the beginning after the end Chapitre 276

ÊTRE D'ÉTHER

En voyageant dans cet étrange donjon d’un autre monde, je m’étais habitué à rencontrer l’inattendu à chaque tournant. Les Relictombs ne respectaient les conventions d’aucun des mondes dans lesquels j’avais vécu, et me préparer mentalement à cela était tout ce que je pouvais faire pour rester au-dessus de l’anxiété paralysante qui me guettait.

Les innombrables cristaux noirs et violets se sont séparés devant moi, s’éloignant les uns des autres dans des motifs géométriques à la fois étrangers et familiers, bien que je ne puisse pas comprendre pourquoi. Derrière eux, une scène plus familière s’est révélée.

C’était l’image même du laboratoire désordonné, encore plus désordonné que celui de Gideon. La pièce était assez grande, mais on s’y sentait à l’étroit avec la douzaine de tables qui s’y trouvaient, chacune ensevelie sous un ensemble de béchers et de tubes à essai, d’entonnoirs et de creusets, et d’autres accessoires tout aussi clichés et banals. Les murs de la pièce hexagonale étaient bordés de hautes étagères en verre remplies de petites curiosités, mais je savais qu’elles n’étaient qu’une distraction.

Les étagères ne bordaient que cinq murs ; le sixième était entièrement occupé par un portail, mais contrairement à la plupart des portails, qui scintillaient dans un ensemble de lumières multicolores, celui-ci ressemblait davantage à un mince écran de verre. De l’autre côté, je pouvais clairement voir deux gardes vêtus d’une armure de plaque noire dans une pièce autrement vide.

“Huh. On pourrait penser qu’avec une entrée comme ça, ça mènerait à quelque chose… de plus,” dit Regis, maintenant de retour sous sa forme de loup-ombre, derrière moi. “Au moins, nous allons enfin sortir d’ici.”

J’ai levé la main, mes yeux dardant dans la pièce. “La voix dans ma tête me désignait comme ‘descendant’. Peut-être… peut-être que le Relictombs pense que je suis un des anciens mages parce que je peux utiliser l’éther ?”

“Soit ça, soit les anciens mages étaient tous de jolies princesses”, plaisanta Régis.

“Mais oui, ça se tient aussi.”

“Il doit y avoir quelque chose de plus dans cet endroit”, ai-je dit alors que mes yeux continuaient à fouiller tous les coins de la pièce. “Je suppose “qu’il” ne m’aurait pas laissé entrer ici autrement.”

” Attends. ” Regis a rétréci ses yeux aiguisés. “C’est pour ça que tu ne voulais pas retourner avec les autres ascendeurs ? Tu t’attendais à ce que quelque chose comme ça se produise ?”

“Un peu”, ai-je dit en marchant dans les allées de tables métalliques. “Il y a trop de variables que je ne peux pas prendre en compte, comme le fait de trouver le frère de Caera dans la zone de la jungle avec le mille-pattes éthérique, ou la façon dont le golem s’est comporté dans la salle de la plateforme. Mais ce qui est certain, c’est que ma présence a une influence sur toutes ces zones, donc il est raisonnable de supposer que celui qui a construit les Relictombs voulait seulement que les êtres enclins à l’éther, comme eux, arrivent jusqu’ici.”

“Alors comment tous ces Alacryens ont-ils pu apporter des reliques du passé aux Vritra ?”. demanda Regis.

J’ai fait une pause, réfléchissant un moment avant de secouer la tête. ” C’est difficile à dire avec certitude. Peut-être que les Relictombs se concentrent sur le fait de garder les asuras à l’écart. Ou alors c’est juste la dégradation. Les Relictombs sont peut-être assez puissantes pour garder les asuras à l’extérieur, mais rien ne peut durer éternellement, surtout quelque chose d’aussi complexe que cet endroit.

“De toute façon, cette pièce ne devrait pas être quelque chose d’aussi simple qu’une sortie aussi facile.” Je me suis tourné vers mon compagnon. “Sais-tu à quoi ressemblent ces reliques ? Quelque chose dans tes souvenirs d’Uto ?”

” Mis à part les quantités massives d’éther qu’elles contiennent, elles peuvent ressembler à n’importe quoi, que ce soit un livre, un artefact ou un os “, a-t-il répondu. “Pourquoi ? Tu ne penses pas qu’il y a un artefact caché ici, n’est-ce pas ?”

“Peut-être. Mais il y a certainement une raison pour laquelle nous avons été amenés ici.” Faisant une pause, j’ai regardé pensivement une pile désordonnée de flacons de verre étroits, dont l’un pendait dangereusement sur le côté d’une table. Puis j’ai compris. “Des livres !”

En sautant et en posant ses pattes avant sur l’une des tables, Regis a dit : “Non, pas de livres ici.”

“Exactement. Pas de livres, pas de parchemins, pas de journaux, pas de carnets. Tous les laboratoires de science folle que j’ai vus étaient couverts de ce genre de choses.”

Regis continuait de fouiller le laboratoire, espérant trouver un indice quelconque sur l’endroit où nous étions, mais j’ai adopté une approche différente.

Concentré, je me suis stabilisé, forçant l’anxiété à descendre et à s’éloigner de mon esprit pour me permettre de penser clairement, puis j’ai scanné la pièce à nouveau, à la recherche du moindre soupçon d’aura violette. Mais il n’y avait rien. Même avec ma vision améliorée, je ne pouvais pas sentir quoi que ce soit fait d’éther ici, à part le portail.

Avais-je lu trop profondément en cela ? Cet endroit était-il simplement une route plus facile pour sortir des Relictombs, comme Regis l’a dit ?

J’ai envisagé de partir – Regis attendait déjà impatiemment près du portail, sa queue ombrageuse frappant le sol – quand les mots que la voix avait prononcés ont résonné dans ma tête une fois de plus.

Elle avait parlé de moi comme d’un ” descendant “, alors peut-être qu’essayer de détecter l’éther dans cette pièce n’était pas suffisant.

J’ai libéré une aura éthérique, baignant la pièce dans une pression suffocante.

Regis s’est raidi et a montré les dents, et j’ai senti sa confusion tandis qu’il regardait autour de lui, à la recherche d’un ennemi. Puis la pièce a commencé à changer. Comme si tout ce que je voyais, sentais et ressentais dans cette pièce n’était qu’une illusion, tout a commencé à disparaître… y compris le sol.

J’ai commencé à tomber, puis je me suis arrêté. J’ai eu l’impression de me réveiller en sursaut d’un rêve de chute alors que mes pieds se sont soudainement retrouvés fermement plantés sur un sol qui n’existait pas il y a un instant.

J’ai entendu Regis pousser un cri de surprise, mais mes yeux étaient concentrés sur la construction devant moi : un piédestal de trois mètres de haut avec des runes éthériques gravées tout autour. Quatre halos tournants de pierres lumineuses, recouverts des mêmes runes complexes, tournaient doucement les uns à côté des autres sans jamais se toucher.

Flottant juste au-dessus du piédestal, au centre des halos de pierre tournoyants, se trouvait un petit cristal scintillant. Il émettait une lumière lavande brillante, mais, bien qu’il semblait plutôt précieux, la quantité d’éther qu’il dégageait était minuscule.
Cependant, il y avait quelque chose dans cette pièce qui contenait une quantité insondable d’éther.

Regis, bien que sa perception de l’éther ne soit pas aussi sensible que la mienne, le ressentait aussi ; ses poils se sont hérissés et la crinière de feu violette autour de sa tête s’est mise à flamber en signe d’agitation.

En regardant autour de moi, j’ai réalisé à quel point l’état de cette pièce était détérioré. Contrairement à l’illusion du laboratoire d’où nous étions tombés, les murs de pierre recouverts de runes étaient fissurés et ébréchés, certains trous étaient assez grands pour qu’un homme puisse y tomber, et des gravats jonchaient le sol tout autour de la construction centrale.
J’étais de plus en plus tendu, voir craintif, alors que je cherchais la source de l’éther. Il ne provenait pas d’un seul endroit, il était constamment en mouvement, et bien que je puisse le sentir, je ne voyais aucun signe d’une aura d’éther violet.

“Qui est là ?” J’ai hurlé, mes yeux essayant de suivre la masse d’éther invisible.

Soudain, je l’ai sentie s’approcher rapidement de l’autre côté de la pièce. Incapable de dire quelle était la taille de cette force invisible, je me suis enveloppé dans l’éther et j’ai donné un coup de poing là où je pensais que se trouvait le centre de la masse.

Mon coup de poing aurait dû soit traverser l’éther et ne toucher que de l’air, soit toucher quelque chose et le faire voler ou soit me blesser à la main et au bras à cause du recul. Étrangement, rien de tout cela ne s’est produit.

Mon poing a bien touché quelque chose de solide, mais c’était comme si la force derrière mon attaque avait été complètement annulée.

Et se manifestant devant moi, avec sa main enroulée autour de mon poing, était une figure humanoïde, de couleur violette opaque avec des cheveux courts d’une teinte similaire. Des tatouages de runes entrelacées couraient sur presque toute la surface de son corps, même sur ses joues et son front, ne laissant que ses yeux, son nez, sa bouche et son menton nus.

“Donc tu peux me sentir”, a-t-il dit, ses yeux violets me regardant avec une intense curiosité.

J’ai retiré ma main et me suis éloigné. Regis est apparu à côté de moi, les dents baissées.

L’être m’a étudié, les sourcils froncés, les yeux brillants. “Tu as un noyau d’éther, mais aucune forme de sort pour protéger ton corps.”

“Des formes magiques ?” J’ai demandé, en échangeant un regard confus avec Regis.

“Je vois. Un descendant humain avec le corps d’un asura, un dragon en plus. Quelle anomalie sans précédent tu es.”

L’être a baissé les yeux sur Régis, qui s’est dérobé à son regard. L’intrigue a fait place à la perplexité sur le visage de l’être. ” Tu portes un édit de destruction, mais la connaissance reste dans l’esprit du descendant. ”

“Je continue à entendre ce mot, ‘descendant’. Que voulez-vous dire ?” J’ai demandé, déconcerté par la capacité de l’être à voir si clairement ce que Regis et moi ne comprenions même pas complètement.

“Descendant des djinns, le peuple de la vie.”

“Attendez. Un djinn ?” J’ai jeté un coup d’œil à Régis, me demandant si le nom ne se trouvait pas quelque part dans les souvenirs d’Uto, mais le loup de l’ombre s’est contenté de secouer la tête.

L’entité a regardé au loin, son visage sinistre. “Ainsi, les dragons nous ont pris jusqu’à notre nom, le dérobant aux histoires et le brûlant sur le bûcher funéraire de notre peuple. Je ne devrais pas être surpris.”

“Qu’est-ce que les dragons ont à voir avec tout ça ?” Mon esprit a sauté sur la pierre de Sylvie, j’ai reculé d’un pas et me suis préparé à une nouvelle attaque. Si cet être était un ennemi des asuras…

“La paix. Le temps est suffisant pour des réponses et un test de tes capacités. J’ai attendu longtemps, mais ce qui m’a été apporté est quelque chose que je ne savais même pas possible.” L’être a agité son bras et je me suis retrouvé dans une enceinte incroyablement grande entourée d’un dôme violet translucide. L’entité, qui était juste devant moi, se trouvait maintenant à plusieurs mètres, et Regis avait disparu.

“Qu’avez-vous fait de Regis ?” J’ai grogné, en scrutant l’enclos à la recherche de mon compagnon.

“Le chiot est en sécurité. C’est un test de tes compétences après tout.” L’être s’est approché de moi. “Je sais que tu as relevé de nombreux défis jusqu’à présent, mais j’espère sincèrement que tu réussiras cette dernière épreuve.”

“Vous avez raison. Depuis que j’ai été jeté dans ce donjon perdu, je n’ai fait qu’affronter des épreuves.” Le bord de ma bouche s’est recourbé en un sourire en coin alors que la colère s’est infiltrée dans ma voix. “Au moins, contrairement aux autres monstruosités que cet endroit a fait apparaître, vous avez la sensibilité nécessaire pour me donner des réponses.”

“Et je le ferai”, a-t-il dit tandis qu’une lance d’éther se manifestait dans sa main. “A condition que tu prouves ta valeur, bien sûr.”

J’avais échoué à protéger Dicathen, et ce faisant, j’avais été si gravement blessé que mon lien avait dû se sacrifier pour me garder en vie. Je m’étais réveillé au milieu d’un piège mortel tentaculaire d’un autre monde pour découvrir que mes proches et ceux qui étaient responsables du danger auquel Dicathen était confronté étaient hors de ma portée. Je m’étais frayé un chemin à travers d’innombrables monstres assoiffés de sang pour en arriver là, et maintenant je me trouvais devant une créature qui prétendait être mon test final avant de pouvoir avoir des réponses.

‘Prouve ta valeur’, mon pote.

Je me suis précipité en avant, brandissant la dague blanche dans ma main.

Ma lame a rencontré le manche de la lance violette, et, une fois de plus, la force de mon attaque a été annulée. C’était très différent de la capacité à modifier l’attraction gravitationnelle que Cylrit, le serviteur de Seris, avait utilisée contre moi. Il n’y avait pas de délai ou de recul, rien que je puisse utiliser contre lui.

Mon attaque s’est simplement arrêtée.

Je canalisai l’éther en rafales rapides à travers mon bras, comme je l’avais fait avec Burst Step, pour maximiser ma force et ma vitesse.

Encore une fois, mon attaque s’arrêta juste au moment où elle aurait dû toucher le dessous de sa cage thoracique.

Cependant, j’avais remarqué quelque chose. Les runes marquant presque chaque centimètre de son corps brillaient légèrement lorsqu’il canalisait l’éther à travers elles.

Nous nous sommes rapidement lancés dans une rafale d’attaques, moi étant à l’offensive. Utilisant ma dague comme une extension de ma main droite, j’ai fait des entailles, des coups de pied et de poing, mais l’être a répondu à chacune de mes attaques par une défense parfaite.

Esquivant un barrage de coups de la lance incandescente, qui se déplaçait trop vite pour être vue, j’ai utilisé ma paume gauche pour rediriger la dernière attaque de l’être vers le bas, sur ma droite, et j’ai utilisé l’élan pour lancer un coup de couteau circulaire inversé sur sa tête.

Comme je m’y attendais, les runes situées près de sa tempe se sont mises à briller à l’approche de mon attaque, et la pointe de ma dague est simplement restée suspendue juste au-dessus de son oreille droite.

Il a balancé la lance en un large arc de cercle, mettant une certaine distance entre nous avant de s’élancer vers moi une fois de plus. Bien que cette défense qui annule l’élan soit plus que frustrante, je devais admettre que la technique de l’entité avec la lance était stupéfiante.

Le manche de son arme se balançait et se courbait comme s’il était en bois, se courbant et s’élançant dans l’air à chaque coup, comme si la lance était devenue vivante.

Cependant, mes capacités martiales n’étaient pas non plus à négliger, et mon physique d’asura ne faisait que compléter deux vies d’entraînement. Je tissais, parais et redirigeais chaque attaque jusqu’à ce que nous soyons tous deux dans une impasse.

Du moins, c’est ce que je voulais qu’il pense.

J’avais compris que le mécanisme de défense par annulation n’était pas automatique. La façon dont les yeux de l’être ont suivi le mouvement de ma dague pour bloquer l’a prouvé.

L’entité visait ma clavicule gauche alors que sa lance se précipitait vers moi. Plutôt que de m’écarter de sa trajectoire, j’ai incliné mon épaule gauche vers l’avant et j’ai attrapé le manche de ma main gauche. Tout en tirant la lance de l’entité vers moi, j’ai imprégné de l’éther dans la dague située dans ma main droite.

De nouveau, les runes ont brillé et je pouvais déjà sentir l’accumulation d’éther protégeant l’estomac de mon adversaire.

Plutôt que de frapper son estomac, j’ai ramené ma jambe droite en avant et l’ai poignardé, accrochant mon bras droit juste sous l’aisselle de l’être.

Il n’a jamais vu le coup d’épaule venir. J’ai libéré une impulsion d’intention éthérique pour désarmer davantage mon adversaire avant de le faire pivoter et de le plaquer au sol.

Concentrant l’éther dans la paume de ma main, je me préparai à libérer une explosion destructrice sur l’entité allongée, mais elle n’était plus couchée sur le sol juste devant moi, et se trouvait maintenant à une douzaine de mètres.

“Merde”, ai-je dit dans mon souffle.

L’entité s’est calmement relevée, l’expression un peu plus sérieuse. “Très bien. Je dois avouer que je suis gêné de ne pas avoir vu ce lancer venir. Peut-être ai-je perdu un peu de terrain avec les années. Cela fait en effet très longtemps que personne, djinn ou autre, n’a subi cette épreuve. ”

Les sourcils froncés par la concentration, il a planté sa lance en avant. Je fis un pas de côté, m’attendant à ce que la lance s’étende en avant et m’atteigne – mon adversaire était un utilisateur d’éther, après tout – mais la pointe de l’arme disparut et une douleur aiguë explosa dans mon épaule.

Le fer de la lance avait jailli d’un portail juste à côté de moi.

Attends-toi à l’inattendu, me suis-je rappelé.

Comptant sur mon corps pour récupérer ma blessure, j’ai imprégné de l’éther dans mes jambes une fois de plus et je me suis précipité vers l’humanoïde tatoué. Sauf que je ne m’en rapprochais pas, peu importe la distance et la vitesse à laquelle je courrais.

L’entité poignarda une fois de plus dans un petit portail devant elle, mais cette fois j’ai pu esquiver l’attaque grâce à un léger délai entre la fluctuation de l’éther et la lance émergeant du portail.

“Ta technique et tes prouesses physiques sont superbes, mais ton utilisation de l’éther est inexperte et manque de raffinement”, déclara-t-il d’un ton de conversation alors qu’il s’apprêtait à donner un nouveau coup de poignard.

Baissant la tête, je cachai mon sourire, laissant l’éther couler librement dans mon noyau, déclenchant une réaction de l’éther ambiant autour de moi.

J’ai accueilli à la fois la vague familière de chaleur qui se répandait dans le bas de mon dos et les connaissances qui m’envahissaient.

Puis, j’ai fait un pas en avant.

Ce pas unique et divin m’a amené derrière l’entité, l’éther crépitant de mon corps en branches d’éclairs violets.

“Est-ce assez raffiné pour toi ?” J’ai demandé alors que ma dague s’enfonçait profondément dans le dos de l’entité.


Commentaire

5 4 votes
Note
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nino Nino
5 mois il y a

Un nouveau power-up et en plus la téléportation🤔

Tanguy La marchande
5 mois il y a
Répondre à  Nino Nino

Il ne ‘s’est pas téléporte , il a utiliser burst stape

error: Le contenu est protégé !
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser