the beginning after the end Chapitre 275

TON NOM

Lorsque mes yeux se sont ouverts, j’ai vu un plafond en forme de dôme, faiblement éclairé par une lumière orange vacillante. C’est tout ce que j’ai pu comprendre avant que mon corps ne me rappelle pourquoi j’avais perdu connaissance. J’avais l’impression d’être essoré comme une serviette humide, comme si mon corps avait été tordu en un nœud et qu’il essayait lentement de se défaire. La douleur a fait sortir l’air de mes poumons.

Ma vision a tourné et il m’a fallu plusieurs minutes pour réaliser que d’autres personnes étaient présentes. Ils parlaient, mais les mots semblaient très éloignés.

“…On peut faire quelque chose ?”

“La princesse ira bien. Il a juste besoin d’un peu d’espace.”

“Le Loup qui parle a raison, Dame Caera. Comme les élixirs ne fonctionnent pas sur l’Efféminé, on ne peut qu’attendre.”

“Est-ce que c’est moi le fou ici ? Comment avez-vous accepté si calmement le fait que nous conversons avec un loup fait d’ombres et de feu violet ?”

” Tu arrivais très bien à me crier dessus pour te sauver dans la zone de convergence, Miss Booty Shorts. Je ne vois pas pourquoi tu es si déconcertée par ça maintenant.”

“B-Booty Shorts ? Qu’est-ce que tu es…”

“Il était assez évident que l’Efféminé était très prudent. Il n’est pas surprenant qu’il ait caché certaines de ses capacités.”

La pièce étant stable et mes blessures n’étant plus que douloureuses et débilitantes, je parvins à me redresser sur mes coudes. “Je pensais t’avoir dit d’arrêter de m’appeler l’Efféminé.”

” Ah, il semble que tu sois pleinement conscient maintenant “, a répondu Arian. Lui, Taegen, Daria, Caera et Regis étaient assis autour d’un petit feu sur lequel mijotait une marmite noire. “Tu as déjà eu quelques crises de ce genre auparavant, alors nous avons supposé que tu allais retomber dans le sommeil.”

“Où suis-je ?” J’ai demandé, en essayant de m’asseoir. Regis m’a aidé en poussant mon dos avec sa tête.

” Tu peux te détendre “, a répondu Caera, son expression étant un mélange contradictoire de méfiance et de sympathie. “Nous sommes dans une salle sanctuaire.”

J’ai inspecté l’Alacryenne au sang noble, avec l’impression de la regarder pour la première fois. Ses cheveux bleu marine étaient emmêlés et décolorés par la saleté et le sang. Il y avait des taches sombres sur sa joue et sur son front, et sa lèvre inférieure avait été fendue et n’était pas encore guérie. Ses yeux écarlates se sont fixés sur les miens, et j’ai revu le feu noir qui courait le long de sa lame.

Du feu noir comme celui que Cadell et Nico avaient utilisé.

Ravalant les émotions que j’avais fini par associer à ces flammes – la douleur, la perte, le regret et la colère – j’ai dit : “Alors, cette bête géante qui garde la tour…”

Arian m’a adressé un sourire confiant. “On dirait que ton plan pour faire exploser l’attaque du souffle de la bête dans sa bouche a fonctionné.”

“Le plan de l’Efféminé aurait échoué si je n’avais pas aidé”, a ajouté Taegen en reniflant. “Bien que je ne pensais pas que ça marcherait vraiment.”

Donc ils ne l’ont pas découvert. L’onde de choc de l’attaque du souffle de la bête a dû être assez forte pour assommer Taegen et Arian pendant que j’utilisais la rune de Destruction pour détruire le titan.

Comme les caralliens de la zone de convergence se sont désintégrés en mourant, ils ont dû supposer que la même chose était arrivée à cette bête colossale.

Les autres semblaient curieux, voire méfiants, mais j’étais soulagé qu’ils n’aient pas été témoins de mon utilisation de l’éther de destruction.

” Nous avons tous des questions à te poser, mais je pense qu’il est préférable de reprendre des forces “, dit doucement Daria en me tendant un bol rempli de ragoût fumant. ” J’ai entendu dire que tu venais du sud, mais tu y as goûté toi-même. Le sang des Lehndert est célèbre pour notre cuisine. Ces plats ne sont pas seulement délicieux, mais ils ont aussi des propriétés reconstituantes.”

“Ce membre particulier du sang Lehndert semble être particulièrement avare, cependant”, a marmonné Taegen. “Limitant tout le monde à seulement deux portions par personne…”

Daria a soufflé sur Taegen, lui lançant un regard noir. “C’est parce que tu as commencé à manger directement dans la marmite en utilisant la louche comme cuillère !”

“Nous avons toujours nos propres rations, Taegen”, a dit Dame Caera en retirant calmement quelque chose de son anneau dimensionnel. Cela ressemblait à une brique brune humide avec des morceaux de fruits secs parsemés dedans.

“…Merci, Dame Caera.” L’imposante masse de cheveux roux et de muscles laissa échapper un soupir mécontent avant de mordre dans la barre de rationnement.

Malgré le fait que mon corps n’avait techniquement pas besoin de manger, mes mains ont automatiquement atteint le bol. J’ai laissé la chaleur se répandre du bol à mes paumes avant de prendre une gorgée.

Le bouillon était à la fois riche et copieux, et je me suis immédiatement senti rafraichi. Il m’a fait penser aux jours passés à regarder la neige tomber par la fenêtre d’une cabane, avec un feu de cheminée dans le dos et l’arôme agréable d’une marmite sur le feu. Mon expression a dû trahir mes pensées, car j’ai levé les yeux pour voir Daria avec un sourire en coin, Caera qui m’inspectait avec intrigue, et Taegen qui fixait longuement le bol dans mes mains.

“Le pouvoir de la cuisine de Lehndert triomphe encore”, dit Daria avec joie. “Je ne pensais pas qu’il était possible pour toi d’avoir une expression autre qu’ennuyée ou impassible.”

Regis s’est pelotonné à côté de moi, ses flammes violettes léchant froidement mon bras. “C’est un tendre quand on apprend à le connaître.”

Après avoir terminé mon deuxième bol de ragoût, je me sentais enfin prêt à poursuivre la conversation. “Même si vos actions n’étaient pas nécessaires, je vous remercie d’avoir pris soin de moi pendant que j’étais inconscient.”

J’ai tapoté Regis. “Allons-y.”

“Attends, tu vas partir maintenant que tu t’es reposé et que tu as mangé ?” Daria a demandé, en sautant sur ses pieds.

J’ai regardé l’ascendeur aux cheveux bruns. Sa robe de mage était serrée autour d’elle, et la coquetterie dont elle avait fait preuve lors de notre première rencontre avait disparu. “Y a-t-il une raison pour laquelle nous devrions continuer à voyager ensemble ?”

“Tu es puissant – effroyablement puissant – et il est évident que tu n’as pas révélé toutes tes capacités”, a répondu Daria. “Mais il ne reste qu’une ou deux zones avant le prochain portail de sortie. Travaillons ensemble et garantissons que nous rentrerons tous sains et saufs. J’ai déjà acceptée de faire équipe avec l’équipe de Dame Caera.”

Même si elle ne le voulait pas, Daria venait de révéler deux faits incroyablement importants. Premièrement, qu’il y a plusieurs sorties, et deuxièmement, qu’ils avaient déjà passé un portail de sortie – ou plusieurs – avant d’atteindre la zone de convergence. Cela signifie que j’ai dû atterrir quelque part au milieu des Relictombs.

Je me suis levé et j’ai rassemblé toutes mes affaires. Remarquant que la dague était toujours attachée à moi, je l’ai détachée de ma taille et l’ai tendue à Caera. “J’ai dû l’emprunter pour la dernière bataille. Tiens.”

Elle a reçu la dague sans un mot, son expression étant soigneusement vide. Ce n’est que lorsque je me suis retourné pour m’éloigner qu’elle a parlé.

“Attends”, a-t-elle dit. Il y avait un poids dans sa voix qu’elle n’avait pas utilisé auparavant.

Je me suis retourné par-dessus mon épaule à temps pour attraper la dague qu’elle m’a lancée. “Tu en auras besoin quand tu seras sorti des Relictombs.”

J’ai regardé la dague dans ma main. Il y avait une pièce d’or attachée à la courroie qui n’était pas là avant. Un dessin d’ailes de plumes déployées à partir d’un bouclier tressé était gravé délicatement sur la face du médaillon.

“Dame Caera !” Taegen a commencé, mais l’ascendeur aux cheveux bleus a levé une main et sa bouche s’est fermée.

“Qu’est-ce qui te fait penser que j’en aurai besoin ?” J’ai demandé, mon regard sur Caera, qui s’était détourné et versait un liquide fumant dans sa tasse en métal.

“Ce sera le moyen le plus simple de faire tes preuves sans avoir à révéler ton identité devant tous les fonctionnaires du royaume qui attendent les ascendeurs qui sortent des Relictombs.” Caera a bu une gorgée avant de me regarder sérieusement. “Dit simplement que tu es un ascendeur nomade sous contrat avec le Sang-Dénoir.”

Je n’avais pas envisagé la possibilité que des gens attendent à l’extérieur des Relictombs. Il était facile d’oublier qu’il ne s’agissait pas d’un simple donjon dans lequel les aventuriers pouvaient entrer et sortir à leur guise. L’un des objectifs fondamentaux des Relictombs était de récupérer les artefacts perdus des anciens mages, alors bien sûr, il y aurait des Gardes présents pour s’assurer que les objets quittant les Relictombs soient soigneusement contrôlés.

“Et la dague ? Je croyais que c’était celle de ton frère ?” J’ai détaché le médaillon attaché à la lanière de la dague, prêt à la lui rendre.

“C’est le cas. C’est pourquoi je m’attends à ce que tu me la rende un jour, ainsi que le médaillon,” répondit Caera. “Le domaine de Denoir sera facile à trouver une fois que tu seras à la capitale du dominion central.”

“Dominion central ?” Mes sourcils se sont froncés. “Je n’ai pas l’intention de…” “Alors, tu veux que je reprenne la dague et le médaillon ?”
J’ai serré la pièce d’or dans ma main. “Qu’est-ce qui te fait penser que je les rendrai une fois sorti des Relictombs ?”

“Le sang Denoir a toujours eu l’œil pour les gens”, dit-elle simplement. “Tu connais un de mes secrets et je connais un des tiens. Je ne chercherai pas à te forcer à venir avec nous, mais j’espère que nous pourrons nous revoir et partager une conversation dans de meilleures circonstances.”

“Attends, tu vas juste le laisser partir ?” Daria s’est levée. ” J’ai encore un simulet auquel tu peux t’accrocher. Une fois que nous serons sortis d’ici – ensemble – Le Sang Lehndert pourra te fournir tout ce que tu veux. Je l’ai déjà dit, mais nous sommes vraiment toujours à la recherche de Strikers puissants.”

“Et tu l’as aussi qualifié de beau”, ajouta Régis.

Daria a rougi et a lancé un regard furieux à mon compagnon. “Oui, je l’ai dit. Et généralement, faire quelques compliments et exposer un peu de peau, ça marche.”

“Merci pour l’offre, mais je vais devoir refuser”, ai-je dit à Daria. “Quant au médaillon et à la dague : Je vais les rendre.”

J’ai rencontré les yeux de Taegen et d’Arian. Alors que les gardes de Dame Caera semblaient un peu réticents à ce que je parte, ils m’ont simplement fait un signe de tête.

Je me suis dirigé vers la fin du sanctuaire où une porte fermée m’attendait. En l’ouvrant, j’ai découvert un portail chatoyant qui, je le savais, me conduirait dans un endroit différent des autres.

“Ton nom”, a appelé Caera par-dessus le crépitement des flammes.

En me retournant, j’ai vu que Caera s’était levée et avait fait quelques pas après moi. “Je n’ai pas besoin de savoir de quel sang tu es issu, mais au moins un nom…”

C’était une question simple à laquelle il m’était difficile de répondre. Malgré les changements d’apparence, me faire appeler Arthur n’aurait pas été intelligent : trop d’Alacryens ont du entendre parler de la Lance portant ce nom pendant la guerre.

En même temps, je ne voulais pas que le nom que je porterais désormais soit un simple surnom pour rester caché. Ma motivation n’était pas de rester caché. Pas pour longtemps, en tout cas.

J’avais besoin d’un peu de temps sous le radar pendant que je devenais plus fort, mais ce ne serait pas la même chose que de m’appeler Note pendant que je me faisais passer pour l’aventurier masqué.

Non. Je voulais que mon nom soit une déclaration que personne d’autre que mes proches, Agrona et les asuras ne connaissent. Et mon but était que, le jour où Agrona entendrait ce nom et le relierait à moi, je sois un ennemi assez puissant pour s’opposer à son empire.

“Je m’appelle Grey”, ai-je répondu en traversant le portail.

Regis et moi étions en alerte maximale lorsque nous sommes entrés dans la zone suivante, nous attendant à être attaqués par une armée de bêtes alimentées par l’éther. J’osais espérer que la porte resterait, comme elle l’avait fait dans le premier sanctuaire. J’avais été capable de déverrouiller cette porte avec mes connaissances limitées des runes étheriques afin de me reposer et de défier le niveau plusieurs fois.

Cependant, nous avons été confrontés à un silence de mort et à un couloir d’environ deux largeurs d’épaule, brillamment éclairé par des panneaux lumineux le long du haut des murs. Je me suis retourné pour voir que le portail que nous avions traversé avait disparu, ne me laissant qu’un seul chemin.

“Eh bien, c’est sinistre”, a noté Regis, la faible lumière des flammes noires et violettes se reflétant sur les murs lisses alors qu’il marchait à côté de moi.

“Ouais.” Mes yeux allaient de gauche à droite, ne se reposant jamais au même endroit alors que l’adrénaline me traversait. C’était calme et tranquille, mais il y avait quelque chose dans la lumière blanche stérile et les murs blancs immaculés qui me mettait sur les nerfs.

Cependant, alors que nous marchions, j’ai dû déclencher quelque chose, car des runes se sont soudainement allumées sur les murs de chaque côté de moi, et les lumières du couloir sont passées du blanc au violet.

Une force indescriptible nous a soudainement tirés en avant, et nous avons glissé sur le sol carrelé jusqu’à ce que nous nous trouvions tous les deux devant une porte massive faite de ce qui ressemblait à du cristal noir. Le couloir blanc a disparu, et seule la porte est restée.

L’air est soudainement revenu dans mes poumons, ce qui m’a fait réaliser que j’avais retenu ma respiration. Des runes indigo brillaient subtilement sur la face des portes noires vitrifiées, palpitant comme un pouls.

Dans ma tête, une voix terne et sans émotion disait : ‘Bienvenue, descendant. Entrez, je vous prie’.

Ayant partagé des communications télépathiques avec Sylvie et Régis, j’étais habitué à ce que des voix parlent dans ma tête, mais c’était différent. Je n’avais pas l’impression que quelqu’un ou quelque chose parlait dans mon esprit ; j’avais l’impression d’avoir soudainement pensé ces mots pour moi-même.

“Tu as aussi entendu cette voix ?” J’ai demandé à Regis.

Il a incliné sa tête. “J’ai entendu quelque chose, mais la voix était trop étouffée pour que je puisse déchiffrer les mots.”

“Entre en moi, juste au cas où.”

La forme ombrageuse de mon compagnon a disparu alors qu’il disparaissait à l’intérieur de mon corps.

J’ai regardé autour de moi une fois de plus. Il n’y avait plus de couloir derrière moi maintenant, seulement trois murs blancs, le plafond blanc, le sol carrelé blanc et la porte cristalline solide. Les runes brillaient, peignant la pièce blanche en rose.

Je me suis avancé devant la porte et j’ai prudemment attrapé la poignée. Cependant, lorsque le bout de mes doigts a effleuré la surface, un contact

chaud, presque familier, m’a enveloppé, et ma main s’est enfoncée dans le cristal apparemment solide.

J’ai hésité à aller plus loin, mais je ne pouvais m’empêcher d’être attiré par ce qui se trouvait de l’autre côté. J’ai fait un pas en avant et j’ai traversé une fois de plus le portail qui me conduirait vers l’inconnu.

Le portail cristallin cliquetait et ronronnait comme s’il était fait de millions de pièces solides et minuscules et qu’il me laissait passer. La dernière chose que j’ai vue, c’est le cristal noir qui coulait comme de l’eau sur mes yeux.

Puis tout est devenu noir.


Commentaire

5 3 votes
Note
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Wyverne
1 année il y a

pourquoi il a pas expliqué ce qu’il manquait au burst step 😭

Toto Lulu
8 mois il y a

J’aime déjà caera même si c une Alacryenne

error: Le contenu est protégé !
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser