Magic emperor chapitre 610


Traducteur: Ych
———

Whoosh~

L’épée rouge brûlante était juste sous la gorge de Zhuo Fan.

La soif de sang qui l’animait donnait la chair de poule à tout le monde.

Le cœur de Zhuo Fan se contracta lorsqu’il leva sa main droite pour l’arrêter net. Il remarqua que l’autre extrémité de l’épée était tenue par une jeune fille délicate de vingt ans aux grands yeux. Elle décocha un coup plus vif et plus mortel que sa cultivation de stade Radiant de 5ème couche ne le laissait supposer.

Mais cela ne servait pas à grand-chose contre Zhuo Fan.

En plissant les yeux, la main de Zhuo Fan trembla et la fille fut envoyée sur une table. Zhuo Fan tenait l’épée proprement dite, ses yeux glacés fixant l’attaquant. Les trois monstres de l’enfer ricanaient derrière, buvant comme si rien ne s’était passé.

Aucun cultivateur du stade Radiant, même sournois, n’arriverait à bout de Zhuo Fan.

Le trio profitait de l’attaque inattendue comme d’un bon numéro en commentant la faiblesse, l’arrogance et l’excès de confiance de la demoiselle.

Clang !

Frappant sur la lame rouge, Zhuo Fan la mesura, sa bouche grimaçant d’une manière diabolique, “Arme spirituelle de 6ème rang et très bien fabriquée en plus. Dommage que son propriétaire ne sache pas la manier.”

“Pourquoi tu…” La jeune fille a lancé un regard plein de haine.

Zhuo Fan eut plutôt un sourire pour elle, “Mademoiselle, que diable fais-tu en m’attaquant à l’improviste, surtout faible comme tu l’es ?”.

“Ha-ha-ha…”

Le public rit de cette comédie, même les disciples rigides, se moquant de l’entêtement de la jeune fille.

La jeune fille n’épargnait aucune haine à qui que ce soit d’autre que Zhuo Fan. “C’est ma réplique. Qui diable es-tu ? Pourquoi as-tu pris notre jeune maître ? Rendez-le-moi !”

“Pris ton jeune maître ?”

Zhuo Fan et les vénérables partagèrent un regard, “Nous sommes arrivés ici il y a seulement deux heures. Nous ne savons même pas qui tu es et tu dis que nous avons pris quelqu’un ?”

La jeune fille n’y croyait pas, “Menteur ! Est-ce que tu vois quelqu’un d’autre dans les parages ? Si ce n’est pas toi, alors qui ? Cultivateurs démoniaques méprisables, vous êtes tous irrécupérables pour ne même pas admettre vos fautes !”

Cela toucha un point sensible chez les autres, et c’était maintenant à leur tour de la foudroyer du regard. Le groupe de Kui Lang aurait déjà été en train de la mettre en pièces, à un détail près : ils étaient figés.

Zhuo Fan haussa les épaules, pointant du doigt la jeune fille. “Vous voyez ça ? C’est un cultivateur droit pour vous, plein de suffisance et d’arrogance. Que feriez-vous, les gars, si une simple fillette débitait de telles absurdités ?”

“La tuer, la gaspiller, la torturer, éplucher sa chair, forcer…”.

“Oui, oui, mais gardez ça pour vous dans votre état, d’accord ?” Les voyant si enthousiastes, Zhuo Fan les calma avec un sourire. “Ne vous inquiétez de rien, j’ai mes méthodes. Pourquoi ne pas la faire rejoindre votre groupe ?”

Les yeux des enfants ont brillé, leurs sourires se sont élargis.

” He-he-he, l’intendant Zhuo est le meilleur. Oui, qu’elle devienne raide comme nous puis qu’elle meure comme un rocher !” Kui Lang ricane.

Partager sa souffrance avec quelqu’un d’autre rend toujours plus heureux. Bien que dans ce cas, c’était tout simplement méchant puisqu’il l’entraînait dans cette torture.

Zhuo Fan se tourna vers la jeune fille, son sourire s’élargissant. Elle frissonna sans raison apparente et paniqua : “Qu’est-ce que tu fais ?”.

“Moi ? Je te fais juste goûter au travail d’un cultivateur démoniaque, hi-hi-hi…” Zhuo Fan se profila au-dessus de la jeune fille, son sourire inquiétant.

La petite fille frissonna de peur, perdant sa dureté à l’instant où elle remarqua le scintillement dans ses yeux. Déglutissant, elle jeta un coup d’œil autour d’elle à la recherche d’une sortie et se précipita à l’extérieur de la taverne.

Zhuo Fan apparut instantanément devant elle, ce qui la fit pousser un cri de surprise. Pour être certain, il saisit également son épaule, provoquant un craquement qui lui arracha un cri de douleur et une grimace.

Les sourires malveillants étaient à la mode aujourd’hui, et tout le monde les arborait, se complaisant dans le malheur des autres.

Zhuo Fan tenait une pilule de l’autre main et souriait en l’approchant de la bouche délicate de la jeune fille : ” Petite, prends-la et tu ne sentiras pas la douleur, car les idiots sont trop raides dans leur tête pour la ressentir. Sois gentille et grand frère prendra bien soin de toi, hi-hi-hi…”

” Que diable était-ce ça ? Tu as fait la même chose au jeune maître ?” La jeune fille vit la pilule avec effroi.

Zhuo Fan ne prit pas la peine d’expliquer et se contenta de rire : “Ha-ha-ha, tu connaîtras bien assez tôt la signification de l’enfer sur terre.”

La jeune fille frissonna et cria : “À l’aide, sœur aînée, aide-moi !”.

“Vas-y, crie, personne ne te sauvera maintenant. Ha-ha-ha…” La meute de bêtes sauvages étant sous la coupe de Zhuo Fan depuis si longtemps ne pouvait que trouver de la joie à voir les autres subir le même traitement.

Les trois Fiends de l’Enfer rayonnaient eux aussi. Ils n’avaient pas été aussi heureux depuis des semaines. [C’est juste un arrêt au stand de toute façon pour égayer l’ambiance avant que nous reprenions notre voyage…]

“Stop !”

Cependant, alors que Zhuo Fan s’apprêtait à fourrer la pilule de zombie dans la bouche de la jeune fille, un cri glacial retentit. Dans un flottement de vêtements blancs et de longs cheveux fins dansant dans le vent, la vue d’une femme parfaite s’étendit devant eux dans l’embrasure de la porte.

Ils sursautèrent tous, les coupes des fiend sont tombées de leurs mains.

[Comment se fait-il que je n’ai jamais su qu’elle existait ?]

“Arrête de jacasser, je serai avec toi… euh…” Zhuo Fan sentit la cultivation du stade Radiant de 8ème couche derrière lui mais n’y prêta pas attention.

Cependant, lorsqu’il jeta un coup d’œil, il resta bouche bée : “Q-Qingcheng…”

Crack~

L’anneau de tonnerre vacille, tout comme celui de Chu Qingcheng.

“Sœur Qingcheng !” La jeune fille a profité de l’erreur de jugement du démon et s’est éclipsée pour se rendre à ses côtés avec un air de victime.

Zhuo Fan la laissa partir en revenant à lui tandis que la jeune fille allait pleurer dans l’étreinte de Chu Qingcheng. ” Sœur, il est méchant. Ils ont dû prendre le jeune maître et la sœur !”

“Dan’er, tu te trompes sur ce point. Bien qu’il soit méchant, il n’est pas si méprisable. Je ne connais que trop bien son style. Crois-moi, ce n’est pas eux qui ont fait ça.”

Frottant l’épaule de la jeune fille, Chu Qingcheng l’apaisa, puis adressa un sourire coquin à Zhuo Fan. “Je vois que le style de l’intendant Zhuo n’a pas changé du tout, il s’en prend toujours aux filles.”

[Ils se connaissent ?]

Ils étaient tous bouche bée, faisant des allers-retours entre eux. Dan’er était stupéfaite.

[La parfaite et élégante sœur Qingcheng connaît un démon aussi méchant ?]

Zhuo Fan se gratta le nez, ne croisant pas son regard, “Je ne suis pas désolé pour la fille quand c’est elle qui insistait pour jeter le blâme. Je ne faisais que lui donner une leçon, c’est tout.”

Tout le monde a les yeux écarquillés.

[Qu’est-ce qui se passe ? La fin du monde approche-t-elle ? L’intendant Zhuo a toujours agi avec détermination et sauvagerie, et pourtant, il est en train de tout avouer].

Ils devaient toujours faire attention lorsqu’ils parlaient à Zhuo Fan, de peur qu’il ne craque. C’était la première fois qu’ils le voyaient sous cet angle.

Ils le regardaient comme un étranger.

Ils se sont également tournés vers Chu Qingcheng avec la même expression choquée. Qui pouvait-elle être pour que le grand intendant Zhuo devienne docile ? [Les rumeurs sont-elles vraies ? Derrière chaque homme fort se cache une femme encore plus forte ?]

Chu Qingcheng fixa la silhouette inquiète de Zhuo Fan avec un sourire rare. Dan’er resta sans voix, ne l’ayant jamais vue révéler un si beau sourire….

“Zhuo Fan, es-tu en train de dire que tout est de sa faute ?” Chu Qingcheng s’interrogea.

Zhuo Fan détourna la tête : “Bien sûr, elle est venue jeter le blâme.”

“C’est ce que fait un homme adulte, pinailler avec des petites filles faibles ?”.

” Ça, c’est moi. ”

“Et moi, alors ?”

“Eh bien…”

Le public ne sait plus où donner de la tête. [L’absurdité de la situation leur a échappé. Mais dans l’ensemble, cela ressemblait à un flirt entre amoureux.

[Hé, intendant Zhuo, qu’est-ce que tu fais à flirter avec une femme ? Ne disais-tu pas qu’il n’y a que des faibles et des forts dans ce monde ?]

Ils soupirèrent, résignés, Chu Qingcheng étant la seule à le questionner et Zhuo Fan étant coincé dans ses propres habitudes…


La suite est disponible sur Tipee en cliquant Ici

Merci pour le soutien

🎖️ Tipeurs récents :

AW_
selaz
TakeVape
onizuka2mz
Rémy
Alban
Lucas028482
Marine


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser