Supreme Magus Chapitre 296

Création magique (Partie 2)

—-
Traducteur: TheCounterspell
—-

‘Cet exercice est comme un problème de mathématiques. Je peux soit apprendre par cœur toutes les équations, soit comprendre les principes sous-jacents de la formule principale et en déduire tout ce dont j’ai besoin. Jusqu’à présent, la première méthode a échoué, il est temps d’essayer la seconde.’

Lith ferma les yeux, ignorant la barre des résultats devant lui et se concentrant sur son noyau de mana. Le deuxième sort qu’il avait choisi était Jorun Bat, un sort inutile qui générait des stalactites en forme de pièces de monnaie.

Il était suffisamment similaire au précédent pour qu’il puisse au moins réutiliser le sceau de la première main. Lith dessina lentement le symbole dans l’air, sentant une petite quantité de mana s’échapper de son noyau.

Puis, il arrêta presque ses mains, faisant un petit mouvement à la fois et observant comment le brin de mana réagissait. Il écarta tous les signes qui le faisaient gonfler ou s’effondrer, ne suivant que ceux qui le faisaient bouger vers l’extérieur.

Lith n’avait aucune idée du temps qui s’était écoulé lorsqu’il entendit le son annonçant la fin du second sort. Il ouvrit les yeux juste le temps de piocher les deux mots suivants dans le Manuscrit et de les transmettre à la machine.

Il continua à s’entraîner à lancer des sorts de glace, observant chaque fois avec plus de clarté la forme que prenait le brin de mana à chaque fois qu’il lançait un sort. La révélation le frappa comme un marteau.

La plupart des mouvements composant un seul signe de la main étaient inutiles. Ils avaient probablement été ajoutés pour faciliter la mémorisation, pour masquer les parties importantes aux regards indiscrets, ou les deux.

Ce qui comptait, c’était les mouvements qui modifiaient la forme du brin de mana, lui ajoutant des tours et des détours jusqu’à ce que son flux ressemble à celui d’un véritable sort magique. Lith décida de mettre sa théorie à l’épreuve.

Il choisit quelques mots supplémentaires pour former un simple sort de glace. Il visualisa mentalement comment il devait manipuler son flux de mana pour obtenir avec la vraie magie le même effet que le faux sort. Ensuite, il prononça les mots magiques tout en utilisant ses deux mains pour modeler le brin de mana comme le vrai sort qu’il venait de créer.

La cabine signalant sa réussite coïncida avec le gong marquant la fin de la leçon. Lith se retrouva trempé de sueur. Sa réserve de mana était suffisamment basse pour lui donner un mal de tête fulgurant.

Pourtant, il était satisfait de ses résultats.

‘La mauvaise nouvelle, c’est que je ne peux pas utiliser la même technique pour la magie de niveau supérieur. Il me faut une minute pour créer un sort de niveau 1, mais il n’en va pas de même pour les niveaux supérieurs. Cela signifie que je dois vraiment apprendre à créer de faux sorts.’ pensa Lith.

‘Non seulement cela me sera utile pour réussir cette matière, mais ce sera aussi un moyen d’obtenir des crédits en partageant des sorts si jamais j’ai besoin de quelque chose de la part de l’Association. La bonne nouvelle, c’est que j’ai trouvé un moyen beaucoup plus rapide de transformer la fausse magie en vraie magie et vice-versa.’

‘Il semble que ma première théorie était la bonne. Les fondements de la fausse magie sont les mêmes que ceux de la vraie magie et tout le système de niveaux est une échelle qui mène à la découverte du noyau de mana.’

Lith sortit de sa cabine, attendant que l’hologramme projette ses résultats.

Sorts tentés : Quinze. Sorts réussis : Tous. Note finale : B. L’empreinte a été réinitialisée avec succès, prête à accueillir un nouvel élève.

‘Pas mal pour quelqu’un qui a passé la moitié de la leçon à réussir un seul sort.’ Solus essaya de lui remonter le moral. B était la note la plus basse qu’ils aient jamais obtenue, mais elle était fière de lui. Lith avait obtenu cette note tout seul, sans lui demander son aide.

‘Il vaut mieux attendre le dîner pour lui demander s’il l’a fait exprès ou s’il était simplement concentré pour m’oublier.’ Pensa-t-elle dans un coin caché de son esprit.

Lith se tourna vers les autres pour observer leur performance. L’hologramme de Quylla fit son rapport :

Sort tentés : Vingt-deux. Sorts terminés : Tous. Note finale : A.

“Incroyable comme toujours, Quylla. Je suis vraiment nulle dans cette matière. Il faut que je travaille plus dur.” Il lui serra la main avec une pointe d’envie dans la voix.

‘Elle est plus douée que moi, elle a plus d’expérience que moi dans la création de faux sorts, et elle n’a pas perdu de temps à paniquer. Je me demande à quel point elle va devenir puissante…’

Le fil des pensées de Lith fut interrompu par Quylla, qui lui donna un faible coup de pied dans le tibia. La façon dont elle inclinait compulsivement la tête lui fit penser que Quylla était en train de faire une attaque ou quelque chose comme ça.

‘Tourne-toi, idiot.’ Lith suivit l’ordre de Solus, remarquant enfin les autres stations. Il y avait beaucoup de D, E et même quelques F holographiques.

“Qu’est-ce que c’est que ça ?” s’exclama Lith. Il fallait au moins quatre sorts terminés pour obtenir un E, huit pour obtenir un D. Tout le monde le regardait avec une haine pure.

“Je vous l’avais bien dit, le talent.” Nalear leur tapota le dos.

“Comme je l’ai dit plus tôt, deux sorts réussis suffisent pour obtenir la note de passage lors de la première leçon. Mais les machines sont calibrées pour l’examen final.” Elle s’esclaffa devant l’expression déconcertée des élèves.

***

Plus tard, alors que les étudiants savouraient leur dîner, le traître à l’intérieur de l’académie pouvait enfin soupirer de soulagement. Après la série d’échecs de l’année dernière, toute leur planification méticuleuse portait ses fruits.

D’après leurs dernières informations, Linjos n’était toujours pas au courant de leur projet de fabrication d’armes de qualité militaire à utiliser lors de l’acte final. Depuis qu’ils avaient rejoint la chasse à l’oie sauvage de Lukart, tout s’était dégradé.

Lukart, l’Archimage idiot qui rêvait d’être roi. Le traître l’avait rejoint parce qu’il souhaitait lui aussi que la guerre civile ait lieu, mais pour une toute autre raison. Le traître croyait fermement que le Royaume de Griffon était irrécupérable.

C’était comme un horrible tableau dessiné par un artiste incompétent. Des coups de pinceau supplémentaires ne feraient que l’embrouiller davantage. Ce dont le royaume avait besoin, c’était de brûler la vieille toile et de recommencer avec une nouvelle.

Aveuglé par sa propre arrogance, Lukart ne s’était jamais attendu à ce que son allié siphonne lentement ses fonds et ses biens. Il transformait les complices de Lukart en esclaves obéissants. Le plan était brillant dans sa simplicité.

Lorsque la guerre civile commencerait, le traître aurait tous les moyens nécessaires pour faire triompher son camp, rayant de la carte à la fois Lukart et les Royaux corrompus.

Après l’incident de Kandria, ils avaient été contraints de changer d’approche. Avec la découverte des parasites et la disponibilité d’un remède, le plan initial était réduit à néant. Lorsque Balkor avait révélé sa nouvelle cible, le traître avait supposé que les vagues leur donnaient un signe.

En déplaçant leurs pions, ils avaient affaibli toutes les académies, faisant d’elles des proies faciles pour les morts-vivants. Le traître pensait qu’une fois les six grandes académies perdues, les autres grands pays envahiraient le royaume du Griffon.

Les nobles et les roturiers auraient été unis dans la douleur, forcés de s’allier contre un ennemi commun. L’issue de la bataille n’était pas importante, ce qui comptait, c’était de détruire le statu quo. Or, ce maudit Linjos avait tout gâché en s’alliant avec le seigneur de la forêt, donnant l’exemple aux autres directeurs.

Le traître avait passé les derniers mois à construire la force nécessaire pour plonger le Royaume dans le chaos. Si la révolution était impossible, le traître était prêt à se contenter de la vengeance.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser