Supreme Magus chapitre 792

Mauvais présage Partie 2

Traducteur: Ych
———–

Lith se fiait trop aux sentiments et aux souvenirs qu’ils partageaient pour apprécier de petites choses comme le son de la voix de Solus, qui devenait de plus en plus humaine au fil des jours depuis sa dernière percée.

Le temps passait si vite que lorsque Quylla frappa à sa porte, il faillit tressaillir de surprise.

Une fois qu’ils ont Warpé jusqu’aux grottes de Rothar, Quylla a pris la tête du groupe et a partagé ses connaissances avec eux. Elle ne les fit pas marcher, préférant voler à peine au-dessus de la limite des arbres et se poser de temps en temps pour vérifier leur environnement.

“Kiro, un Tréantling que je connais, m’a expliqué que le meilleur endroit pour chercher des trésors naturels est là où le vert est plus luxuriant. Il faut chercher un endroit où les fleurs ont des couleurs éclatantes ou où il y a une source.”

Ses paroles ont rappelé à Lith les geysers de mana, mais Solus lui a confirmé qu’ils n’avaient pas encore repéré un seul geyser. Il leur a fallu quelques essais pour trouver le bon endroit.

On aurait pu le manquer au premier coup d’œil, mais Quylla leur fit remarquer la présence d’un arbre jeune mais majestueux et de nombreuses campanules colorées qui poussaient à proximité.

‘Pourquoi ne l’avons-nous pas remarqué, Solus ?’ demande Lith.

‘Il n’y a pas de geyser de mana ici, juste une fluctuation de l’énergie du monde.’ Elle explique. ‘Maintenant que nous sommes assez près, je peux te dire qu’un petit courant d’énergie du monde converge vers l’arbre, comme s’il le conjurait.

‘Les plantes environnantes récoltent simplement les effets secondaires de l’arbre.

Je commence à me demander si les trésors naturels sont vraiment des êtres végétaux à part entière ou s’il s’agit simplement d’une stratégie qu’ils emploient pour assurer leur survie. Et si les plantes semi-sensibles offraient des trésors naturels en guise de tribut pour détourner l’attention d’elles-mêmes ?’ pense Lith.

L’arbre était beau mais magiquement quelconque, tandis que les campanules avaient une légère aura magique.

“C’est le bon endroit mais le mauvais moment”. Quylla examina un peu les parcelles de fleurs anormalement grandes avant de secouer la tête. “Ces plantes évolueront en améthystes de sang, mais il leur faudra peut-être des mois, voire des années, pour achever le processus.”

Elle pointa du doigt les stries rouges à l’intérieur des pétales des campanules, qui s’étaient elles aussi partiellement transformées en cristaux.

Lith utilisa l’Invigoration sur l’arbre avant de partir, remarquant une masse de mana brut cachée à l’intérieur. L’arbre était trop grand et le mana trop fin pour le rendre remarquable, même pour le sens du mana de Solus.

‘Je pense que ce n’est pas un geyser. L’énergie du monde est ici à cause de l’arbre et non l’inverse.’ Solus réfléchit. ‘C’est comme le pilier de lumière qui se manifeste lorsqu’une bête magique évolue, mais plus lentement et plus petit.’

Au bout d’un moment, ils trouvèrent une anémone des bois aussi grosse que le poing de Lith et presque aussi haute que Quylla. D’après elle, elle n’avait aucune valeur magique, mais les pommes zéphyr qui poussaient sur les arbres voisins étaient une sacrée prise.

“C’est la première fois que je trouve quelque chose qui a de la valeur”. dit Phloria tandis que Quylla leur montrait comment reconnaître les fruits les plus précieux de ceux qui avaient en fait peu de propriétés magiques parce qu’ils n’avaient pas été exposés assez longtemps à l’énergie du monde.

Bientôt, elles commencèrent à se disputer les meilleurs morceaux. Quylla réclamait les premiers prix parce qu’elle était celle qui les avait trouvés, Friya parce qu’elle était la maîtresse de la guilde, et Lith prétendait être le plus pauvre d’entre eux.

“N’est-ce pas étrange ?” Phloria n’était pas intéressée par la dispute. Elle faisait confiance à ses sœurs pour être juste. “Comment se fait-il que dans aucun des endroits que nous avons visités, il n’y ait eu le moindre signe de présence d’animaux sauvages ?”

Lith en était conscient lui aussi, mais il avait évité d’en parler pour ne pas gâcher l’ambiance et ne pas s’impliquer davantage. Quoi qu’il se passe, ce n’était pas ses affaires.

Quylla fit taire les autres et écouta. À part le bruissement des feuilles quand le vent soufflait, la forêt était silencieuse. Lith confirma avec Vision de vie qu’il n’y avait pas de menace à proximité, mais la situation était tout de même effrayante.

Ils ramassèrent leur prix et reprirent leur route, à la recherche d’indices et de trésors naturels. Ils n’ont pas repéré un seul animal pendant leur vol et bientôt les choses ont empiré.

Plus ils s’enfonçaient dans la forêt, plus les zones dégarnies qu’ils trouvaient étaient nombreuses. Chaque zone était petite, à peine quelques mètres de large. Pourtant, celui qui avait fait ça avait pris soin de ne pas toucher les arbres, si bien que d’en haut, les dégâts étaient presque invisibles.

“Bordel de merde !” dit Lith lorsqu’ils trouvèrent une zone flétrie suffisamment récente pour qu’il puisse capter l’odeur du coupable. La vision de vie lui révéla que le sol était enveloppé d’une aura noire si épaisse qu’elle était indubitable.

“C’est l’œuvre d’un mort-vivant.” Dit-il en pointant du doigt un jeune arbrisseau qui, d’une manière ou d’une autre, s’était fossilisé. Son écorce était devenue aussi noire que du charbon après avoir été complètement vidée de sa force vitale.

“Des morts-vivants dans une forêt ? C’est ridicule !” dit Friya. “Les bêtes magiques les tueraient et les plantes se feraient un plaisir de les aider.”

“Pourtant, nous n’en avons pas trouvé un seul.” Chaque mot prononcé par Lith donnait à la forêt un air plus sinistre.

Aucune des personnes présentes n’avait peur d’un mort-vivant vagabond, mais pour causer autant de dégâts, pour faire fuir la faune et la flore, cela ne pouvait pas être l’œuvre d’un mort-vivant normal. Pire encore, il pourrait s’agir de beaucoup d’entre eux.

“Nous ferions mieux de partir.” dit Phloria en regardant le soleil qui se rapprochait dangereusement de la limite des arbres. Le printemps venait de commencer et les journées étaient encore courtes. “Ils sont peut-être encore dans les parages.”

“Oui, je commence à penser que celui qui a fait ça, n’a pas touché les arbres pour rester caché des badauds, mais de la lumière du soleil.” dit Quylla.

”Pas si vite, ma chérie.” Dit une voix rauque dans une langue inconnue. Une silhouette pourrie sortit en titubant d’un coin de bois. La créature avait des yeux rougeoyants qui brûlaient d’une faim trop longtemps ignorée.

Le point de sortie d’un sort de Clignotement apparut au milieu du groupe et Ruin fendit la porte dimensionnelle en deux en même temps que son lanceur, laissant les deux morts-vivants aussi éberlués que furieux.

” On a de la compagnie ! ” Hurla Lith en voyant plusieurs portes dimensionnelles s’ouvrir, trop nombreuses pour qu’il puisse les couvrir à lui tout seul. Pas avec la créature à ses pieds toujours morte-vivante et celle devant eux qui se précipitait aussi vite qu’une balle.

Le groupe de morts-vivants les avait flairés dès qu’ils avaient trouvé le premier point dégarni de la forêt et les traquait depuis. Leur apparence miteuse n’était pas tant due aux dommages qu’ils avaient subis en se déplaçant pendant la journée qu’à la famine.

Sur Mogar, les morts-vivants pouvaient se régaler de n’importe quelle force vitale, quelle qu’en soit la source. Cependant, seule la force vitale d’un membre de la race à laquelle ils appartenaient lorsqu’ils étaient encore en vie pouvait les nourrir correctement.

Chaque type de mort-vivant a besoin d’une source de vitalité spécifique. Se nourrir d’un autre les empêchait de mourir, mais cela avait un goût de merde. De plus, il faudrait une énorme quantité de “mauvaise” nourriture pour assouvir leur faim.

Le petit groupe de morts-vivants étant composé d’humanoïdes, l’odeur des corps jeunes et frais représentait un attrait si grand qu’ils étaient prêts à risquer que le soleil les réduise en cendres plutôt que de passer à côté d’un repas complet.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser