the beginning after the end Chapitre 97

La Tempête

POINT DE VUE D’ARTHUR LEYWIN :

Tessia allait bien…

Des bleus et des éraflures étaient visibles sur sa peau lisse et pâle. Heureusement, ce n’étaient que des blessures superficielles.

Elle allait bien.

Il semblait qu’elle ait été droguée avec un anesthésiant pour la garder inconsciente temporairement…

Oui, c’était mieux. Comme ça, elle n’aurait pas à être réveillée pour tout ça…

Elle n’aurait pas à être témoin de ce que j’étais sur le point de faire.

« Sylvie, protège Tess. Je serai suffisant pour le gérer. » ai-je rassuré mon lien.

C’était ma faute. J’étais un idiot d’avoir laissé Lucas vivre aussi longtemps. Ce monde m’avait rendu mou.

Ma tête continuait de battre pendant que je marchais vers Lucas.

Rien d’autre ne comptait. Pas maintenant. Pas avant que je ne m’occupe du parasite.

« R-reste en arrière ! » Lucas a balbutié, un regard fou visible dans ses yeux.

Il a préparé un sort alors qu’il battait en retraite. Je me demande s’il avait réalisé que ses sorts étaient en fait en train de ronger sa force vitale. Ça n’avait pas d’importance, je l’aurais tué avant qu’il ne le fasse lui-même.

[Pluie des Enfers]

Il a libéré son sort, des dizaines d’orbes de flammes se dispersant et flottant autour de lui, devenant de plus en plus grandes.

Il continua à sourire comme un fou alors que son corps se flétrissait visiblement sous le poids du sort. Les sphères rouges enflammées sont devenues bleues alors qu’il raffinait sa magie.

On aurait dit qu’il avait l’intention d’entraîner dans sa chute non seulement moi, mais aussi la moitié de l’école.

« Papa… » La voix inquiète de Sylvie résonna dans mon esprit.

C’est bon.

Je pourrais le laisser se tuer avec son propre sort maintenant, mais il ne le méritait pas. Ce serait une mort trop clémente pour lui. J’avais besoin de lui vivant, au moins jusqu’à ce que j’obtienne des réponses.

Je voulais le détruire instantanément, mais l’attaque – le désastre entier – ne pouvait pas être le fait de Lucas seulement. Quelqu’un a dû forcer son noyau de mana à se surmener, au point que même si je ne le tuais pas maintenant, il mourrait probablement de lui-même.

Ce qu’il avait pris lui permettait de convertir sa force vitale en mana, le vidant ainsi de sa vitalité. L’étrange décoloration de sa peau et les bêtes de mana présentes étaient une trop grande coïncidence pour ne pas supposer que cela avait un rapport avec les Vritras.

« D’après l’expression de ton visage, il semble que tu ne saches pas ce qui va se passer. Penses-tu que tu pourrais t’en sortir vivant ? » Lucas a sifflé, bavant du côté de sa bouche.

« Meurs ! » cracha-t-il en relâchant son sort.

Les douzaines d’orbes bleues flamboyantes, chacune capable de brûler un bâtiment, se sont dirigées vers moi comme des boulets de canon.

J’ai laissé échapper un souffle vif et j’ai murmuré : « Deuxième phase ».

[Éveil du Dragon]

Ma vision est devenue monochrome, les seules couleurs que je pouvais enregistrer étant les particules de mana.

[Zéro absolu]

L’air a semblé se figer alors qu’un rideau de flammes blanches a fait irruption autour de moi avant que je ne sois bombardé par le sort de Lucas.

Je n’avais plus beaucoup de temps dans ma seconde phase avant que le contrecoup ne me frappe. J’avais besoin de réponses avant que cela n’arrive.

Alors que le nuage de vapeur et de débris commençait à se dissiper, j’ai pu distinguer la silhouette de Lucas, le regard dérangé sur son visage effacé, remplacé par un regard de choc.

« C-Comment est-ce p-possible ? N-Non, ce n’était pas censé être comme ça. Comment es-tu soudainement capable d’utiliser la magie de l’attribut de la glace ? » bafouilla-t-il, comme s’il venait de voir un fantôme.

Sans relâche, Lucas commença à réciter un autre sort, qui étonnamment, au vu de la quantité de mana accumulée dans sa main droite, était plus puissant que le précédent.

« FORME DE CRÉATION ! »

[Lance Infernale]

C’était un type de sort que je n’avais jamais vu auparavant. En se rassemblant, le mana s’est manifesté sous la forme d’une lance bleue flamboyante. Ce qui m’a étonné, c’est que les particules de mana n’avaient pas simplement pris la forme d’une lance, mais semblaient s’être transformées en une véritable lance enflammée.

« J’espère que tu survivras à celle-là aussi. Comme ça, tu pourras voir comment j’oblige ta précieuse princesse à me baiser les pieds ! » railla-t-il en lançant la lance enflammée.

[Tonnerre Noir]

J’ai tiré un condensé d’électricité de ma main droite, tout en attrapant le manche de la lance de Lucas de ma main gauche.

Mon bras a reculé sous l’effet de la force, tandis qu’un sifflement audible résonnait du nuage de vapeur qui s’élevait du fait de l’enchevêtrement du feu et de la glace.

« Gahhh ! » Le hurlement strident de Lucas m’a percé les oreilles. « Mon bras ! Ça fait mal ! Mon bras ! » a-t-il crié.

J’ai continué à marcher vers Lucas qui était toujours en train de tripoter l’espace vide où se trouvait son bras gauche.

« Feu blanc. » ai-je marmonné, et ma main gauche s’est enflammée d’une flamme couleur perle.

Je me trouvais à moins d’un mètre de Lucas alors qu’il continuait à s’éloigner de moi. « Profaner ? Embrasser tes pieds ? » J’ai récité en serrant les dents.

« Ce… ce n’est pas juste ! De la magie de foudre ? Tu es un q-quadra-élémentaire… » La voix de Lucas s’est arrêtée alors qu’il regardait avec incrédulité, ses lèvres tremblantes alors qu’il remarquait mon bras recouvert d’éclairs.

« Oui, je le suis. »

Le cri à glacer le sang de Lucas a déchiré l’air alors que je saisissais son bras restant. La flamme entourant ma main gauche a commencé à se propager, gelant lentement son bras jusqu’aux molécules.

En resserrant ma prise, son bras s’est brisé comme du verre et Lucas a regardé les débris de ce qui était son bras gauche.

« N-Non… Comment oses-tu ! Je suis Lucas Wykes ! » cracha-t-il en tombant faiblement sur son derrière, ses jambes s’écartant de moi.

Je lui ai donné un coup de pied dans le dos et il m’a lancé un regard venimeux, toute trace de bon sens ayant disparu. Plaçant mon pied sur sa jambe droite, je l’ai plaqué au sol.

Il n’était plus un humain. Pas à ce stade.

[Force Descendante]

« GAHHHHHH ! »

Lucas a craché une gorgée de sang, sa jambe s’est effondrée en un amas cramoisi. Des fragments d’os brisés parsemaient la flaque de rouge qui s’infiltrait dans les fissures du sol créées par la force gravitationnelle accrue de mon pied augmenté.

Un autre craquement d’os a résonné dans l’atmosphère environnante avant qu’un hurlement de douleur strident ne suive rapidement lorsque j’ai fait de même avec son autre jambe.

Tout comme le Vritra avait laissé Alea, sans membres et mourant lentement, dans les profondeurs d’un donjon, il n’était que justice de faire la même chose à quelqu’un d’aussi vil.

Prenant Lucas par le col de son uniforme, j’ai giflé son visage pour attirer son attention. « Qui était responsable de tout cela ? » J’ai demandé.

Lorsque ses yeux brillants ont rencontré les miens, son expression s’est déformée en une grimace avant qu’il ne me crache du sang au visage.

« Tu penses que tu obtiendras une quelconque réponse de ma part ? Puahaha ! Je vais te dire ceci, cependant ! L’idiot incompétent que tu appelles ton meilleur ami est parti ! Ils l’ont emmené on ne sait où ! Je parie qu’il est déjà mort ! Hahah- » Je l’ai laissé tomber sur le sol, « – Ugh ! »

J’étais tellement inquiet pour Tessia que je n’avais pas pensé au fait qu’Elijah était aussi impliqué dans tout ça. J’ai levé mon regard et j’ai scanné mon environnement pour la première fois depuis mon arrivée. Je pouvais voir les nombreux étudiants et professeurs qui me regardaient avec l’expression indubitable de la peur. Pourtant, parmi tous ces visages, Elijah n’était vraiment nulle part.

« Où ont-ils emmené Elijah ? ! » J’ai crié, en espérant que quelqu’un – n’importe qui – répondrait.

« Ils sont passés par là. » dit une voix rauque, c’était Clive. Il désigna un étrange engin en forme d’enclume dans lequel une quantité anormale de particules de mana fluctuait.

« Qui l’a enlevé ? »

« Un mage qui se faisait appeler Draneeve. » répondit Clive en se relevant.

C’était un portail ? Mes soupçons étaient-ils corrects ? Le cerveau derrière tout ça venait-il vraiment du continent d’Alacrya ?

« Ça n’a pas d’importance. Il est probablement mort, de toute façon. Et vous tous aussi, quand il reviendra ! » Lucas ricana alors que le sang continuait de s’écouler de ses deux jambes estropiées.

En regardant Lucas, un mage talentueux élevé dans l’idée que sa valeur se résumait à sa force, qui me fixait sans culpabilité ni remords pour ses actions et sa trahison, je ne pouvais m’empêcher d’avoir pitié de lui. Presque.

Lucas aurait pu vraiment torturer et estropier Tessia si j’étais arrivé trop tard. Ses premiers mots résonnaient encore dans mon esprit, me hantant d’images de ce qui aurait pu arriver si je n’étais pas arrivé à temps.

J’ai placé mon pied entre ses jambes mutilées, à la seule extrémité de son corps, à part sa tête, le seul endroit auquel il pouvait avoir un quelconque attachement.

« Q-Qu’est-ce que tu fais ? » Sa voix était teintée d’une trace de peur.

Je l’ai regardé droit dans les yeux et j’ai répondu ce qui me semblait approprié : « Prendre des mesures pour s’assurer que ta saleté ne se répande pas à la prochaine génération. »

Ses yeux s’écarquillèrent à la prise de conscience de ce qui allait se passer et les bouts de ses bras s’agitèrent. Il a ouvert la bouche pour dire quelque chose mais…

« Que ta souffrance dure jusqu’à ta prochaine vie. » ai-je récité avec indifférence.

[Force Descendante]


Commentaire

4.2 5 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser