the beginning after the end Chapitre 58

Sentiments et vieux souvenirs

POINT DE VUE DE TESSIA ERALITH :

Je l’ai embrassé… Je l’ai em-embrassé !

En sortant de la pièce en courant, je sentais la température de mon visage augmenter rapidement. C’était mon premier baiser ! Je me demande s’il a aimé ça ? Est-ce que je l’ai bien fait ? Mon visage n’avait pas l’air bizarre quand je l’ai embrassé, n’est-ce pas ?

Je me suis arrêtée dans le hall et j’ai regardé mon reflet dans la fenêtre. Je me suis mise juste devant et j’ai fait semblant d’embrasser Art à nouveau pour voir de quoi j’avais l’air.

« EEK ! NOOON !! » Me cognant la tête contre la vitre avec embarras, je ne pouvais que gémir à l’idée que je devais avoir l’air bizarre pour lui. Alors que je regardais dehors à travers la fenêtre, le front toujours collé contre elle, j’ai touché mes lèvres avec mes doigts.

Ses lèvres étaient vraiment douces. Elles étaient un peu gercées depuis qu’il avait été blessé, mais c’était agréable.

« Hehe… »

J’ai remarqué que mon visage dans le reflet montrait un sourire pervers.

Oh mon Dieu, je deviens une perverse. Je me demande si j’y suis allé trop fort ? Et s’il n’a pas aimé ça ? Et s’il pense que je suis une sorte de perverse maintenant ?

« POUAHH ! » Je me suis effondré sur mes genoux alors que mon front glissait sur la vitre.

Attends. Comment j’étais censé lui faire face maintenant ? Les choses s’amélioraient ! Est-ce que je venais de tout gâcher ? Et s’il m’ignorait maintenant, quand il me voyait ?

Une douleur lancinante a résonné dans ma poitrine tandis que des larmes commençaient à perler aux coins de mes yeux. Je ne pourrais pas le supporter si Art m’ignorait comme ça.

Devrais-je retourner dans sa chambre et prétendre que c’était une blague ? Je m’imaginais faire irruption dans la chambre, rire et le montrer du doigt. « Je t’ai eu ! Hahaha ! Tu es vraiment tombé dans le panneau ! »

Je suis stupide ? J’ai encore gémi devant la stupidité de tout cela.

Non ! Tu as fait le bon choix, Tess ! Les choses n’auraient jamais progressé si j’avais laissé Art s’en occuper ! Il me traite encore comme une enfant chaque fois que nous sommes ensemble. C’était pour le mieux !

« Ouais ! » J’ai levé le poing pour m’encourager, mais j’ai quand même poussé un gros soupir à l’idée qu’il ne m’aime pas.

« Tss ! » Qui s’en soucie ? ! Si ce stupide Art choisit de m’ignorer, je peux juste trouver quelqu’un de mieux que lui ! Il n’était pas si génial de toute façon ! Il est juste un tout petit peu plus beau que la moyenne. Il est à peine mieux que médiocre en magie, non ?

Soupir. De qui je me moquais ? Je ne pouvais pas m’imaginer avec quelqu’un d’autre qu’Arthur. Bien sûr, au fil des ans, il y a eu des nobles qui ont essayé de m’impressionner et de se rapprocher de moi, mais ils n’arrivaient pas à la cheville d’Arthur.

Ce stupide Art ! C’est un tel séducteur ! « Ne fronce pas les sourcils, Tess. Ton visage va s’enlaidir »

J’ai dit d’un ton moqueur, en l’imitant.

Tss ! Faire sauter mon cœur pour aucune raison ! Ce séducteur stupide !

« GAH ! Qui se soucie s’il ne t’aime pas, Tess ! C’est sa perte ! Qu’est-ce que tu n’as pas ? Tu es une mage talentueuse ! Tu es aussi assez intelligente et populaire, non ? Je ne veux pas paraître prétentieuse mais tu n’es pas non plus une mauvaise fille, non ? C’est Arthur qui va manquer quelque chose s’il ne t’attrape pas ! » J’ai regardé mon reflet comme si j’étais une personne différente.

Je me suis demandé quel genre d’excuses je pourrais trouver pour parler à Arthur. Il y avait beaucoup d’excuses ! Sa mère m’a personnellement demandé de veiller sur lui, oui ! Et aussi, l’assimilation du noyau de la bête ! Je pouvais simplement lui demander de m’aider puisque c’est lui qui m’a donné le cœur de bête ! C’était normal qu’il en prenne la responsabilité, non ?

Soupir…

J’ai jeté un dernier coup d’œil à l’endroit où se trouvait la chambre d’Arthur avant de m’affaler dans mon dortoir.

POINT DE VUE D’ARTHUR LEYWIN :

J’ai embrassé Tess…

J’ai embrassé Tessia Eralith, une fille de treize ans. N’était-ce pas un crime ? J’étais un criminel ? Non, je devais me calmer. J’étais dans le corps d’un garçon de douze ans. Pourquoi je me sentais si coupable alors ? Je ne devrais pas, n’est-ce pas ?

C’est elle qui m’a embrassé après tout ! J’étais la victime ici ! Me faire des avances alors que j’étais dans un état de vulnérabilité… Elle était vraiment intelligente, cette Tess. Alors que je regardais fixement la porte par laquelle elle était partie, ma main tremblante a finalement atteint mes lèvres et je suis resté là, abasourdi, à toucher ma bouche alors que mon esprit ne pouvait s’empêcher de se souvenir du contact doux et humide de ses lèvres.

C’était faux. Oui, techniquement, je n’avais que douze ans, mais avec l’âge mental de ma vie précédente et de cette vie combinée, j’avais presque 50 ans ! Même en supposant que j’ai eu des enfants tard, Tess aurait toujours l’âge d’une fille si j’en avais eu une.

Bon sang ! Tout ça, c’est à cause de ce corps maudit ! Ces hormones en furie dans mon corps en ce moment ! La raison pour laquelle je me sentais si coupable était qu’en fait j’aimais ça. C’était agréable quand Tess m’a embrassé. Ça ne devrait pas être agréable et je ne devrais pas apprécier le baiser d’une petite fille, mais je l’ai fait.

J’ai gémi, à moitié à cause de la douleur et à moitié en pensant à ce qui allait se passer entre Tess et moi. La connaissant, elle était probablement en train de penser à beaucoup de choses en ce moment et elle allait être très mal à l’aise avec moi.

J’ai presque ri à l’idée de ce que les gens pouvaient penser de Tess quand elle était avec moi. Si quelqu’un ne nous connaissait pas mieux, il pourrait même supposer qu’elle me détestait puisqu’elle était du genre à agir froidement quand elle ne savait pas quoi faire.

Quelque chose me disait que si je ne mettais pas les choses au clair avec elle, il n’y aurait que des malentendus supplémentaires.

Comment puis-je mettre les choses au clair ? Ce n’est pas comme si elle avait avoué ou quoi que ce soit. On devrait sortir ensemble ? Non, non, non. Les enfants de notre âge savent-ils au moins ce qu’est un rendez-vous ?

J’ai regardé en arrière et j’ai pensé à l’époque où j’avais douze ans dans ma vie antérieure. Quand j’avais douze ans, ma vie n’était remplie que d’entraînement. Ayant grandi dans un orphelinat et ayant été envoyé dans un institut uniquement dédié à l’éducation des duellistes, je ne pouvais pas dire que j’avais vraiment une expérience des relations amoureuses.

On était trop jeunes de toute façon, non ? Techniquement, je n’avais que douze ans dans ce corps ! Est-ce que ce corps était déjà capable de se reproduire ? Oh mon Dieu, maintenant tu réfléchis trop, Arthur.

Haa… ce n’est pas comme si je détestais Tess. J’étais en fait assez attaché à elle. Elle était encore immature dans certains sens, mais je ne devrais pas laisser cela être une excuse, non ?

« Qu’en penses-tu, Sylv ? » J’ai touché mon lien endormi alors que son corps se soulevait et s’abaissait lentement avec ses respirations. J’étais surpris qu’elle ne se soit pas réveillée quand Tess m’a embrassé.

Alors que je jouais avec les oreilles et les pattes de mon compagnon, mes respirations ont commencé à se synchroniser avec les siennes, et je me suis rapidement endormi.

_________________________________________

Ces deux derniers jours, plusieurs personnes sont venues me rendre visite pendant que mon corps se rétablissait. Curtis est passé et m’a demandé si j’allais bien. Je me suis contenté de lui adresser un sourire et de lui dire que son attaque était sacrément forte, ce qui l’a fait rire. Claire Bladeheart est également passée me voir et m’a tenu au courant des réunions du comité afin que je ne sois pas complètement perdu à mon retour.

A ma surprise, Kathyln est venue seule au lieu d’être accompagnée de son frère. Elle m’a demandé si j’allais bien et je jure qu’elle avait une expression inquiète sur le visage. J’étais plus surpris par ça que par autre chose. Je pouvais dire que tout le monde avait beaucoup de questions. Curtis a eu l’air de vouloir me demander quelque chose plusieurs fois, mais il s’est retenu à cause de mon état. Même la professeure Glory est venu me rendre visite, un panier de fruits à la main.

« Je vais te dire, Lucas a été plutôt chaud en classe. Mais je ne peux pas lui en vouloir. Pour lui, il a dû avoir l’impression de te battre dans tous les sens, mais tu as soudainement disparu pour réapparaître quelques centaines de mètres plus loin instantanément. » Elle a fait une pause avant de continuer. « Comment as-tu fait de toute façon ? Je n’ai jamais rien vu de tel. Tu dois savoir que même la directrice Goodsky n’est pas capable de faire ce que tu viens de faire. La téléportation instantanée a toujours été considérée comme un mythe. Pourtant, tu es là, un enfant de douze ans… »

À ce moment-là, j’étais capable de m’asseoir sans avoir mal, alors je me suis levée juste assez pour être à la hauteur des yeux de la professeure Glory assise.

« La croissance n’est pas arrêtée par un manque de talent ou une série de malchances. La croissance est arrêtée une fois que la personne limite sa propre capacité à grandir. Cela dit, je crois que chacun a un ou deux secrets qu’il souhaite garder pour lui. » Je me suis recouché dans mon lit, laissant la professeure Glory confuse et sans moyen de répondre.

La directrice Goodsky est venu une fois. J’ai demandé ce qu’il en était de la classe que j’étais censé enseigner et elle a dit que, pour l’instant, la professeur Glory s’était portée volontaire pour prendre en charge la classe supplémentaire en tant que remplaçant jusqu’à ce que j’aille mieux. Elle n’est pas restée longtemps et est venue principalement pour me donner des nouvelles de Tess.

« Au fur et à mesure de son assimilation, elle devient de plus en plus stable. Ces deux derniers jours, elle n’a eu qu’une seule crise supplémentaire. » a-t-elle déclaré.

« Merci de vous être occupée d’elle, Directrice. » Je lui ai fait un sourire.

« Ne me remercie pas, Arthur. Elle est ma précieuse disciple, après tout. Ahh, cela me rappelle. Je serai hors de l’académie pour quelques jours pour des affaires. Puisque Virion est reparti, j’ai besoin que tu aides Tessia à s’assimiler jusqu’à mon retour. Peux-tu faire cela pour moi ? » dit-elle, sans attendre de réponse avant de sortir par la porte, comme si la question était une simple formalité.

« Euh, ouais. S-Sûr, je peux faire ça. » J’ai secoué la tête de façon impuissante à ce sujet. Je ne savais pas si la directrice Goodsky avait vraiment des courses à faire, mais elle me donnait certainement une excuse pour rencontrer Tess.

Le taux de récupération de mon corps était beaucoup plus rapide grâce à l’assimilation de la Volonté du Dragon de Sylvia dans mes muscles et mes os. J’ai également utilisé ce temps de récupération pour méditer et développer mon noyau de mana. J’étais sur le point de sortir du stade jaune foncé, mais il me faudrait encore un peu de temps pour atteindre le jaune uni. Je me sentirais encore un peu faible, mais heureusement, j’avais prévu de quitter l’infirmerie et de reprendre une vie scolaire normale dès demain. Mon corps était raide à force de rester au lit pendant si longtemps.

En entendant un coup fort sur la porte, j’ai appelé « Entrez ». J’ai tourné la tête quand Sylvie a sauté du lit et s’est dirigée vers la porte.

« Je suis venu te rendre visite ! » Mon père a eu un large sourire sur son visage dès qu’il a remarqué à quel point j’avais l’air mieux qu’avant.

« Salut, papa. » J’ai souri en retour et Sylvie a fait un « kyu » de salutation avant de remonter à côté de moi.

En prenant un siège, mon père m’a mis au courant de tout ce qui se passait à la maison. Nous avons parlé pendant un bon moment et j’ai réalisé à quel point il était confortable de parler à mon père. La famille était vraiment différente de tout le monde. Le fait qu’il n’avait aucune arrière-pensée, aucun plan, aucun secret, était réconfortant. Il voulait simplement ce qu’il y avait de mieux pour moi.

Après un bref moment de silence, je lui ai demandé quelque chose qui me tracassait. « Hé, papa. Comment se fait-il que maman n’utilise jamais vraiment sa magie ? Je veux dire, elle a guéri de petites blessures pour moi quand j’étais petit et tout ça, mais c’est à peu près tout. Je me souviens que tu m’avais dit à quel point elle était une grande émettrice. »

En regardant mon père, j’ai été surpris que son habituel visage lumineux soit devenu un peu maussade.

« Ta mère… Elle porte beaucoup de poids dans son cœur. » Laissant échapper un profond soupir, il poursuivit.

« Je sais que tu es assez mature pour le savoir, mais je veux que tu sois patient. Elle te le dira quand elle se sentira prête, alors je veux que tu attendes qu’elle te le dise directement. » Il a rouspété avant que nous changions de sujet.

« Comment ça va à la maison, au fait ? » Cela ne faisait pas si longtemps, mais j’avais toujours l’impression que cela faisait une éternité que je n’avais pas passé du temps avec ma famille.

« Oh, tu sais, ta mère est occupée à se mêler à ses amis. Ta sœur, par contre, est en train de devenir une vraie poigne. » Il gloussa pour lui-même.

« Peut-être qu’on a eu la vie trop facile en t’élevant, mais parfois je ne sais pas quoi faire avec Ellie. » En se grattant la tête, je remarquai des rides qui n’étaient pas là avant.

« Donne-lui juste un peu d’espace. Elle va revenir à elle. » Tapotant faiblement le bras de mon père, je me repositionnai en sentant mon corps se crisper.

« Je devrais te laisser te reposer, fils. » Il me pinça doucement le nez et sortit discrètement par la porte, me laissant me demander ce qui avait bien pu se passer avec Mère pour qu’elle soit trop traumatisée pour utiliser ses pouvoirs.

« Kyu ? » Sylvie m’a demandé à quoi je pensais et j’ai juste secoué la tête. « Ce n’est rien, Sylvie. J’espère. »


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Evans Alley
8 mois il y a

Merci pour le chapitre!
Tout nous ramène à Tess donc c’est officiel… Futur mari et femme?

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser