Supreme Magus chapitre 783

Dons et connaissances Partie 1 |

Traducteur: Ych
———–

“Je n’ai reçu aucune formation sur la forge des runes, mais j’ai trouvé suffisamment de reliques pour m’en servir comme outils d’apprentissage. Mon seul problème est que je n’ai pas accès aux runes modernes, alors…”

Sedra ne comprenait pas comment tant de créatures puissantes pouvaient favoriser des faibles plutôt que leur propre chair et leur propre sang. Il était jeune, mais il avait déjà vu mourir plusieurs de ses frères et sœurs et amis.

Tout cela parce que leurs parents, ceux-là mêmes qui leur avaient donné la vie, avaient refusé de leur transmettre le savoir qui leur revenait de droit. À ses yeux, la source du déclin des Éveillés n’était pas due aux progrès réalisés par les faux mages.

Il pensait que les vieux fossiles qui détenaient le pouvoir s’y accrochaient et refusaient de partager leurs connaissances avec les jeunes parce qu’ils avaient peur de perdre leur position privilégiée.

“Je ne supporterai pas d’être ignoré !” Sedra rugit, tapant du pied en direction de sa mère.

Les yeux de Faluel brûlaient de puissance lorsqu’elle lui dit :

“Tais-toi.” Sa voix était calme et pourtant elle véhiculait une telle puissance que Sedra se retrouva à genoux, la tête sur le sol. Lith fut surpris en remarquant qu’elle n’avait pas utilisé de magie mais une sorte d’intention meurtrière.

“Je suis vraiment désolée pour l’impolitesse de mon fils et je suis prête à t’expliquer les bases de la forge des runes en guise d’excuses. Sais-tu quelle est la principale différence entre la magie des gardiens et la maîtrise de la forge ?” demanda-t-elle.

Lith ne put que secouer la tête et admettre son ignorance. La question était apparemment simple, pourtant sa réponse était forcément loin d’être évidente.

“La magie des gardiens utilise les runes pour créer des formations magiques, tout comme les maîtres de forge les utilisent pour lier un métal à leur volonté, mais l’analogie ne va pas plus loin. Un gardien utilise les runes pour retenir son énergie et créer des effets extraordinaires, tandis qu’un maître de forge les utilise pour modifier les propriétés d’un matériau.

” Les runes anciennes, celles qui sont visibles à l’œil nu, s’apparentaient à des runes de gardien, plaçant l’enchantement à la surface du métal plutôt qu’à l’intérieur, afin de ne pas altérer les voies de mana créées par le processus de liaison.

“Tu peux les considérer comme un réseau permanent, pour compléter la force des sorts imprégnés dans un artefact.”

“Les runes modernes, au contraire, même si elles sont toujours gravées à la surface d’un objet, exercent leur énergie vers l’intérieur plutôt que vers l’extérieur, et c’est pourquoi elles sont invisibles aux moyens normaux.

“De plus, de cette façon, elles sont capables de modifier les propriétés du métal et de son système de circulation du mana, de sorte qu’une fois l’enchantement appliqué, le résultat final est donné par la synergie entre les runes et le pseudo-noyau.

“Les vieilles runes ne peuvent qu’ajouter un effet, alors que les runes modernes sont capables de se fondre avec le pseudo-noyau et les cristaux de mana, créant ainsi quelque chose qui est plus grand que la somme de ses simples parties.” dit Faluel.

“Cela signifie-t-il que les vieilles runes sont inutiles ?” Lith gémit à l’idée que toutes ses découvertes à l’intérieur d’Huryole n’ont servi à rien.

“Dieu, non !” Faluel glousse. “Tu peux appliquer les méthodes modernes de maître de forge aux vieilles runes. Cela les rendra invisibles et préservera leur effet, mais cela ne changera rien au fait que ces runes sont dépassées.”

“Ce serait comme fabriquer une épée en suivant un ancien plan. L’épée coupera toujours, mais elle ne pourra pas égaler un chef-d’œuvre moderne, quelle que soit la qualité du forgeron.”

La peur qui avait tenu Sedra à distance a été balayée par le choc, puis par son indignation débridée.

Ce n’était pas seulement le fait que sa mère explique à un étranger des choses qu’elle avait toujours refusé de lui enseigner qui le rendait fou, autant que la réalisation que l’humain était capable de comprendre ses mots alors que lui ne le pouvait pas.

Sous sa forme humaine, Sedra était un homme excessivement beau d’une vingtaine d’années, mesurant 1,9 mètre, aux cheveux dorés et à la barbe bien taillée. Malgré son jeune âge, il avait déjà atteint un noyau cyan et une deuxième tête.

Ses cheveux étaient parsemés de mèches rouges et orange, ce qui donnait l’impression qu’un dieu du soleil était descendu parmi les mortels. Son corps se tordait à mesure qu’il augmentait de taille, reprenant sa forme réelle.

Les deux têtes fixaient l’humain avec haine, mesurant plus de 5 mètres de haut. Le bas du corps rachitique de Sedra était tout en muscles et ses griffes transperçaient la pierre, tant la force qu’il déployait pour venir à bout de l’ordre de sa mère était grande.

Faluel soupira tandis que Lith faisait se transformer la fureur du jeune Hydre en soif de sang.

” Waouh, il est vraiment petit par rapport à toi. C’est parce qu’il est jeune ou c’est un hybride ?” La question était incroyablement grossière, sous-entendant que nul Hydre de sang pur ne pouvait être aussi chétif et que Sedra devait être né d’une race inférieure.

“C’est normal pour quelqu’un qui n’a pas encore vécu un quart de siècle”. dit Faluel. “Il n’est pas mauvais, juste stupide et prétentieux”.

Les deux têtes plongèrent la bouche ouverte, révélant une gueule aux crocs empoisonnés. Les hydres avaient plus que leur apparence en commun avec les serpents. Faluel frappa le corps de son fils avec sa paume ouverte, le paralysant sur place.

“Avant que tu ne partes, nous devrions échanger nos runes de communication”. Faluel sortit son amulette du Conseil de son objet dimensionnel et Lith fit de même.

“S’il se passe quoi que ce soit en rapport avec les Éveillés, n’hésite pas à m’appeler. Je suis officiellement ton contact avec le Conseil des bêtes empereurs, après tout. N’oublie pas ce dont nous avons discuté aujourd’hui.” Le choix de ses mots indiquait à Lith qu’elle ne confiait pas son secret à Sedra.

“J’ai des tonnes de métaux qui ont besoin d’être fondus et j’aurais vraiment besoin d’un coup de main.”

“Et s’il me dérange une fois que je serai sorti d’ici ?” demande Lith.

“Alors frappe-le à deux doigts de la mort et appelle-moi. Le dernier centimètre est mon fardeau pour avoir échoué à la fois en tant que parent et en tant qu’enseignant.” La froideur de sa voix fit frissonner Sedra.

Lith n’avait aucune idée de ce qui se passait, mais il pouvait sentir que Faluel était profondément embarrassé. Ses joues rose nacré avaient maintenant une teinte de rouge qui lui donnait un air moins éthéré et beaucoup plus charmant.

‘Cet idiot m’a déjà valu une leçon gratuite. Il vaut mieux battre le fer pendant qu’il est encore chaud’. pensa Lith.

“Une dernière chose. Je sais que tu ne peux pas m’accorder ton savoir gratuitement, mais j’aurais vraiment besoin d’un livre de dictionnaire magique pour cela.” Il sortit une des pages du livret d’Huryole de sa dimension de poche et la montra à Faluel.

“C’est juste l’ancienne langue.” L’hydre ne comprenait pas la raison d’une telle demande. “Tu peux trouver plein de tomes à ce sujet dans n’importe quelle bibliothèque digne de ce nom.”

“J’y suis allé, j’ai fait ça.” Lith répondit. “Tu peux trouver des tomes à ce sujet, oui, mais c’est encore une langue morte. Les dictionnaires ne sont pas courants, encore moins ceux qui contiennent des mots liés à la magie. Si je les demande, je suis sûr d’être démasqué.”

“Les humains.” Faluel grommela de dégoût tandis qu’une paire de livres épais volait d’une grotte adjacente jusque dans ses mains. “Je parle couramment l’ancienne langue, alors je n’en ai pas vraiment besoin. Tu peux garder les dictionnaires aussi longtemps que tu en auras besoin.”

Lith les plaça directement dans Soluspedia, découvrant que l’un était un livre sur les mots courants et que le second concernait uniquement le jargon magique.

“Merci beaucoup.” Il fit une profonde révérence à Faluel avant de quitter la grotte. Les vieilles runes étaient dépassées, mais les mendiants ne pouvaient pas se faire prier.

Chapitre soutenu par Urasage.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yomath Efyll
7 mois il y a

” Tais-toi” ==> “Tais-toi” : avec la police d’écriture choisie, c’est flagrant car le ” remonte du mauvais côté
” Les runes anciennes,…
” Dieu, non ! ” et dans le même paragraphe …sont dépassées.
” Waouh, il est… et dans le même paragraphe …Hydra ==> Hydre ?

Merci pour le chap ^^

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser