cou pour se stabiliser et a retiré son épée incurvée d’un anneau dimensionnel.

J’ai arrêté mon attaque juste à temps pour voir une aura noire flamboyante envelopper la lame cramoisie alors qu’elle s’élançait.

Sa lame, autrefois rouge, se transforma en un croissant noir flamboyant qui coupa le cône de mana blanc brillant, le sectionnant et créant un chemin juste assez large pour que nous puissions tomber avant que la flamme noire ne s’éteigne et ne disparaisse. A en juger par la façon dont la trajectoire de l’attaque du monstre continuait vers le haut, je pouvais dire qu’il serait difficile pour lui de changer sa direction vers le bas, nous donnant un répit momentané.

Caera s’est effondrée, son bras gauche toujours autour de mon cou alors qu’elle rangeait son épée.

“Je ne pourrai plus le faire “, dit-elle, sa voix à peine audible dans le vent.

Mon esprit était un mélange de pensées et de questions, mais je n’avais ni le temps ni les moyens de comprendre la nature de ces flammes noires familières. Au lieu de cela, mon regard s’est tourné vers le sol, qui se précipitait rapidement à notre rencontre.

‘Regis, où es-tu ?’ J’ai demandé, ne sachant pas si notre connexion nous permettrait de communiquer alors que Regis n’était pas dans mon corps.

Le soulagement m’a envahi lorsque j’ai entendu sa voix familière résonner dans ma tête. ‘J’ai Daria et j’ai utilisé la queue du gardien pour descendre au sol, mais je ne pense pas pouvoir arriver à temps là où tu es !’

J’avais prévu d’utiliser Gauntlet Form pour atténuer l’impact de la chute, mais cela ne fonctionnait que si Regis pouvait m’atteindre.

Je n’avais pas d’autre choix que d’utiliser le rayon éthérique. Alors que l’utiliser pour contrer l’attaque du souffle du monstre n’était rien de plus qu’un espoir insensé, utiliser la force de l’explosion pourrait contrer la vitesse de notre chute suffisamment pour que l’impact ne nous tue pas tous les deux.

Bien sûr, en utilisant le rayon d’éther, je risquais aussi de vider toutes mes réserves d’éther et de mourir si Regis n’était pas assez proche pour arriver à temps…

Repoussant le doute qui obscurcissait mon esprit, je me suis concentré sur l’art de l’éther que j’étais sur le point de lancer.

Caera semblait avoir compris que j’étais sur le point de faire quelque chose, et elle s’est accrochée à moi encore plus fort.

Mes réserves d’éther avaient augmenté depuis mes deux premières tentatives de rayon éthérique, mais à cause des répercussions que le rayon provoquait et du fait que je me trouvais dans une zone aussi dangereuse, je n’avais pas eu l’occasion de tester l’attaque à nouveau.

Après avoir pris une grande inspiration qui s’est perdue dans le vent, j’ai concentré une grande partie de mon éther pour fortifier mes bras, mes épaules, ma poitrine et ma colonne vertébrale afin que mon corps puisse supporter le poids.

Les marques violettes, semblables à des runes, s’étendaient à partir de mes paumes et se répandaient dans mes doigts.

La partie la plus difficile de la manoeuvre était le timing. Si je lançais l’explosion trop tôt, nous reprendrions de la vitesse avant de nous écraser au sol et de mourir. Si je tirais trop tard, l’explosion ne réduirait pas assez notre vitesse avant que nous ne nous écrasions sur la surface brisée et nous mourrions probablement. J’ai donc dirigé mes deux paumes vers le sol, à la largeur des épaules, et j’ai attendu.

Les ongles de Caera se sont plantés dans mon épaule alors qu’elle regardait le sol se soulever, mais j’ai retenu mon sort.

Enfin, à une quinzaine de mètres du sol, j’ai déclenché le souffle éthérique.

Un profond grondement de feu de forge a accompagné l’éruption d’un torrent de flammes violettes de mes paumes vers le sol. J’ai immédiatement senti mes épaules et mon dos protester, mais j’ai tenu bon, ne voulant pas laisser mon corps me lâcher.

La plateforme qui m’avait permis de débloquer cette capacité avait naturellement expulsé l’éther de mon corps. Maintenant que je n’étais plus affecté par cet effet, le contrôle que j’avais sur la quantité d’éther à dépenser était bien plus grand.

Mes doigts ont forcé le souffle éthérique à rester dirigé vers l’avant plutôt que d’exploser. Même avec mon corps renforcé par l’éther, je savais que mes bras avaient déjà commencé à se fracturer, et mes réserves d’éther s’épuisaient à un rythme terrifiant.

Pourtant, nous ralentissions. J’ai commencé à diminuer la production d’éther, et le bruit qu’il provoquait s’est quelque peu atténué, et j’ai réalisé que Caera criait en s’accrochant à moi comme un bébé koala.

” Prépare-toi à l’impact ! ” J’ai hurlé en me tournant vers le ciel, m’assurant que je serais le premier à atterrir lorsque nous nous écraserions sur le sol, tout en nous enveloppant tous les deux d’autant d’éther que possible.

Quand je suis revenu à moi, je savais que je n’étais pas resté inconscient longtemps, à en juger par les nuages de terre et de poussière qui s’élevaient encore du cratère que j’avais creusé à l’impact.

J’avais l’impression que mon corps avait été déchiré, ressoudé, puis déchiré à nouveau. Il me fallut toute ma force mentale pour ne pas m’évanouir de douleur quelques secondes seulement après mon réveil, mais Caera semblait s’en être mieux sortie.

Elle était toujours inconsciente, mais elle avait été capable de compléter mon bouclier éthérique avec l’utilisation de son propre mana pour protéger son corps de tout dommage fatal.

Le peu d’éther que j’avais en réserve s’est immédiatement mis à réparer mon corps brisé, mais je ne pouvais pas me permettre de rester allongé dans la terre et d’attendre.

Le sol tremblait sous moi, devenant plus fort à chaque bruit sourd : le gardien approchait.

“Arthur !” une voix rauque gronda depuis le bord du cratère. C’était Regis. Daria était sur son dos.

“Regis”, j’ai toussé avant de cracher une bouchée de sang.

Daria a haleté en glissant sur le dos de Regis. “Miséricordieux Vritra, comment peut-il être encore en vie ?”

Tous deux se sont précipités vers moi, et avant que Regis ou moi ne puissions faire quoi que ce soit, Daria avait retiré une fiole de verre de son anneau dimensionnel et la tenait contre ma bouche.

“Bois ça”, dit Daria en se rapprochant et en soulevant ma tête. “Un Instillateur d’emblème a fabriqué ceci. Il utilise le mana de ton corps pour guérir tes blessures.”

“Je ne peux pas”, j’ai réussi à m’étouffer devant le goulot de la bouteille. “Ça ne va pas… marcher.”

Ses fins sourcils se sont froncés en signe de confusion avant qu’un regard de réalisation ne l’envahisse. “Oh, tu ne peux pas.”

Soulagé qu’elle ait compris, j’ai fermé les yeux et reposé ma tête contre sa main chaude.

‘Regis, j’ai besoin d’un peu de ton éther si je veux être capable de…’

Mes pensées ont été interrompues par la sensation de quelque chose de doux et soyeux qui se pressait contre mes lèvres avant qu’un liquide tiède ne pénètre dans ma bouche. J’ai ouvert les yeux pour voir la bouche de Daria collée à la mienne, les yeux fermés et les joues rouges.

Sans avoir la force de lever les bras, et ses mains puissantes résistant à ma tentative de détourner mon visage, j’ai été forcé d’avaler le contenu de cette fiole.

Daria s’est finalement éloignée, son sang-froid s’échappant alors que son visage devenait cramoisi.
“Je n’avais pas le choix puisque tu n’avais pas la force d’avaler.”

De petites poches de douleur explosaient en moi à chaque fois que je toussais. “T… tu… la fiole ne voulait pas…”

” Comme mon maître tente de l’expliquer avec tant d’éloquence, ce n’est pas qu’il n’a pas pu avaler l’élixir que tu lui as si généreusement donné à la bouche, mais ça n’a pas fonctionné sur lui “, expliqua calmement Régis, une expression fâcheusement amusée sur son visage lupin.

J’ai lancé au loup noir et violet le regard le plus froid et le plus perçant que je pouvais. Avec un sourire narquois, Regis a trotté devant Daria, qui regardait avec perplexité, et a plongé dans mon corps.

Une vague d’énergie se répandit dans mon corps et je sentis mon taux de récupération augmenter.

‘Tu as droit à un baiser gratuit en plus de mes services de récupération.’
Regis a ricané. ‘Je dirais que tu m’en dois une.’

‘Ta gueule’, répondis-je sèchement, mais cela me faisait du bien d’être à nouveau agacé par lui au lieu de souffrir pendant de longues heures de silence pesant.

Avec l’aide de Regis, j’ai récupéré suffisamment pour me remettre sur mes pieds, incapable d’ignorer plus longtemps la terre qui tremblait.

‘Ne meurs pas, princesse’, a envoyé Regis, la voix faible.

Repose-toi, mon pote. Je baissai les yeux vers Caera, dont les blessures s’estompaient lentement grâce aux effets de l’élixir que Daria venait de lui donner. Mais elle n’avait pas l’air d’être en état de continuer à se battre contre le titanesque gardien.

Tendant la main vers le bas, j’ai détaché la boucle qui retenait le fourreau de cuir et la dague à sa taille, puis l’ai attachée avant de grimper sur le bord du cratère. “Garde-la en sécurité. J’ai quelques questions à lui poser.”

“Où vas-tu ?” Daria a demandé. “Tu ne penses pas à combattre cette chose, n’est-ce pas ?”

“Non”, ai-je répondu. “Je pense à la tuer.”


Commentaire

5 3 votes
Note
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Toto Lulu
8 mois il y a

Régis je t’aime

Tanguy La marchande
6 mois il y a
Répondre à  Toto Lulu

Moi aussi , il me termine 😂

error: Le contenu est protégé !
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser