Supreme Magus chapitre 820

Le plan d'Erlik Partie 2 |

Traducteur: Ych
———–

” La seule raison pour laquelle l’arbre est dans cet état, c’est qu’Erlik n’a pas pu prédire que l’interaction entre la sculpture corporelle et la moisissure provoquerait des effets secondaires à long terme. La magie de lumière de niveau cinq tord la force vitale, tandis que la moisissure est capable d’empêcher sa victime de récupérer ses parties perdues.

“Ces deux effets étaient censés être détruits par les capacités de récupération de l’arbre une fois les dispositifs retirés, mais même après sa mort, les propriétés de blocage de la force vitale de la moisissure ont permis aux sacs de force vitale tordus par la Sculpture corporelle de survivre.”

Ses paroles ont fait penser Lith à une piqûre de moustique et à la façon dont ce nuisible agaçant s’injectait un anticoagulant pour sucer le sang à satiété.

‘La moisissure fait quelque chose d’encore pire. La toxine qu’elle produit empêche la force vitale de la victime de reconnaître l’invasion, de sorte que la moisissure ne rencontre aucune résistance autre que celle du système immunitaire.’ pense Lith.

“Sans la synergie entre les deux attaques, la cabane aurait guéri depuis longtemps, comme ce qui est arrivé à la main de Leannan, et nous n’aurions rien remarqué.” Quylla dit.

“Tu peux réparer ça ?” Leannan a pointé du doigt la cabane. La Titania n’avait presque aucune expérience de la magie de lumière de haut niveau et faire appel au pouvoir de l’aubier aurait été un handicap.

Leannan avait enfin compris le jeu d’Erlik. Il n’avait jamais eu l’intention de s’emparer de Laruel en la combattant à la loyale. Il n’essayait même pas de se battre salement. Le plan du Draugr était de prendre sa couronne sans lancer un seul sort.

Leannan maudit son arrogance, qui l’avait amenée à penser qu’un mort-vivant serait si bête de se soucier des traditions au point de mener une bataille perdue d’avance. En devenant un Draugr, Erlik avait acquis de grands pouvoirs, mais aussi plusieurs limites.

Son lien avec la Grande Mère était rompu, la plupart de ses capacités en tant que Treant étaient perdues. Même si Leannan était plus jeune que lui, même si elle ne pouvait pas puiser dans les pouvoirs de l’aubier lors d’un combat rituel, elle était certaine de sa victoire.

Contrairement à son adversaire, elle pourrait toujours puiser dans les nutriments du sol pour obtenir des capacités de régénération et une endurance qui ferait honte même à un Éveillé.

Le mana était la seule chose qu’elle ne pouvait pas récupérer en se nourrissant, mais il en allait de même pour son adversaire, qui ne pourrait pas récupérer aussi vite qu’elle. Qu’il choisisse de la combattre en un contre un ou armée contre armée, il était condamné.

Ses partisans n’étaient rien comparés aux forces de Laruel, même après avoir augmenté leur nombre grâce à la peste. C’était la raison pour laquelle Erlik avait continué à gagner du temps avec des tactiques de guérilla.

Pour la distraire suffisamment longtemps pour mener à bien son véritable plan. Leannan avait encore la possibilité de gagner, mais pour cela, elle devait faire la chose la plus difficile pour quelqu’un qui était à la fois un vétéran aguerri et un dirigeant.

Demander de l’aide.

“Oui, Votre Majesté. Je peux réparer l’arbre.” Quylla plaça ses mains sur le mur le plus proche et commença à dissoudre les sacs de force vitale dans le sous-sol, rétablissant son flux naturel.

Quylla voulait également confirmer sa théorie, c’est pourquoi elle choisit le plus gros sac comme première cible. Au moment où elle a réparé les dégâts infligés par la sculpture corporelle d’Erlik, le flux de vie de l’arbre a détruit la toxine de la moisissure et est passé au sac suivant.

Quylla n’avait qu’à lui donner un petit coup de pouce pour qu’il répare aussi le deuxième sac. Après cela, elle n’avait plus besoin de faire quoi que ce soit. Le flux restauré a déclenché un effet domino qui a emporté tous les sacs et tué la moisissure en quelques secondes.

L’élément de lumière qui avait été enchaîné jusqu’à ce moment a cessé de gonfler l’essence de vie de l’arbre et a été drainé par les racines, là d’où il venait. Leannan a suivi tout le processus de l’intérieur, grâce aux lianes qu’elle avait disséminées dans la cabane.

Cela lui a permis d’observer la conscience de l’aubier alors qu’il retournait dans les profondeurs du sol, tout en conservant sa force vitale de mort-vivant. L’espace entre les racines de la cabane et celles de l’aubier était entaché d’une cicatrice qui refusait de guérir.

Cela confirmait les pires craintes de Leannan et ne lui laissait qu’un seul moyen de survivre.

Elle claqua des doigts, faisant revenir tout le monde dans le laboratoire.

“Mes chers alliés, notre situation est bien pire que nous ne le pensions. Erlik n’est plus qu’à quelques pas de prendre le contrôle total de Laruel.” Sa voix était posée et son ton calme, mais elle résonnait comme un coup de tonnerre.

Tout le monde s’est arrêté de travailler, incapable d’en croire ses propres oreilles.

“Qu’est-ce que tu veux dire ? Tu es toujours en vie et l’armée d’Erlik se cache toujours. Comment peut-il gagner s’il ne s’est jamais montré ?” demanda Marth.

“Tout cela n’était que de la poudre aux yeux”. Leannan fit un signe aux tables, faisant claquer sa langue devant sa propre idiotie.

“Son véritable objectif n’a jamais été de me vaincre ou de créer plus de morts-vivants. Son objectif a toujours été de s’approprier Laruel. Littéralement.” Elle ajouta après avoir remarqué la confusion dans les yeux de son auditoire, peuple végétal compris.

“Laruel n’est pas seulement une ville. Cela me fait mal de l’admettre, mais en raison de la nature chaotique de mon espèce, de notre incapacité à considérer quiconque comme de la nourriture ou un partenaire d’accouplement, nous n’aurions jamais pu construire quelque chose d’aussi majestueux.

“Le pouvoir de Laruel ne provient pas de sorts ou d’artefacts, mais de l’aubier du monde qui pousse en son centre. C’est un être vivant d’un âge incalculable qui partage son pouvoir avec nous.

“L’aubier garde la ville cachée, nous accordant un havre de paix où nos pouvoirs sont multipliés et ceux de nos ennemis verrouillés. Cependant, l’aubier est loin d’être un souverain bienveillant.

“C’est simplement une créature mourante qui a choisi sa dernière demeure. Un aubier ralentit son métabolisme et entre dans un profond sommeil, utilisant les connaissances qu’il a accumulées au cours de sa vie millénaire et les recherches magiques que nous partageons avec lui pour tenter de prolonger son existence.

“C’est précisément à cause du pacte entre l’aubier et le peuple des plantes qu’un souverain est nécessaire”. Laruel pointe du doigt ses tatouages runiques.

“Je joue le rôle de sa conscience et je m’assure que la communauté prospère afin que l’esprit de l’aubier soit constamment alimenté par de nouvelles connaissances. Toutes les cabanes sont cultivées à partir des graines de l’aubier, ce qui lui permet de les atteindre et de les contrôler même dans son état de dormance, un peu comme un réflexe automatique.

“Si je vous raconte tout cela, c’est parce qu’Erlik a trouvé une faille dans le système de l’aubier et qu’il a l’intention de l’utiliser pour prendre le contrôle de son corps.” Un silence choqué s’abattit sur la salle tandis que les mages des trois Grands Pays réfléchissaient aux capacités destructrices qu’obtiendrait une telle créature.

“Chaque fois qu’une cabane doit être cultivée ou réparée, l’aubier le veut tout simplement, le transformant ainsi en réalité.

“Erlik a utilisé une combinaison de sculpture corporelle et d’une mousse inconnue sur l’un des rejetons de l’aubier pour lui infliger un grand dommage pendant un temps prolongé. Il a fait en sorte qu’un simple éclat de pouvoir ne suffise pas, qu’une pensée égarée ne suffise pas à résoudre le problème.

“Même dans l’état de dormance de l’aubier, la douleur ressentie par l’arbre était suffisante pour attirer la conscience de celui-ci et, avec elle, un lien vers la source de ses pouvoirs. Un lien qu’Erlik a utilisé pour se connecter à l’aubier via la maladie, tout comme je le fais avec les runes.”


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser