Trash of Count’s Family Chapitre 321

Oh où oh où es-tu caché (4)

***

Auteur : Yoo Ryeo Han
Traductrice : Moonkissed

***

Cale déposa le chevalier Sir Rex de ses bras et commença à marcher.

Tap.
Cale s’engagea dans l’entrée sombre du souterrain, seul le bruit de ses pas se faisant entendre autour de lui.

* * *

Tap. Tap. Tap.
Ce chemin sombre était éclairé par des torches à intervalles équidistants. Des gouttes d’eau tombaient du plafond qui semblait aussi rugueux qu’une grotte.

Seul le bruit des gouttes d’eau emplissait cet endroit.

Dès qu’ils arrivèrent en bas des escaliers, il y eut un long chemin droit. Il était assez large pour qu’un carrosse puisse y circuler.

C’était vraiment un passage secret.

Choi Han était à l’avant du groupe et regardait autour de lui.
Il commença à froncer les sourcils.

Il sentait l’odeur de la mort.

Des cadavres.
C’était une odeur terrible qu’il aurait préféré ne pas connaître. C’était l’odeur qu’il avait sentie trop souvent dans la Forêt des Ténèbres et au Village de Harris.

Son regard commença à devenir froid.

– …Humain, cette odeur…

Raon s’arrêta avant de dire à Cale ce que c’était. Il serra fortement ses pattes avant potelées tandis que son visage rond commençait à froncer les sourcils.

Les pattes avant du chat qui marchait dans le passage tremblaient.

Il était habitué à cette odeur.
La même odeur qu’il avait sentie il y a longtemps, lorsqu’il avait quitté ses frères et sœurs sans même dire au revoir, de peur d’être rattrapé, le submergeait aujourd’hui, quinze ans plus tard.

Il était à peine capable de marcher.

– Humain ! Il y a des gens devant !

Cale s’arrêta de marcher après avoir entendu l’avertissement de Raon.

Deux chevaliers et un alchimiste.

Deux chevaliers montaient la garde de chaque côté du large passage. L’alchimiste était à côté d’un des chevaliers et lisait un document.

Tap.

Cale tapa sur l’épaule de Choi Han.
Choi Han commença à marcher sans répondre.

‘Ce n’est pas grave si nous attrapons les chasseurs, mais nous serons rapidement retrouvés si nous touchons quelqu’un dans la Tour de la Cloche des Alchimistes.’

‘C’est pourquoi nous ne toucherons personne et nous nous contenterons d’entrer et de sortir discrètement.’

‘C’est le seul moyen de sauver les images et de nous donner le temps de les diffuser aux citoyens de l’Empire.’

Choi Han se mit à réfléchir en se rappelant ce que Cale lui avait dit.

Il avait choisi d’emprunter un chemin aussi difficile.

Quelqu’un finirait par se rendre compte qu’ils avaient infiltré la tour, mais ne travailleraient-ils pas plus rapidement et plus efficacement en assommant tout le monde ?

Cependant, Choi Han ne pouvait qu’agir sérieusement, car il ne prenait pas cette décision.

Chhhhhhhhhhhh…
Une brise passa.

« Wow, l’air extérieur est vraiment plus chaud maintenant que c’est le printemps. »

Le chevalier tenant la lance commenta tandis que l’alchimiste lisant le document commença à grommeler.

« Je suis juste content que ce soit le printemps. Sais-tu à quel point l’hiver était dur ? Tout cet air froid venant de l’extérieur, soupir. »

Cale passa devant les chevaliers et les alchimistes d’un pas tranquille, tout en s’assurant de ne pas oublier leurs visages.

– Humain ! Je me souviendrai des visages de ces bâtards ! Je ne les laisserai pas survivre ! Je ne pardonnerai à personne dans la Tour de la cloche des alchimistes ! J’ai promis à Mary que nous la détruirions ensemble !

L’enfant de six ans n’arrêtait pas de parler fort, mais Cale regardait autour de lui sans montrer la moindre émotion sur son visage.

Ils arrivèrent bientôt au bout du passage.
Une vaste zone apparut devant eux.
Il entendit soudain la voix de l’alchimiste derrière lui.

« Il n’y aura pas d’aération et cette odeur de pourriture envahira la zone si nous fermons l’entrée. C’est encore pire que le froid de l’hiver. »

‘…Fils de pute.’

Cale commença à froncer les sourcils.

Il s’agissait d’un hall souterrain extrêmement large et grand.
Il y avait également un chemin venant de l’est, de l’ouest et du sud, en plus du passage nord qu’ils avaient emprunté.

Cale ferma les yeux.

– Humain, je ne pense pas pouvoir regarder ça.

Cale pouvait sentir les pattes avant rondes qui s’agrippaient à son dos.
Raon tenait le dos de Cale.

La main de Choi Han tremblait avec une épée dans sa main.
Ils virent un escalier se diriger vers le bas dès qu’ils entrèrent dans le hall.
Il ne put s’empêcher de regarder les marches.

Il y avait des squelettes.

« Oo- ! »

‘Ugh!’

Billos se couvrit la bouche.

Il regardait à quelques mètres sous la corniche où ils étaient arrivés après être entrés dans ce hall.
Il y avait une montagne de squelettes.

Il pouvait voir que ces os portaient des vêtements qui n’avaient pas pourri.

‘…Ces foutus bâtards fous !’

Le corps de Choi Han se mit à trembler.

‘Comment des gens, comment des gens peuvent-ils faire de telles choses ?’

Il s’agissait d’un grand tas de cadavres.
Des récipients cylindriques se trouvaient à plusieurs endroits de ce tas de cadavres.

Ces récipients étaient remplis d’un liquide noir.

C’était du mana mort.

– Humain, ce doit être ici qu’ils fabriquent le mana mort.

Cale cligna des yeux après avoir entendu la faible voix de Raon.
Il attrapa sa main gauche avec sa main droite.

Elle tremblait légèrement.

Il tremblait parce qu’il était sur le point de devenir fou de colère.
Il n’était pas le seul.

Les deux mains de Billos tremblaient.
Les deux mains de Choi Han tremblaient.
L’une tremblait de dégoût tandis que l’autre tremblait de colère incontrôlable.
Leurs esprits commençaient à devenir blancs.

C’est à ce moment-là.

« Sniff. »

Ils entendirent le cri étouffé de quelqu’un.
Choi Han et Billos tressaillirent.
Le mana recouvrit le groupe à ce moment-là.

« J’ai placé une barrière insonorisée autour de nous. »

Eruhaben informa le groupe avant que les chevaliers dans le passage ne regardent derrière eux.

« Qu’est-ce que… ? Tu as entendu quelque chose ?

– Je pense que tu as mal entendu. Nous avons entendu tellement de gens mourir que nous pensons entendre des gémissements tout le temps maintenant. Hehe. »

Quelqu’un commença à parler, même Billos commença à froncer les sourcils.

« Ces salauds méritent de mourir. »

Billos tressaillit et tourna la tête alors que son corps commençait à trembler.

Il ne pouvait pas voir la personne.
Cependant, il pouvait clairement imaginer un Cale en colère.
Billos n’eut cependant pas d’autre choix que de baisser la tête.

Le son provenait d’un endroit plus bas que lui.

« Sniiiff, sniff. »

Il pouvait entendre quelqu’un pleurer.
Ce n’était pas très fort.

C’était quelqu’un qui ne pouvait s’empêcher de pleurer après avoir essayé de se retenir au point de se tordre de douleur.

Le chat, Rex. C’était lui qui pleurait.

‘J’ai réussi à survivre, mais… !’

Rex avait l’impression que son monde entier tremblait après avoir vu cette zone souterraine qu’il n’avait jamais clairement vue auparavant.

‘À qui appartiennent ces os ?
S’agit-il des squelettes de mes frères et sœurs ? De mes voisins ? Mes amis ?’

Bang, bang !

Le Chat se frappa la tête contre le sol. Son front commençait à saigner après avoir été griffé par le sol rugueux, mais Rex s’en fichait.

« Sniiiiff, ugh ! »

Le sang et les larmes commencèrent à se mélanger.
Le liquide rouge s’infiltra dans le sol sans devenir invisible.

Rex poussa lentement ses jambes tremblantes pour se lever. Il se mit à marcher lentement tout en commençant à parler.

« Je, je vais descendre. »

Sa voix tremblait et du sang coulait de son front à chaque pas qu’il faisait.
Choi Han ne pouvait que fixer les gouttes de sang qui tombaient.

La magie de la barrière insonorisée empêchait les ennemis situés à l’entrée du passage de regarder dans leur direction.
Il n’y avait pas beaucoup de lumière dans cette zone.

Aucun des ennemis ne prêta attention aux gouttes de sang qui tombaient.
Non, ils ne pouvaient probablement même pas les voir.

Choi Han ne savait pas quoi dire face à ce spectacle.

Il sentait le désespoir l’envahir.
Le chagrin et le désespoir de Sir Rex firent penser à Choi Han à son passé.

Choi Han entendit la voix de Cale à ce moment-là.

« Je viens avec toi. »

Choi Han commença également à marcher lorsqu’il entendit la réponse de Cale. Il suivit lentement les petits pas du Chat.

Le Chat, Rex, commença à descendre les escaliers.
Il arriva finalement sous terre, au point le plus bas de l’Empire.

Il pouvait voir les squelettes empilés en collines.
Ils semblaient être morts depuis longtemps, car il ne restait que les squelettes.

Rex absorba lentement tout cela avec ses yeux. Le sang de son front avait atteint ses yeux, ce qui lui donnait l’air de pleurer du sang.

‘Transforme-toi en Chat et sauve-toi !’
‘Oui, jeune frère, tu peux le faire.’

Il entendait encore les voix de sa noona et de son hyung.

Rex commença à parler.

« …Je vais les tuer. »

‘Je vais tous les tuer.’

Il ne savait pas qui, quand ou comment il le ferait. Il ne pouvait penser à rien pour le moment.
Cependant, il ne pouvait pas se retenir de dire quoi que ce soit.

« …Le prince impérial… Le maître de la tour. »

Il commença à énumérer les personnes qu’il devait tuer.
Ses larmes s’étaient asséchées à un moment donné.

« Non. »

Rex tressaillit à la voix qu’il entendit alors venir de derrière lui. Non, il tressaillit à la sensation d’un tissu doux recouvrant son front.

Cale appuyait avec son mouchoir sur la tache de sang qui flottait, là où il supposait que se trouvait le front de Rex.
Il expliqua alors franchement et honnêtement à Rex.

« Le prince impérial est à moi. »

Rex reprit lentement ses esprits après avoir entendu cette voix froide et brutale, différente de la main chaude qui touchait sa blessure.
Il entendit alors la voix de quelqu’un d’autre derrière Cale.

« Cale-nim. »

Choi Han appela Cale qui répondit lentement.

« Je sais. »

‘Qu’est-ce qu’il sait ?’

C’était comme les yeux de Rex étaient pleins de confusion.
Cale s’accroupit à côté de Sir Rex. Il chuchota alors à l’oreille de Rex.

« Sir Rex, regarde le point le plus haut. »

Le point le plus haut ?

Les yeux de Rex, qui s’étaient concentrés sur les squelettes, se dirigèrent lentement vers le haut.

La salle souterraine semblait s’élever à l’infini.
Il était presque incroyable qu’une telle zone se trouve sous la capitale.
Mais il pensait aussi qu’ils avaient réussi à ne pas se faire prendre parce que c’était si profond.

« …Hein ? »

Ses yeux s’arrêtèrent sur un certain point alors qu’ils montaient.
C’était le point le plus élevé de ce hall souterrain.
Ses yeux s’arrêtèrent juste sous le plafond.

Il y avait une zone qui dépassait comme une terrasse pour voir une pièce de théâtre.
C’était une terrasse entourée de verre.

On aurait dit que l’endroit avait été construit uniquement pour contempler cet amas de squelettes.

Sir Rex entendit la voix de Cale au moment où ses yeux se posèrent sur cette terrasse.
C’était une voix effrayante, mélange de joie et de colère.

« …Je t’ai trouvé. »

Cale pouvait voir les personnes visibles à l’intérieur de la terrasse.
Il y avait des chevaliers et des mages lourdement armés, ainsi que quelques alchimistes.

« Il est plus faible que moi. »

Cale regarda la personne au centre du groupe tandis que l’ancien Dragon, Eruhaben, déduisait calmement la force de la personne.
Billos cria à ce moment.

« C’est le médecin impérial ! »

Le médecin impérial désigné par Billos tendait un verre de vin à la personne au centre. Eruhaben regarda cela et ajouta .

« C’est du mana mort. »

Le verre à vin était rempli d’un liquide noir.
Une personne le buvait et regardait tranquillement le hall souterrain.

« …Le Prince Impérial. »

Les pupilles de Rex se mirent à trembler.

Le prince impérial Adin.

Il était torse nu et assis sur une chaise roulante, rendant visible la blessure que Choi Han avait laissée près de son cœur.

Il boit du mana mort ?

Un sourire épais apparut sur le visage de Cale.

« Humain ! »

Raon cria en état de choc à ce moment-là.

« Cette chose, ce bâtard ! »

Raon bégaya et continua après avoir vu qu’Eruhaben ne disait rien.

« Ce bâtard est devenu un mage noir ! »

Billos et Choi Han haletèrent.
Le silence s’empara de la zone.

« Héhé. »

Ils sursautèrent tous après avoir entendu quelqu’un rire.
Cale était celui qui riait.
Cependant, ce rire était différent de son rire habituel.

Cale ne se souciait pas de ce que son groupe pensait de lui et observait tranquillement le Prince Impérial Adin et ses subordonnés.

Adin regardait vers le bas depuis la terrasse.

« Regarder ça en bas est vraiment divertissant. »

Il affichait une expression détendue.
Cale caressa lentement la fourrure de Sir Rex alors qu’il commençait à parler.

« Sir Rex.
– Oui ?
– Ne serait-ce pas amusant d’attraper ce bâtard par le cou et de le traîner jusqu’à ce point le plus bas de l’Empire ? Tu n’es pas d’accord ? »

Rex leva la tête sans pouvoir dire quoi que ce soit.
Il se trouvait actuellement au point le plus bas de l’Empire. Il pouvait voir Rex regarder vers le bas, là où il se trouvait.

Rex sentit alors la main s’éloigner de son dos.
Cale se leva et posa une seule question.

« L’avez-vous enregistré ? »

Ils lui avaient tous répondu.

« Oui, monsieur.
– J’ai tout.
– Soupir, jamais dans ma vie de dragon je n’ai… Soupir. »

Le sourire de Cale devint encore plus épais.
Il reprit la parole.

« Nous allons nous diviser en plusieurs équipes et explorer le reste de la Tour de la Cloche. Ce serait formidable si nous pouvions localiser le Maître de la Tour, mais reculez si vous déterminez que c’est dangereux. »

Il insista ensuite sur la partie suivante.

« Et notez tout ce que vous voyez. Nous nous retrouverons ici même. »

Cale toucha le dispositif de communication vidéo dans sa poche de poitrine en ajoutant.

« Dispersez-vous. »

Choi Han, Mary, Billos et Eruhaben commencèrent à se déplacer.
Cale, Raon et Sir Rex formaient une seule équipe.

Cale commença à parler calmement à Raon.

« Raon.
– Qu’y a-t-il, humain ?
– Informe le commandant Rosalyn. »

Sir Rex tressaillit.
C’était parce que le comportement de Cale était extrêmement froid.

« Dis-lui d’activer le dirigeable. »

Cale appelait le dirigeable vers l’Empire.

« Quant à nous… »

Cale commença lentement à marcher.

« …Nous allons sur la terrasse. »

Adin. Il devait vérifier l’état de ce salaud.
Qu’est-ce qu’il était ?
Comment était-il devenu un mage noir ?
Comment avait-il soigné son corps ?

– Je comprends, humain !

Le corps de Cale commença à flotter vers le haut. Raon utilisait la magie du vol sur lui.
Il prit rapidement Sir Rex dans ses bras et atteignit lentement le plafond de la salle souterraine.

Cale était maintenant au même niveau qu’Adin. Il pouvait voir que la blessure d’Adin au niveau du cœur avait guéri, mais qu’il lui manquait toujours une jambe. Il avait tout de même l’air d’aller bien.

– Humain, il semble bien être un mage noir ! Mais il y a quelque chose de bizarre. Il est plein de vitalité ! Comment a-t-il pu guérir ? Il y a vraiment quelque chose de bizarre !

Adin commença à parler alors que les informations que Raon venait de dire traversaient rapidement l’esprit de Cale.

« Il y a une rumeur selon laquelle Cale Henituse est mort ? »

Les coins des lèvres de Cale s’agitèrent.

‘C’est vrai.
Il y a une rumeur selon laquelle je suis mort, n’est-ce pas ?’

« Oui, votre Altesse. Il y a en effet une telle rumeur. Elle serait partie du Nord. »

Le chevalier répondit tandis qu’Adin buvait une gorgée de mana mort comme s’il s’agissait de vin avant de répondre avec désinvolture.

« C’est un mensonge. »

Adin regarda devant lui.
Bien qu’il ne puisse pas le voir, Cale était en train de le regarder dans les yeux.

« Il est impossible que Cale Henituse meure aussi facilement. »

Adin secoua la tête avec assurance, comme s’il n’avait même pas besoin d’y penser. Il ferma lentement les yeux, comme s’il sentait le mana mort rugir en lui, avant de les rouvrir.
Il semblait complètement détendu alors qu’il ajoutait avec confiance.

« Je suis sûr qu’il est au moins blessé puisque le dirigeable aurait explosé. C’est probablement pour cela qu’Alberu Crossman a sorti cette carte drastique de dire que Cale Henituse est mort afin de gagner du temps pour qu’il guérisse. »

Cale réussit à peine à s’empêcher de rire.

‘Je ne suis pas blessé.
Je vais très bien.’

« Nous devons frapper le royaume de Roan avant qu’il ne guérisse. Nous devons le secouer. Nous devons secouer ce conseil. Je suis sûr qu’ils oublieront les incidents liés à la magie noire. Même si beaucoup de gens mourront. »

Adin souriait doucement en haussant les épaules devant ses subordonnés de confiance pour dire que c’était triste, mais qu’il ne pouvait rien y faire.

Cale souriait juste devant Adin.

‘Hé bâtard, c’est toi qui va bientôt passer l’arme à gauche.
Tu n’as pas le temps de t’occuper des autres pour l’instant.’


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser