Supreme Magus chapitre 831

Ouverture - Partie 1

Traducteur: Ych
———-

Gremlik fut obligé de se ranger à l’avis d’Erlik. Le dryade Grendel se mit à hurler des ordres tout en maudissant intérieurement la race humaine pour la énième fois. Sans eux, il n’aurait jamais quitté Jiera et il conserverait toujours le rôle dans la société locale des morts-vivants pour lequel il s’était battu si longtemps.

Après la chute de la race humaine, il n’y avait plus de force dans le nombre, seulement de la faiblesse. Plus de gens signifiait plus de bouches à nourrir, ce qui rendait les dégâts sur la flore locale trop importants et sans même quelqu’un à utiliser comme bouc émissaire.

N’ayant plus peur de l’ingérence des humains, les plantes et les faes avaient commencé à se regrouper, chassant les morts-vivants qui n’avaient nulle part où se cacher.

Pour ne rien arranger, les morts-vivants ne pouvaient même pas fuir leurs oppresseurs puisqu’ils étaient aussi leur principale source de nourriture.

La végétation non sensible leur fournissait si peu de nourriture que, pour se nourrir correctement, les plantes mortes-vivantes causaient trop de ravages, ce qui permettait aux bêtes de suivre leur trace et de les tuer dès que le soleil était levé.

Avant la peste, il avait été si facile d’utiliser les richesses et les relations des Courts pour laisser tout le sale boulot aux humains. Ils capturaient et faisaient pousser des troupeaux de plantes pour le festin de leurs maîtres, travaillant joyeusement juste en échange de l’espoir de recevoir le don de non-mort.

Avec leur disparition, la nourriture de base était devenue un luxe, et chaque fois qu’un membre de leur troupeau mourait, il était presque impossible de le remplacer. Les puissants comme Gremlik ou Erlik n’avaient pas chassé depuis des décennies, ils ne savaient donc même pas par où commencer.

Pour les créatures de leur âge, seuls le pouvoir et le statut comptaient, et pourtant ils étaient passés du jour au lendemain du statut de dirigeant à celui de charognard. Gremlik avait perdu la plupart de ses thralls lors de sa fuite de Jiera. Certains parce qu’il les avait trop nourris, d’autres simplement à cause de la lutte constante pour la survie.

Il avait rejoint Erlik parce que son plan était le seul moyen qu’il leur restait pour s’assurer que les horreurs du passé ne se répètent pas.

***

Contrairement à la paranoïa d’Erlik, Jirni a mis des jours à extraire des informations des membres de la Cour de la Nuit d’Othre et encore plus de temps à déchiffrer les renseignements acquis avant de pouvoir les partager avec l’équipe de Laruel.

“Kaelan est mort ?” Lith n’en croyait toujours pas ses oreilles.

“Oui, et la plupart des morts-vivants résidant à l’intérieur d’Othre le sont aussi”. Jirni dit à travers l’amulette de communication de Leannan qui était réglée sur le mode conférence téléphonique.

” Le vieux chauve-souris nous a parlé de la position de toutes les passerelles dimensionnelles qu’il connaissait, alors la plupart de ceux qui ont réussi à échapper à nos équipes tactiques sont simplement tombés dans une embuscade. Certains d’entre eux avaient des objets dimensionnels autodestructeurs, d’autres non, alors nous avons eu un sacré butin.

“Déchiffrer les codes et les langues mortes a demandé un peu de temps, alors je crains de n’avoir que de vieilles nouvelles pour vous.”

Ils avaient récupéré la dernière adresse connue d’Erlik, mais le temps que Leannan et ses gardes prennent d’assaut l’endroit, les morts-vivants étaient partis depuis longtemps. Avant de partir, les Draugr avaient pris soin de faire un nettoyage en règle. Il n’y avait pas de moisissures et la cabane ne présentait pas non plus de signes de souffrance.

La seule preuve du passage des envahisseurs était que les plantes qui étaient censées y vivre semblaient s’être volatilisées.

Les guérisseurs ont identifié un autre paquet de tissus d’Erlik sous l’arbre et plusieurs sacs de peste prêts à éclater placés le long du courant lymphatique.

‘La signature énergétique des tissus est la même que celle de l’autre arbre. Elle correspond aussi à celle des infectés.’ pensa Solus. ‘Ce qui m’inquiète, c’est le nombre de sacs qu’il leur reste. Ils sont suffisants pour se répandre et recouvrir tout l’arbre en quelques minutes.’

‘Tu veux qu’on nettoie l’infection ?’ demande Lith à Leannan. Il ne voyait que quelques raisons pour expliquer la mise en place et aucune n’était bonne.

“Non. Je ne veux pas alerter Erlik. Contrairement à ce qui se passe pour l’infecté, je sens qu’une partie de son essence habite encore ici. Si nous retirons les tissus, il découvrira que nous sommes au courant de son plan et nous perdrons l’effet de surprise.” Elle répondit.

Lith était presque sûre que ce bateau avait coulé depuis longtemps, mais le répéter pour la énième fois était inutile.

Tout le monde débordait de confiance depuis que Marth avait trouvé un remède contre la peste et Lith ne voulait pas gâcher l’ambiance. Plutôt que de perdre son souffle, il préférait se préparer au pire avec l’aide de Kalla et de ses amis.

Finalement, la solution à leur problème avait été étonnamment simple, une fois qu’ils avaient su où chercher. Le remède à la peste s’est avéré être la peste elle-même.

Les plantes sont capables de fusionner entre elles et avec d’autres formes de végétation. C’était l’un des moyens qui permettaient aux individus sains de reconnaître ceux qui étaient touchés par la peste.

Cependant, lorsque deux infectés fusionnaient, leurs symbiotes respectifs réagissaient avec une extrême méfiance.

Ils appartenaient à Erlik, après tout, et partageaient donc sa cupidité et son envie. Ils n’unissaient pas leurs forces, mais se battaient pour posséder l’hôte le plus fort. Non seulement le plus faible des deux végétaux se débarrasserait de son symbiote, mais il forcerait également la seconde entité à se détacher de son hôte pour combattre l’envahisseur.

Une fois que les forces vitales du symbiote se distinguaient de celles du patient, il était facile pour les guérisseurs de les détruire avec la magie des ténèbres. Le seul problème qui restait était que les plantes ne pouvaient pas être libérées tant que la menace d’Erlik n’était pas écartée.

Les patients avaient volontiers accepté d’être détenus pour ne pas céder à la tentation et demander à être transformés en morts-vivants, mais maintenant que leur état avait été traité, ils voulaient retrouver une vie normale.

Leannan a été contraint de les garder prisonniers, pour éviter que les espions d’Erlik ne découvrent que son plan d’ensemble est désormais un échec total. La souveraine de Laruel passait ses journées à communier avec l’Aubier, à essayer de trouver des traces de l’ingérence des Draugr et à localiser sa position.

Elle a même tenté de réveiller l’être ancien de son sommeil, mais en vain.

Lith espérait toujours avoir des nouvelles de Faluel ou au moins être relevé de ses fonctions et pouvoir rentrer chez lui, mais il savait que c’étaient deux chimères. Si le Conseil était vraiment intéressé, il aurait déjà agi.

De retour à Othre, il avait trouvé Inxialot qui l’attendait, alors le fait de n’avoir toujours pas reçu de réponse après des jours signifiait qu’ils s’en fichaient éperdument. Quant à son devoir, partir aurait tout gâché. Renvoyer les Guérisseurs, c’était comme déclarer que la peste était guérie, et tous les pièges de Faluel n’auraient servi à rien.

C’était aussi éliminer l’une des deux plus grandes clés de voûte du plan d’Erlik : la présence d’un Éveillé. Quel que soit l’âge du Draugr, son ignorance de la vraie magie ne pouvait pas être comblée simplement en lisant des livres.

Il y avait des Éveillés faibles comme Tista, mais aussi des monstres comme Inxialot ou Faluel. Lith ne se souvenait que trop bien de la peur que le Liche d’abord, et lui-même ensuite, avaient fait régner dans les cours de morts-vivants.

Inxialot en faisant preuve d’une puissance illimitée, Lith en tuant le champion de Kaelan sans même une égratignure. D’après ce que Jirni avait découvert, Erlik était lié à la Cour de la nuit, qui l’avait donc probablement mis en garde contre les pouvoirs de Lith.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser