Supreme Magus chapitre 830

Monstre sans coeur Partie 2 |

Traducteur: Ych
———-

En un clin d’œil, tous les vampires furent tués par les membres de la garde du chevalier. Ils brandissaient des armes entourées d’une aura dorée, tout comme la lance de Jirni.

“Tu croyais vraiment que j’étais devenu aussi vieille par pure chance ? Que je tomberais dans un piège aussi flagrant ?” dit Jirni en transperçant de ses aiguilles les quatre membres et la tête de Kaelan.

Il essaya de se métamorphoser en sa forme de brume pour se glisser à travers les restrictions, mais sa chair refusait de bouger. Le vampire invoqua alors le mana de son noyau sanguin, afin d’utiliser la vraie magie des ténèbres pour tuer la sorcière qui avait osé se tenir si près de lui.

Pourtant, le mana s’est détraqué et a explosé à l’intérieur de son corps, faisant éclater ses veines tandis qu’il crachait une bouchée de sang. La douleur et la faiblesse ont failli faire s’évanouir Kaelan.

Presque.

‘Qu’est-ce qu’elle veut dire par évident ? J’ai étudié le comportement de Manohar et je l’ai imité parfaitement…’

“Laisse-moi te confier un secret. Manohar ne participerait jamais à une vente aux enchères sur le marché noir. Il se contenterait de ‘libérer’ les ingrédients des mains des criminels au nom du ‘plus grand bien’. Le sien.” Les paroles de Jirni ont fait dérailler le fil de ses pensées.

“C’était ta première erreur. Ta deuxième erreur a été d’oublier que c’est le réseau de l’armée qui bloque la magie dimensionnelle, et que l’armée peut donc l’activer et la désactiver à volonté. Au moment où tu as brouillé le signal de mon amulette, tu as signé ton arrêt de mort.”

Elle versa une fiole de sang sur la tête de Kaelan. Sa peau absorba le nectar rouge comme la terre séchée le ferait de l’eau. Il guérit ses blessures et lui redonna des forces, mais juste assez pour ne pas mourir.

“Ta troisième et fatale erreur a été de te croire meilleur que Balkor. Les armes que nous avons fabriquées sont conçues pour bloquer tous tes pouvoirs afin de capturer plus facilement des spécimens vivants. Vous, les morts-vivants, êtes difficiles à tuer et encore plus faciles à maintenir en vie, puisque vous ne pouvez pas vous empêcher de vous nourrir.”

Jirni versa une autre fiole et Kaelan abandonna tout espoir. Le doux plaisir qu’il tirait du sang ne faisait que rendre plus intense la souffrance causée par les morceaux de métal doré qui transperçaient sa chair.

La femme en face de lui pouvait attendre son heure, alors que dès le lever du soleil, le vampire deviendrait plus impuissant qu’un enfant. Il avait vu cela arriver à d’autres membres de sa race, il l’avait fait lui-même quelques fois.

Déplacez le prisonnier dans un endroit sûr, puis laissez la faim faire son œuvre. Un mort-vivant pouvait mourir de faim, mais c’était une expérience longue et atroce qui les réduisait à un peu plus que des bêtes prêtes à tout pour une goutte de sang.

Jirni ne prit même pas la peine de poser des questions. Ce n’était pas nécessaire. Bientôt, ce serait au vampire de supplier pour être interrogé.

“Bon travail pour repérer les empreintes de pas”. dit-elle à Kamila. “Tu as le sens du détail, mais il faut que tu apprennes à assembler les pièces du puzzle.”

“Tu ne pouvais pas me prévenir avant ? J’ai failli me faire dessus !” Kamila tremblait encore dans ses bottes. Les vampires avaient été effrayants, mais la garde des chevaliers était terrifiante.

À part Orion, personne ne parlait, se concentrant uniquement sur leur environnement. Ils agissaient davantage comme des golems que comme des humains.

“Désolé, petite. J’avais besoin qu’ils achètent le numéro et ta nervosité aurait pu compromettre la mission. Les vampires ont des instincts étonnants et peuvent sentir la pression sanguine des humains à distance. Cela leur permet de lire nos émotions.

“Si tu avais su pour eux, tu aurais eu peur, alors que si tu avais su pour la Garde, tu aurais été trop arrogante”. Jirni répond.

“Et toi ?” demanda Kamila, donnant voix aux pensées de Kaelan. Ils avaient suivi les femmes pendant un moment, pour s’assurer qu’elles n’avaient aucun détail et qu’elles n’étaient pas au courant du piège.

Kaelan avait vérifié personnellement l’état de Jirni, sentant d’abord son excitation pour la chasse, puis sa détermination à mourir en combattant une fois que l’embuscade avait été déclenchée. Rien de tout cela n’avait de sens.

“Contrôler mes émotions est une seconde nature pour moi. Tu l’apprendras avec le temps.”

Kaelan était maintenant assez calme pour écouter le cœur de tous ces présents. Kamila était encore secouée tandis que les membres de la garde du chevalier étaient excités par le combat et prêts à en redemander.

Il pouvait sentir leur froide détermination à poursuivre leur mission, la passion de leur métier, et même la tension dans leurs muscles malgré leur posture apparemment détendue. Seul Jirni Ernas ne lui donnait aucune lecture.

Pour lui, cela revenait à écouter une personne faire une sieste.

Son pouls était régulier et la seule odeur qu’il pouvait percevoir d’elle était la puanteur des égouts. Elle était une ardoise vierge, un mannequin prêt à porter le prochain masque.

“Qu’est-ce que tu veux savoir ?” demanda Kaelan.

Il ne servait à rien de retarder l’inévitable. Il savait qu’elle ne ferait preuve d’aucune pitié, c’est pourquoi il était inutile de la supplier. La mettre en colère était également impossible. Espérer qu’elle perde le contrôle et le tue n’était qu’une chimère.

Même maintenant, elle ne jubilait pas devant son adversaire vaincu. Elle ne se sentait pas supérieure pour l’avoir battu et ne le menaçait pas non plus en lui promettant de la douleur. Kaelan connaissait son genre.

Pour Jirni, il n’était rien de plus qu’une coche sur sa liste de contrôle.

Le bon côté des choses, c’est qu’après avoir été déchu de son titre, Kaelan n’avait plus aucune loyauté envers la Cour de la nuit. Autrefois, il se serait battu jusqu’à la mort pour eux, mais maintenant, il se réjouissait à l’idée qu’ils allaient payer pour ce qu’ils lui avaient fait.

Jirni Ernas serait l’instrument de sa vengeance, lui laissant le seul regret de ne pas avoir pu voir de ses propres yeux la chute de ses ennemis.

***

Ville de Laruel, repaire d’Erlik

Lorsque le soleil était sur le point de se lever et que Kaelan refusait de répondre à son amulette de communication, Erlik savait que quelque chose n’allait pas. Seuls les débutants commettaient l’erreur de s’éloigner de leur repaire à une heure pareille.

“Il est temps de bouger.” Son rugissement était rempli de haine.

Ce vampire incompétent risquait de détruire tous les préparatifs minutieux d’Erlik

Il expliqua rapidement la situation à Gremlik tout en activant son amulette dimensionnelle pour stocker toute sa possession et la magie de la terre pour se recouvrir de la terre de sa sépulture.

“Même si Kaelan a été capturé, je ne vois pas où est l’urgence”. dit Gremlik. “Personne ne sait où nous sommes et il n’était même pas membre de la Cour de la nuit à la base. N’est-ce pas la raison pour laquelle tu l’as choisi en premier lieu ?”

“Personne ?” Erlik ricane. “Pour quelqu’un d’aussi rusé, tu es étonnamment naïf. Même si nous n’avons choisi que des compagnons jierans, je ne serais pas surpris que certains d’entre eux aient accepté de nous surveiller en échange d’une belle position dans les Cours.

“Kaelan ne sait rien de nous, mais en sait beaucoup sur les Cours. Quant à la raison pour laquelle je l’ai choisi, c’est parce qu’il avait tout à gagner et rien à perdre de notre marché, ce qui le rend dangereux pour nous aussi.

“S’il est capturé, il crachera le morceau sur ses ex-associés qui, à leur tour, pourraient savoir pour nous. Si Leannan attaque alors que le soleil est levé, la moitié de nos partisans seront soit paralysés, soit incapables de déployer toute leur force.

“Nous n’aurions aucune chance de victoire ou de fuite. Il n’y a pas de temps à perdre.”


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser