Lord of Mysteries 2 Chapitre 303

Étincelles de "feu"

Traducteur : Ych
——–

Des cendres de momie… L’esprit de Lumian s’est immédiatement dirigé vers la boutique de potions mystiques des Hautes Terres, à Rapus.

Les momies avaient leurs origines dans l’ancien royaume des Hautes Terres, et ils avaient un ancien terme spécial pour les Hautes Terres. L’empereur Roselle l’a traduit par “momie”.

En termes plus simples, les momies les plus authentiques et les plus anciennes se trouvaient dans les Hautes Terres Étoilées, la plus grande source de cendres de momies.

Franca s’agitait de plus en plus au fur et à mesure qu’elle parlait.

“Pourquoi crois-tu que les hommes de Trèves sont si friands de choses qui améliorent leurs capacités dans ce domaine ? Ils osent même consommer des cendres de momie ! Cela signifie que ceux qui en ont réellement besoin ne peuvent pas s’offrir le vrai produit !”

“Beaucoup de femmes de Trèves s’y intéressent aussi, dans l’espoir que leurs maris et amants soient plus performants au lit.” Lumian avait lu des articles à ce sujet et demanda curieusement à Franca : “Ça marche vraiment ?”

Franca s’est moquée.

“Je ne vois pas d’autres effets que de tomber malade en utilisant de la poudre faite à partir d’un cadavre spécialement préparé. Bon, son utilisation dans le mysticisme est une autre affaire.

” Réfléchis un peu. Trèves est maintenant inondée de fausses cendres de momies. Les gens les avalent sans savoir si elles sont authentiques !

“Il existe de nombreuses herbes aux effets similaires, mais dès qu’elles sont étiquetées comme étant des cendres de momie, leur prix monte en flèche. Qui n’en profiterait pas ?

“Ne surestime pas la conscience des marchands. J’ai entendu des plaintes lors de nombreux rassemblements mystiques concernant des gens qui trouvaient des rats morts, les réduisaient en poudre, la mélangeaient avec des herbes et la vendaient comme des cendres de momie.

“Quand je, hum, avant d’avoir des super-pouvoirs et que je luttais encore, j’ai vu le propriétaire du café faire du faux café à partir de chicorée. Plus tard, il ne pouvait même plus se le permettre. Il a rassemblé de la lie de café, de la bile animale et même de la poussière de brique et de la suie en guise de substitut. Crois-moi, si tu visites les cuisines de certains restaurants et cafés, tu auras envie de pendre le patron à la potence. Ces coquilles d’escargot sont réutilisées, ramassées dans la poubelle, remplies d’ingrédients et servies à de nouveaux clients”

Franca a continué sa diatribe, exprimant sa frustration face aux produits contrefaits et de qualité inférieure qui entravent sa carrière de Beyonder.

Après qu’elle eut fini de parler, Lumian demanda avec certitude : “As-tu fini de digérer ta potion de sorcière ?”

Les émotions de Franca sont revenues à la normale et elle a répondu avec suffisance : ” C’était il y a longtemps. M’as-tu vue agir en tant que sorcière pendant cette période ?”

Lumian changea de sujet d’un air pensif.

“Tu sembles mépriser l’école de pensée de la Rose pour ses actes de terreur sur le continent du Nord. Tu te moques même d’eux pour avoir entravé la résistance à la colonisation des natifs du Continent Sud. Je ne comprends pas très bien ta logique. Ne devraient-ils pas résister et se venger lorsqu’ils sont malmenés ?”

Franca se dirigea vers la fenêtre de la chambre de Lumian et contempla le quai et le dépôt dissimulés par les bâtiments. Son regard n’était pas focalisé lorsqu’elle dit : ” Ils devraient – s’ils souhaitent rechercher l’adrénaline de la vengeance, pour un moment d’exaltation. Mais si tu veux mener le Continent Sud à expulser les colons, de telles actions n’auront que l’effet inverse. Un philosophe de chez nous a dit un jour qu’aucun roi ne devrait envoyer des troupes sous le coup de la colère. Résister à la colonisation est une affaire sérieuse et difficile ; c’est quelque chose qui ne doit pas devenir une poubelle pour évacuer ses émotions.”

Voyant la confusion de Lumian, Franca lui indique la fenêtre.

“Il y a beaucoup d’ouvriers et de travailleurs là-bas. Ils travaillent dur tous les jours et dorment dans des chambres infestées de punaises. Sont-ils des colons ? Ont-ils bénéficié des colonies ? Certes, leur emploi est peut-être le résultat du commerce colonial, mais perdront-ils leur emploi sans les colonies et le commerce normal ? Je ne pense pas que ce soit le cas. La possibilité la plus probable est qu’ils auront toujours un emploi qui leur assure à peine la subsistance ; ce sont les patrons qui perdent des profits excessifs.

“Ils ont leurs propres revendications et le désir de changer la société actuelle. Ils se joignent souvent aux citoyens de Trèves lors de diverses marches et manifestations, exprimant un profond mécontentement à l’égard du gouvernement.

“Il y a beaucoup de personnes similaires à Trèves. Certains d’entre eux ont des raisons diverses et sympathisent même avec les colonies du continent sud.

“Un roi philosophe de chez nous a dit un jour que nous devions faire la distinction entre nos amis et nos ennemis lorsque nous accomplissons des actes. Les divers actes de l’École de la pensée de la Rose ne feront que dresser contre eux ceux qui sympathisent avec les colons et ceux qui résistent également au gouvernement. Elle fait d’eux l’objet d’une haine qui sera exploitée par les gouvernants pour combler d’éventuels conflits internes. Cela nuira à la résistance des habitants du continent sud contre la colonisation.

“Le roi philosophe a même interdit à ses agents de renseignement de commettre des assassinats ou de se venger, et encore moins de provoquer des actes de terrorisme.”

Franca sortit de son hébétude et parla avec enthousiasme, les yeux pétillants : “Tant que nous pouvons rassembler plus d’alliés, isoler nos ennemis et allumer cette petite étincelle, elle peut embraser toute une région sauvage !”

Qui est ami et ennemi… Trouver des alliés et isoler les ennemis… Même une minuscule étincelle peut embraser toute une contrée sauvage… Ces mots laissèrent un profond impact sur Lumian. Il réfléchit à plusieurs reprises aux paroles de Franca, en particulier à la dernière phrase. Elle lui dévoilait une nouvelle compréhension de Pyromane, le rapprochant du dévoilement de son premier principe d’action.

Après quelques instants, Lumian hocha solennellement la tête.

“Je suis d’accord avec toi maintenant. Les actes de terreur de l’École de la pensée de la Rose sont extrêmement stupides, de simples décisions prises après que leurs esprits ont été remplis de désir. Euh, en tant que croyants de l’Arbre Mère du Désir, c’est tout à fait attendu.”

Franca se pince les lèvres.

“Si l’école de pensée de la Rose se concentrait sur l’assassinat de généraux coloniaux, de membres du parlement et de hauts fonctionnaires, ainsi que sur la destruction de cuirassés et d’arsenaux, je ne me moquerais pas d’eux. Mais leurs sacrifices de sang, le fait de tuer des gens sans discernement, sont des actions de fous. Je ne veux pas devenir un jour un sacrifice pour ces fous.”

Lumian remarque : “C’est un cas classique de monter les sympathisants les uns contre les autres.”

Franca ajouta avec dédain : ” Non seulement ces fous font des sacrifices de sang dans le Continent Nord, mais ils le font aussi dans le Continent Sud, transformant des villages en terres inhabitées. Sur le continent Sud, l’école de pensée de la Rose constitue un autre obstacle insurmontable, en plus des colons.”

Lumian hocha doucement la tête et dit : ” Cette dame m’a emmené dans les Hautes Terres des Étoiles et pendant ma visite de ces dernières, j’ai rencontré un marchand de momies. Dois-je demander la permission de lui rendre visite à nouveau et d’obtenir pour toi de vraies cendres de momie ?”

Cette dame… Franca a réalisé quelque chose et a décidé de ne pas insister davantage. Après avoir réfléchi, elle dit : “Ce n’est pas nécessaire pour l’instant. Ce n’est pas parce que Trèves regorge de contrefaçons qu’il n’y a rien d’authentique. Essayons d’abord de trouver les produits authentiques. Sinon, nous irons sur le continent sud.”

Lumian partagea honnêtement ses intentions : ” J’espère que tu pourras passer à la séquence 6 d’ici une semaine et devenir une démone du plaisir. ”

“Hein ?” Franca était confuse.

Qui est celui qui fait avancer les choses ?

Lumian ne cacha rien et répondit directement : “Il a été prophétisé que Guillaume Bénet apparaîtra dans le Quartier de la Princesse Rouge la semaine prochaine. Je veux le trouver et le capturer, et j’ai besoin de l’aide d’autres amis. Le Patron a déjà accepté de m’aider à le trouver. Plus tu seras forte, plus nous aurons de chances de capturer Guillaume Bénet.”

Amusée, Franca taquine : “Tu apprends sur le tas, petit. Tu ne te retiens vraiment plus. Tu as fait une demande sans obtenir mon accord pour t’aider.”

Lumian sourit et répond : “Ce n’est pas ce que je fais maintenant ?”

Franca réfléchit un instant avant de dire : “Attends encore quelques jours. Si nous ne trouvons toujours pas les cendres de la vraie momie, nous irons les chercher sur le continent sud. N’oublie pas, essaie de ne pas déranger le détenteur de la carte des arcanes majeurs si possible.”

“D’accord”, dit Lumian, qui partageait un point de vue similaire, mais il ne manquait jamais une occasion de plumer. Sinon, il vaudrait mieux demander l’aide de madame la magicienne pour s’occuper de Guillaume Bénet.

Un subordonné incapable de gérer les problèmes par lui-même, qui dérange sans cesse son supérieur, finirait par être laissé pour compte !

De plus, le club de tarot suivait une règle d’échange équivalente. Quel prix faudrait-il payer pour obtenir l’aide d’un détenteur de cartes de l’arcane majeur de niveau demi-dieu ?

Après avoir bavardé un moment, Franca, qui s’apprêtait à partir, jeta un coup d’œil à la fenêtre et dit soudain : “Bien que Gardner Martin connaisse déjà la situation et ait fait des préparatifs, tu ne peux pas être négligent. Tu ne peux pas placer tous tes espoirs en lui. L’école de pensée de la Rose est une ancienne organisation secrète. Elle doit posséder diverses capacités.”

Pourquoi en parles-tu tout d’un coup ? Lumian resta un instant interloqué avant de répondre avec une compréhension tacite, “Le Patron est au moins un conspirateur. Il a probablement tendu d’innombrables pièges en secret, en attendant l’arrivée de l’École de la pensée de la Rose.”

Sur ce sujet, tous deux poursuivirent leur conversation en quittant la chambre et en entrant dans le couloir.

Franca baissa la voix et dit : “J’ai senti quelque chose d’anormal avec le verre de ta fenêtre. Je soupçonne un Wraith.”

Un Wraith de l’École de pensée de la Rose ? Franca a découvert quelque chose d’anormal avec sa maîtrise des miroirs ? Les nerfs de Lumian se tendirent et il hocha légèrement la tête, faisant comme s’ils discutaient d’un sujet ordinaire.

Il vit Franca entrer dans le café et quitter la Salle de Bal Brise avant de sortir du couloir. Comme toujours, il s’installa à sa place habituelle et savoura son café aromatique.

Une heure passa, et Lumian commença à se sentir un peu plus à l’aise. Il pensait que le Wraith était probablement parti, alors il reporta son attention sur Gardner Martin et les pièges potentiels.

Les jours suivants furent remplis de paranoïa pour Lumian. Il sentait des regards sur lui depuis la baie vitrée de sa chambre et le miroir de la salle de bain, mais rien d’alarmant ne se produisait.

Enfin, le jour de la récompense promise par Monsieur K arriva.

Alors que Lumian descendait les escaliers de l’Auberge du Coq Doré, il rencontra une femme qui ne lui était pas familière.

Vêtue d’une robe bleu lac, ses cheveux bruns flottaient naturellement et ses yeux bruns avaient une qualité éthérée unique. Son allure était supérieure à la moyenne, ses joues rebondies et son comportement sortait de l’ordinaire.

En passant devant la réception, Lumian demanda nonchalamment à Madame Fels : “Cette jeune femme est-elle une nouvelle locataire ?”

Madame Fels, toute ronde, lui sourit avec ingratitude. “Non, c’est Mademoiselle Safari, qui loge dans la chambre 309. Elle est partie dans une petite ville de bord de mer pour servir de modèle humain à un peintre. Elle n’est revenue qu’aujourd’hui.

“Comme c’est enviable. Son travail lui permet de prendre des vacances au bord de la mer.”

Modèle humain ? Lumian acquiesça et quitta l’Auberge du Coq Doré, attrapant une calèche publique jusqu’à l’avenue du Boulevard.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser