Supreme Magus chapitre 964

Le Déchus Partie 2

Traducteur: Ych
———

“Capitaine Yehval, je t’ai chargé de les maintenir au calme et tu as échoué, me forçant à révéler ma présence.” Kamila était sidérée en réalisant que la reine les avait observés et écoutés pendant tout ce temps.

Soudain, la paranoïa de Lith semblait raisonnable.

“Je te relève de tes fonctions. Prépare-les à ce qui va se passer et ne m’embarrasse plus.”

Tout le monde se tourna vers Kamila, lui lançant des regards d’acier comme s’il y avait un traître parmi eux. Même Zinya ne dit pas un mot pour la défendre.

“Je ne pouvais pas désobéir à un ordre direct de la reine, tout comme je ne pouvais rien dire pour apaiser vos inquiétudes.” Kamila s’adressa à la fois à la reine et aux Verhens.

Le regard de Sylpha s’adoucit, réalisant qu’elle avait chargé le capitaine d’une mission impossible. Si c’était de son fils qu’ils parlaient, le commandant et ses hommes seraient partout, réduits à de petits morceaux.

***

Deux autres jours passèrent sans plus de nouvelles ni de Solus, ni des professeurs. Pour la première fois de sa vie, Lith détestait ses secrets. Il avait demandé à Marth et Vastor à de multiples reprises si tout allait bien à Lutia, pour les entendre lui mentir en face.

Pourtant, il ne pouvait pas les dénoncer sans révéler l’existence de Solus et leur lien. Il se concentra uniquement sur l’Accumulation, puisant de l’énergie du monde sans arrêt au cas où il aurait besoin de s’enfuir.

‘Si seulement je parvenais à sortir de cette cellule et à dire à Solus où je me trouve, elle pourrait peut-être m’aider.’ Pensa-t-il.

Lith comprit que quelque chose n’allait vraiment pas lorsque Vastor, Marth et Manohar franchirent la porte de sa cellule dans leur uniforme de Briseur de sorts et arborant tous une expression sévère.

“Mets ça. Nous t’attendrons dehors.” Marth lui tendit ce qui ressemblait à une combinaison bleu clair qui aurait été identique à un uniforme de prisonnier terrien si elle ne portait pas la couleur de l’armée.

Lith utilisa à la fois l’Invigoration et la Vision de Vie, découvrant que le tissu était enchanté, pourtant il ne ressemblait à rien de ce qu’il avait déjà vu et était déjà imprimé.

‘Au moins, ce n’est pas un objet d’esclave, mais je ne peux pas refuser de le porter de toute façon. Je suis complètement désarmé alors qu’eux sont des vétérans et sont prêts au combat. Les professeurs ne portent pas des vêtements et des armes de cérémonie, mais de véritables armes.

‘Je doute de pouvoir en éliminer un seul. Ils sont préparés et attendent les ennuis. De plus, j’ai déjà vu à quel point le travail d’équipe de Vastor et de Manohar est bon, si nous ajoutons Marth, je n’ai pas l’ombre d’une chance sans mon équipement et Solus’. pense Lith.

Les professeurs le firent marcher au milieu d’une formation triangulaire, avec le directeur Marth en pointe tandis que Vastor et Manohar marchaient derrière lui.

“Je suis vraiment désolé, petit. Tu méritais mieux.” Manohar dit, son ton plus triste que Lith ne l’avait jamais entendu. Les paroles inquiétantes du dieu de la guérison lui méritèrent plusieurs malédictions de la part de ses collègues.

La paranoïa fit que Lith projeta de tisser ses meilleurs sorts, d’effectuer une attaque surprise sur ses gardiens avec trois sorts de niveau cinq en même temps, puis de s’enfuir du château royal.

Puis, son bon sens l’a arrêté.

‘Même si je parviens à m’échapper de ce couloir, je n’ai aucune idée de l’endroit où se trouve la sortie. Supposons que je quitte le château, que se passera-t-il ensuite ? Ma famille est vraisemblablement retenue en otage et je n’ai nulle part où fuir.’ Il réfléchit.

En plus, c’est trop bizarre. Combinaison mise à part, je n’ai été accusé de rien, je ne porte aucune contrainte, et je sens qu’à part la magie dimensionnelle, je peux à nouveau utiliser tous les éléments.’

Malgré les nombreuses incohérences, Lith lança silencieusement ses sorts. Être rationnel, c’est bien, mais être rationnel et préparé, c’est mieux.

Après avoir traversé quelques couloirs austères, il comprit que les Royaux ne le détenaient pas dans le donjon, mais dans le service médical du château. L’espace autour de lui est rapidement passé de l’asile psychiatrique au palais royal de Versailles.

Même les miroirs étaient encadrés d’or massif, tandis que toutes les tapisseries et les peintures sur les murs étaient non seulement des chefs-d’œuvre au point que même un profane en arts pouvait les apprécier, mais elles étaient aussi enchantées.

Les tapis étaient les mêmes, mais tandis que les œuvres d’art sur les murs représentaient des scènes épiques de bataille et les percées magiques des anciens mages qui avaient façonné l’histoire du royaume, celles qui recouvraient le sol guidaient les invités en leur donnant des indications.

Bientôt, Lith reconnut le chemin qui menait à la salle de banquet. Elle était remplie de merveilles magiques, parmi lesquelles au moins cinquante tableaux différents et d’innombrables trésors magiques cachés à l’intérieur des murs que seule Vision de Vie lui révélait.

Les doubles portes menant à l’intérieur étaient grandes ouvertes. Avant qu’ils ne puissent entrer, un valet vérifia l’identité de Marth avant d’annoncer leur arrivée, parlant d’une voix améliorée par la magie.

La pièce mesurait plus de quarante mètres de long et plus de trente mètres de large, avec un seul tapis de soie rouge aux bords brodés d’or allant des doubles portes de trois mètres de large jusqu’aux deux marches qui distançaient l’étage où se tenaient les nobles et celui, surélevé, de la famille royale.

De cette façon, même assis sur leurs trônes dorés, les membres du couple royal pouvaient regarder toutes les personnes présentes de haut, réaffirmant ainsi leur statut et leur autorité.

Toute la pièce était éclairée par des lustres de cristal, alimentés par la magie, ne laissant aucune place aux ombres ni aucun besoin d’entretien.

Sur les murs, des tapisseries enchantées par la magie racontaient encore et encore les grands exploits que le roi actuel avait accomplis pour être jugé digne de son pouvoir. Le sol et les piliers de la salle étaient réalisés en marbre veiné d’or, le matériau le plus précieux et le plus robuste disponible dans le royaume des griffons.

La salle était remplie de nobles et de mages de tous âges et de toutes pertinences. Certains que Lith connaissait personnellement comme la marquise Mirim Distar, le comte Lark, le général Berion et la famille Ernas, d’autres n’étaient que des connaissances comme Velan Deirus et le baron Eiros Wyalon de Jambel, mais la plupart d’entre eux lui étaient totalement inconnus.

‘J’aimerais que Solus soit avec moi. Elle se souviendrait sans doute de l’identité de ce fayot et de la raison pour laquelle il me jette un tel regard.’ Lith ne reconnut pas Kallion Nuragor et tous les ennemis qu’il s’était faits en tant qu’élève d’abord et Ranger ensuite.

La salle était remplie de ceux qui se considéraient comme ses amis et de ceux qui le considéraient comme une menace. Les uns et les autres étaient impatients d’assister au jugement de Lith.

Lith jeta un coup d’œil aux balcons. Ils étaient scellés, mais ce n’était rien que son corps amélioré et un sort ne puissent ouvrir.

‘Jusqu’à présent, je n’ai aucune idée. J’ai reçu mon nom de famille ici, mais j’ai aussi assisté à plusieurs procès pour haute trahison qui se déroulaient dans la salle de banquet. Le fait que personne ne porte de vêtements de soirée mais seulement des uniformes de haut niveau n’augure rien de bon, cependant.’ pense-t-il.

La reine Sylpha et le roi Meron étaient les seuls à pouvoir s’asseoir, alors que tous leurs invités devaient rester debout. Lith pouvait sentir que la moitié de la salle était tendue tandis que l’autre moitié lui envoyait des regards mauvais….

Personne ne semblait heureux, ce qui le troublait encore plus.

‘Bordel de merde’, pensa Lith lorsqu’il remarqua que la reine brandissait l’épée de Saefel, l’arme de Valeron Griffon, le premier roi.

Elle servait principalement à déclarer la guerre et à exécuter les traîtres.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser