Supreme Magus chapitre 878

Maître et Serviteur Partie 2 |

Traducteur: Ych
———-

” Même s’ils m’acceptent, à quoi sert la richesse si on n’a jamais le temps d’en profiter ? Si nous suivons ton plan, tu mourras comme tu as vécu, comme un outil. Si nous faisons ce que je dis, au contraire, c’est nous qui serons au sommet et les Royaux ramperont à nos pieds.”

Aube avait négligé de mentionner la partie où elle éroderait son esprit, prendrait le contrôle de son corps et utiliserait tout ce dont ils seraient récompensés pour poursuivre ses objectifs personnels.

Elle n’était pas aussi naïve, empathique et gentille que Solus à l’époque où elle avait rencontré Lith pour la première fois.

Tout ce que Aube avait expliqué et enseigné au Ranger après qu’ils se soient liés avait un prix. Plus Acala s’appuyait sur les capacités de Aube, plus elle était capable de manipuler ses pensées et ses actions.

Le fait d’avoir constamment une voix dans sa tête et un murmure à l’oreille, même lorsqu’il dormait, avait aminci la frontière entre leurs personnalités jusqu’à ce que Aube devienne la dominante et Acala son serviteur.

Fusionner avec un objet maudit signifiait avoir deux esprits mais un seul corps, et le Jour Lumineux n’était pas prêt à passer sa vie à suivre les chimères d’Acala. Elle avait un but à atteindre, tout comme ses frères et sœurs, Soleil Rouge et Nuit Noire.

Leur mère leur avait confié à chacun un devoir différent, et étant l’aînée, elle ne supportait pas l’idée qu’un de ses frères et sœurs puisse la battre.

Lith et Acala plaçaient leurs propres réseaux tandis que Solus, invisible, faisait de même, sécurisant l’issue de secours la plus proche. Contrairement à elle, Aube avait été amenée à fusionner complètement avec son hôte. Le Jour Lumineux partageait avec Acala à la fois sa signature de mana et sa force vitale, ce qui rendait impossible de la distinguer de son hôte.

Pourtant, Solus ne faisait pas confiance au Ranger et voulait prendre des précautions au cas où Acala voudrait utiliser Lith comme tremplin pour sa propre carrière ou si les morts-vivants manquants revenaient de façon inopportune.

Il fallut plus d’une demi-heure aux deux Rangers pour accomplir leur tâche, mais le résultat final valait la peine d’attendre. Ils avaient tous deux centré leurs réseaux sur les quartiers d’habitation des morts-vivants et en avaient posé quelques autres sur les chemins que les ennemis seraient obligés d’emprunter une fois la bataille commencée.

Solus continuait d’avancer seule, invisible grâce à ses capacités mimétiques et à son anneau d’occultation, à la recherche de quelque chose ou de quelqu’un qui ne serait pas à sa place. Pourtant, elle ne parvint pas à trouver la moindre trace d’une éventuelle embuscade, ni à repérer le moindre danger.

Pour enfumer les morts-vivants, les Rangers activèrent un réseau de ténèbres pour affaiblir leurs ennemis et un réseau de blocage de la terre pour ne leur laisser d’autre issue que les portes qui avaient également été piégées.

Tout semble se dérouler comme prévu et les cinq premiers ennemis meurent avant même d’avoir pu égratigner l’un des Rangers. Les réseaux avaient été disposés de façon à ce qu’ils agissent en synergie et amplifient l’efficacité de chacun.

Les ténèbres réduisaient la force des vampires tandis qu’une formation gravitationnelle devant les portes ralentissait leurs mouvements et les empêchait de voler.

Lith et Acala attaquaient leurs marques respectives derrière une tranchée de roche conjurée qui les protégeait des sorts entrants, tandis que Solus étudiait la situation depuis un poste d’observation au plafond.

Soudain, les murs de la pièce éclatèrent. Les vampires avaient appris leur leçon et, au lieu de se mettre dans la ligne de mire comme des agneaux à l’abattoir, ils avaient utilisé leur magie et leur force physique pour créer de nouvelles sorties.

Les dix ennemis adoptèrent chacun une approche différente, volant, courant ou rampant sur les murs et le plafond pour entourer leur cible respective de toutes les directions.

‘C’est pas bon.’ pense Solus. ‘Et ça peut facilement empirer si…’

Comme si les morts-vivants avaient lu dans ses pensées, ils se mirent à tirer du bout de leurs doigts de petits rayons concentrés de lumière blanche. Le sort de lumière offensive était un simple cantrip comparé à celui qu’avait employé la créature à écailles hybrides, mais un cantrip capable de creuser des trous de quelques centimètres de profondeur dans la roche.

‘Maudite soit ma grande bouche. J’ai porté la poisse. D’une manière ou d’une autre, ce sont tous des maîtres de lumière. À en juger par le sort de bas niveau qu’ils utilisent, ils ne peuvent pas faire grand-chose sans réseau. Enfin, à moins qu’ils ne puissent…’ Solus réussit à arrêter de penser aux constructions de lumière dure, de peur de se porter la poisse à nouveau.

Les deux Rangers utilisèrent les tranchées pour bloquer les rayons de lumière et créer des labyrinthes improvisés pour empêcher les ennemis de les encercler. Ruin ne servait à rien contre des attaques aussi rapides. Lith pouvait utiliser son arme pour bloquer les rayons, mais au risque d’endommager la lame.

‘Intéressant.’ Il réfléchit. ‘Peut-être que la magie de lumière ne se divise pas en une branche offensive et une branche défensive uniquement pour le niveau cinq. Peut-être qu’elle a deux branches différentes dès le départ, les hologrammes étant sa première magie.’

Il lui était facile d’esquiver les sorts de lumière de bas niveau. Ils ne pouvaient se déplacer qu’en ligne droite et la lueur qu’ils produisaient avant d’être conjurés indiquait leur trajectoire. Pour un mage chevronné comme Lith, il aurait été plus difficile de se défendre contre un éclair.

Les éclairs étaient aussi rapides que la magie de lumière et étourdissaient leur cible dès qu’ils la touchaient, tandis que les petits faisceaux lumineux infligeaient de petites blessures déjà cautérisées. En plus de cela, la magie de lumière offensive perdait rapidement de sa puissance avec la distance.

‘Je comprends maintenant pourquoi le professeur Manohar n’utilise que des constructions de lumière dure. Elles sont beaucoup plus polyvalentes et le mana nécessaire pour les conjurer n’est pas gaspillé si l’ennemi esquive.

‘Ma seule question est de savoir comment les morts-vivants peuvent avoir la magie de lumière parmi leurs talents innés ? Sinon, ils ne pourraient pas utiliser sa véritable forme magique sans être éveillés.’ Lith pensait tout en empalant le cœur d’un thrall avec Ruin.

Il avait décidé d’abattre d’abord les adversaires les plus faciles pour retrouver un peu de mobilité dans l’espace confiné de la grotte.

‘La lumière et les ténèbres sont les deux faces d’une même pièce. Peut-être que la signature énergétique qu’ils ont en commun leur permet de convertir les ténèbres en lumière et d’appliquer leur maîtrise innée de l’élément ténèbres à la magie de la lumière également.’ dit Solus.

Le train de pensées de Solus dérailla lorsqu’elle remarqua que dans le temps qu’il avait fallu à Lith pour abattre un seul thrall, Acala avait tué deux vampires avec facilité.

Lith était trop occupée à se battre pour remarquer que si ses adversaires utilisaient le travail d’équipe pour couvrir les ouvertures des uns et des autres afin d’empêcher Lith de délivrer un contre mortel, les créatures qui combattaient Acala étaient sur le reculoir malgré leur avantage numérique.

Le Ranger semblait pouvoir prédire tous leurs mouvements et leurs stratégies, esquivant avec facilité même les attaques les plus sophistiquées. Acala était si écrasante que pendant un instant, Solus pensa qu’il combattait des humains normaux plutôt que des morts-vivants.

‘C’est vraiment étrange. Si Acala est un combattant si génial qu’il peut facilement faire face à cinq adversaires d’un tel calibre, pourquoi s’est-il enfui devant six d’entre eux ? Bien sûr, cette fois-ci, ils sont affaiblis par les effets des réseaux, mais il est si bon que cela ne fait pas grande différence.’

‘Ce qui m’inquiète vraiment, c’est que son flux de mana s’intensifie à chaque ennemi abattu. C’est l’effet d’une de ses reliques ou quoi ?’ pense Solus, ignorant qu’il s’agit simplement de Aube qui récupère la force qu’elle a accordée à ses sbires tombés au combat.

Elle ne savait toujours pas si elle devait tuer Lith ou simplement le ramener presque mortellement blessé. D’un côté, réussir là où même le puissant Ranger Verhen avait échoué aurait donné beaucoup de renommée à Acala.

D’un autre côté, la mort de Lith soulèverait trop de questions.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser