Trash of Count’s Family Chapitre 355

Larmes (4)

**
Auteur : Yoo Ryeo Han

Traductrice : Moonkissed
***

« Vous pouvez l’allonger ici. »

Bud indiqua un lit et Choi Han y allongea la personne qui était sur le dos.

Ron Molan s’empressa d’arranger la personne et le lit.

« Mm. »

Le roi des mercenaires laissa échapper un faible gémissement.

Ils étaient rapidement arrivés sur l’île jumelle de l’île du Vent en utilisant la magie de téléportation.

Bud dut faire face au visage choqué de son père dès son retour à la maison.

‘Qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-il arrivé à l’île du Vent ?’

Le grand bouclier argenté qui recouvrait l’île jumelle avait disparu.

C’est pourquoi les gens pouvaient désormais voir les changements apportés à l’une des trois zones interdites, ce qui mettait en alerte la famille Bud, qui servait de gardien pour l’île du Vent.

Bud avait la responsabilité de répondre à ses questions.

Cependant, il ne pouvait pas se diriger facilement vers son père qui devait se tenir à l’extérieur de la porte de la pièce.

‘…Cale Henituse.’

Il pouvait voir les cheveux roux aussi rouges que le sang sur le lit.

La personne sur le lit était allongée avec une expression pâle sur son visage.

Le regard de Bud passa de Cale aux autres.

Ils étaient tous silencieux.

Cependant, ils bougeaient tous différemment même s’ils étaient silencieux.

Ils semblaient être habitués à cela.

« Beacrox, va apporter une serviette mouillée.

– Oui, père. »

Ron donna l’ordre à Beacrox, qui se dirigea vers Glenn Poeff. Glenn tressaillit avant d’emmener discrètement Beacrox hors de la pièce.

Plop. Plop. Plop.

Le dragon et les deux chatons s’installèrent tranquillement d’un côté du lit. Ils s’étaient tous les trois recroquevillés les uns contre les autres et observaient tranquillement Cale Henituse.

Le regard du Roi des Mercenaires se déplaça à nouveau.

Choi Han, le plus jeune maître épéiste. Il avait posé Cale sur le lit et s’était dirigé silencieusement vers la porte.

Il avait vraiment l’air d’un chevalier de la garde alors qu’il se tenait là, la main sur la poignée de son épée.

Enfin, le Dragon ancien se tenait près de la fenêtre et regardait tranquillement dehors.

Tout le monde était silencieux.

Tout cela s’était passé sans aucune conversation verbale autre que l’ordre de Ron.

« Mm. »

Le roi des mercenaires Bud Illis grogna devant ce silence étrange.

Il avait beaucoup de choses à dire.

Il avait besoin de comprendre exactement ce qui était arrivé à l’Île du Vent et de discuter des plans pour l’avenir.

Mais il ne pouvait rien dire pour l’instant.

Ce n’est pas parce que tout le monde était silencieux.

‘Bud, voici les informations organisées sur Cale Henituse.’

Son ami intime, le mage de haut niveau Glenn Poeff, alla chercher une serviette humide.

Il avait rassemblé et transmis à Bud des informations sur Cale Henituse avant qu’ils ne se rendent sur l’île du Vent.

Ces informations consistaient en des choses que quelqu’un de la Guilde des Mercenaires, qui avait été sur le continent occidental, avait rassemblées.

Bud s’était souvenu de ces informations.

< Cale Henituse, le premier fils du comte Henituse du royaume de Roan, est connu pour être un héros qui ne se soucie pas de mettre son corps en danger. >

< Normalement, il est connu pour se tenir à l'arrière et diriger les opérations en tant que stratège, mais on dit qu'il s'avance toujours et utilise ses anciens pouvoirs pour changer le cours de la bataille dans les situations urgentes, même s'il n'est ni un chevalier ni un mage. >

En d’autres termes, il s’était toujours montré à la hauteur.

< On dit que sa façon de combattre pendant les batailles est belle et sereine. >

Ses combats sont sereins ?

Bud Illis avait pensé que cette évaluation était exagérée.

Ce n’était pas du tout réaliste.

C’est ce qu’il avait pensé.

Cependant, il changea d’avis après avoir vu Cale purifier l’Île du Vent.

Il pensait que cette évaluation pouvait être correcte.

C’était différent de la magie et de l’aura.

‘…La façon dont le feu et le vent travaillaient ensemble, c’était…’

C’était magnifique.

Bud Illis possédait lui aussi un pouvoir ancien d’attribut vent, mais ce n’était pas sa principale méthode de combat.

Cependant, les pouvoirs anciens de Cale Henituse semblaient être un peu différents des siens.

Ce magnifique spectacle de la montagne noire et du mana mort purifié…

Le paysage créé par la puissance de la nature était à la fois beau et destructeur.

De plus, il se méfiait un peu de Cale Henituse, qui parvenait à faire tout cela d’un simple ordre et d’un geste de la main.

Cependant, il ne pouvait pas se contenter de penser que ce qu’il voyait était beau.

C’est aussi serein ?

Sourire.

Bud Illis ne put s’empêcher de sourire.

Il se souvenait de ce qui s’était passé après qu’il ait pensé que le paysage créé par le pouvoir de Cale était beau et serein.

Bud ne put s’empêcher de changer d’avis sur Cale après avoir vu ce qui se passa ensuite.

‘Humain ! Mange lentement !’

Il se souvenait de la façon dont le jeune dragon, à la fois mignon et majestueux, avait essayé d’arrêter Cale.

Bud Illis se souvenait de la façon dont Cale avait essayé d’engloutir des tartes aux pommes.

‘…Mm, mmph.’

Il semblait se débattre, mais continuait à manger morceau après morceau.

Le voir engloutir des tartes aux pommes sans se soucier des miettes sur ses lèvres pouvait faire penser que Cale manquait de classe ou qu’il avait l’air bizarre, mais…

Bud ne pensait pas du tout qu’il avait l’air drôle.

L’île du vent purifiée.

La personne responsable de cela se bourrait le visage avec une expression qui semblait dire qu’il n’avait pas mangé depuis des jours.

Il avait l’air désespéré.

Il mangeait avec un tel désespoir pour ne pas s’évanouir, pour continuer à vivre.

De plus, quoi qu’il ait fait ces derniers jours, ses vêtements étaient en désordre, si bien que quelqu’un pouvait facilement penser qu’il s’agissait d’un mendiant qui n’avait pas mangé depuis des jours.

Telle était la véritable apparence de celui que les gens appelaient un héros serein.

Cale s’était alors évanoui.

C’était étouffant.

Bud pressa lentement sa paume sur son cœur.

Son esprit se sentait frustré en ce moment.

C’est à ce moment-là qu’il entendit la voix de l’ancien dragon.

« …Bâtard frustrant. »

Le Roi Mercenaire n’avait pas besoin de demander de qui parlait l’ancien Dragon, qui regardait par la fenêtre.

Bud Illis se mit à réfléchir à la trajectoire de Cale sur le continent occidental depuis l’année dernière.

Il avait empêché l’incident terroriste de la place dans la capitale du royaume de Roan.

Il avait éteint l’incendie dans la section 1 de la Jungle.

Il avait accompli des prouesses lors des batailles qui avaient eu lieu sur le continent occidental au début de l’année.

Beaucoup de gens avaient survécu grâce à lui.

Bud se tourna vers Cale, qui respirait lentement les yeux fermés, et commença à réfléchir.

‘…Même ces apparences…’

Comment il s’était désespérément empaillé.

Comment il avait l’air si minable avec ses vêtements déchirés et couverts de poussière.

Il s’évanouissait souvent.

Les gens connaissaient-ils ce côté de Cale comme ils connaissaient ses réussites ?

Bud se taisait.

Il était frustré, mais il ne pouvait rien dire pour l’instant.

Le silence se prolongea dans la pièce.

* * *

Cale sentit que son corps était lourd.

Il avait l’impression d’être tombé dans un marécage profond.

Est-ce que je rêve encore ?

Il semblait rêver à chaque fois qu’il s’évanouissait ces derniers temps.

Quel genre de rêve suis-je en train de faire pour que mon corps soit si lourd ?

Est-ce que cela vient du fait que j’ai été battu pendant que je me battais contre ce monstre dangereux ?

Ou est-ce le moment où je suis allé enquêter sur le marais des monstres apparu en Corée ?

Si ce n’est pas le cas, c’est parce que j’ai été battu et plaqué contre un mur lorsque nous sommes allés éliminer une guilde illégale ?

Il était difficile pour Cale de déterminer de quel moment il s’agissait, car il y avait eu trop de fois par le passé où son corps s’était senti lourd après avoir été battu.

Cependant, Cale remarqua quelque chose d’étrange.

« Sniff ! »

Cela…

C’était bien le bruit de quelqu’un qui reniflait.

Bruissement bruissement.

Cale sentit des vêtements bouger avant de sentir quelque chose de petit et quelque chose de plus grand pousser sur ses deux côtés.

Ah, ce n’est pas un rêve ?

Ne suis-je pas en train de rêver cette fois-ci ?

« Sniff ! »

Il entendit à nouveau quelqu’un renifler.

‘C’est bien Raon Miru.’

Le seul à faire cela dans la vie de Kim Rok Soo et de Cale Henituse était Raon.

« Sniff »

Le son plus calme venant de l’autre côté était probablement celui de Hong.

Raon et Hong agissaient de manière assez similaire.

Cale était soulagé de voir qu’il ne rêvait pas et qu’il était au contraire confortablement installé dans un lit moelleux, il choisit donc de ne pas ouvrir les yeux.

Il n’avait pas besoin de se lever.

Bien sûr, il se dit qu’il pourrait ouvrir les yeux s’il entendait les enfants de neuf ans en moyenne renifler une fois de plus.

Ce n’était pas drôle de les entendre renifler.

Cependant, Cale n’eut d’autre choix que d’ouvrir les yeux d’un coup sec.

« Jeune maître-nim. »

Il entendit une voix grave près de son oreille.

« Je sais que vous êtes réveillé.

– Gasp. »

Cale ne put s’empêcher de haleter.

C’était Ron.

Le vieil homme effrayant était ici.

Les yeux de Cale s’ouvrirent en grand.

« Mm ! »

Il tressaillit.

C’était parce qu’il pouvait immédiatement voir Ron avec un sourire bienveillant sur son visage.

« Ah, vous étiez vraiment réveillé. »

Les oreilles de Cale devinrent immédiatement bruyantes.

« Humain ! Mangeons de la viande !

– Il y a beaucoup de nourriture délicieuse ici ! Tu dois manger !

– Je suis d’accord ! Il y a tellement de nourriture à manger ! Tu dois manger comme ma noona et le plus jeune l’ont dit !

– Haaaa. »

Cale, qui soupirait et regardait vers le plafond, pouvait voir un Dragon aux joues gonflées, un chaton rouge potelé, et un chaton argenté agile.

C’est à ce moment-là.

Clang.

Cale tressaillit.

C’était le bruit d’une épée quittant son fourreau. Il tourna la tête pour voir Beacrox nettoyer une épée.

Qu’est-ce qu’il a ?

Beacrox fixait Cale.

Il se leva brusquement et se dirigea vers la porte.

Clic.

La porte s’ouvrit et Beacrox sortit avant de lancer un regard à Cale à travers la porte qui se refermait.

Ce regard vicieux fit penser à Cale que Beacrox ressemblait beaucoup à Ron.

« …Je vais aller préparer de la nourriture. »

Beacrox grommela avant de sortir.

Pourquoi a-t-il besoin de dire qu’il va m’apporter de la nourriture de manière aussi vicieuse ?

Cale ne comprenait pas du tout Beacrox. Cependant, Cale n’avait pas le temps de penser à Beacrox car il continuait à regarder autour de lui.

Choi Han, Ron et Eruhaben.

Ils étaient tous les trois autour du lit.

Ils le regardaient tous en silence.

Qu’est-ce que… ?

Ai-je fait quelque chose de mal ?

Cale ne pouvait s’empêcher de se sentir mal à l’aise face à cette situation étrangement sérieuse. Cependant, il ne pouvait pas non plus y penser.

Baaaaang !

La porte s’ouvrit en claquant.

Cale fit un commentaire.

« Ah, ça sent l’alcool. »

L’odeur de l’alcool emplit la pièce dès que la porte s’ouvrit.

Cale pouvait voir quelqu’un marcher vers lui.

« Sniff ! Mon ami ! Tu t’es réveillé ! »

Le roi mercenaire Bud Illis, qui sentait l’alcool, s’approcha de Cale. Choi Han l’arrêta naturellement avec son fourreau.

Cale regarda Bud et lui demanda.

« Es-tu ivre ?

– Oui ! Je suis ivre ! »

‘…Qu’est-ce qui se passe avec lui aussi ?’

Cale voulait se moquer de Bud qui faisait semblant d’être ivre.

‘Ivre, mon cul.’

Cale pouvait voir les yeux parfaitement clairs de Bud qui montraient qu’il n’était pas ivre. Mais pourquoi faisait-il semblant d’être ivre ?

Cependant, Bud ignora la réaction de Cale et continua à parler.

« JE, JE ! J’ai mal au cœur, alors j’ai bu un peu ! Mon ami ! »

Qu’est-ce qui ne va pas chez lui ?

L’expression de Cale continua à devenir étrange.

« Je t’ai vu te farcir ces tartes aux pommes pour survivre parce que tu avais si faim ! »

L’expression de Cale s’est rapidement transformée en une expression maladroite.

« Tu étais comme ça, comme ça ! »

Bud, qui tenait une bouteille, avait soudain rejoué la façon dont Cale avait fourré des tartes aux pommes dans sa bouche.

« Tu t’empiffrais comme si tu étais possédé ! Cela m’a fait tellement mal ! Mon ami ! J’ai pu comprendre à quel point la semaine dernière avait été difficile pour toi ! C’est pour cela que j’étais si triste ! Sniff, comme cela a dû être difficile pour toi de continuer à manger des tartes aux pommes alors même que tu t’évanouissais…… ! »

Non, c’était juste moi qui essayais de ne pas m’évanouir.

« Comme tu as dû avoir faim…… ! »

‘…Je n’avais pas très faim du tout.’

Cale voulait dire quelque chose, mais il n’en eut pas l’occasion.

Les yeux du Roi Mercenaire étaient clairs.

Il faisait seulement semblant d’être ivre, comme Cale l’avait mentionné.

Le Roi des Mercenaires, connu pour être assez intelligent, était quelqu’un qui ne considérait que les bénéfices pratiques de tout ce qui n’était pas les membres de sa Guilde des Mercenaires.

« J’ai pu beaucoup réfléchir pendant les trois jours où tu as été absent. »

Il décida de partager la décision qu’il avait prise en buvant pendant trois jours de frustration.

« … 3 jours ? »

J’ai été absent plus longtemps que prévu.

Cale, qui ne connaissait pas les frustrations de Bud ces trois derniers jours, pensait simplement au temps qu’il avait passé dehors.

Le Roi des Mercenaires cria pour le sortir de ses pensées.

« Je suis nul en boisson ! Je suis faible ! Je vais certainement perdre le pari de la boisson ! »

‘…Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?’

Pourquoi agit-il ainsi tout à coup ?

« C’est pour ça, l’Étoile Blanche.

– Hmm ?

– Je serai ton secrétaire jusqu’à ce que nous nous débarrassions de ce bâtard. »

‘Hmm?’

Cale s’inquièta.

Cale et Bud avaient fait un pari sur l’alcool. Bud devait être le secrétaire de Cale s’il perdait.

Cale était inquiet de voir que Bud en parlait soudainement, mais Bud était sérieux.

« Tu es vraiment le plus grand héros que je connaisse.

– Ah. »

Cale eut la chair de poule après avoir entendu les mots de Bud.

Il avait dû entendre des mots aussi terribles dès son réveil.

« Mets-moi au travail ! Utilise-moi, mon ami ! »

La frustration dans le cœur de Bud disparut lorsqu’il cria cela à Cale.

L’homme qui avait vu le côté du héros que beaucoup de gens ne connaissaient pas avait décidé d’aider ce héros.

Cale commença à réfléchir.

‘…Les informations de Son Altesse étaient exactes, comme je m’y attendais.’

C’est ce qu’il pensait.

Les informations d’Alberu Crossman étaient exactes.

Bud Illis, ce bâtard était vraiment fou.

Cale s’assura de ne pas oublier ce fait.

C’était à ce moment-là.

« Jeune maître-nim.

– …Hmm ? »

Ron l’appela doucement.

« Buvez, s’il vous plaît. »

Cale pouvait voir Ron lui tendre une tasse de limonade pour la première fois depuis longtemps.

Il pouvait également voir l’ancien artefact dans un coin de la pièce.

Cale se mit à sourire à Eruhaben, qui le regardait.

Il était maintenant temps d’utiliser cet ancien artefact.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Satoru monamour
3 mois il y a

Je suis déçue bien sûr, mais merci pour tout ton travail de traduction ♥♥♥
Bonne continuation ♥

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser