Trash of Count’s Family Chapitre 319

Oh où oh où es-tu caché (2)

***

Auteur : Yoo Ryeo Han
Traductrice : Moonkissed

***

‘Le prince impérial est introuvable dans la capitale ?’

Cale fit un signe du menton à Billos.

« Explique. »

Il n’avait pas eu le temps de consulter les informations sur l’Empire. Il était maintenant temps d’écouter attentivement.

* * *

« …Donc, ce que tu me dis est que… »

Cale, qui était assis sur un canapé dans une pièce où Billos l’avait guidé, commença à se faire une image de la situation actuelle de l’Empire après avoir entendu tout ce que Billos avait à dire. Il l’expliqua alors en une phrase.

« Les informations de la capitale sont contrôlées en ce moment même. »

Il brossa ses cheveux bruns magiques en arrière.

« Oui, jeune maître-nim. C’est pourquoi des soldats de l’Empire sont infiltrés et me surveillent, ainsi que les autres marchands de l’Empire. »

Billos pensa au bâtiment de la Guilde Marchande de Flynn ainsi qu’à son autre résidence qui était publiquement connue comme sa résidence officielle.
Il y avait actuellement des gens qu’il croyait être des soldats et des chevaliers de l’Empire postés sous couverture pour surveiller ses moindres mouvements.

Cale réfléchit à ce que Billos venait de lui expliquer.

De plus, le nombre de soldats à chaque porte menant à la capitale avait été renforcé.

La véritable raison de l’augmentation du nombre de soldats était de contrôler les informations qui circulaient, mais les citoyens ordinaires penseraient simplement qu’ils faisaient cela pour se préparer à la guerre.

« Il semble qu’ils aient déjà capturé de nombreux marchands d’autres nations. »

Billos déglutit devant l’expression stoïque de Cale avant de continuer à parler.

« Tous les appareils de communication vidéo qui n’appartiennent pas à la famille royale ou aux nobles ont également été confisqués. L’appareil de communication vidéo officiel appartenant à la Guilde marchande de Flynn a également été confisqué.
– …Mais il devrait y avoir d’autres personnes comme toi qui ont un appareil de communication vidéo secret, non ?
– Oui monsieur, je suis sûr que c’est le cas. Je crois que quelques personnes, dont moi-même, sont au courant de la situation à l’extérieur de la capitale en ce moment. »

Cale souligna la chose la plus importante dans ce que Billos venait de dire.

Contrôler les portes.
Contrôler les marchands.
Confisquer les appareils de communication vidéo.

Le résultat de toutes ces actions.

« Les citoyens de la capitale ne doivent pas être au courant de la situation actuelle de la guerre. »

Billos hocha la tête d’un air sérieux.

« Oui, monsieur. »

Il ajouta rapidement.

« Et ceux qui sont au courant ne peuvent pas ouvrir la bouche facilement.
– Parce qu’ils pourraient être capturés ?
– C’est le cas. »

Cale pensa au prince impérial Adin et commenta.

« Les ordures sont vraiment des ordures. »

Billos tressaillit à la voix extrêmement agacée de Cale. Tasha, qui se trouvait à côté d’eux, intervint.

« Alors les citoyens de la capitale ne doivent rien savoir pour l’instant. »

Billos regarda Tasha et hocha la tête.

« Oui, la seule chose que la famille royale a dite, c’est que la guerre allait durer plus longtemps que prévu. »

Il réfléchit à la situation actuelle dans la capitale.

L’allongement de la guerre.
Les citoyens se rassemblaient à différents endroits de la capitale en espérant que l’Empire gagne et que le Prince Impérial sauve l’Empire.

« …La majorité des gens n’est pas au courant de la défaite de l’Empire, de la fuite du Prince Impérial et des nobles, ni de la réapparition de la magie noire. »

Billos jeta un coup d’œil à Cale avant de continuer à parler.

« C’est pourquoi Sir Rex, Mlle Freesia et moi-même nous sommes concentrés sur l’état actuel des choses plutôt que sur la diffusion de la vérité. »

Il aurait été mauvais que l’un d’entre eux finisse par être capturé alors qu’il parlait de la vérité.
Surtout quand Cale n’était pas là.

« Alors que voulez-vous dire par le prince impérial n’est pas là ? »

Billos tourna la tête vers la source de la voix.
Choi Han, qui se tenait là avec des cheveux bruns, le regardait.

Ahem.
Billos laissa échapper une fausse toux avant de reprendre son explication.

« Vous devez déjà savoir que j’ai des relations avec l’achat de biens pour les soldats. »

Le groupe hocha la tête.
C’est ainsi qu’ils avaient pu savoir quand le prince impérial se rendrait au Royaume de Whipper et quelle serait l’importance de sa force.

« J’ai pu comprendre certaines choses grâce à ces relations. »

Billos leva un doigt.

« Tout d’abord, la quantité de marchandises entrant dans le Palais Impérial a considérablement augmenté depuis que le groupe du Prince Impérial s’est enfui de la bataille du Royaume de Whipper. »

Choi Han fit un commentaire à ce sujet.

« Le nombre de ‘bouches’ à nourrir dans le palais a soudainement augmenté.
– C’est le cas. »

Billos pouvait voir Choi Han dire les choses qu’il avait déduites après avoir entendu cette information.

« Cela signifie que les nobles, mages, chevaliers et autres qui se sont enfuis avec le Prince Impérial sont probablement en train de rester dans le Palais Impérial en ce moment. »

‘…Il est très intelligent.’

Billos montra son accord avec la déduction de Choi Han et ajouta.

« Deuxièmement, la quantité de marchandises destinées au palais du prince impérial et à la famille impériale est restée la même depuis que le prince impérial est parti à la guerre. »

La quantité de biens entrant dans le palais impérial avait augmenté alors que les biens personnels du prince impérial et de la famille impériale étaient restés les mêmes.
Choi Han fronça les sourcils.

« Cela ne suffit pas à confirmer que le prince impérial n’est pas dans la capitale. »

Il ajouta ensuite.

« En fait, il est probablement plus probable que le prince impérial se cache avec les autres dans le palais impérial. »

Billos hocha la tête et répondit.

« C’est aussi ce que j’ai cru au début. Mais, Choi Han-nim.
– …Oui ?
– N’avez-vous pas dit que vous aviez blessé le Prince Impérial ?
– …Je l’ai fait, pourquoi ? »

La dernière information sortit de la bouche de Billos.

« Troisièmement, le médecin impérial a disparu depuis qu’il a quitté le palais impérial. »

Le médecin impérial.
Ce mot fit changer l’expression de Choi Han.
Billos ajouta rapidement.

« Sir Rex, Mlle Freesia et moi-même avons essayé de savoir où était passé ce médecin après avoir appris par notre réseau d’information que le médecin impérial et ses élèves avaient tous quitté le palais. »

C’était la nuit après que le Saint Jack s’était rendu sur le champ de bataille du royaume de Whipper.
Billos avait suivi furtivement le docteur qui quittait le palais.

« Bien sûr, nous n’étions pas très nombreux, alors nous devions nous éloigner des autres pendant notre déplacement. C’est pourquoi nous n’avons pas pu tout voir, mais… »

Billos se souvient de ce qu’il avait vu à l’extérieur du palais de la capitale.

« La dernière chose que nous avons vue, ce sont les traces de pas et de voitures de ceux que nous pensons être le docteur et ses élèves, devant la porte nord. »

Choi Han et Tasha commencèrent à froncer les sourcils.

Le prince impérial avait été grièvement blessé.
Et le meilleur guérisseur de l’Empire s’était dirigé vers le nord de la capitale.

« C’est pourquoi deux subordonnés de Freesia suivent actuellement les traces des chariots et se dirigent vers le nord. L’un de mes mages les accompagne également afin qu’ils puissent prendre des nouvelles très fréquemment. »

Tasha commença à parler.

« …Vous vous êtes très bien débrouillés, même si je suis sûre qu’il y a eu beaucoup de restrictions dans la capitale. »

Billos avait fait tout ce qu’il avait pu avec les limites qui lui avaient été imposées.
Tasha complimenta Billos avant de se mordre les lèvres.

« Pensez-vous que le prince impérial s’est dirigé vers le nord ? »

Les chances que ce soit le cas semblaient élevées au vu des informations.
Cependant, elle hésita avant d’ajouter.

« …Je ne pense pas que ce soit le cas. »

Son intuition, développée depuis des centaines d’années, lui disait que c’était faux.
Elle regarda Choi Han dans les yeux et leva la tête tout en réfléchissant à ce que lui disait son intuition. Elle pouvait voir que Choi Han ressentait la même chose et commença à parler.

« Je crois que le prince impérial est toujours là. »

La capitale.
Le prince impérial se trouvait dans la capitale.

C’est ce que lui disait son intuition.
La personne qui était restée silencieuse tout ce temps commença enfin à parler.

« Billos.
– Oui, jeune maître-nim. »

Cale se mit à sourire.

« Tu le sais ?
– Excusez-moi ? »

L’atmosphère lourde changea avec l’action de Cale, faisant tressaillir Billos qui regardait Cale. Cale s’en moqua et dit ce qu’il avait à dire.

« Il y a quelque chose qui m’intrigue depuis un moment. Sais-tu ce que c’est ?
– …Je ne suis pas vraiment sûr ? »

Cale était vraiment curieux de quelque chose.
Il était devenu encore plus curieux après avoir vu les golems et les bombes de mana mortes dans la Jungle.

‘Combien de personnes ont dû mourir près de la Tour de la Cloche des Alchimistes pour qu’il y ait autant de mana mort ?’

Il n’avait qu’une seule question à poser alors qu’une émotion dépassant le niveau de la colère emplissait son esprit.

« La Tour de Cloche des Alchimistes a ramené les gens des bidonvilles et a transformé de force les citoyens d’autres royaumes en esclaves pour les amener ici, n’est-ce pas ?
– Oui, jeune maître-nim ? »

Même les citoyens du territoire de Gyerre du Royaume de Roan avaient été transformés en esclaves et presque envoyés dans l’Empire par leur guilde marchande afin d’être utilisés comme fourrage expérimental.
Et puis ces gens qui avaient été capturés comme esclaves…

« Comment ces gens sont-ils entrés dans la capitale ? »

Les avaient-ils fait entrer ouvertement par les portes et les avaient-ils livrés à la Tour de la cloche des alchimistes ?
Avaient-ils été amenés par la magie de la téléportation ?
Un si grand nombre de personnes ?
Surtout si c’était depuis des dizaines d’années ?
En outre.
‘Je ne veux pas vraiment dire ça, mais…’

« Comment ont-ils caché leurs corps ? »

Choi Han et Tasha se levèrent d’un bond. Le Saint Jack serrait ses mains tremblantes l’une contre l’autre.

« …Jeune maître-nim, pensez-vous… »

Billos ne pouvait rien dire d’autre.
La pensée qui leur traversait tous l’esprit sortait de la bouche de Cale.

« Ne pensez-vous pas qu’il existe un passage secret menant à l’extérieur de la capitale ? »

Il repensa à l’appel qu’il avait eu avec Adin.
Il n’avait vu que des murs noirs et le visage d’Adin, mais son teint était bon.

Il n’avait pas l’air blessé, même si l’épée de Choi Han l’avait transpercé en plein cœur.

« Le Prince Impérial est probablement en train de se faire soigner à l’endroit qu’il considère comme le plus sûr pour lui. Alors où serait cet endroit ? »

La personne qui n’avait rien dit jusqu’à présent intervint enfin.

« La tour de la cloche des alchimistes. »

C’était Mary.
Cale hocha la tête et ajouta.

« C’est là que se trouve le maître de la tour. »

Cale se leva de son siège et donna un ordre à Billos.

« La porte du Nord. Guide-moi jusqu’à l’endroit où les rails s’arrêtent. »

Billos regarda le regard froid de Cale et se leva également. Il entendit alors la voix de Cale.

« Dis à Freesia de demander à ses subordonnés de continuer à suivre le chariot avec prudence. »

Cale pensa à Adin, qui chérissait sa vie au plus haut point.

‘Un tel salaud quitterait l’endroit où il a le plus d’influence ?
Celui qui veut tout contrôler laisserait sa chambre vide ?
Et si quelqu’un d’autre s’en emparait ?
Il laisserait aussi la Tour de la Cloche derrière lui ?’

« On dirait que les chances que ce carrosse soit vide sont très élevées. »

Il était plus probable que le chariot soit une ruse.
C’était un appât qu’il avait lancé en espérant que des gens comme Billos, des espions étrangers au sein de la capitale, se feraient prendre.

Bien sûr, Cale pouvait se tromper.

« Dites-leur de l’observer d’aussi loin que possible.
– D, dois-je le faire maintenant ? »

C’était le moment où Billos hésitait.

Beeeeeeep- Beeeeeeep-

L’appareil de communication vidéo de Billos se mit à s’éteindre.
Il essaya rapidement d’appeler le mage qui attendait à l’extérieur de la pièce.
Cependant, avant même qu’il n’ait pu quitter la pièce…

Clac !
Le mana d’or blanc entoura l’appareil de communication vidéo et l’appel se connecta immédiatement.
Le visage de Freesia apparut à l’écran.

– Jeune maître-nim ! Vous êtes là !

Freesia.
L’assassin qui avait sculpté le lapin ressemblant au chien de garde du diable et qui était actuellement le chef de la guilde d’information de Cale sous les ordres de Ron.
Elle commença à parler avec insistance.

– Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais mes subordonnés ont trouvé le carrosse.
« Et ? »
– …Il n’y avait que des soldats ordinaires portant des tenues de guérisseurs à l’intérieur et le médecin impérial n’était pas là.

Elle ajouta rapidement.

– De plus, mes subordonnés ont été découverts par les soldats et les chevaliers et sont actuellement en fuite.

Billos se mit à marmonner.

« …C’était vraiment un leurre, un piège ? »

Cale commença à parler à Freesia.

« Pense-tu qu’ils peuvent s’enfuir en toute sécurité ? Si ce n’est pas le cas, je peux envoyer quelqu’un. »
– Ils n’ont pas l’air de vouloir se faire prendre. Le mage de M. Billos est aussi avec eux. Nous prévoyons d’envoyer des renforts s’ils sont en danger.

Tap. Tap. Tap.
Cale commença à tapoter la table sur laquelle se trouvait l’appareil de communication vidéo. Il commença alors à parler.

« Tu es actuellement dans les bidonvilles ? »
– Oui, monsieur.
« Je vais y envoyer le vice-capitaine Hilsman et le Saint Jack, restes-y avec Hannah. De plus… »

Cale regarda comment Choi Han, Tasha et Mary se tenaient là et ajouta.

« Dis à Sir Rex de venir nous soutenir ici. Qu’il apporte avec lui autant d’orbes d’enregistrement vidéo que possible. »
– Oui, monsieur !

L’appel se termina.
Quelqu’un commença à parler alors que le silence emplissait la pièce.
C’était Choi Han.

Il regarda Cale et lui demanda.

« La tour de la cloche des alchimistes… »

Le chevalier des chats, Sir Rex.
Orbes d’enregistrement vidéo.

Sir Rex se souvenait un peu de la disposition interne de la Tour de la cloche des alchimistes après s’en être échappé dans sa jeunesse.
Des orbes d’enregistrement qui pouvaient enregistrer tout ce que vous vouliez.
Pas un seul, mais un grand nombre.

Choi Han pouvait voir l’image dans l’esprit de Cale et l’interrogea à ce sujet.

« Sommes-nous en train d’infiltrer la Tour de la Cloche des Alchimistes ? »

Cale hocha la tête.
Choi Han posa une autre question.

« Que comptez-vous faire avec les orbes d’enregistrement vidéo ? »

Cale commença à parler.

« Quoi d’autre ? Nous devons les répandre furtivement autour de la capitale. »

Cale se souvint des golems et de Honte lors de la bataille du Royaume de Whipper.

L’explosion avait été forte, même si elle s’était produite sur une vaste plaine.
De plus, elle avait eu assez de puissance pour faire exploser toute la Section 7 de la Jungle.

La capitale de l’Empire.
Que se passerait-il si une bataille éclatait dans la capitale où l’entrée était contrôlée en ce moment même ?
Que se passerait-il si une bataille commençait à l’endroit où les golems et les bombes de mana mortes étaient tous rassemblés ?

La bataille ne se déroulerait-elle qu’autour de la tour de la cloche des alchimistes ?

Cale commença à parler au groupe qui le regardait.

« Ils doivent s’enfuir. »

Il devait informer les citoyens de la capitale de l’Empire du danger et les faire fuir.

« …Il pourrait s’agir de la plus terrible des batailles. »

Quelque chose de pire qu’un golem pourrait même apparaître.
Il fallait toujours se préparer au pire.

« C’est pourquoi nous devons faire quelque chose pour atteindre la tour de la cloche des alchimistes. »

Il ne pouvait pas permettre au prince impérial qui ne se souciait pas de la vie des autres d’avoir à nouveau la possibilité de prendre des gens en otage.

« Détruisez les murs et les portes entourant la capitale. Puis aidez à l’évacuation. »

Faites en sorte que tout le monde puisse courir.
Faire en sorte qu’ils puissent voir la bataille entre le camp de Cale et le Prince Impérial à travers les murs et les portes détruits.
Ils devaient faire en sorte que cela se produise.

Mais il y a aussi beaucoup de choses à préparer avant cela.

Cale commença à réfléchir à tout ce qu’il devait préparer.
Il s’agissait d’un moyen de submerger ses ennemis tout en faisant le moins de victimes possible. L’esprit de Cale bougeait sans relâche.

Choi Han l’observa un moment avant de cligner des yeux une fois et de hocher la tête.
C’était bien le genre de Cale de penser à la vie des citoyens de l’Empire.

« Je comprends. »

Billos commença prudemment à parler à ce moment-là.

« Jeune maître-nim, comment pensez-vous que nous pouvons trouver ce passage secret ? »

Cale regarda lentement d’un côté. La personne recevant son regard soupira avant de secouer la tête.

« Haaa, c’est un problème quand on est trop grand et trop puissant. »

Eruhaben se leva lentement de son siège.

– Humain ! Je suis là moi aussi !

cria Raon avec excitation dans l’esprit de Cale.
Il donna nonchalamment un ordre à Billos qui le regardait.

« D’abord, conduis-moi à l’endroit où ils ont disparu. »

Le prince impérial Adin.
Où pouvait-il se cacher ?

Il allait lentement commencer à tout perdre une fois que Cale le découvrirait.

Cale, qui était devenu ‘cela’ dans ce jeu de cache-cache, commença à sourire.

– Humain ! Tu n’as pas souri comme ça depuis longtemps !
« Soupir, espèce de bâtard malchanceux. »

Il ignora les commentaires des Dragons.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser