Supreme Magus chapitre 958

Parfois, ils reviennent Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

‘Tu crois que je devrais le mentionner dans mon rapport ?’

‘Tu ferais mieux de le faire. L’évasion de Jakra n’était qu’une question de temps, tandis que la connaissance du véritable but d’Huryole aidera le royaume à mieux s’en défendre. Avec Thrud toujours en liberté et la plupart des connaissances sur Arthan perdues, ils doivent savoir que le roi fou a laissé l’armée ultime en cadeau à sa petite-fille.’ dit Solus.

‘Je parie que le général Vorgh sera assez énervé de toute façon.’ Lith soupire.

***

Grand Duché de Deirus, Maison de Deirus. Pendant l’évasion de Lith d’Huryole.

Cela faisait longtemps que Jirni Ernas n’avait pas tendu la main à son vieil ami, l’archimage Velan Deirus. Juste après la mort de Yurial, le fils de Velan et le cinquième membre du groupe de l’académie de Lith, les relations entre les Ernas et les maisons Deirus sont devenues délicates.

L’anneau d’esclave que Nalear avait mis au doigt de Quylla l’avait obligée à égorger le jeune mage et c’était la décision de Phloria de soigner sa mère en premier qui avait conduit à la disparition de Yurial.

Velan les considérait comme responsables et en tant que mère, Jirni ne pouvait pas lui en vouloir. Après un certain temps, les deux familles avaient fait la paix, mais l’Archimage Deirus ne s’était jamais remis de la perte de son seul fils bien-aimé et héritier convenable.

Velan a eu de nombreux enfants, mais ils étaient tous aussi mauvais les uns que les autres. La maison de Deirus était un endroit sans amour, si bien que chacun ne se souciait que de lui-même et du luxe que lui offrait son statut de noble.

Les frères et sœurs de Yurial n’avaient aucune passion pour la magie et aucun amour pour leurs sujets. Faire de l’un d’entre eux le prochain dirigeant de la région reviendrait à mettre un renard à la tête d’un poulailler. Velan avait cherché quelqu’un à adopter, mais les mages talentueux étaient très rares et il n’avait pas beaucoup de temps.

Au bout d’un moment, l’archimage Deirus s’est résigné à ce que sa lignée prenne fin avec lui. Il a commencé à passer tout son temps soit dans son laboratoire, soit à mettre de l’ordre dans les familles qui prendraient sa place une fois que son Grand-Duché serait divisé en plus petites terres.

Jirni et Orion l’avaient appelé pour lui proposer leur aide à de multiples reprises et lui avaient rendu visite chaque fois qu’ils le pouvaient, juste pour trouver l’amulette de Velan hors ligne et ses portes fermées.

C’est pourquoi Jirni a été surprise de recevoir une audience de sa part alors qu’elle en avait besoin. Après plus d’un an, le procès de Phloria était au point mort et sa carrière ruinée. Lith était déjà devenu capitaine lui aussi et il était probable qu’il soit à nouveau promu avant sa sortie.

Même Kamila avait dépassé Phloria en termes de grades après être devenue constable royale et avoir été nommée aide personnelle de Jirni. Le capitaine Yehval n’avait ni bailleurs de fonds ni talent pour la magie, mais elle était intelligente et loyale.

Jirni avait tout le pouvoir qu’un foyer magique pouvait avoir, mais ce qui lui manquait, c’était de vrais amis. Avoir quelqu’un de confiance qui veille sur ses arrières était un atout inestimable qui rendait Kamila vitale pour ses plans.

Pourtant, une simple aide ne suffisait pas à résoudre le problème de Phloria. Jirni avait besoin de mettre les lignées les plus puissantes du royaume de son côté et Velan ferait un excellent ajout. Les Royaux faisaient tout ce qu’ils pouvaient, mais la politique était un breuvage empoisonné.

S’exposer trop pour aider les Ernas créerait un dangereux précédent et serait perçu comme du favoritisme. Jirni et Orion devaient jouer leur rôle pour résoudre la situation, sous peine de s’aliéner leurs alliés de toujours.

“Ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vus, Jirni.” Velan essaya de sourire, mais son visage lui fit défaut. Il n’y avait plus une once de joie dans son cœur et il était trop fatigué pour feindre un sentiment qu’il n’avait pas éprouvé depuis des années.

C’était un homme d’une cinquantaine d’années, mesurant environ 1,7 mètre, avec des cheveux roux et une barbe. Les mèches brunes montraient son talent pour la magie de la terre qui avait fait de lui un Archimage tandis que les mèches grises dues au chagrin et à l’âge le faisaient paraître plus vieux qu’il ne l’était.

“Qu’est-ce qui t’amène à ma porte aujourd’hui ?”

“Nous ne sommes plus amis, Velan, alors passons la partie où tu prétends te soucier de mes problèmes et moi de feindre l’ignorance. Tu sais exactement pourquoi je suis ici. Je veux que tu arrêtes ce que tu fais.” Jirni arborait un sourire chaleureux qui s’étendait jusqu’à ses yeux.

Contrairement à Velan, elle ne révélait jamais son vrai visage avant d’être prête à porter le coup de grâce.

Dame Jirni Ernas était une femme de petite taille, mesurant à peine 1,52 cm, avec des cheveux blonds qui lui descendaient jusqu’au milieu du dos et des yeux bleu saphir. Elle portait une belle robe de jour vert clair digne de la Cour et ses cheveux étaient parfaitement bouclés, encadrant son visage comme s’il sortait d’un tableau.

Elle avait une quarantaine d’années, mais grâce à des soins appropriés et à de bons gènes, elle avait l’air d’avoir une trentaine d’années, ce qui lui donnait l’allure d’une femme à la fois mûre et jeune. Beaucoup avaient confondu son apparence froufroutante avec sa véritable personnalité et la plupart en étaient morts.

“Qu’est-ce que je fais exactement ?” Velan fronce les sourcils. Un vieux majordome en livrée noire leur servit l’un des meilleurs thés du royaume.

“Tu as de la chance, Velan. Ou peut-être que tu as juste bien synchronisé ton attaque, ça n’a pas d’importance. Le fait est que, sans cette foutue invasion de morts-vivants et tout le travail d’espionnage pour la colonisation imminente du continent Jiera, nous aurions eu cette conversation il y a des mois.

“Une fois que j’ai pu enfin m’arrêter un instant et réfléchir, il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour percer le mystère derrière la situation difficile de ma fille. Les Royaux sont déjà de mon côté, ainsi que la plupart des anciennes lignées magiques.

“Ils ne savent que trop bien ce qu’il en coûte de se mettre en travers de mon chemin et abattre les Ernas créerait un précédent très dangereux pour eux. Cela reviendrait à fixer un plafond de verre au-delà duquel tout le monde devrait être abattu, y compris eux-mêmes.

“Par conséquent, celui qui prolongeait ce drame inutile devait être quelqu’un d’une jeune mais très puissante famille. Quelqu’un qui pouvait utiliser le massacre de Kulah pour remuer les plaies encore ouvertes laissées par les tentatives de Lukart de déclencher une guerre civile.

“Quelqu’un qui est respecté et bien accueilli, une figure de proue qui a subi une perte terrible et n’a jamais obtenu justice pour cela malgré ses innombrables mérites. Quelqu’un comme toi.” Jirni dit.

“Tu es trop aimable.” Velan laissa tomber la façade, laissant toute la rage qu’il nourrissait à l’égard des Ernas tordre son visage en un grognement de rage.

” J’avoue que je n’aurais jamais réussi mon coup si ta fille n’avait pas réussi à faire massacrer autant de précieux Professeurs issus des jeunes lignées magiques. Vous, les vieux briscards, vous pouvez vous permettre de perdre un héritier ou deux, car les fondations de votre pouvoir sont solides.

“Rester sans magie n’est rien d’autre qu’un revers temporaire pour vous, alors que cela peut signifier la fin pour nous, les roturiers.” Sa voix était aimable, pourtant chacun de ses mots était trempé dans le venin et la rancune.

“Par ailleurs, je dois te remercier, toi et ta fille, de m’avoir fourni une aide aussi précieuse. Tu te souviens du jeune Kallion, je présume ?” D’un claquement de doigts, la porte du salon de thé s’ouvrit et révéla la présence d’un deuxième invité

Kallion Nuragor était un bel homme d’une vingtaine d’années, mesurant environ 1,80 mètre, aux cheveux noirs comme la poix et aux yeux gris. Il avait une carrure maigre mais musclée que même son ample robe de mage ne parvenait pas à dissimuler.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser