the beginning after the end Chapitre 277

LE CRISTAL

Le dôme violet translucide a disparu, et je me suis retrouvé dans la chambre cachée. L’entité que je venais de combattre était introuvable. J’étais à peine capable de rester debout alors que la tension mentale et physique de ma nouvelle rune me traversait comme des griffes froides.

Regis s’est précipité vers moi, l’expression de son inquiétude choquée. “Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Tu as une autre rune !”

“Où est-ill ?” J’ai demandé en serrant les dents, mes yeux cherchant le moindre signe de la silhouette violette.

“Il ?” Regis a répondu avec confusion. “Tu étais juste là, complètement vide, pendant quelques secondes, puis cet éclair violet a commencé à crépiter autour de toi.”

“Je n’ai jamais vu l’éther se manifester d’une telle façon auparavant.”

Ma tête s’est levée et Regis s’est retourné vers la source de la voix, mais elle ne venait pas de l’entité que je venais de combattre. Elle provenait du cristal flottant au sommet du piédestal.

” Pardon pour la confusion. Comme je n’ai plus de forme physique, le test a été effectué dans ton esprit”, a dit le cristal, chaque mot étant accompagné d’une impulsion de lumière rayonnante.

Mes sourcils se sont froncés. “Alors ce combat… ne s’est pas vraiment produit ?”

“L’esprit est un outil puissant que même les asuras utilisent rarement, choisissant plutôt d’affiner leur corps et leur cœur”, a répondu le cristal. “Mais tu sembles être différent – dans plus d’un sens.”

“La princesse est un peu bizarre”, a convenu Régis en hochant la tête, la langue pendante sur le côté de sa bouche.

Même moi, je devais admettre que ma situation était tout sauf normale. Cependant, j’avais beaucoup de questions et je voulais aller de l’avant.

“Alors, que se passe-t-il maintenant ? Ai-je passé votre ‘épreuve finale’ ou y a-t-il autre chose ?”

“Le fait que nous parlions signifie que tu as réussi”, a répondu le cristal. “Cette séance d’entraînement visait autant à assouvir ma curiosité et mon ennui qu’à terminer l’épreuve, et tu as fait un travail splendide sur tous les plans.”

Que ce soit le clan Indrath ou le clan Vritra, les asuras et ces entités supérieures semblaient aimer satisfaire leur ennui sans se soucier de ceux qui les recevaient.

” Penser que tu serais capable de recevoir une rune, et de l’édit spatium qui plus est “, poursuivit le cristal. “Dis-moi. Comment es-tu capable de contrôler le flux d’éther dans ton corps avec une telle précision ? Est-ce le physique de l’asura qui t’aide ?”

Mes yeux se sont rétrécis. “Je n’ai aucune raison ou motivation pour répondre.”

Regis m’a regardé avec un éclair de panique. “Ar-Grey. Qu’est-ce que tu fais ? Ne manque pas de respect au cristal parlant.”

“Non. Ton maître est prudent”, a dit le cristal à Regis avant de s’adresser à moi. “Pas besoin de cacher qui tu es ici, Arthur Leywin. J’ai été dans ton esprit. Plus tôt, tu as indiqué que tu voulais des réponses. Ce qui est stocké dans ce vestige éthérique est quelque chose que je crois que tu voudras. Tout ce que je demande, c’est que tu assouvisses ma curiosité pendant quelques minutes de plus.”

“Vous avez dit que j’avais passé votre épreuve. N’ai-je pas déjà droit à ce que vous allez me donner, que je vous réponde ou non ?”. Je réfutai, me méfiant des promesses que ce cristal parlant pouvait faire. Tout dans cet endroit avait été un piège ou une épreuve, tout avait essayé de me tuer, et je n’avais aucun moyen de connaître les véritables intentions de cette entité.

Le cristal s’est arrêté, sa surface lumineuse s’est assombrie pendant quelques secondes, puis il a repris la parole.

“Très bien. Je peux t’accorder une petite faveur supplémentaire de mon peuple.”

“Qui est votre peuple ? Etiez-vous l’un des anciens mages ?”

“Nous avons… avions nom. Nous étions les djinns, et bien que nous soyons ce que les asuras considéraient comme des ‘inférieurs’, nos arts de l’éther nous permettaient de remodeler le monde. Pourtant, je n’ai jamais rien vu de tel que ce que tu as montré aujourd’hui. S’il te plait. raconte moi ton histoire.”

En échangeant un autre regard avec Regis, j’ai poussé un soupir et j’ai commencé à raconter au cristal magique parlant mon voyage depuis mon arrivée dans les Relictombs. Je lui ai parlé de la chimère et de la façon dont j’ai formé mon noyau d’éther, de la façon dont j’ai forgé des canaux d’éther en me plongeant dans de la lave en fusion, de l’apprentissage de la rune de destruction pendant que je naviguais sur le puzzle de la plate-forme, et enfin de ce qui m’attendait une fois que je serais sorti des Relictombs.

J’ai cependant omis de parler de mes relations avec le clan Indrath, pour des raisons évidentes.

“Fascinant ! Dire que tu as non seulement été capable de forger un noyau d’éther, mais aussi de tempérer de force tes propres conduits internes pour en contrôler la production. Vraiment, c’est un exploit qui ne peut être réalisé qu’avec le physique d’un asura,” dit le cristal, ses lumières pulsant avec excitation.

“C’est à ça que servent les runes qui recouvrent votre corps, non ? Elles sont utilisées pour que vous puissiez contrôler le flux d’éther”, ai-je dit, confirmant une théorie que j’avais formée en combattant la projection du cristal.

“Correct. Bien que les djinns aient maîtrisé la forme du sort afin d’attirer et de manipuler l’éther, la véritable maîtrise et l’apparence organique des ‘godrunes’ – comme la branche de spatium que tu viens de recevoir – ne sont possibles qu’avec une grande perspicacité.”

“Donc cette ‘godrune’ signifie que j’ai acquis une connaissance approfondie d’un certain aspect de l’éther, non ? Par qui, ou quoi ?” J’ai demandé.
“Y a t’il une divinité supérieure aux asuras qui les accorde ?”

“Cette information n’est pas enregistrée dans ce vestige,” répondit le cristal. “Mais l’éther est partout autour de nous, et peut fonctionner d’une manière impossible à imaginer. Le chemin pour obtenir l’autorité sur l’éther est différent pour chacun, et le tien – de loin – est le plus différent.”

“Comment ça ?” demanda Regis.

“Notre peuple était limité par nos corps physiques. Nous n’avons pas lutté pour acquérir de la perspicacité, mais plutôt pour trouver des moyens de permettre à nos corps fragiles de supporter le poids de l’éther.

“Je spécule peut-être, mais je crois que ta nouvelle rune a pris l’apparence d’un éclair non pas parce que c’est un éclair, mais parce que c’est ainsi que tu as conceptualisé la nature abstraite de cette branche spécifique de l’éther”, a poursuivi le cristal.

“Donc les dragons du clan d’Indrath n’étaient pas capables de contrôler l’éther comme votre peuple le pouvait, ou comme je le peux ?”. J’ai demandé. “Ils ont le physique et l’aptitude à manipuler l’éther, mais pas les connaissances et la perspicacité nécessaires pour conceptualiser l’éther comme fesant parti d’eux, n’est-ce pas ?”.

J’ai senti les poils de ma nuque se dresser lorsqu’une lourde pression s’est échappée du cristal.

“Ces bêtes ! Leur avidité pour notre savoir, et la peur que nous puissions leur ravir leur position de véritables manieurs d’éther, les a conduits non seulement à tuer notre peuple, mais aussi à faire prisonniers nombre de nos plus puissants mages, qu’ils ont torturés dans une tentative infructueuse d’apprendre le secret de nos capacités.”

Mes yeux se sont écarquillés devant la soudaine sortie du cristal. Je ne savais pas quelle part de ce qu’il disait il fallait croire, mais si tout cela était vrai, alors le clan Indrath n’était pas si différent d’Agrona et du clan Vritra.

J’avais envie d’argumenter, de dire que tous les dragons n’étaient pas comme ça. Sylvia et Dame Myre étaient parmi les personnes les plus gentilles que j’avais rencontrées, et elles m’avaient tant appris, mais la pensée de Sylvia faisait naître de nouveaux soupçons. D’après son dernier message, il semble qu’elle en soit venue à mépriser son clan. Ses propres runes dorées étaient-elles un sous-produit des découvertes des Clans Indrath sur ces anciens mages ?

Réprimant mes arguments, j’ai hoché la tête solennellement.

Le cristal semblait m’étudier. Il est resté silencieux pendant de longs instants avant de reprendre la parole. “Je m’excuse pour mon emportement.

Ce n’est pas seulement mon savoir qui était stocké dans ce vestige, mais aussi mes émotions. Comme tu l’as deviné, le clan Indrath – ainsi que beaucoup d’autres asuras, trompés en croyant que nous étions une menace pour la destruction du monde – ont réussi leur génocide, mais pas leur quête de notre savoir.”

“A cause de ces Relictombs que tu as construit pour éloigner les asuras ?” J’ai demandé.

“Des Relictombs ?”

“C’est comme ça que les gens qui plongent ici appellent cet endroit”, ai-je précisé.

“Comme c’est approprié. Oui. Cet endroit est l’œuvre de centaines de mages habiles à manier l’éther de différents édits. Le temps, l’espace et la vie fonctionnent différemment ici, et cet endroit, les… Relictombs, comme vous l’appelez, n’a cessé de croître et d’évoluer depuis sa création”, dit le cristal avec une pointe de fierté. “Alors que notre civilisation était saccagée et brûlée, nous avons créé un écosystème distinct de celui du reste de ce monde, un écosystème qui ne peut être touché par les asuras.”

“Je ne comprends pas comment tout cela a été possible cependant. Avec des centaines de mages de l’éther, comment avez-vous perdu ?” J’ai demandé, plus confus qu’avant. “Et aussi, comment votre peuple a-t-il pu créer un endroit où seuls les êtres inférieurs étaient autorisés alors que le clan Indrath – aussi limité soit-il – avait encore la capacité d’influencer l’éther ?”.

“Ce n’est pas à moi de le dire”, répondit le cristal. “Je dirai seulement que nous avons pu le faire grâce aux efforts de nombreux mages de l’espace.”

La frustration a éclaté au creux de mon estomac. Regis, le sentant, a frappé légèrement ma jambe avec sa queue.

“Bien”, ai-je dit, reconnaissant une bataille perdue d’avance quand j’en voyais une. “Qu’en est-il des êtres inférieurs qui parcourent cet endroit, pillant tout ce qu’ils peuvent dans l’espoir de devenir plus forts et de trouver des éléments de connaissance que vous avez stockés ici ? Pour qu’ils puissent les rapporter aux asuras qu’ils servent ?”

“Comme tu l’as vu de tes propres yeux, nous avons conçu des sauvegardes pour ces éventualités…”

“Eh bien, ces protections sont en train de s’effondrer”, ai-je ajouté.
“Cela peut tenir pendant un certain temps, mais, comme je l’ai dit, un asura du clan Vritra est déjà sur le point de découvrir ce que votre peuple savait sur l’éther en utilisant des êtres inférieurs pour explorer ces ruines pour lui.”

“Tu dois acquérir des connaissances sur l’éther plus rapidement alors. Comparé à l’asura, qui n’est même pas capable de traverser ce monde, ton physique unique et ta compréhension te donnent un avantage,” répondit le cristal.

“Ce n’est pas suffisant. Agrona a eu des centaines, voire des milliers d’années d’avance !”

Le cristal s’est assombri. “Mais malgré tout cela, cet Agrona te voit comme une menace, oui ?”

J’ai froncé les sourcils. “Eh bien, oui. Mais…”

“Alors il y a de l’espoir. Cela signifie qu’il y a une possibilité réaliste que tu réussisses.”

Ma frustration est remontée à la surface. Parler à cette pierre ne me menait nulle part. Que m’avaient apporté ses réponses, si ce n’est plus de questions
?

“Mon rôle n’est ni de te guider ni de te rassurer. Il n’est pas non plus en mon pouvoir de contrôler l’issue du Destin, simplement de le faire pencher en notre faveur”, dit la roche, comme si elle sentait ma frustration. “Et c’est pourquoi tu vas recevoir…”

Soudain, les halos de pierre tournant autour du cristal se sont arrêtés et un éclair de lumière violette m’a enveloppé avant que je n’ai pu réagir.

Un léger picotement a parcouru mon avant-bras droit et ma colonne vertébrale, mais il n’a duré qu’une seconde. La lumière s’est tamisée et la première chose que j’ai remarquée, c’est une rune noire dessinée à l’intérieur de mon avant-bras. “Qu’est-ce que c’est ?”

“Ça…” dit le cristal, “c’est un stockage extradimensionnel gravé directement sur ton bras. Tu m’as parlé de tes capacités de régénération, donc cette rune restera avec toi même si ton bras est coupé, tant qu’il finit par repousser.”

“Donc personne ne peut voler ce qui est stocké à l’intérieur ?” demanda Regis, tirant mon bras vers le bas avec sa patte afin de pouvoir mieux voir.

“Exactement”, a répondu le cristal. “Cela limite l’espace à l’intérieur de la rune, mais elle peut contenir la valeur d’une caisse de tout ce qui est inorganique ou mort.”

Mes yeux ont étudié les formes géométriques complexes qui composaient la rune le long de mon bras. “Ceci…”

“Tu m’as également dit que l’asura contre lequel tu te bats a créé une civilisation de mages avec des formes de sorts de base parcourant leur dos pour les aider dans la magie. Afin que tu puisses mieux t’assimiler, j’ai gravé des runes inutiles dans ton dos qui décrivent grossièrement tes sorts étheriques comme un sous-type rare de mana pur “, expliqua le cristal. “Je ne sais pas à quel point ces Alacryens sont capables de lire les formes de sorts, mais cela devrait te permettre d’utiliser tes capacités éthériques de base sans attirer l’attention.”

“Wow. Tu es totalement un Alacryen maintenant”, a taquiné Regis, en utilisant sa patte pour soulever le dos de ma chemise.

J’ai lancé un regard furieux à mon compagnon et j’ai repoussé sa patte d’un coup sec.

“Fais attention. Si tu utilises un édit d’éther, la ‘godrune’ brillera au-dessus de ces fausses runes “, a prévenu le cristal.

J’ai hoché la tête en signe de compréhension, me sentant soudainement coupable de mon expression de frustration envers l’entité. “Merci, vraiment. Ces deux cadeaux seront d’une grande aide.”

“Ne me remercie pas tout de suite. Le véritable artefact se trouve dans la rune de stockage extradimensionnelle sur ton bras. Elle contient les informations nécessaires pour débloquer une autre ‘godrune’.”

J’ai écarquillé les yeux en retirant à la hâte l’unique objet de la réserve : une petite pierre cubique qui reposait dans la paume de ma main. En dehors de sa forme et de son poids trompeur, elle n’était pas remarquable.

Pourtant, j’étais excité à l’idée de débloquer une autre godrune sans essayer aveuglément de la comprendre.

“Est-ce que ça va m’apprendre à créer une arme éthérée comme tu as pu le faire ? Ou peut-être à annuler l’impact ?”

Le cristal s’est éclairci. “Non. Ce sera quelque chose de bien plus intéressant si tu es capable de le déchiffrer.”

“Le déchiffrer ?” Regis a demandé. “Donc cette pierre ne va pas simplement donner une godrune à Arthur ?”

“Si cela était possible, je suis sûr que les clans Indrath ou Vritra auraient depuis longtemps pris le contrôle de l’édit du destin”, répondit le cristal. “Non. Ce n’est qu’une boussole pour l’esprit qui permet de comprendre, et c’est une boussole que même moi je n’ai pas été capable de démêler complètement de mon vivant.”

“N’est-il pas possible pour moi d’échanger cet artefact avec un autre qui me donnerait la capacité que j’ai mentionnée auparavant ?”. J’ai demandé. “Apprendre à manifester une arme ou être capable d’annuler les attaques physiques serait extrêmement utile dans le combat à venir.”

“Ces deux édits sont des branches mineures sur lesquelles je pense que tu peux acquérir des connaissances par toi-même”, a déclaré le cristal. “D’un autre côté, cet artefact contient un édit capable de t’aider dans ton exploration des Relictombs, et aussi de t’aider à renverser le cours de la bataille à venir.”

J’ai replacé l’artefact dans la dimension de poche, ainsi que le sac qui contenait la pierre de Sylvie. “Bien, mais vous venez de dire que même vous n’étiez pas capable de déchiffrer cet artefact. Si vous pouviez au moins m’aider à comprendre comment manifester un éther…”

Soudain, nous étions de retour dans le laboratoire, tous les deux debout devant le portail en verre.

” Tu as vraiment dû marchander avec un ancien cristal d’éther sensible ? ” dit Regis en secouant la tête.

“J’ai pu obtenir quelques atouts supplémentaires grâce à ça, n’est-ce pas ?”

Malgré toutes les épreuves des Relictombs, malgré les connaissances et les outils que j’avais acquis, l’idée de franchir le seuil du portail, de sortir en Alacrya, était intimidante. Même après tout ce que j’avais traversé depuis mon arrivée dans les Relictombs, je ne me sentais pas du tout capable d’affronter Agrona. En fait, je me sentais encore plus faible qu’avant la destruction de mon noyau de mana. Mais Agrona ne s’arrêterait pas tant qu’il n’aurait pas réussi à comprendre le Destin, et je devais à ma famille, à Tess, à Virion et à tous ceux qui me sont chers de continuer à essayer.

Au moins, j’avais reçu des tâches tangibles que je devais accomplir. “Merde”, ai-je dit alors qu’une pensée me venait à l’esprit.
” Le langage ! ” a déclaré Regis, sa gueule de loup s’est fendue d’un geste de la main.

“Le cristal ne m’a jamais dit ce qu’il entendait par ‘descendant’.”

“Eh bien, peut-être que si tu n’avais pas autant marchandé, il y aurait eu du temps pour ça.” Me regardant sérieusement, Regis a demandé :

“Comment as-tu pu avoir un aperçu d’un autre édit de l’éther, au fait ? Voir cet éclair sortir de toi a été un peu un choc.”

Mon compagnon a laissé échapper un petit rire. “Tu comprends ? Un peu…”

“Burst Step”, ai-je répondu avec un sourire en coin. “Il s’avère que la technique que j’ai développée il y a quelques années était le premier pas vers la compréhension de cet édit spécifique.”

Regis a incliné la tête. “Un jeu de mots ?” J’ai froncé les sourcils. “Quel jeu de mots ?”

“Step… peu importe.” Regis a laissé échapper un soupir.
“Alors, qu’est-ce qui a changé par rapport au Burst Step original ?”

Bien qu’il soit difficile de l’expliquer avec des mots, j’ai décrit la sensation que j’avais ressentie en utilisant Burst Step contre la bête titanesque qui gardait le portail hors de la zone de convergence. Au lieu de stimuler uniquement les parties de mon corps nécessaires pour faire ce “pas”, j’ai canalisé l’éther dans tout mon corps. Contrairement à l’utilisation de l’éther pour me renforcer, la connaissance que j’avais acquise me guidait. C’était presque comme accorder la fréquence de l’éther dans un canal spécifique pendant une fraction de seconde, me permettant de traverser l’espace jusqu’à un endroit prédéterminé.

Regis avait l’air plus confus qu’avant mon explication. Sans les connaissances que j’avais acquises à ce moment-là, j’aurais probablement eu le même regard. Après avoir compris à la fois l’édit de Destruction et cette branche spécifique de l’espace, je pouvais comprendre pourquoi les tentatives d’Indrath d’obtenir des informations sur l’éther en torturant les anciens mages – les djinns – étaient infructueuses.

Ce n’est pas qu’ils n’ont pas expliqué, c’est qu’ils n’ont pas pu. Même ce dernier édit était différent de celui de l’époque où j’avais pleinement utilisé la volonté de dragon de Sylvia. À l’époque où j’étais capable d’utiliser ce pseudo-éclatement, je ” pliais ” l’espace et faisais un pas physique à travers ce pli afin de franchir une distance impossible.

Celui-ci, bien qu’ayant un résultat similaire, était différent. Je ne manipulais pas l’espace autour de moi, mais je manipulais mon corps dans cette vibration éthérique capable de glisser dans l’espace à une vitesse quasi instantanée.

“Donc c’est comme Burst Step 2.0”, dit Regis.

“Ce n’est pas de la vraie téléportation, mais je dirais que c’est à un niveau bien plus élevé que le Burst Step.”

La queue de Regis a commencé à remuer. “Donc comme… le Pas divin ?”

J’ai laissé échapper un soupir. “Dois-tu donner un nom à tout ? Tu ne crois pas que ça déprécie la technique ?”

“Seulement si le nom est nul”, a-t-il répondu. “Hmm… Asura Step ?”

J’ai levé un sourcil. “Nos ennemis, ceux que nous devons battre, sont des asuras.” “Tu as raison”, a-t-il dit, puis ses yeux se sont illuminés. “Ooh ! God Step.”

J’ai réfléchi un instant avant qu’un sourire ne se dessine sur mon visage. “God Step… j’aime bien.”

“Super !” Regis a soudainement sauté, disparaissant dans mon dos.

‘Es-tu prêt pour Alacrya, princesse ?’

Prenant une profonde inspiration, j’ai fait face au portail, fixant la scène de l’autre côté. J’avais besoin de franchir une étape à la fois. En commençant par celle-ci.

“Bien sûr.”


Commentaire

5 3 votes
Note
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Wyverne
1 année il y a

incroyable

Nino Nino
5 mois il y a

Hâte de voir comment il va se débrouiller

error: Le contenu est protégé !
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser