Supreme Magus chapitre 963

Le Déchu Partie 1 |

Traducteur: Ych
———

Après seulement quelques jours, le corps de Lith ne pouvait plus supporter le régime d’entraînement, pas avec seulement trois repas par jour. Il ne pouvait pas leur expliquer que grâce à l’invigoration, son corps n’avait besoin que d’une seconde pour retrouver sa vigueur, alors il a consulté Soluspedia pour se désennuyer.

Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il remarqua que sa bibliothèque mentale était complètement vide, à l’exception d’un parchemin. Il disait : “Si tu peux lire ceci, éjecte le parchemin à l’intérieur de la tour”.

Au moment où Lith fit ce qu’on lui demandait, deux autres parchemins apparurent à l’intérieur de Soluspedia.

Le premier disait : “Si tu vas bien, éjecte ce parchemin” tandis que le second : “S’ils te retiennent prisonnier contre ta volonté, éjecte ce parchemin”.

‘Solus, tu es un sacré génie.’ Lith sourit tout en éjectant le premier parchemin et en continuant leur conversation à distance.

Ils partageaient tous deux toutes les capacités de tour de Solus, la distance rendait seulement plus difficile l’accès de Lith à son espace dimensionnel, mais il y parvenait tout de même en augmentant simplement sa concentration.

Solus lui a raconté qu’après s’être séparée de lui, elle avait atteint le geyser de mana dans les bois de Trawn pour prendre sa forme de tour et avait alerté Tista, Protecteur et Faluel. Aucun d’entre eux ne faisait confiance au Royaume, ils avaient donc attendu de recevoir des nouvelles directement de lui tout en se préparant au pire des scénarios.

La famille de Lith avait foi en les Ernas et les Professeurs, mais comme ils avaient tous deux interdiction de leur révéler la raison de l’enfermement de Lith, tout le monde était mort de peur, même Solus.

Avec les alliés éveillés de Lith, elle mettait en scène une évasion de prison.

Après avoir été rassuré sur son bien-être, Solus a transmis l’information à Tista qui, à son tour, l’a relayée au reste de la famille en prétextant qu’elle provenait d’une source Éveillée.

Selia devait attendre le printemps avant de commencer la rénovation de sa maison à Lutia, elle avait donc vécu avec les Verhens dans la chambre d’amis pour gérer la maison pendant qu’Elina était trop angoissée pour faire quoi que ce soit.

Elle n’avait emmené avec elle que le petit Fenrir, laissant les autres enfants aux bons soins de Nalrond.

Après quelques jours encore, la plupart des énergies magiques qui traînaient autour du corps de Lith avaient disparu. Le brouillard d’Huryole était toujours là, mais plus fin et plus éloigné de sa force vitale qu’auparavant.

“Ta force vitale ne montre aucun signe d’altération et les effets du sort sont comme disparus. Tu seras bientôt libre.” dit Vastor en souriant.

Lith était tellement heureux de cette bonne nouvelle que dès que le professeur fut parti, il tenta d’éjecter le parchemin de Soluspedia relatif à sa libération lorsqu’il remarqua un nouveau message.

“J’ai perdu le contact avec Tista. Un petit bataillon encercle ta maison, empêchant tout le monde d’entrer ou de sortir. Les réseaux ont été renforcés au point que même ma salle des miroirs ne peut pas voir à l’intérieur.

“J’ai bien peur que de telles précautions soient liées à ton état et à l’approche du jour de ta décharge de l’armée. Je soupçonne les Royaux de craindre que quelqu’un ne frappe pendant ton absence. Je te tiendrai au courant, consulte souvent Soluspedia.”

***

“Mais qu’est-ce qui se passe et pourquoi je ne peux pas sortir de chez moi ?” Tista grogna à quelques centimètres du visage du commandant de l’escadron du Corps de la Reine qui avait encerclé la maisonnée des Verhen.

Le pauvre homme était partagé entre son devoir et l’envie folle d’embrasser ses lèvres pulpeuses.

Tista Verhen était une superbe femme de vingt ans qui mesurait 1,76 mètre et dont les cheveux auburn, longs comme la taille, étaient teintés de plusieurs nuances de rouge. Le visage ovale de Tista et ses traits délicats ne faisaient que souligner les proportions parfaites de son corps tout en courbes.

La colère donnait à sa peau rose nacrée une teinte de rouge qui rendait Tista encore plus séduisante.

“Je n’ai pas le droit de le dire.” Le commandant se sentit profondément gêné d’entendre sa voix habituellement autoritaire paraître grinçante.

Aucun de ses hommes n’en pensait moins, car ils avaient besoin de leur seule volonté pour détourner le regard de la déesse en face d’eux et accomplir leur devoir. Leur gorge se sentait sèche comme le sable du désert à l’idée de lui parler, refuser sa demande était au-dessus de leurs forces.

“Je suis un Mage du Royaume et j’exige de savoir !” Tista s’exprima, le faisant presque s’écrouler.

“Et je suis un Grand Mage et un Major de l’armée sous le commandement direct des Royaux. Ma réponse est toujours non.” Il essaya d’avoir l’air sévère mais c’était comme s’il avait inhalé de l’hélium.

La voix du commandant était tellement déformée qu’elle semblait ridicule, pourtant personne parmi les personnes présentes n’était d’humeur à rire, surtout pas Kamila.

Elle se tortillait sur sa chaise, tiraillée entre son devoir envers le Royaume et le désir de partager avec les autres ce qu’elle savait depuis des jours. La peur et le stress la rongeaient de l’intérieur depuis le début, mais elle ne pouvait pas désobéir à la reine.

Pas avec tout ce qui était en jeu.

Selia ne s’en sortait pas mieux. Elle n’avait aucune idée de ce qui se passait, mais si Fenrir décidait de se métamorphoser devant autant de témoins, sa famille serait dans le pétrin.

Pour ne rien arranger, elle ne pouvait pas non plus partir. Elle avait peur de laisser ses enfants seuls si longtemps et de ce que ferait Protecteur s’il croyait que les soldats la prenaient en otage.

Malgré toute sa patience et sa sagesse, Ryman était avant tout un père et un mari. Dès que quelqu’un menacerait sa famille, il n’hésiterait pas à affronter l’armée à lui tout seul.

“Mon fils n’est pas un traître !” Raaz bondit de sa chaise. “Si tu espères m’utiliser comme levier pour tes sales coups, je préfère mourir plutôt que de le contraindre à une vie de servitude.”

La peur se transformait rapidement en colère et Kamila avait peur de ce qui pourrait arriver dans une pièce remplie de gens armés jusqu’aux dents. Le verre que Raaz serrait était en fait une bombe mortelle qui détruirait la force vitale de quiconque en serait frappé.

La cuillère en bois d’Elina était capable de contrôler tous les réseaux de la maison et de transformer les appareils électroménagers en machines de guerre.

Heureusement pour Kamila, son amulette de l’armée s’est mise à clignoter avant que la situation ne s’aggrave. L’hologramme de la reine est apparu au milieu de la pièce sans que Kamila ne touche l’amulette, prouvant ainsi qu’elle avait utilisé la commande royale.

“Ça suffit !” Sa voix gronda comme le tonnerre. Ni la distance ni la nature éthérée de l’hologramme ne parvinrent à atténuer la présence imposante de la reine.

“Le commandant Ulpar ne peut pas répondre à vos questions parce qu’il ne sait rien”. Sylpha jeta un coup d’œil dans la salle, s’assurant que tout le monde avait retrouvé son sang-froid.

“Mage Verhen, je peux comprendre ton indignation mais pas ton comportement puéril. Un mage incapable de maîtriser ses émotions ne peut pas contrôler les éléments et ce n’est rien d’autre qu’un boulet pour le royaume.” Seules l’expérience et la maîtrise de soi ont permis à la reine de garder sa voix sévère et son regard fixe au lieu d’ausculter Tista.

“Membres de la maisonnée Verhen et leurs invités, vous saviez dès l’instant où Lith Verhen s’est engagé dans l’armée que sa vie ne lui appartiendrait plus. Le royaume a exigé de lui de nombreux sacrifices et s’apprête à lui en demander un de plus.

“Vous pouvez choisir d’assister aux derniers instants du Grand Mage Verhen ou de rester cloîtrés chez vous. Dans tous les cas, je ne vous laisserai pas mettre en péril mes projets de protection du Royaume, même au prix de votre arrestation à tous.” À ces mots, toutes les personnes présentes devinrent pâles comme des fantômes.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser