Supreme Magus chapitre 921

Forge des runes - Partie 1

Traducteur: Ych
———

Les deux anneaux magiques différents partageaient deux des trois ensembles de runes. Le premier ensemble renforçait la signature énergétique de Lith, de sorte que le flux de mana provenant des cristaux intégrés aux anneaux offrait moins de résistance au processus de Forge.

Le deuxième ensemble amplifiait les effets du pseudo-noyau des anneaux, ce qui permettait de le stimuler temporairement en cas de besoin.

Le troisième ensemble de l’anneau de maintien de la magie permettait de manipuler l’énergie de façon à ce que le sort puisse être utilisé un peu à la fois au lieu d’être libéré d’un seul coup. De plus, tant que le sort stocké n’était pas complètement dépensé, les runes permettaient de le recharger ou de l’amplifier à la volée.

Dans le cas de l’anneau barrière, au contraire, le troisième ensemble contenait un code complexe préétabli qui permettait à l’anneau de canaliser le mana de Lith en une barrière magique spirituelle, même s’il n’avait aucune idée de la façon de le faire lui-même.

Les deux anneaux nécessitaient chacun trois cristaux de mana. Deux devaient être enchâssés l’un près de l’autre et tournés vers l’extérieur, pour projeter le mana vers l’extérieur, tandis que le troisième cristal serait en contact avec la paume du porteur pour puiser plus facilement dans son mana.

Au cours de la première journée, Lith s’est exercé à graver les séries de runes une à une, gaspillant un grand nombre d’anneaux bon marché. Cette fois, il ne pouvait pas utiliser de galets car, pour la forge des runes, la forme de l’objet qu’il voulait fabriquer faisait également varier l’espacement entre les runes.

Ce n’est que lorsqu’il est devenu capable non seulement de graver toutes les runes correctement, mais aussi de respecter les distances entre les différentes séries de manière à ce qu’elles ne se mélangent pas, qu’il s’est attaqué au dernier obstacle.

Avant d’essayer de forger l’anneau avec l’orichalque purifié, Lith n’avait pas encore converti l’ancienne méthode de gravure en méthode moderne. Les anciennes runes seraient toujours visibles, révélant la nature de leur enchantement et trahissant le succès de Lith dans son raid sur l’académie perdue d’Huryole.

La gravure moderne, au contraire, projette l’énergie des runes vers l’intérieur, ce qui les rend invisibles à l’œil nu. Le processus était délicat car le livret dont disposait Lith n’expliquait que l’ancienne méthode et il ne pouvait qu’étudier Ruin pour comprendre le fonctionnement de la gravure moderne.

“Explique-moi ça encore une fois, s’il te plaît”. Lith se massa les tempes après un échec de trop.

“D’accord. Les anciens maîtres de forge sculptaient physiquement la surface des objets, afin que les gravures servent à la fois de balise pour leur mana et de modèle pour les runes. L’inconvénient de cette méthode est que les runes sont isolées du système de circulation du mana de l’objet, elles agissent donc comme des entités séparées”, explique Solus.

“Les maîtres de forge modernes façonnent plutôt leur mana sous forme de runes avant de les appliquer sur la surface d’un objet. De cette façon, l’énergie libérée par les runes n’est pas restreinte par les gravures physiques et peut circuler dans tout l’artefact.

“Ce processus les rend invisibles aux moyens de détection normaux et capables de modifier les propriétés du métal et de son système de circulation du mana.

“Une fois l’enchantement appliqué, le résultat final est donné par la synergie entre les runes et le pseudo-noyau, créant quelque chose de plus grand que la somme de ses parties.

“L’inconvénient de cette méthode est qu’elle nécessite une grande concentration. Tu dois te souvenir des runes qui composent chaque ensemble et les façonner toutes à la perfection en même temps. La moindre erreur dans leur forme ou leur positionnement conduira à l’échec.”

“Comment diable les maîtres de forge royaux parviennent-ils à une telle précision avec de la fausse magie ?” demanda Lith avec frustration.

Les anneaux que Solus avait étudiés faisaient partie des créations les plus simples qu’un forgeron de Runes puisse fabriquer, et pourtant ils nécessitaient trente runes chacun, aussi petites que complexes.

“À mon avis, ils ont une sorte de béquille, comme l’encre spéciale qu’ils utilisent pour dessiner les cercles magiques pour le processus de Forgemastering.” dit-elle.

“Solus, je t’aime !” Lith se leva d’un bond et tenta de la prendre entre ses bras, mais elle se déroba, laissant le marteau de Forgemastering tomber au sol dans un bruit argenté.

“Je voulais dire que tu es un génie et que tu m’as peut-être offert une solution”.

“Une solution ?” demanda une voix incorporelle.

“Je vais te montrer.” Lith sortit une bouteille d’encre spéciale de sa dimension de poche et utilisa la magie de l’eau pour dessiner avec elle trois cercles magiques, un pour chaque série de runes. Puis, comme lorsqu’il était encore étudiant en quatrième année à l’académie, Lith les infusa avec son mana.

L’encre absorba l’énergie mystique, agissant comme un modèle pour leur forme finale. Les runes gagnèrent en puissance et en splendeur, gardant la bonne forme avec un minimum d’effort de la part de Lith.

“Je n’ai jamais été aussi heureux de travailler comme professeur assistant au Griffon blanc. Je connais la recette de l’encre comme ma poche. Nous pouvons la produire en masse dans ton laboratoire d’alchimie.” dit Lith.

“C’est une idée brillante ! Heureusement que nous sommes tous les deux des génies.” Solus réapparaît enfin, embrassant Lith avec joie.

“Merci pour le compliment. Au fait, joli double standard pour les câlins.” Lith fit claquer sa langue, se préparant à la dernière phase de l’expérience.

Pour reproduire un pseudo-noyau avec de la vraie magie, Lith devait d’abord étudier sa version obtenue avec de la fausse magie. Il utilisa l’encre spéciale pour dessiner et appliquer les runes sur un anneau bon marché avant de le lier avec les trois cristaux de mana nécessaires à l’artisanat.

“J’aimerais pouvoir utiliser des cristaux bon marché moi aussi. Quel genre de fou gaspillerait des ressources précieuses pour les enseigner à des enfants ?” Dit-il avec angoisse.

“Les cristaux verts sont bon marché. Par ailleurs, la marmite rencontre la bouilloire. Tu es allé dans une académie qui a ‘gaspillé’ beaucoup de ressources pour toi, tu te souviens ?” dit Solus.

“C’était un cas différent.”

“Différent comment ?” Demande-t-elle.

“Ce n’est pas moi qui les ai payées.” Lith commença à incanter le sort, l’empêchant de citer sa propre réprimande sur les doubles standards.

La fabrication s’est déroulée sans problème, produisant l’anneau de barrière le plus bas qu’un mage puisse concevoir et auquel il puisse tourner le nez. Lith étudia le pseudo-noyau de l’anneau et la façon dont il interagissait avec les runes lorsqu’un flux externe de mana activait son enchantement.

“Maintenant vient la partie que je déteste le plus. Les prototypes.” Lith soupire.

Les prototypes doivent être aussi proches que possible de la réalité, c’est pourquoi Lith doit utiliser des matériaux de haute qualité pour les fabriquer. Sinon, l’écart de propriétés physiques et de flux de mana entre le prototype et le produit final ajouterait des variables imprévues au processus de fabrication.

C’est pourquoi les prototypes nécessitaient des anneaux d’orichalque fondus liés à des cristaux de mana bleus. Il a fallu plus de deux semaines à Solus et à Lith pour mettre au point l’ensemble du processus et régler les derniers détails.

Il avait déjà demandé à Zekell de transformer le morceau d’Orichalque purifié en trois épais anneaux argentés, il pouvait donc se permettre jusqu’à trois essais.

La première étape consistait à lier trois cristaux de mana violets à l’Orichalque pour lui donner un système de circulation du mana semblable à celui d’un être vivant. D’après le livret d’Huryole, l’ordre de la liaison et de la forge de runes pouvait être interverti, mais Lith avait appris la vérité à ses dépens.

Ce n’est qu’en utilisant des techniques de Runesmithing dépassées que les étapes préparatoires n’avaient pas besoin d’être exécutées dans l’ordre, et ce parce que les runes externes n’interagissaient pas avec l’enchantement.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser