Supreme Magus chapitre 879

Simple Math Part 1

Traducteur: Ych
———-

Les gens pouvaient se demander comment Acala pouvait battre un adversaire qui avait réussi à tuer Verhen, si ce n’est même le soupçonner d’avoir tué son collègue Ranger de ses propres mains. Sauver la vie de Lith, au contraire, aurait donné à Aube le parfait témoin de l’héroïsme de sa marionnette.

Pour ajouter l’insulte à la blessure, Lith aurait non seulement été forcé d’admettre publiquement sa défaite, mais il leur aurait aussi dû une grande faveur. Acala était encore un paria, alors que Lith connaissait tous les échelons supérieurs du royaume, au point d’être familier avec les Royaux eux-mêmes.

‘Je meurs d’envie de voler tous les secrets de la réussite d’un tel homme et Verhen a bien plus de valeur vivant que mort.’ Aube réfléchit tout en étudiant les mouvements de Lith à travers les yeux de ses rejetons.

‘J’ai pris ma décision. Je vais me servir de Verhen comme d’un tremplin et me délecter de sa ruine avant d’utiliser l’un de mes rejetons pour prendre le contrôle de…’ Ses plans se sont transformés en une seconde en un tas de débris, ainsi qu’une grande partie du mur sud.

L’hybride écaillé a traversé une paroi avec suffisamment de force pour faire trembler la grotte, déstabilisant tout le réseau souterrain.

“Meurs, monstre !” Dit-il en déchaînant un rayon d’énergie chauffé à blanc qui remplit l’intégralité du couloir dans lequel se trouvait Acala. Le rayon géant était trop rapide et trop proche pour l’esquiver, ne laissant aucune issue à Acala.

“Encore toi ?” dirent les deux Rangers à l’unisson, incertains s’ils devaient être plus surpris par le retour de la créature ou par le fait que leur partenaire respectif connaissait également l’hybride.

À la grande surprise de tous, les morts-vivants contre lesquels Acala se battait se retournèrent, le protégeant de leur corps et utilisant leur propre magie de lumière pour encaisser le plus gros des dégâts.

Les créatures qui combattaient Lith étaient déchirées entre leur instinct de protection de leur maître et l’obéissance à ses ordres.

Le conflit intérieur les ralentit suffisamment pour que Lith tue le dernier thrall du groupe d’un coup de paume qui le repoussa et engloutit son corps dans les flammes noires de Soleil couchant.

La mort soudaine de tous les thralls et le fait que Aube se soit concentrée sur le nouveau venu ont permis aux vampires proches de Lith de retrouver leurs sens. L’objet maudit ne les avait pas possédés longtemps, ce qui leur permettait de conserver leur personnalité.

“Sors de là !” Dit un vampire qui ressemblait à un jeune noble dandy d’une vingtaine d’années. Lith fut tellement sidéré par la sincérité avec laquelle ses ennemis semblaient maintenant s’inquiéter de son bien-être qu’il arrêta son attaque en plein milieu.

“J’ai dit sors !” Le vampire avait un air paniqué, toute la soif de sang qui régnait dans la pièce avait disparu.

“L’autre ranger est possédé par le cavalier de l’aube. Il est trop tard pour nous, mais je serai damné si je laisse passer l’occasion de foutre en l’air ses plans, même si cela me coûte la vie.”

“Écoute-le et cours !” Dit une charmante femme d’âge moyen en désignant un couloir de sa griffe encore étendue.

“Elle risque de revenir d’un moment à l’autre et si tu nous élimines, elle deviendra plus puissante que tu ne peux l’imaginer. Préviens le royaume. Préviens les cours de morts-vivants que le Jour Lumineux est de retour. Elle est…” Le prisme dans sa poitrine libéra tant de lumière qu’il devint visible sous les lourds vêtements.

L’énergie blanche voyagea dans les veines des morts-vivants, les faisant gonfler alors qu’elle atteignait leur cerveau et rétablissait le contrôle de Aube sur leur esprit.

Lith recula et leva le bras vers le plafond. Il fit mine d’effectuer un signe de la main pour cacher le retour de Solus sur son doigt. Trop de choses se produisaient en même temps et la seule chose dont il était certain, c’est qu’il ne pouvait pas se permettre de la laisser derrière lui.

La peau d’Acala était brûlée à blanc, pourtant il ne semblait pas s’en soucier outre mesure. Seuls quelques lambeaux de son uniforme recouvraient le torse du Ranger. Ses yeux, injectés de sang à cause de la chaleur et des dégâts, étaient fixés sur l’hybride écaillé.

“Nalrond, je suis vraiment désolé. Je te jure que je ne voulais pas le faire. Si seulement ta tribu m’écoutait…” Acala se mit à sangloter, mais Nalrond ne se souciait ni de ses larmes ni de ses excuses.

“Nous t’avons accueilli comme l’un des nôtres. Nous t’avons sauvé la vie et partagé avec toi nos maisons. Pourtant, tu t’es retourné contre nous, tu as tué nos jeunes, volé notre trésor, et tu oses dire que tu es désolé ?” L’hybride rapprocha ses paumes, faisant apparaître une petite étoile entre elles.

Au même moment, les 15 morts-vivants manquants se précipitèrent de tous les tunnels, scellant toutes les sorties.

‘Je crois que je vais suivre le conseil d’Obi-Vamp et sortir d’ici.’ Lith s’est enfuie dès que Solus est revenu. Elle lui avait confirmé que le mort-vivant disait la vérité.

Malgré tous les dégâts qu’Acala avait subis, il était en fait plus fort qu’avant. Une gemme blanche aussi grosse qu’un poing émergea de sa poitrine. C’était le cristal de mana le plus pur que Lith ait jamais vu et il était plus brillant que le soleil.

“C’est super. Merci d’avoir ruiné mon plan. Maintenant, je dois tous vous tuer.” La voix féminine de Aube remplaça celle d’Acala tandis que la lumière blanche de son cristal réparait toutes les blessures du corps d’Acala.

‘Par mon créateur, ce cristal porte la même signature énergétique que tous les morts-vivants.’ Solus réfléchit tandis que les pièces du puzzle se mettent en place. ‘Tout ceci n’était qu’une mascarade. Nous avons dansé dans la paume de sa main jusqu’à maintenant.’

‘Merci, capitaine évident.’ Lith a répondu tout en se défendant contre trois vampires à la fois. Ils étaient maintenant bien plus forts que tous les morts-vivants qu’il avait déjà affrontés. L’élément lumière de Aube leur fournissait plus de puissance que même les anciens noyaux de sang n’en contenaient.

C’était comme s’ils se nourrissaient constamment, même pendant la bataille, ce qui faisait que toute blessure ne durait qu’une seconde et que leur corps débordait de vigueur. Les morts-vivants n’avaient pas besoin d’utiliser la magie de fusion pour devenir plus rapides et plus forts, leur puissance provenait de la consommation de l’essence stockée dans leurs noyaux de sang plutôt que de leurs os et de leurs muscles.

Pourtant, ils pouvaient toujours utiliser la magie de fusion pour booster davantage leurs physiques déjà améliorés. Entre leurs prismes et la magie de fusion, Lith faisait face à trois créatures aussi fortes que Kaelan, l’ancien vampire qu’il avait rencontré à Othre.

Courir n’était pas une option. La moindre ouverture le conduirait à sa perte, sans parler de montrer son dos à des adversaires aussi puissants.

‘Solus, rappelle-moi de ne plus jamais travailler avec un autre Ranger. Ils n’apportent que des ennuis.’ Le coude gauche de Lith dévia les griffes du premier vampire qui s’élançaient vers sa tête avant de frapper le visage de la créature d’un poing infusé de ténèbres qui libéra quelques sorts de niveau trois à l’impact.

L’épaule droite de Lith repoussa la deuxième adversaire qui s’était approchée trop près, l’envoyant se fracasser contre un mur. Puis, Lith l’a interceptée au rebond avec une colonne de flammes noires émises par sa main droite qui continuait à canaliser Soleil couchant final.

Le troisième vampire se précipita sur Lith, dont le front et le dos étaient exposés, seulement pour être empalé sur Ruin brandi par un deuxième bras droit.

“Trois bras ?” Aube n’en croyait pas ses yeux de génitrice, aussi ignora-t-elle la masse d’énergie qui s’accumulait entre les mains de Nalrond et tourna-t-elle la tête vers Lith.

Le troisième membre sortait de son côté droit et était entièrement fait de pierre. Il portait une pierre précieuse d’un vert éclatant sur le dos de sa main, et deux autres cristaux d’un jaune vif, respectivement près du coude et de l’épaule.

Lith n’avait aucune raison de se retenir. Toutes les personnes présentes dans la pièce voulaient le tuer et il avait pour principe de rendre de telles faveurs en nature.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser