the beginning after the end Chapitre 62

Mon équipe

POINT DE VUE DE TESSIA ERALITH :

Arrivée dans ma chambre, j’ai sauté dans le lit, mes mains couvrant mon visage brûlant.

Je n’ai pas pu m’empêcher de pousser de petits cris de plaisir en me roulant d’avant en arrière sur mes draps.

« Hehehehehehe… » Oh non. Je riais comme une perverse.

Mais… mais Art m’a finalement embrassé. Il m’a embrassée !

« Heehee… » N’arrivant pas à me calmer, je me suis enroulée dans ma couverture en me retournant. L’image de lui se penchant en avant pour m’embrasser remplissait ma tête, forçant mes lèvres à se retrousser. C’était différent de la fois où je l’avais embrassé. Je ne pouvais pas vraiment l’expliquer mais c’était définitivement une meilleure sensation.

« Je pourrais m’habituer à ça… » J’ai accidentellement murmuré à voix haute en frottant doucement mes lèvres. Je me suis roulée sur mon lit, embarrassée, en me remémorant l’événement.

J’ai commencé à imaginer ce que serait notre mariage. Je voulais qu’il soit super beau. Je me demandais à quoi ressembleraient nos enfants. Arthur était beau et je n’étais pas laide non plus. Ça devrait être bien, non ? Mais pour avoir des enfants, nous devions…

Je pouvais presque sentir la vapeur sortir de mes oreilles en l’imaginant. Je veux dire, j’ai appris comment les bébés naissent grâce à mon professeur particulier mais…

Nononononon c’est trop tôt ! Et puis… Arthur voulait que je lui laisse du temps. Je me suis demandé ce qu’il voulait dire par là ? Voulait-il dire que nous allions faire comme si cette nuit n’était jamais arrivée ?

Je ne voulais pas ça !

Mais est-ce que j’avais le droit d’être en colère contre lui pour ça ? Est-ce que j’étais trop dure avec lui ? Je savais qu’il avait mes intérêts à cœur, mais je ne pouvais pas être aussi insipide, n’est-ce pas ?

Et si une autre fille finissait par l’aimer aussi et qu’il la choisissait ? Je n’étais qu’une fille violente et gâtée après tout, pourquoi m’aurait-il choisie ?

Plus j’y pensais, plus je me sentais découragée. C’est bon, Tess. Nous sommes tous les deux encore très jeunes. Même si ça prend du temps, je suis sûr que ça finira par marcher, non ?

Gah ! Arrête de te décourager et dormons juste, Tess !

POINT DE VUE D’ARTHUR LEYWIN :

J’avais pris l’habitude que Sylvie me réveille. D’habitude, un grand cri mental suffisait à me réveiller, mais aujourd’hui, j’ai été réveillé par une morsure aiguë sur mon nez.

« Kyu ! »

J’ai gémi en me réveillant, frottant mon nez qui palpitait tandis que Sylvie se rendormait après avoir fait son travail. Sylvie semblait être beaucoup plus active la nuit, car elle faisait de fréquentes siestes pendant la journée.

Après m’être lavé, j’ai regardé Elijah, qui respirait encore bruyamment dans son sommeil alors que je devais me réveiller si tôt. Ça ne devrait pas être permis, n’est-ce pas ?

« Bonjour ! » J’ai giflé mon colocataire endormi sur son derrière.

« Ah ! Quoi ? Hein ?! Qu’est-ce qui se passe ? » Apparemment, l’impact soudain l’avait fait paniquer, car il s’est mis en position défensive, la main droite tendue, prêt à tirer sur son agresseur.

« Rien ! Je disais juste bonjour. » J’ai haussé les épaules, en attachant le couteau à mon uniforme du Comité Disciplinaire.

« Ugh… Il me reste encore deux heures avant que les cours ne commencent. Tu m’as réveillé juste pour me dire bonjour ? » Elijah gémit en s’enroulant avec sa couverture dans un cocon de fortune.

« Ouaip ! Je vais à ma première réunion du Comité Disciplinaire ! » J’ai jeté un dernier coup d’œil pour m’assurer que je n’oubliais rien quand Elijah a sorti sa tête de sous sa couverture.

« Quelque chose de bien est arrivé ? Tu es un peu trop heureux. C’est troublant. » Que ce soit parce qu’il m’étudiait ou qu’il essayait simplement de concentrer sa vision sur moi puisqu’il ne portait pas ses lunettes, Elijah plissa ses yeux légèrement gonflés.

« Tu te fais des idées, Elijah. » ai-je dit avec un léger rire, en laçant rapidement mes bottes avant de me diriger vers la porte.

« Suspicieux… » marmonna-t-il avant de succomber aux demandes de son corps de se rendormir.

En m’assurant qu’il n’y avait personne, j’ai sauté du bâtiment et j’ai utilisé l’augmentation du vent pour amortir mon atterrissage. Sylvie s’est contentée de planer, ce qui me paraissait vraiment stupide avec ses oreilles surdimensionnées qui flottaient contre le vent.

Atterrissant sur le dessus de ma tête avec un léger plop, j’ai pris le temps de tester mon corps avec quelques étirements. Je ne pouvais pas dire que j’étais en grande forme, mais l’amélioration depuis hier me fit hocher la tête de satisfaction. C’est dans des moments comme celui-ci que j’ai vraiment ressenti les effets de l’assimilation de la volonté du dragon de Sylvia.

Ce qui m’a fait penser… que je devais aider Tess avec son intégration. Comment j’étais censé agir avec elle de toute façon ? Je ne pouvais pas croire que je l’avais embrassée hier.

En y repensant, je me suis rendu compte que même dans ma vie antérieure, je n’avais jamais dépassé le stade du baiser et que c’était toujours l’autre partie qui prenait l’initiative. Je n’ai jamais eu envie de tomber amoureux. Au contraire, j’avais peur de l’amour. J’évitais même l’aspect des relations sexuelles sans attaches parce que je craignais que le début d’une relation physique ne conduise à des attachements émotionnels. Je me suis retiré de l’entraînement en dehors des apparitions publiques et des combats, m’assurant que personne n’avait d’importance pour moi, personne qui pourrait être utilisé comme un outil contre moi.

Ce que j’ai appris le plus de ce monde n’est pas la magie ou le combat. Non, ce que j’ai réalisé, c’est que cette vie m’a forcé à ouvrir mon cœur calleux et à permettre aux gens d’avoir de l’importance pour moi. Cela signifiait également que je devais être plus fort que mon ancien moi, car cette fois, j’avais des gens à protéger.

Perdu dans mes pensées, j’ai failli passer devant la salle du Comité Disciplinaire. Le DC avait accès à l’une des plus grandes salles de l’académie afin qu’elle puisse également servir de salle d’entraînement. J’étais un peu en retard puisque je m’étais réveillé un peu plus tard que prévu, mais il n’y avait pas trop de bruit, alors j’espérais ne pas être le dernier arrivé.

Lorsque j’ai ouvert la porte, Curtis a volé et s’est écrasé contre le mur à côté de moi avec un bruit sourd !

« Encore trop faible ! » J’ai vu le visage déçu de Théodore Maxwell, son poing droit levé.

« Ah, Arthur ! Tu es là ! » Claire Bladeheart, qui observait le duel sur le côté, a agité les mains.

« Ugh… Je n’arrive pas à croire que je n’arrive toujours pas à te toucher, Théodore. Oh, hey Arthur. » Curtis a tourné la tête vers moi tout en se frottant le dos.

« Tu as besoin d’aide ? » J’ai tendu la main tandis que Sylvie remuait la queue mais Curtis a juste secoué la tête.

« Non, je vais bien. D’ailleurs, le duel n’est pas encore terminé. » Curtis grimaça en se remettant sur ses pieds et en ramassant son épée.

Prenant place à côté de Claire sur l’un des canapés, j’ai regardé la reprise du duel entre Curtis et Théodore.

« HAH ! » Curtis chargea en avant après avoir augmenté son épée d’un feu ardent mais juste au moment où il était sur le point d’arriver à portée de Théodore, Curtis s’écarta instantanément, laissant un pas carbonisé derrière lui avant d’apparaître à la droite de Théodore.

La réaction de Théodore a été presque immédiate et il a levé son bras droit musclé à une vitesse étonnante.

« Tombe ! » L’assaut de Curtis échoua et il s’écroula à genoux, son épée atterrissant lourdement sur le sol devant Théodore.

Théodore avait un sourire en coin, mais il est vite devenu sérieux quand il a compris le plan de Curtis.

« Explose ! » Curtis a crié d’une voix tendue.

L’épée qui ne brûlait pas mais qui brillait d’un rouge pâle a brillé davantage jusqu’à ce que des flammes explosent dans toutes les directions.

Claire s’est concentrée sur la fumée, supposant que l’épée et Théodore étaient à l’intérieur, mais je lui ai tapé sur l’épaule et lui ai fait signe de lever les yeux.

Théodore était dans les airs, les bras un peu brûlés et fumants mais indemnes. Utilisant la magie de gravité sur lui-même, Théodore flotta lentement vers le bas tandis qu’il se concentrait sur son prochain sort.

Curtis était de nouveau sur pied, son épée à la main, préparant déjà un autre sort. J’ai remarqué que Grawder agitait sa queue de l’autre côté de la pièce.

« Très bien ! Je pense qu’il est temps d’arrêter ! » Claire s’est levée et a tapé dans sa main, mais il semblait qu’aucun d’entre eux ne l’avait entendue, ne serait-ce que parler. Elle soupira d’exaspération. « Kai, tu peux m’aider ? » Claire jeta un regard en arrière vers l’homme aux yeux étroits et souriant.

« D’accord, patronne. » Les manches de Kai couvraient ses bras, donc je ne savais pas ce qu’il avait caché, mais en balançant ses bras, de fines cordes métalliques ont été projetées vers Theodore et Curtis, formant une barrière métallique de fortune entre eux.

Même après avoir augmenté mes yeux, je n’ai pas pu distinguer d’attribut élémentaire spécifique dans sa compétence, ce qui m’a fait me demander ce qu’il pouvait faire exactement.

Curtis et Théodore ont arrêté leurs sorts et ont tourné la tête vers Kai, confus.

« Ordres de la patronne. Arrêtons le duel maintenant, n’est-ce pas messieurs ? » Le visage souriant de Kai restait inchangé tandis qu’il rétractait les nombreuses ficelles dans ses manches.

« Qu’est-ce que Kai vient de faire là ? » J’ai demandé à Claire qui secouait la tête devant Curtis et Théodore.

« Personne ne le sait vraiment. Il le garde secret et d’après ce que je peux dire, il n’y a pas d’attribut élémentaire spécifique dans son mana lorsqu’il utilise ses compétences. » répondit-elle en haussant les épaules.

« Tu t’es intéressé à moi, Arthur ? » Kai est arrivé derrière moi, il a penché sa tête en avant, au-delà de mon épaule, de sorte que son visage souriant soit juste à côté du mien.

« Pas du tout. Je suis juste un peu curieux de savoir ce que tu viens de faire là. Je n’ai pas eu l’impression que tu manipulais du métal ou que tu utilisais le son pour contrôler les cordes de métal. » ai-je répondu en éloignant son visage du mien.

« Si froid. Je te le dirais bien mais malheureusement, si je le faisais, il faudrait que je te tue. » a-t-il répondu nonchalamment, me faisant lever un sourcil.

« Oh ? C’est une menace ? » Je l’ai défié.

Remarquant que la conversation prenait une mauvaise tournure, Claire est intervenue.

« On dirait qu’il nous manque encore pas mal de monde ! Feyrith, Kathyln et Doradrea ne sont toujours pas là… Ah, les voilà ! » dit-elle en nous poussant tous les deux vers la porte.

Feyrith était en train de se disputer avec Doradrea à propos de quelque chose tandis que Kathyln arrivait derrière eux. J’ai levé la main pour faire signe à Kathyln mais dès que nos regards se sont croisés, elle a immédiatement détourné la tête avant de partir dans une autre direction.

« Ah Arthur, mon rival ! Es-tu guéri ? Je crois que nous devons encore nous battre en duel, mais je pense qu’il serait préférable d’attendre que j’aie fini de travailler sur un sort que j’ai pratiqué ! Ce n’est pas parce que j’ai peur de perdre contre toi ou quoi que ce soit. Je te donne juste plus de temps pour récupérer. » Feyrith s’est approché de moi, posant son bras sur mon épaule en laissant échapper un rire franc.

« Maintenant que tout le monde est là, j’aimerais que vous veniez tous vous asseoir pour que nous puissions commencer la réunion ». Claire nous a dirigés vers la table ronde du deuxième étage.

La salle se composait de deux niveaux. Le niveau inférieur était juste une large zone avec toutes sortes d’équipements et aussi une arène pour les matchs d’entraînement. Sur le côté, près de l’équipement, une volée d’escaliers menait à un balcon au deuxième étage qui donnait sur le niveau inférieur. Le deuxième étage était meublé d’un tableau noir, de quelques armoires et d’une grande table ovale avec exactement huit sièges.

Claire s’est assise tout au bout de la table, avec le tableau noir derrière elle, tandis que Kai et Theodore se sont assis à sa droite et à sa gauche. Je ne savais pas vraiment s’il y avait une répartition des places, alors je suis resté debout, attendant que les autres s’assoient en premier. Du côté de Kai étaient assis Curtis et Feyrith, tandis que du côté de Théodore étaient assis Doradrea et Kathyln. Le seul siège disponible était juste en face de celui de Claire, alors je me suis installé là et j’ai attendu que la réunion commence, ma somnolence, due au fait que je m’étais levé si tôt, prenant peu à peu le dessus sur mon corps.

J’ai jeté un coup d’œil à Sylvie qui a sauté de ma tête et a commencé à jouer avec Grawder jusqu’à ce que notre cheffe commence à parler.

« C’est la première réunion avec tout le monde présent, ainsi que le premier jour où nous commencerons activement le travail. » a annoncé Claire d’une voix sérieuse.

« Bien que ce soit la première année d’existence de ce comité, j’ai travaillé avec la directrice Goodsky et notre présidente du conseil des élèves sur la façon dont nous devrions structurer et gérer efficacement le Comité Disciplinaire afin de créer un environnement qui ne tolérera pas l’intimidation, les duels dissidents, ainsi que les intrus. Pour cela, nous avons décidé de diviser le Comité Disciplinaire en deux équipes. Ces deux équipes sont séparées par les étudiants de début de cycle et ceux de fin de cycle. Les élèves de terminale – Théodore, Curtis, Kai et moi-même – seront divisés en binômes et surveilleront le campus le matin puisque nous n’avons pas cours. Les élèves des classes inférieures – Kathyln, Feyrith, Doradrea et Arthur – se diviseront également en deux équipes et feront le tour du campus l’après-midi pendant que les élèves des classes supérieures auront cours » Claire a commencé à écrire tous nos noms sur le tableau, répartis dans les équipes qu’elle avait déjà choisies.

Avant que j’aie eu l’occasion de lever la main, Claire savait déjà ce que j’allais dire et m’a interrompu.

« Comme Arthur suit à la fois des cours de niveau supérieur et inférieur, il sera dispensé de cette obligation. Cependant, il doit être en attente à tout moment au cas où des renforts seraient nécessaires. De plus, j’ai obtenu la permission de la directrice Goodsky de vous autoriser à avoir 10 minutes de retard aux cours, alors prenez votre temps entre les cours et soyez à l’affût de tout problème. » Elle a souri de satisfaction alors que je reposais mon bras.

« Cela dit, j’ai déjà discuté de la question de savoir qui, parmi les élèves de première année, allait partir seul en reconnaissance sur le campus, et Kathyln s’est portée volontaire pour assumer cette tâche. Kathyln, souviens-toi que même si les élèves de terminale sont en classe, nous t’aiderons quand même. Tu fais partie du Comité Disciplinaire, alors si tu es dans une situation que tu n’es pas sûre de pouvoir gérer toi-même, appelle à l’aide. » Elle a tourné son regard vers Kathyln tout en disant cela. La princesse a simplement hoché la tête tandis que Curtis arborait un léger regard d’inquiétude sur son visage.

Feyrith a levé la main. « Comment allons-nous communiquer entre nous ? » Feyrith a levé la main

« Nous ne vous l’avons pas encore dit, mais si vous imaginez l’un des membres du Comité Disciplinaire tout en plaçant votre main sur l’insigne du fourreau de votre couteau, le couteau du destinataire émettra une lumière vive et un choc doux, les informant de qui a des ennuis. Chacun des couteaux des membres a une couleur distincte, alors souvenez-vous bien d’eux. » Pendant que Claire annonçait cela, elle a commencé à écrire les différentes couleurs que nos couteaux de DC allumeraient.

Claire – Rose

Kai – Argent

Théodore – Jaune

Feyrith – Vert

Doradrea – Rouge foncé

Curtis – Rouge

Kathyln – Bleu

Arthur – Noir

Je me suis demandé à quoi ressemblerait une lumière noire. Les couleurs de tous les autres étaient assez explicites et correspondaient à leurs éléments pour la plupart. Il semble que Feyrith ait eu la couleur verte parce qu’il était un elfe.

« Le dernier point à traiter est la surveillance de nuit. Je sais que c’est peut-être un peu trop pour une seule personne alors nous allons nous relayer par deux pour cette tâche. » Notre cheffe a regardé autour d’elle au cas où il y aurait des désaccords.

« Puis-je me porter volontaire pour prendre la relève de ma sœur ? Je suis peut-être surprotecteur mais je ne suis pas à l’aise de savoir que Kathyln pourrait être en danger pendant que je suis endormi. » Curtis a parlé en se grattant la tête mais m’a regardé spécifiquement.

« Tu es sûr que tu peux gérer ça, Curtis ? Ça va être dur de faire les gardes de deux personnes la nuit » a demandé Claire.

J’ai regardé Kathyln, remarquant qu’elle voulait intervenir mais qu’elle gardait ses pensées pour elle.

« Kathyln est ma partenaire pour les tâches de nuit, non ? Je peux le faire tout seul. » ai-je dit, sachant la vraie raison pour laquelle Curtis voulait prendre sa place. Je pouvais en quelque sorte comprendre son point de vue, étant moi-même un grand frère.

« Tu n’as pas à… » Kathyln a parlé en se levant, mais je pouvais voir qu’elle était en conflit et ne trouvait pas les mots pour le dire après.

« Hmm… eh bien, puisque Kathyln fait du repérage toute seule pendant l’après-midi, je pense que ce serait juste. D’accord, je vais l’autoriser, mais Arthur, Kathyln, je peux déjà dire que vous êtes du genre à essayer de gérer les choses par vous-même. Cependant, je vous ordonne à tous les deux, en tant que cheffe, d’appeler à l’aide immédiatement dès que vous pensez en avoir besoin. » Elle s’est penchée en avant sur la table, énonçant ses conditions d’une voix ferme.

« Compris. » ai-je promis alors que Kathyln hochait la tête.

« Ok, puisque toutes les questions techniques sont réglées, vous êtes libres de partir ou de rester ici et de vous entraîner jusqu’au début des cours. La salle sera toujours ouverte pour les membres du DC, alors considérez ceci comme une seconde maison ! J’ai déjà campé ici pour quelques nuits, haha ! » Claire se gratta l’arrière de la tête avec embarras.

J’ai laissé échapper une profonde inspiration de soulagement. On dirait que je pourrais avoir un peu moins d’une heure de sommeil avant que mon premier cours ne commence. Il y avait quelques canapés qui semblaient parfaits pour une sieste à l’étage inférieur.

Curtis m’a donné une tape significative dans le dos avant de descendre, mais alors que je le suivais, j’ai senti qu’on tirait sur la taille de mon pantalon par derrière.

« Entraînons-nous un peu, beau gosse ! Je me suis entraîné avec tout le monde ici sauf toi. » Doradrea m’a lancé un sourire excité en me traînant par derrière sur le terrain d’entraînement prévu à cet effet.

« Je ne suis pas encore complètement guéri, Doradrea. Je ne pense pas que ce soit la meilleure idée. » gémis-je en me laissant traîner sans défense.

« Arrête de faire le bébé ! Le meilleur moyen de se débarrasser de cette douleur, c’est de bouger, tu ne sais pas ? » Elle m’a laissé partir et s’est dirigée vers l’autre côté de l’arène.

Claire s’est avancée vers nous, en me lançant un regard d’excuse. Elle était sur le point d’arrêter le combat quand Théodore est passé devant elle et s’est approché de Doradrea alors qu’elle s’étirait.

« Bouge-toi. » a-t-il grogné.

« Aww… pas juste. » Doradrea grommela en affaissant ses épaules, déçue.

Super. Un homme musclé remplace mon adversaire féminine musclée.

Claire a juste soupiré en signe de défaite. « D’accord mais Arthur est blessé donc cela ne durera qu’une minute. Laissez-moi activer la barrière cette fois pour ne plus avoir de murs fissurés. »

Sylvie, qui était sur le dessus de Grawder, m’a demandé si ça allait et j’ai simplement fait un signe de tête en guise de réponse.

J’ai beau être blessé, j’étais excité car je voulais aussi faire un duel contre Théodore. Je me suis dit que me battre contre des déviants pourrait m’aider à apprendre une chose ou deux d’eux.

« Tu veux dire quelque chose avant qu’on commence ? » demanda Théodore en faisant craquer son cou.

« Bien sûr. Je peux t’appeler Théo si je gagne ? Ce n’est que justice que je te donne un surnom puisque tu m’en as déjà donné un, non ? » Je lui ai lancé un sourire en coin tout en étirant mon corps encore endolori.

Je pouvais littéralement voir les veines se creuser sur sa tête, tandis que le visage de chacun se tordait d’une expression horrifiée.

« Tu es vraiment imbu de toi-même, crétin. Bien, mais si je gagne, tu seras mon petit serviteur pour le reste de ta vie scolaire. » Il avait un sourire confiant sur son visage tandis que le reste des membres de la DC s’installaient autour de l’arène.

« Rappelez-vous, ce duel durera une minute ou jusqu’à ce que quelqu’un porte le premier coup. C’est tout ! » Claire aboya en dégainant son épée et en la plantant dans le sol.

Nous avons tous deux acquiescé avant que Claire ne donne le signal du début du duel.

Théodore a immédiatement décollé, me chargeant comme un taureau enragé. J’ai augmenté mon corps en utilisant le mana de l’attribut vent pour contourner l’arène, en gardant mes distances. La magie de gravité de Théodore n’était pas quelque chose à prendre à la légère puisque ses pouvoirs avaient des pouvoirs offensifs et défensifs simultanés.

Bien qu’il faille généralement plus de temps pour utiliser la magie de terre tout en utilisant la magie du vent, j’ai pu rassembler des éclats de terre de la taille de ma jambe à temps pour les envoyer sur Théodore. J’ai lancé les tessons de terre à différentes longueurs pour évaluer jusqu’où il était capable d’utiliser sa manipulation de la gravité.

Théodore ne comprenait pas vraiment ce que je faisais car il continuait à me charger, de plus en plus frustré par le fait que je m’enfuyais et que je lui lançais des pierres.

« Tu crois que je vais te laisser continuer à courir partout ? » rugit-il alors que les rochers que j’avais lancés vers lui se mettaient tous à flotter.

Théodore s’est propulsé vers moi pendant le court laps de temps où il a diminué la gravité autour de lui, augmentant énormément sa vitesse.

En gardant un sourire, j’ai mis mon plan à exécution. Manipulant une dernière fois la terre autour de moi, j’ai lancé un rocher de la taille de mon corps en sautant loin de mon adversaire.

Avec la zone de gravité réduite qui l’entourait, Théodore a pu facilement renverser le rocher sur lui, mais pendant le bref moment où sa vision était bloquée par le rocher, je me suis précipité vers lui.

Enveloppant le vent pour le condenser sous mes pieds, j’ai foncé vers lui à une vitesse qui a surpris Théodore.

[Pression d’Air]

Utilisant la technique que j’avais imaginée en m’inspirant de la technique de l’Impulsion d’Air, j’ai accéléré vers lui avec l’aide du fort coup de vent derrière moi.

L’expression initiale de surprise de Théodore s’est transformée en un sourire arrogant et il a serré le poing.

« Tombe. » a-t-il grogné. Le changement soudain de gravité m’a coupé le souffle et j’ai dû lutter pour empêcher mon corps de s’écraser sur le sol.

Avec un sourire victorieux sur son visage sauvage et mal rasé, il a fait un dernier pas pour se mettre à portée du coup final lorsque je lui ai adressé un sourire narquois et que j’ai pointé mon doigt vers le haut en réponse.

Le rocher que Théodore a renversé est tombé directement sur lui à cause du brusque changement de gravité. Le poids du rocher dû à la gravité accrue a aplati Théodore sur le ventre dans une position presque comique.

« STOP ! »

Claire s’est mise entre nous deux pour s’assurer que Théodore, qui avait déjà repris conscience, allait bien. À ce moment-là, Théodore avait déjà repoussé le rocher tout en époussetant silencieusement son uniforme. Il allait probablement avoir un méchant bleu sur le dos, mais son corps amélioré lui permettait d’éviter toute blessure sérieuse – la pierre n’était pas trop grosse après tout.

« Bon duel, Théo. » Je me suis approché de lui et j’ai tapé sur l’épaule de mon adversaire avant de bondir hors de la pièce, Sylvie trottinant derrière moi.

Allons trouver un banc pour faire la sieste, ai-je envoyé à Sylvie.


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser