Supreme Magus chapitre 872

Vieux ennemis partie 2 |

Traducteur: Ych
———-

L’eau condensée qui dégoulinait du plafond n’avait pas encore formé de flaques et la surface de la roche était trop lisse pour être naturelle. Lith n’avait pas besoin de lumière grâce à sa Vision de feu et Acala grâce à une amulette qu’il possédait et qui faisait virer ses yeux au vert.

La grotte débouchait sur un tunnel beaucoup plus ancien qui faisait partie d’un réseau de passages s’étendant vers le bas. Ils continuèrent à avancer pendant des heures, ne s’arrêtant que pour vérifier la présence d’ennemis et de pièges à l’aide de réseaux de détection.

Acala put trouver le chemin grâce aux marques imprégnées de mana qu’il avait laissées lors de sa première visite, tandis que le cerveau de Lith travaillait à plein régime pour donner un sens aux nombreux détails contradictoires.

Solus balayait de temps en temps leur environnement avec son sens du mana, ne trouvant rien d’autre que des insectes et de la mousse.

‘C’est dommage que Ruin reste un mystère complet pour nous.’ Elle pensa une fois qu’elle se fut lassée de réviser encore et encore les faits connus.

Le motif des runes est trop complexe pour que l’on puisse discerner les différents ensembles qui le composent et il y a trop de runes inconnues pour qu’une seule ligne ait un sens.’

‘C’est pire que ça.’ répond Lith. ‘Même si nous pouvions lire toutes les runes, nous ne savons rien des ingrédients nécessaires pour lancer les enchantements et les synchroniser avec les runes. Sans cela, toute tentative de reproduire la lame se solderait par un échec.’

‘De plus, Ruin n’est qu’un prototype, ce qui signifie qu’Orion est encore en train de bricoler le projet. Il vaut mieux travailler sur la version parfaite plutôt que de gaspiller nos ressources limitées sur ce qui pourrait tout aussi bien être un échec partiel.’

Le Gardien, l’arme précédente de Lith, était d’une conception beaucoup plus simple. Sa compétence en matière de maîtrise de la forge lui permettait de deviner le type d’ingrédients nécessaires à la fabrication d’un pseudo-noyau en se basant sur les enchantements qu’il contenait, mais seulement tant que des runes n’étaient pas impliquées.

La Forge normale s’apparentait à de la fausse magie, donnant à un objet un enchantement qui ne pouvait qu’être activé et désactivé. La forge de runes, au contraire, fait fonctionner les enchantements comme de la vraie magie, donnant à leur maître la capacité d’activer, de façonner et d’amplifier les sorts imprégnés à volonté.

Les runes permettent également au porteur de l’artefact de consommer alternativement son propre mana, celui du pseudo-noyau ou les deux, alors que les artefacts ordinaires ne peuvent se nourrir que d’une source d’énergie fixe.

Tenter de reproduire une pièce aussi complexe que Ruin avec les connaissances actuelles de Lith sur les runes aurait été comme un boucher menant une opération de greffe de foie.

***

Pendant ce temps, près du tas de pierres, une silhouette humanoïde à moitié couverte de fourrure reniflait l’air, suivant l’odeur de sa proie. Il leur fallut un certain temps pour trouver le mur derrière lequel se trouvait la grotte, mais une fois qu’ils y parvinrent, la pierre devint aussi douce qu’un fluide.

Ils purent ainsi la traverser sans faire le moindre bruit et sans qu’un seul rayon de lumière ne pénètre dans la grotte. Dans l’espace clos du tunnel, l’odeur devenait plus claire, mais la créature n’avait pas l’intention de précipiter les choses.

Elle posa sa main munie de griffes sur le pavé, libérant de petites salves de magie terrestre qui se répandirent dans le sol sur des kilomètres, lui fournissant un plan complet des tunnels ainsi que l’emplacement de sa proie.

‘Tu peux te cacher derrière une forme humaine, mais je connais ton vrai visage. Tu vas payer pour avoir massacré ma tribu, femmes et enfants confondus, juste parce que tu ne nous considérais que comme des monstres. Tes écailles et ton feu ne te protégeront pas de moi.

‘J’ai mis des mois à te retrouver, mais maintenant que tu es dans mon élément, il n’y a plus d’issue pour toi.’

La créature sentit la présence de morts-vivants, elle effectua donc plusieurs vérifications à la recherche de réseaux avant de plonger dans le sol et de nager vers leur ennemi. Les deux Rangers durent marcher le long des couloirs, en suivant leurs tours et détours.

La créature se déplaçait en ligne droite, réduisant rapidement la distance qui les séparait des humains.

***

Après avoir conjuré un sort de Silence pour empêcher les odeurs et les sons de se propager dans les tunnels, Lith et Acala s’arrêtèrent pour déjeuner.

” Tu es sûre que c’est le bon endroit ? Cela fait des heures que nous marchons et je n’ai pas encore vu la moindre trace de nos ennemis.” dit Lith.

“Je ne sais vraiment pas quoi dire.” L’humeur d’Acala ne cessait d’osciller entre la rage et la dépression. Il était conscient que s’ils ne trouvaient pas rapidement les vampires, il deviendrait la risée de tous.

‘Si la mission se transforme en échec total, le commandant croira soit que j’ai inventé la menace pour faire bonne figure, soit que Lith est si fort qu’il leur a fait une peur bleue et les a obligés à s’enfuir. Peu importe s’ils me considèrent comme un menteur ou un incompétent, je suis foutu.’ Il réfléchit.

“À quelle distance se trouve la grotte où tu as assisté au rituel ?” demanda Lith, évitant de préciser que jusqu’à présent, s’échapper des tunnels n’était pas quelque chose qui aurait pris plus de quelques minutes à un mage compétent.

Il avait besoin de l’aide d’Acala. Et pourtant.

“Pas grand-chose. Cette fichue machine doit être là. Je n’ai rien inventé, je le jure. Cet endroit était rempli de gardes, de réseaux et d’autres choses. J’en ai compté au moins 30 entre les sangsues et les thralls !”

“Je te crois.” Lith acquiesça en guise de réponse.

‘Mais seulement parce que Solus le dit.’ Pensa-t-il.

‘Il y a encore beaucoup d’énergie résiduelle dans l’air, comme si de nombreux réseaux étaient restés actifs jusqu’à tout récemment ou qu’un sort important avait été lancé. Pour rendre les choses encore plus intéressantes, le réseau de blocage dimensionnel fonctionne toujours.’ Solus réfléchit.

‘Sa conception est très ancienne et son fonctionnement correspond à la magie Odi que nous avons trouvée à Kulah, donc au moins une partie de l’histoire d’Acala est vraie. Une autre chose intéressante est que le réseau a été récemment réparé par un gardien de génie.’

‘Le temps et le manque d’entretien ont érodé certaines des anciennes runes et quelqu’un les a remplacées par des runes modernes. Les deux types de magie fonctionnent différemment, mais elles ont été disposées de façon à ne pas interférer l’une avec l’autre.

‘Les vampires sont des créatures sans âge, ils sont donc capables d’un tel exploit. De plus, restaurer une formation magique préexistante est bien plus facile que d’en construire une nouvelle à partir de zéro. Cela correspond au profil d’un groupe de fugueurs puissants à la recherche d’un nouveau foyer.’

‘Merci, Solus. Je suis doué pour les maths, mais te soustraire est toujours une équation que je suis incapable de résoudre.’ pense Lith, émerveillé. Même sans Soluspedia, les connaissances qu’elle possédait éclipsaient la plupart des bibliothèques qu’il avait consultées sur Mogar.

Lith ne savait pas si c’était dû au fait que Solus était un génie ou si c’était lié d’une manière ou d’une autre à sa moitié de tour. Il était trop heureux de l’avoir à ses côtés pour se soucier des petites choses.

‘Moi non plus.’ Solus répondit, se réjouissant de ses douces paroles. ‘Mais je n’arrive toujours pas à me détendre. Il y a quelque chose qui cloche dans cet endroit. Je n’arrive pas encore à mettre le doigt dessus, mais quoi que ce soit, ça me donne la chair de poule.’

Les deux Rangers reprirent leur marche, suivant les marques de mana qu’Acala avait laissées sur les murs pendant son séjour et trouvant quelques réseaux de protection qu’ils n’eurent aucun mal à désactiver. Lorsqu’ils atteignirent la grotte, elle était exactement comme Acala l’avait décrite.

C’était une pièce circulaire, avec une table en pierre en son centre et une machinerie complexe mais ancienne juste au-dessus. L’air était vicié, permettant à Lith de sentir les restes du sang, de la pisse et des larmes qui y avaient été versés.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser