Supreme Magus chapitre 945

Prise de contrôle hostile Partie 1

Traducteur: Ych
———

Alors que son hôte n’était plus qu’un tas de cendres, Nuit émit un gémissement déchirant et s’éloigna, incapable de supporter la honte de voir sa forme cristalline exposée. Le cristal noir connu sous le nom de Nuit noire rejoignit la hutte de Baba Yaga, à la recherche du réconfort de sa famille.

Contrairement à Aube, malgré ses siècles d’existence, Nuit prend toujours la défaite avec la même grâce qu’un enfant gâté.

Balkor était toujours à Othre, incapable de détourner les yeux des conséquences du Mangeur de Chaos. Il aurait juré que Manohar lui avait souri une dernière fois avant que le cri de Nuit ne brise le corps décrépit du dieu de la guérison.

L’âge l’avait rendu si frêle que même un coup de vent aurait tué Manohar et la crise de colère de Nuit avait la fureur d’une tempête.

“Ta folie n’a eu d’égale que ta bravoure, Manohar. Je suis peut-être le dernier homme debout, mais cette victoire t’appartient. Merci.” Balkor fit à la flaque d’os et de peau une profonde révérence, les yeux fermés.

Il n’a pas prié pour l’âme de Manohar parce qu’il savait que les divinités ne l’écoutaient pas. Sinon, ils ne permettraient pas à des gens comme Nuit d’exister ni à des choses comme ce qui est arrivé à son village d’avoir lieu.

“Non, merci. Je n’ai pas appris autant de choses depuis mon premier jour à l’académie. Cette expérience a été très instructive.” Une voix agaçante et familière s’est fait entendre.

Manohar sortit de sa cachette, derrière le trône lourdement enchanté de Nuit.

“Quand as-tu…” Balkor était sidéré, le regardant les yeux grands ouverts.

“Après qu’elle m’a frappé à la tête, j’ai réalisé que sans une armure fantaisiste, j’étais de la chair à canon. J’ai donc fait en sorte qu’une construction remplie de mana et de force vitale prenne ma place pendant que vous étiez tous les deux occupés à montrer vos talents de fous. Au fait, merci pour le conseil sur ce truc de vision de vie.” Manohar l’interrompt.

“Mec, je te jure que cette fois-ci, je n’oublierai pas d’envoyer un panier-cadeau à Lith. Sans ses leçons d’anatomie et son sort, je ne serais jamais capable de faire des constructions aussi vivantes.”

Ce n’était pas la première fois que le professeur fou exprimait de bonnes résolutions à l’égard de Lith, mais il les oubliait généralement dès qu’il avait une idée géniale, ce qui arrivait assez souvent.

“Sale fils de… Qui est Lith et depuis quand tu peux ajouter des couleurs à tes projections de lumière ?” demande Balkor.

“Lith Verhen, un type bien. Tu aurais dû entendre parler de lui, il a beaucoup de titres pour quelqu’un de son âge, mais pas autant que nous. Les bêtes magiques l’appellent Fléau tandis que les nobles que tu détestes tant l’appellent l’annonciateur de ruines.

“Après avoir survécu à sa rencontre avec le Jour Lumineux, les morts-vivants le désignent comme le chevalier le plus noir, quoi que cela veuille dire. Pour ce qui est des couleurs, depuis toujours. C’est juste que je ne me donne jamais la peine de les ajouter parce que ça ne sert à rien.” dit Manohar.

“Je me fiche de ces conneries. Si tu étais bien vivant, pourquoi ce truc de vieillissement du corps ? Je croyais que tu étais mort !” Balkor a formulé sa question de façon à ce que Manohar ne puisse pas l’éviter avec d’autres divagations.

“Eh bien, c’était le but.” Manohar haussa les épaules. “Tu pensais que j’étais mort et Nuit aussi. Si elle avait décidé de rester et de se battre, je n’aurais pas tenu longtemps. Je ne suis qu’un humain, alors qu’elle est immortelle et que tu es une sorte d’Éveillé.

“Mourir pour une mission aurait été stupide et je ne fais pas dans la stupidité. D’ailleurs, nous ferions mieux de nous enfuir avant que quelqu’un ne vienne. J’ai encore deux branches des Cours des morts-vivants à abattre et tu as besoin de te reposer, mon vieux.” dit Manohar en montrant du doigt le trou dans le plafond que les Supernovas avaient ouvert.

Le flash avait probablement été visible à des kilomètres à la ronde.

“Tu t’es servi de moi, mettant ma vie en danger alors que tu prétendais te battre à mes côtés. La prochaine fois que nous nous rencontrerons, je ferai en sorte de te rendre la pareille.” Balkor rit de lui-même.

‘Suivre un fou, c’est être plus fou que lui’. C’est ce qu’a pensé le dieu de la mort.

Le professeur fou utilisa la magie de la lumière pour graver “Manohar était ici” sur tous les murs de la salle du trône afin de s’attribuer le mérite de la mise à mort tandis que Balkor sortit l’un des plumets de Salaark de son objet dimensionnel et utilisa son pouvoir pour rentrer chez lui.

***

Pays libre de Lamarth. Au-delà des frontières orientales de l’Empire des Gorgones, dans le quartier général du Maître.

Bytra et Xenagrosh travaillaient ensemble dans la forge, fabriquant une belle pièce d’équipement en guise de cadeau pour le Maître.

Xenagrosh avait purifié l’Adamant jusqu’à ses limites les plus extrêmes. Le métal amélioré était maintenant physiquement et magiquement dix fois plus fort que son homologue juste fondu. Ils auraient aimé utiliser du Davross, mais le métal le plus puissant de Mogar était aussi le plus difficile à trouver.

Xenagrosh s’occupe du cercle magique. Son rôle était d’alimenter la Forge mystique avec des quantités massives d’énergie du monde et de la maintenir stable pendant toute la durée du processus.

Ainsi, Bytra pouvait se concentrer uniquement sur sa technique personnelle de forge, l’Enclume spirituelle, qui lui avait valu le titre de Maître des flammes. Elle effectuait la liaison des cristaux de mana, la forge des runes et la maîtrise de la forge en même temps.

Cela lui permettait de manipuler librement toutes les parties des enchantements, de la forme et de la taille des pseudo-noyaux au schéma du système de circulation du mana. Contrairement aux maîtres de forge normaux, elle pliait le métal à sa volonté, de sorte que les matériaux qu’elle utilisait s’adaptaient à ses sorts et non l’inverse.

Elle garantissait que ses créations seraient toujours parfaites et qu’elles atteindraient leur plein potentiel tel qu’elle l’avait conçu.

C’était une technique que même Maître Menadion admirait et que Bytra avait portée à un niveau supérieur après avoir volé la Fureur de Menadion, le légendaire marteau de Forge.

Une fois qu’ils eurent terminé, Bytra tenait une armure complète aussi fine que de la soie et pourtant capable de résister au coup d’un Gardien.

“Tu penses que le Maître va l’aimer ?” dit Bytra tandis que l’armure se transformait en un costume composé d’une chemise blanche, d’un pantalon bleu nuit et d’une veste.

“Il serait fou de ne pas l’aimer.” Xenagrosh secoue la tête. “Bon sang, j’en veux une aussi. Mon armure est merdique comparée à celle-ci.”

“Quand on aura mis la main sur assez d’Adamant et d’ingrédients, bien sûr.” Bytra soupire. Le processus de purification améliorait les propriétés du métal, mais il consommait aussi beaucoup de matière première.

Xenagrosh pouvait utiliser les Flammes d’Origine pour recycler l’Adamant de son équipement actuel, mais il lui en faudrait encore neuf fois plus pour en avoir assez pour fabriquer une autre pièce de ce genre.

“Pourquoi as-tu fabriqué une armure pour le maître ? C’est nous qui travaillons sur le terrain et qui prenons tous les risques.” demanda Xenagrosh.

” Comment peux-tu dire cela ? Le Maître nous a pris chez lui comme des filles et risque sa vie tous les jours pour suivre les caprices de ces stupides Royaux. Le Maître néglige même leurs recherches pour voyager à travers les Grands Pays et s’assurer que l’Organisation a tout ce dont elle a besoin.” dit Bytra.

“Oui, c’est vrai. Un vrai héros.” Xenagrosh grommela, regardant l’armure du Dominateur avec envie. Elle aimait bien le Maître aussi, mais l’avidité d’un Dragon était une bête toujours affamée.

“Si nous en avons fini ici, nous avons du travail à faire. Le Maître nous a confié une mission, tu te souviens ?”

“Es-tu sûr de vouloir que je vienne ?” dit Bytra. “Ce serait la première fois que je vais sur le terrain depuis que je me suis échappée des mines de Laroxya.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser