Supreme Magus chapitre 793

Mauvais présage Partie 3 |

Traducteur: Ych
———–

Lith coupa la tête du goule fendu, pourtant sa chair se rattacha à son cou, de même que les deux moitiés de son corps. Les goules avaient des capacités de régénération équivalentes à celles des trolls, et tout comme leurs “cousins” vivants, guérir de leurs blessures ne les rendait pas plus faibles, mais seulement plus affamés.

‘Comment diable peut-on tuer un goule ?’ pensa Lith.

‘Soit tu détruis son cœur, soit tu pulvérises son corps avec de la magie des ténèbres.’ Solus a répondu, en espérant se souvenir de la bonne réponse. Soluspedia était encore rempli de matériel sur les runes et la magie spirituelle, il n’y avait donc pas de place pour les bestiaires.

Lith frappa à l’endroit où le cœur était censé se trouver, mais Ruin ne fit que toucher le sol tandis que le mort-vivant était avalé par la terre comme s’il s’agissait d’un fantôme. Pendant ce temps, son avertissement couplé à l’embuscade ratée avait donné aux autres suffisamment de temps pour réagir.

Chacun d’entre eux avait étudié les différentes espèces de morts-vivants à l’académie du Griffon blanc. Friya et Phloria en avaient d’ailleurs tué quelques-uns au cours de leurs missions respectives.

Hélas, cette fois-ci, elles n’avaient aucune idée de ce à quoi elles étaient confrontées. Tous leurs adversaires avaient presque la même apparence à cause de la famine. Les morts-vivants avaient une peau gris-vert en décomposition et des corps squelettiques qui mettaient en valeur leurs longs doigts griffus.

Ils semblaient coordonner leurs actions, mais personne dans le groupe de Lith ne pouvait comprendre un seul mot de ce qu’ils disaient. Phloria activa rapidement la garde totale pour déjouer toute autre tentative de clignotement dans son angle mort, tandis que Quylla libérait un flux d’éclairs à partir de l’un de ses anneaux.

Elle était consciente que cela ne lui ferait gagner qu’une fraction de seconde au mieux, mais elle avait besoin de temps pour préparer un sort adéquat puisque ses capacités de combat rapproché étaient inexistantes. La créature qui fonçait sur eux était en fait un vampire, mais il était si émacié que seule sa capacité à parler permettait de le distinguer d’un zombie sans cervelle.

Le vampire, autrefois noble parmi sa race, a subi le sort de plein fouet, mais pas parce qu’il comptait sur la résistance naturelle des morts-vivants à tous les éléments. Il ne pouvait tout simplement pas l’esquiver avec le peu de force qui lui restait.

L’éclair le fit trébucher et tomber, mais la créature transforma le mouvement en roulade, parvenant à se relever avec une grâce inhumaine sans jamais ralentir. Friya clignota derrière lui, poignardant son cœur tandis qu’un de ses anneaux libérait une impulsion de magie des ténèbres qui lui fit exploser la poitrine.

La magie des ténèbres était le fléau des morts-vivants, et l’état de débilité du vampire avait fait de lui une proie facile pour le sort de Friya, amplifiant ses effets.

Pendant ce temps, puisque la goule continuait à se cacher, Lith frappa deux autres morts-vivants tout en insufflant de la magie des ténèbres à Ruin. Les créatures avaient dépensé leurs dernières énergies pour l’attaque surprise, mais leur plan avait échoué à tous les niveaux.

Aucune de leurs prétendues victimes n’avait été paralysée par la peur et Lith pouvait voir leur bluff pour ce qu’il était. Au sens du mana de Solus, leurs noyaux de sang étaient presque noirs, ce qui poussa Lith à se demander pourquoi ils n’avaient pas succombé à leur faim et n’avaient pas attaqué les arbres également.

L’un des morts-vivants tomba à genoux alors que les ténèbres que Lith avait injectées à l’intérieur de sa lame ravageaient le peu de force qui lui restait, mais Ruin traversa l’autre sans lui faire la moindre égratignure.

Le corps du deuxième mort-vivant se dispersa au contact, comme un nuage de fumée dense frappé par une soudaine bourrasque de vent. Lith lança une série de sorts rapides, mais aucun d’entre eux, même ceux basés sur les ténèbres, n’eut d’effet sur le mort-vivant.

Son corps se contentait de les laisser traverser avant de se réassembler.

‘S’il te plaît, dis-moi que tu te souviens de ce que c’est.’ pense Lith, frustrée.

‘Un Wraith, peut-être ?’ Solus partagea avec lui tout ce dont elle se souvenait, mais ce n’était pas grand-chose. Ils devaient déjà se souvenir de centaines de sorts, vrais et faux, des gens qu’ils avaient rencontrés, des mensonges qu’ils avaient racontés, et d’innombrables autres choses.

Se souvenir de toutes les créatures qui existaient sur Mogar était impossible, surtout celles qu’ils n’avaient jamais rencontrées. Habituellement, Soluspedia couvrait ce sujet, mais même si leur bibliothèque dimensionnelle n’avait jamais cessé de s’agrandir au fil du temps, le nombre de tomes qu’ils avaient rassemblés augmentait encore plus vite.

Le Wraith continuait à balancer ses griffes sur sa proie, évitant d’utiliser la magie pour ne pas gaspiller une nourriture précieuse, tandis que Lith était contraint à la défensive tout en gardant un œil sur le goule encore sous terre.

La garde complète de Phloria lui permettait de suivre la vitesse inhumaine de ses ennemis, mais à peine. Même bloquer leurs attaques avec son bouclier de tour conjuré lui prenait toute l’énergie dont elle disposait.

‘Mon Dieu, sans ma force monstrueuse qui a effrayé tant de mes prétendants par le passé, les morts-vivants m’auraient déjà maîtrisée. Me battre sans potions et défendre Quylla en même temps, c’est trop’. se dit-elle.

Heureusement pour elle, le processus d’Éveil qui mettait sa vie en danger avait également éliminé les plus grosses impuretés de son corps et les avait rapprochées de son noyau. Depuis qu’elle avait quitté son académie, les capacités physiques de Phloria s’étaient lentement améliorées au-delà des limites humaines grâce à son programme d’entraînement strict.

Trois rafales de vent soudaines repoussèrent les morts-vivants, donnant aux bras presque engourdis de Phloria le soulagement dont ils avaient désespérément besoin.

Il n’y avait pas le temps de lancer de grands sorts, alors le gros cerveau de Quylla tournait à plein régime pour essayer de trouver un moyen d’obtenir un effet maximal avec des sorts de niveau trois, mais contrairement à Solus, elle devait se préoccuper de sa propre vie ainsi que de celle de Phloria.

‘Ces maudits arbres sont trop hauts et le soleil est trop bas pour qu’on puisse se contenter de faire sauter quelques cimes et espérer obtenir assez de lumière pour les tuer. Si seulement les ténèbres et la magie terrestre n’étaient pas si lentes…’

Elle arrivait à peine à suivre les morts-vivants des yeux et seulement lorsque Phloria bloquait leurs attaques. Le reste du temps, tout était flou, ce qui faisait de tout sort plus lent qu’un éclair un simple gaspillage de mana.

‘Si seulement je pouvais comprendre ce qu’ils sont, je pourrais exploiter l’une de leurs faiblesses, mais ces choses ressemblent toutes à des zombies drogués !’ Travaillant dans une académie et la menace de Balkor planant toujours sur ses élèves, Quylla avait étudié à fond la race des morts-vivants.

Pourtant, tant qu’ils n’utilisaient aucun sort ou capacité spéciale, elle était dans le même bateau que Lith.

“À mon signal”. dit Phloria, attirant l’attention de ses deux sœurs.

“A vos marques !” Au moment où les deux morts-vivants la chargèrent à nouveau, elle déchaîna l’un de ses sorts personnels de chevalier mage, le souffle de gravité.

Comme la Garde de souffle, il génère une petite sphère enflammée qui affecte tout ce qui l’entoure, à l’exception de l’espace situé à moins d’un mètre (3,3 pieds) de son corps. Cependant, en y mêlant de la magie de gravité zéro, le sort abaisse également le poids de tous ceux qui se trouvent dans sa zone d’effet, les envoyant voler comme des feuilles.

Les mages normaux n’auraient pas développé de tels sorts, puisqu’ils pouvaient simplement clignoter pour se mettre à l’abri, alors que le devoir d’un chevalier mage était de protéger ses alliés et de créer des ouvertures pour qu’ils puissent attaquer.

L’explosion a provoqué un courant ascendant qui a soulevé les morts-vivants du sol, leur ôtant toute mobilité. Quylla lança tous les sorts de ténèbres qu’elle avait préparés contre l’un d’entre eux, laissant les autres à Friya.

Malheureusement, la créature se contenta de clignoter dans le dos de Phloria, qui ne réussit à éviter une blessure mortelle que grâce à Garde complète et à son armure d’Orichalque. Friya activa les enchantements de sa rapière et se lança à l’assaut.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser