Supreme Magus chapitre 928

Ruine et guerre partie 2 |

Traducteur: Ych
———

“S’il te plaît, tu dis cela uniquement parce que Verhen t’a valu cette étoile, commandant Berion”, dit le général Morn Griffon.

“Je suis d’accord avec Kwart. Maintenant que nous savons de source sûre que Verhen veut couper les ponts avec le Royaume, nous devons lui rappeler qu’il a plus besoin de nous plus que nous avons besoin de lui.”

“Comment quelqu’un qui partage le sang royal peut-il être aussi stupide ?” La reine Sylpha en avait assez de ces absurdités. Si le roi Meron ne lui tenait pas le poignet, elle aurait déjà arraché quelques têtes.

Sylpha n’est pas très portée sur la diplomatie. En tout cas, pas quand quelqu’un menaçait la paix pour laquelle elle s’était battue si longtemps.

“Et si un noble stupide prend la suppression du détail pour notre approbation silencieuse et que Lutia se fait ‘razzier par des bandits’ ? Nous venons de nous débarrasser d’un Balkor et vous voulez en créer un autre ?”

“Ma reine, je m’indigne…” Morn essaya de dire.

“Je m’en veux de te laisser vivre.” Sylpha grogna tout en tirant sur sa main si fort que Meron faillit perdre sa prise.

Presque.

Le général de l’armée n’était pas un homme docile, mais il avait combattu aux côtés de la reine sur le champ de bataille et ces souvenirs hantaient encore son sommeil. Meron était la seule chose qui se dressait entre Morn et des funérailles en cercueil fermé.

Pour ne rien arranger, le général connaissait suffisamment son cousin pour comprendre que le fait que Meron ait failli laisser partir sa femme n’était pas un accident, mais un message.

“Ce que la reine veut dire, c’est que nous devons toujours avoir une vue d’ensemble”. Le roi dit.

“Ce n’est pas d’un seul Verhen dont nous parlons. Sa sœur est aussi une jeune mage très prometteuse et il y a maintenant cinq autres candidats qui pourraient avoir hérité de leur talent ou qui recevront au moins leur héritage magique.

“Si les Verhens sont vraiment une nouvelle lignée magique, le royaume ne peut pas se permettre de tous les perdre à cause d’une pensée mesquine à court terme. Quant aux Ernas, j’en ai assez d’entendre les gens les rabaisser.

“Ils sont tous deux des héros vivants et des piliers du royaume. Si je devais juger la Cour en fonction des critères de mérite des Ernas, je devrais dire que je ne suis entouré que d’idiots incompétents, compagnie actuelle comprise.

“Au cours de sa carrière, Dame Ernas a éradiqué plus de corruption à elle seule que des ministères entiers depuis leur fondation. Ce n’est que grâce à sa clairvoyance que nous avons pu intégrer des personnes de valeur comme Kamila Yehval.

“Malgré son éducation modeste, elle s’est révélée être un sujet loyal et plein de ressources pour le Royaume. Le lieutenant Yehval est également l’une des rares attaches qui peuvent inciter le grand mage Verhen à continuer de soutenir notre pays à l’avenir.

“Quant au seigneur Ernas, il a apporté d’innombrables contributions au développement des techniques de forge royale et très peu de gens peuvent égaler son savoir-faire. C’est grâce à lui que vous pouvez équiper vos nouvelles armures et vos nouvelles lames.

“Perdre les Verhens pourrait mettre en péril l’avenir du royaume, mais perdre les Ernas serait un coup dont nous ne pourrions jamais nous remettre.” Un silence gênant suivit les paroles de Meron.

Malgré sa colère, Sylpha attendit que le discours de son mari s’infiltre à travers l’épais mur qui semblait protéger le cerveau de la moitié des personnes présentes du bon sens avant de prendre la parole.

“Il faut aussi souligner que Verhen semble disposer d’un canal privilégié avec les bêtes empereurs qui peuplent le royaume. Le directeur Marth est à peine capable de suivre les traces de Linjos à cet égard, alors que Lith semble s’être lié d’amitié avec plusieurs êtres puissants. Des nouvelles de son nouveau mentor, Mirim ?” demande Sylpha.

“Oui, votre Majesté. En basant mon enquête sur ses paroles, j’ai découvert qu’il va recevoir les enseignements de Faluel l’Hydre.” La marquise a répondu.

“Comment peux-tu en être aussi sûre ?” L’archimage Kwart se leva d’un bond tandis que toute la salle entrait en ébullition.

La lignée des Hydres régnait sur le marquisat de Distar depuis les temps les plus anciens. Ils avaient aidé Valeron, le premier roi, à unifier le royaume, puis à protéger ses frontières. Faluel elle-même avait aidé les Royaux à plusieurs reprises, mais toujours en tant que mercenaire.

Aucune quantité de richesses ou de terres n’avait jamais été suffisante pour que les Hydres acceptent de partager leurs secrets. Les bêtes empereurs respectaient les humains, mais ne leur faisaient pas confiance. Les gens comme Faluel offraient leurs services, mais jamais leur loyauté.

“Je lui ai demandé.” Le ton de Distar était si aigre que tout le monde pouvait entendre le ‘espèce d’imbécile’ qui était resté inexprimé.

“Intéressant.” La reine était maintenant calme, tambourinant ses doigts sur la table tout en ignorant l’agitation autour d’elle. “D’abord Lark, puis la marquise, puis l’académie, et maintenant Faluel. Il semble que le jeune Verhen gravisse progressivement les échelons du pouvoir.”

“En effet.” Le roi acquiesce. “Peu importe si c’est délibéré ou si c’est une simple coïncidence, nous n’avons qu’un seul chemin à suivre”.

***

Le même jour, chez Lith.

La deuxième partie de l’anniversaire de Lith était exclusive aux membres de sa famille. D’habitude, il n’emmenait même pas sa petite amie actuelle, lui réservant le temps après le dîner.

L’année précédente, il avait fait une exception parce qu’il n’avait qu’un jour de congé et qu’il ne pouvait plus supporter d’être pris entre les feux croisés de sa famille et de Kamila, qui lui demandaient tous deux de se connaître.

C’est la raison pour laquelle, lorsqu’il a invité Kamila, Zinya et ses enfants à dîner, tout le monde s’est tordu d’impatience à l’idée de la grande annonce qu’ils voyaient venir à un kilomètre à la ronde.

“J’espère que l’année prochaine nous bénira avec autant de petits-enfants que la précédente”. Elina chuchota à l’oreille de Raaz tout en s’assurant que ses paroles seraient parfaitement audibles tandis qu’elle déplaçait ses yeux de Lith à Tista.

“Tu es sûre de vouloir le faire ?” dit Tista en montrant à tout le monde à quoi ressemblait un vrai chuchotement.

“Oui. Si tu ne veux pas, n’hésite pas à simuler la surprise. La seule chose que je te demande, c’est de m’aider à leur adoucir le coup.” Lith chuchota à son tour.

“Je ne te laisserai pas seul, petit frère.” Tista avait peur autant que Lith. Peur du rejet, peur que leur famille leur reproche leurs mensonges. “Dans le pire des cas, on récupérera la botte ensemble et je partirai avec toi dans la tour de Solus”.

Tous deux gloussèrent à ces mots, ce qui incita Kamila à lui tirer la manche.

“Tu es sûr de vouloir le faire ?” Elle n’avait aucune idée de ce qu’était un Éveillé, ni que Lith s’apprêtait à dévoiler ses deux secrets.

“Je sais que c’est moi qui t’ai dit qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter, mais avec tout ce qui s’est passé, j’ai peur que les nerfs de tout le monde soient encore bien ébranlés.”

“Oui, j’en suis sûr.”

“Alors respire profondément et détends-toi. Je serai à tes côtés jusqu’au bout.” Kamila lui prit la main sous la table, heureuse de voir à quel point Lith était calme.

‘Je suis contente que nos préparatifs et nos répétitions aient porté leurs fruits.’ Pensa-t-elle. ‘Il est beaucoup plus confiant maintenant.’

‘Je suis content que nos préparatifs et nos répétitions aient porté leurs fruits.’ pensa Lith. ‘Maintenant que je suis capable de contrôler le haut de mon corps, personne ne peut remarquer que mes jambes tremblent sous la table.’

Raaz fut déçu lorsque le dîner arriva à son terme et qu’il ne se passa toujours rien.

‘Mince. J’espérais qu’entre toutes les mauvaises choses dont Lith a été témoin pendant son service militaire et le discours d’Orion, mon fils allait enfin se calmer. Si même ses amis le voient d’un mauvais œil, j’ai peur de ce qui pourrait arriver une fois que Lith sera seul dehors.’


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser