Trash of Count’s Family Chapitre 357

Registres (2)

***

Auteur : Yoo Ryeo Han
Traductrice : Moonkissed

***

L’ancien dragon Eruhaben, qui se dirigeait vers Cale avec un sourire, tressaillit en voyant l’expression de Cale.
Cale ne s’en préoccupa pas et tendit la main vers Eruhaben.

« …Qu’est-ce que tu veux ? »

Eruhaben ne savait pas ce que Cale attendait de lui. Cale lui répondit.

« Oh, vous allez feindre l’ignorance, Eruhaben-nim ? »

Le ton de Cale était extrêmement sec.
Cale reprit la parole tandis que l’ancien dragon commençait à froncer les sourcils devant le ton différent de Cale.

« S’il vous plaît, remettez-moi l’artefact ancien. »

C’était un ton étrangement grossier. Cependant, Eruhaben, qui avait établi un contact visuel avec Cale, ne se plaignit pas du ton.
Au lieu de ça, il répondit avec une expression calme.

« L’artefact ancien ? Tu ne viens pas de l’entendre se briser ?
– Haaaa. »

Cale poussa un profond soupir.
Eruhaben dut se forcer à ne pas sursauter après avoir entendu ce soupir. Il pouvait voir Cale Henituse regarder le plafond du terrain d’entraînement avant de se retourner vers lui.

« Eruhaben-nim. »

Cale continua calmement.

« Est-ce que j’ai l’air d’être tombé dans le piège ? »

Cale fixa Eruhaben qui l’observait tranquillement.

L’ancien artefact.

L’eau provenant de la jarre pleine de vitalité se remplissait jusqu’à la quantité désirée par l’utilisateur.
Elle ne se remplissait qu’autant que l’utilisateur en avait besoin. Elle se brisait si elle ne pouvait pas répondre aux désirs de l’utilisateur.
C’est ce que lui avait dit le Roi des Mercenaires.

« Je n’ai pas l’intention de vous demander pourquoi vous n’avez pas utilisé la jarre correctement. »

L’expression de Cale continuait de rester calme tandis qu’Eruhaben commençait à froncer les sourcils de plus en plus.

« Haaa, tu… »

Eruhaben commença à parler, mais ne put continuer. C’était parce que Cale lui avait coupé la parole.

« La jarre est censée se remplir autant que l’utilisateur le souhaite. »

Un pas, puis un autre.
Cale commença à se rapprocher de l’ancien dragon.

« Cet ancien artefact sera inutile entre vos mains, Eruhaben-nim. »

Mille ans.

C’était quelqu’un qui avait vécu si longtemps. Cale n’était pas effrayé par ce Dragon qui était le plus ancien de l’espèce, connu pour son arrogance et son indépendance.

« C’est inutile parce que vous ne souhaitez pas vivre plus longtemps. »

Un pas.
Cale s’arrêta à un pas d’Eruhaben qui commençait à parler.

« Tu as raison. »

Il n’était pas en désaccord avec Cale.

« Cette jarre ne se remplira pas d’eau même si vous la remettez dans ma main. »

Eruhaben admit qu’il ne souhaitait plus vivre très longtemps.
Cale vit qu’Eruhaben, qui avait pâli après le combat contre l’Étoile Blanche, semblait à nouveau en pleine forme et lui posa la question.

« Est-ce que c’est environ un an ? »

Il se souvint de ce qu’un élémentaire de vent lui avait dit.
Il avait dit qu’Eruhaben n’avait pris qu’une seule gorgée.
Cale demandait combien de vitalité contenait cette seule gorgée.

« …Oui. Je pense que je vivrai probablement encore un an. »

Un an.

C’était le temps qu’il restait à Eruhaben avant d’utiliser son énergie pour combattre l’Étoile Blanche.
Eruhaben avait décidé que ce serait suffisant.

« Nous vaincrons l’Étoile Blanche dans ce laps de temps. »

L’ancien dragon semblait certain qu’ils parviendraient à vaincre l’Étoile blanche dans ce laps de temps. C’était aussi sa façon de montrer sa volonté d’y parvenir.

« Mais comment le sais-tu ? »

Eruhaben demandait au silencieux Cale comment il avait su ce qu’il avait fait avec l’ancien artefact.
Il n’avait pas senti de sorts magiques ou de pouvoirs anciens à l’extérieur de la porte de fer.

« Est-ce important ? »

Cale répondit sans détour avant de continuer à parler.

« Il y a quelque chose que j’ai gagné après avoir fortifié l’attribut de vent de l’ancien pouvoir. »

Cale avait dit aux autres qu’il avait fortifié l’attribut vent de l’ancienne puissance, mais pas ce que cette fortification impliquait.
Le groupe n’avait pas été curieux car il était plus concentré sur le fait de faire se reposer Cale et de le faire manger.

« Je peux écouter les voix des élémentaires du vent quand je veux.

– Ah. »

Eruhaben hocha la tête.

Entendre les voix des élémentaires. Cela ne nécessitait ni magie ni pouvoirs anciens.
C’était quelque chose de naturel.

« Les élémentaires ont dû te le dire.
– Quelque chose comme ça. »

Eruhaben soupira après avoir entendu la réponse de Cale.

L’ancien dragon tenta de changer de sujet pour se sortir de cette situation, mais la main de Cale était toujours tendue vers lui.

Il avait l’air de vouloir rester ainsi si Eruhaben ne lui remettait pas la jarre.
L’ancien dragon commença à parler.

« Tu aurais dû t’en rendre compte puisque tu t’es aussi battu contre l’Étoile Blanche. »

Il décida d’être honnête.

« Je ne sais pas comment tu vas prendre un Dragon qui dit ça, mais l’Étoile Blanche est très forte. »

Il le savait après avoir affronté l’Étoile Blanche plusieurs fois.
Il saurait à quel point l’Étoile blanche était forte. Il saurait s’il était capable de gagner.

« Et il y a encore beaucoup de gens qui suivent l’Étoile blanche. »

Arm, la tribu du Lion et la tribu de l’Ours faisaient partie de ceux qui étaient subordonnés à l’Étoile Blanche.
Le groupe de Cale n’avait pas besoin de se contenter de combattre l’Étoile Blanche.

« Il se peut donc que certaines personnes soient blessées au cours des batailles. »

Gagner une guerre sans avoir de victimes ?
Eruhaben pensait qu’une telle idée était absurde.

« C’est pourquoi j’ai décidé qu’il valait mieux préserver l’ancien artefact pour les éventualités. »

C’était une décision simple pour Eruhaben.

« Je pourrais l’utiliser et gagner du temps pour ma vie. »

Il vivrait plus longtemps qu’il n’était censé vivre. Ce serait formidable.

« Cependant, vous n’avez pas encore vécu toute votre vie. »

Cale, Raon et tous les autres. Ils devaient tous vivre aussi longtemps qu’ils étaient censés le faire.
Il serait triste qu’ils ne puissent pas vivre pleinement leur vie à cause d’une guerre. Même s’ils sacrifiaient leur vie pour le bien de tous, ce serait triste.

Eruhaben vit que Cale avait encore la main tendue vers lui et sortit la jarre.

Cale la rangea immédiatement dans son sac de poche spatial.
Eruhaben soupira en observant les actions de Cale.

La jarre ne se remplissait pas d’eau même lorsque Cale la tenait.

Elle ne se remplissait pas même si Cale avait l’air pâle et devait lutter physiquement.
De plus, elle ne se remplissait pas même si Cale avait besoin d’un corps plus fort que n’importe qui d’autre parce qu’il pourrait finir par utiliser ses anciens pouvoirs fréquemment.

Pourtant, la jarre ne s’était pas remplie dans la main de Cale.
C’est parce que Cale ne souhaitait pas qu’elle se remplisse.

Pourtant, il me traite avec tant d’impolitesse ?

C’était la raison pour laquelle Eruhaben était plein d’incrédulité, mais aussi la raison pour laquelle il n’avait pas utilisé la jarre sur lui-même.

« Eruhaben-nim. »

C’est à ce moment-là.
Eruhaben pouvait voir Cale le regarder après avoir rangé la jarre dans son sac de poche spatial.

« Je crois qu’un jour viendra où je vous rendrai cet ancien artefact. »

Sourire.

Cale se mit à sourire.

« Je pense que la jarre sera pleine d’eau à ce moment-là. »

Eruhaben poussa un soupir.
Le fait que la jarre se remplisse complètement signifiait qu’Eruhaben souhaitait vivre plus longtemps.

« … Un tel jour n’arrivera jamais. »

Cependant, il dut entendre la voix sévère de Cale.

« Il viendra. »

Cale pensait qu’un tel jour viendrait.

Il pensait que les gens souhaitaient vivre plus longtemps lorsqu’ils étaient confrontés à la mort ou lorsqu’ils étaient extrêmement heureux.

Le moment où ils vaincraient l’Étoile blanche.

Le moment où tout s’arrêterait.

Au moment où la paix reviendrait, ils pourraient se détendre et leur vie commencerait à se remplir de bonheur.

« Je suis certain qu’un tel jour viendra. »

Cale avait l’intention de s’assurer que tout le monde vivrait pour voir ce moment.

« Je n’en sais rien. »

Eruhaben, qui ne pouvait pas lire les pensées de Cale, se contenta de répondre avant de se diriger vers la porte.
Il devait montrer aux autres qui se tenaient devant la porte que son teint était redevenu normal.

« Eruhaben-nim. »

Cependant, il y avait quelqu’un qui ne souhaitait pas que la conversation se termine tout de suite.

« Pourquoi ne pas discuter un peu plus puisque nous sommes ici de toute façon. »

Cale voulait qu’il n’y ait plus qu’eux deux un peu plus longtemps.

« De quoi veux-tu discuter ? »

Cale désigna la porte après avoir entendu la question d’Eruhaben.

« Utilisez la magie de la barrière insonorisée au cas où.
– La magie de la barrière insonorisée ?
– Oui, monsieur. »

Eruhaben put enfin voir que le sourire avait disparu du visage de Cale.
L’ancien dragon savait déjà que personne n’utilisait de sorts à l’extérieur, mais il lança un sort d’insonorisation comme le souhaitait Cale.

« Maintenant, personne à l’extérieur ne pourra entendre notre conversation. »

Eruhaben vit Cale ouvrir lentement la bouche.

« Dragons. »

Cale pensa à l’Arbre-Monde.
Il se souvint de ce qu’il lui avait dit.

Trouvez l’Eau du Jugement.
Il y a quelqu’un qui possède trois anciens pouvoirs.

Aucun d’entre eux n’était une chose qu’il pouvait ignorer. C’est pourquoi Cale n’avait d’autre choix que de continuer à penser à la dernière chose que l’Arbre-Monde lui avait dite.

Trouvez les traces que les parents du Dragon noir ont laissées derrière eux.

Le dragon noir. Raon Miru.

« Comment les Dragons retrouvent-ils leurs parents ? »

Cale se disait qu’il devait trouver les parents de Raon, ou du moins les traces que ses parents avaient laissées.

« …Les parents d’un dragon ?
– Oui, monsieur. »

L’expression d’Eruhaben devint étrange.
Il ne s’attendait pas à cela.

Cependant, Cale n’avait pas encore fini.
Il avait également une autre question à poser.

« Connaissez-vous le Château de la Lumière ?
– …L’une des trois zones interdites ? »

L’expression d’Eruhaben devint encore plus étrange après avoir entendu Cale parler soudainement du Château de la Lumière.

Cale continua de parler. Il n’avait pas encore raconté aux autres ce qui s’était passé dans les temps anciens. Cependant, il était temps d’en révéler une partie maintenant.

« Le village des tueurs de dragons se trouve apparemment dans le château de lumière. Le saviez-vous ? »

Cale vit les yeux d’Eruhaben s’écarquiller.

« …C’est là que se trouve le village des tueurs de dragons ? Vraiment ? »

Il eut soudain des frissons en voyant l’ancien dragon complètement choqué. La réaction était plus forte que ce à quoi il s’attendait de la part de quelqu’un qui venait de découvrir quelque chose.

Cale hocha lentement la tête en pensant à ce que lui avait dit la Géante Pierre effrayante.

« …Je n’en suis pas sûr, mais les chances que ce soit le cas sont très élevées.

– Ho. »

Eruhaben laissa échapper un souffle.
Cale eut encore plus de frissons en voyant l’ancien dragon se frotter à sa nuque.
Il y avait quelque chose d’étrange dans la réaction de l’ancien dragon.

L’ancien dragon commença à parler, comme s’il répondait à la pensée de Cale.

« Le château de la lumière. »

Maintenant que l’île du Vent avait disparu, le château de la Lumière était l’une des deux zones interdites.
Eruhaben connaissait très bien cet endroit.

« Cet endroit, même si les humains n’en savent probablement pas grand-chose… »

Les humains, les elfes, les nains et toutes les autres races n’en savaient probablement rien.
Cependant, Eruhaben savait quelque chose sur cet endroit.
Cale et Eruhaben se regardaient l’un l’autre.

« C’est là que se trouve la tombe du dernier seigneur dragon. »

Quoi ?

Les yeux de Cale s’écarquillèrent.

Le château de la lumière.
L’emplacement le plus probable du village des tueurs de dragons.
C’est là que se trouve la tombe du dernier seigneur dragon.

« Le dernier seigneur dragon était quelqu’un qui avait connu les temps anciens et le monde d’après. »

Eruhaben se souvint des informations qu’il avait entendues de la part d’autres Dragons anciens dans le passé.

Le dernier Seigneur Dragon était né vers la fin des temps anciens.
Ce Dragon était quelqu’un qui avait connu à la fois les temps anciens et le monde d’après.

« Le poste de Seigneur Dragon s’est donc terminé avec ce vénérable Dragon. »

Personne ne pouvait plus prendre le titre de seigneur dragon après lui.

« C’est pourquoi nous disons que les Seigneurs dragons ont disparu après les temps anciens. »

C’est parce qu’aucun Dragon pouvant devenir Seigneur Dragon n’était apparu après les temps anciens.

Cale se souvint de ce qu’Eruhaben lui avait dit dans le passé.

Ah, on dit que l’Attrapeur de dragons était le seul ami du Seigneur dragon.

Cale avait pensé que la position du Seigneur du Dragon s’était perpétuée pendant des générations avec la lignée de l’Attrapeur de dragon et qu’ils étaient restés amis.
Cependant, il se rendait compte que ce n’était pas le cas.

Il y avait quelque chose d’étrange.

Le dernier seigneur dragon né vers la fin des temps anciens.
Et le premier tueur de dragons qui était le seul enfant à avoir survécu à la bataille finale dans les temps anciens.

Quelque chose qui s’était passé il y a environ 10 000 ans.

Cale se rendit compte qu’il y avait plus que cela dans cette histoire.

Peut-être.

En ce qui concerne ce qu’Eruhaben lui avait raconté dans le passé…
L’histoire de l’amitié entre le Seigneur du Dragon et le Tueur de Dragons…

‘Il ne s’agit peut-être que de deux individus.’

Le dernier seigneur des dragons et le premier tueur de dragons.
L’histoire de ces deux-là aurait pu être mal comprise après 10 000 ans.
10 000 ans, c’est beaucoup, même pour les dragons.

Le château de la lumière.
Cale commença à parler.

« Allons d’abord au château de la lumière. »

Et une dernière chose.

« Je souhaite chercher des traces des parents de Raon. »

Cale vit l’expression d’Eruhaben, qui avait hoché la tête, devenir étrange.
Il semblait incrédule.

« Cale.
– Oui, monsieur.
– Tu ne sais pas comment naissent les Dragons, n’est-ce pas ?

– Excusez-moi ?

– Tu ne sais pas, n’est-ce pas ? »

‘…Comment ils naissent ?’

Cale répondit calmement à Eruhaben qui le regardait avec incrédulité.

« D’un œuf. »

Les dragons naissaient d’un œuf.
Eruhaben soupira avant de commencer à parler.

« Apparemment, j’ai mis cinquante ans à sortir de mon œuf.
– Excusez-moi ? »

Qu’est-ce qu’il dit tout à coup ?

L’expression de Cale continuait à devenir étrange.
Cette question soudaine était étrange, mais dire qu’il lui avait fallu cinquante ans pour sortir de son œuf ? Est-ce que cela avait un sens ?

Est-ce possible, même s’il s’agit d’un monde imaginaire ?

« Tu te souviens d’Olienne ? Il lui a fallu cinq ans. »

Il disait maintenant qu’un autre dragon n’avait mis que cinq ans.
Eruhaben continua de parler tout en regardant un Cale confus.

« Tu vois, les Dragons. Nous avons tous des périodes d’éclosion différentes. »

Certains Dragons éclosaient en un jour, d’autres en un mois, d’autres en un an, et certains prenaient même des dizaines d’années.

Eruhaben ne pouvait en être certain, car il ne connaissait pas tous les Dragons des continents de l’Est et de l’Ouest, mais il était presque sûr que tous les Dragons avaient des périodes d’éclosion différentes.

« Bien sûr, il y a une raison à cela. Les dragons dont la période d’éclosion est la plus longue sont les plus forts. »

Cale réfléchit à ce qu’il venait de dire à Eruhaben.
Je souhaite chercher des traces des parents de Raon.

« Le petit enfant est quelqu’un qui deviendra un dragon très, très fort. »

Eruhaben poursuivit avec certitude.

« Il faudra peut-être remonter au moins 100 ans en arrière pour retrouver les parents du petit. »

Il poursuivit d’une voix froide.

« Il n’y a pratiquement aucune chance qu’ils soient encore en vie. Même les Dragons qui sont extrêmement égocentriques chérissent leurs enfants. »

Si l’un des parents de Raon était encore en vie, il ne l’aurait jamais laissé souffrir dans cette grotte.

« C’est sans doute pour cela que tu dis vouloir retrouver les traces des parents de l’enfant. Mais ce ne sera pas facile non plus. »

La majorité des dragons retournaient à la nature après leur mort.
Dans ce cas, il serait très difficile de trouver des traces.

Cale remit ses cheveux en place d’une main avant de reprendre la parole.

« Faisons d’abord tout ce que nous pouvons. »

Le désir de Cale de devenir un fainéant était devenu un peu plus fort après le test du Son du Vent.
La Villa du Super Rocher devait être remplie d’êtres vivants.

« Une à la fois. »

C’est pourquoi ils allaient le faire un par un.

« Prenons une étape à la fois. Nous le ferons ensemble de toute façon, n’est-ce pas ? »

Cale sourit à Eruhaben qui se mit à rire en répondant.

« Tu dis quelque chose avec lequel je suis d’accord pour la première fois depuis longtemps, espèce de bâtard malchanceux. Bien sûr, nous le ferons ensemble. »

Cale fit un signe de la main après avoir entendu cette réponse.
Un tourbillon frappa la porte de fer.

Clic !

La grande porte en fer s’ouvrit en grand.
Les enfants âgés de neuf ans en moyenne coururent vers Cale et Eruhaben.

« Papy ! Humain !
– Grand-père, tu as l’air d’avoir un bon teint !
– Tu as l’air mieux ! Ouah ! »

Cale passa devant les enfants de neuf ans en moyenne qui s’approchaient de l’ancien dragon avec des expressions joyeuses et sortit par la porte en fer.

« Hmm ?
– Humain ? »

Raon, On et Hong regardèrent Cale, mais il posait déjà sa main sur l’épaule de quelqu’un.

« Secrétaire-nim.
– …Hmm ? »

Bud répondit à la chaleur soudaine de Cale avec une expression suspicieuse. Cale sourit brillamment à ce moment.

« Papy ! L’humain sourit comme le prince héritier ! »

Cale ignora le commentaire de Raon et continua d’un ton doux.

« Remets-moi le répertoire. »

Le registre des individus forts de la Guilde des Mercenaires. L’annuaire.
Ensuite, ils visiteraient le Château de la Lumière.

Les temps anciens et l’étoile blanche. La vérité sur tout cela.
Cale se dirigeait vers tout cela, ainsi que vers le moment où il pourrait frapper l’Étoile Blanche par derrière.


Annonce:

Bonjour chères lectrices et lecteurs,

Notre traductrice, Moon, est de retour de sa pause trad ^^.
Nous avons apporté un léger changement au planning de sortie des chapitres. Désormais, nous publierons un chapitre tous les deux jours.

Bonne lecture à vous !


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser