Supreme Magus chapitre 1195

Le diable que vous connaissez, partie 1

Traducteur : Ych
———

“Tu nous as inquiétés, Vastor.” Ni sa voix ni son sourire ne trahissent la surprise de Jirni. “Tu t’es tellement fait botter le c*l par les morts-vivants que tu avais besoin de vacances pour restaurer ta fierté blessée ou quoi ?”.

“Ou quoi.” Il répond. “À quoi dois-je le plaisir de cet appel ?”

Jirni l’a mis au courant avant de lui demander son aide contre Deirus. Elle ne savait pas du tout si elle parlait vraiment avec Zogar Vastor ou simplement avec quelqu’un qui portait son enveloppe, mais il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir.

S’il est vraiment tombé amoureux de la sœur de Kamila comme le disent les ragots de la Cour, peut-être que le fait de lui avoir sauvé la vie et que les morts-vivants l’aient amené au bord de la mort a aidé Zogar à surmonter sa faiblesse.

‘Ça ou l’expérience l’a complètement brisé et l’a rendu fou. Quoi qu’il lui soit arrivé, j’ai besoin de comprendre si cela a compromis son utilité ou si cela a simplement fait de lui un atout encore meilleur.’ C’est ce qu’elle a pensé.

“Cet imbécile. Quand comprendra-t-il que rien ne peut ramener Yurial, quoi qu’il fasse ?” Vastor grogna, redevenant lui-même. Il détestait ceux qui se dressaient sur le chemin de la grandeur des autres pour des raisons mesquines.

Il en avait assez de voir les médiocres prospérer uniquement parce que le royaume semblait abandonner les mages talentueux dès qu’ils ne servaient plus à rien, tout comme cela lui était arrivé.

“Je pourrais peut-être t’aider à te débarrasser définitivement de Deirus, mais cela demande de la patience et de la discrétion. Nous devrions discuter de ces questions en privé, à l’abri des oreilles indiscrètes.” Dit-il en regardant les gardes royaux.

“Je suis d’accord. Dis-moi juste quand et où.” Jirni doutait que Vastor puisse lui fournir quoi que ce soit que Balkor et Manohar n’aient pu faire, mais elle n’avait rien à perdre à essayer.

“Je t’appellerai dès que je serai à nouveau capable de bouger. Mes blessures sont profondes et ont atteint ma force vitale.” Vastor savait que même la sculpture corporelle ne pouvait pas tromper quelqu’un comme Jirni ou Manohar.

Pourtant, une force vitale endommagée expliquerait toute anomalie qu’ils pourraient remarquer dans son comportement, ce qui, couplé au Rajeunissement, constituait la couverture parfaite pour ses nouvelles prouesses physiques.

“Il n’y a pas d’urgence. Le temps est à mes côtés. Prends soin de toi, Vastor.” Jirni a mis fin à l’appel et a commencé à examiner chaque détail de la vie récente de Vastor.

Le temps est en effet à ses côtés. Plus Deirus attendait pour agir, plus sa position sociale et politique s’affaiblirait à cause de l’élimination de ses fondations par Jirni.

Plus Vastor la faisait attendre, plus Jirni devait comprendre si elle avait encore affaire à un démon qu’elle connaissait ou à un nouveau qu’elle devait soumettre.

***

“Désolé de ne pas t’avoir appelé plus tôt. Les choses sur Jiera sont bien pires que je ne le supposais et je me suis heurtée à une complication après l’autre.” dit Lith.

“Ne t’inquiète pas, l’important c’est que tu ailles bien”. Kamila soupira de soulagement en entendant sa voix calme et forte comme elle s’en souvenait.

“Euh, à ce propos…” Lith ne savait pas du tout comment lui annoncer la nouvelle, mais il ne voulait pas non plus mentir.

“J’aurais dû m’en douter dès que j’ai vu ta bouille écailleuse ! Tu as eu des ennuis et tu as encore risqué ta vie.”

“Oui, mais…”

“Pas de mais. Montre-moi ton autre visage pour que je puisse comprendre quand tu ne me dis pas la vérité.” Elle l’a interrompu.

Même s’ils passaient beaucoup de temps ensemble, les écailles rendaient les expressions de Lith inexistantes et la voix de sa forme hybride sonnait de la même façon, qu’il prononce des mots doux ou des menaces de mort.

Lith reprit sa forme humaine et lui raconta tout ce qui s’était passé depuis leur arrivée, ne laissant échapper que les passages concernant Solus et leur affrontement avec Lochra Silverwing. Le fait de lui cacher un secret aussi important l’a profondément peiné et l’a poussé à être clair avec elle.

‘Elle le méritait, tout comme Solus. Mais il faudrait attendre leur retour.’

“Bonté divine. Comment va ta force vitale maintenant ?” demanda Kamila.

“Bien mieux que je ne pouvais l’espérer. Sans la présence de tant d’Éveillés qui ont aidé Tista et de Phloria qui s’occupe de moi, je doute que j’aurais récupéré aussi vite.” dit Lith.

“Je dois envoyer des lasagnes de la taille d’une hydre à Faluel en guise de remerciement pour ses leçons sur la métamorphose.” dit Kamila avec un petit rire.

“Elle a donné à ta sœur l’occasion de s’entraîner sur ta force vitale. Être unique, c’est génial seulement jusqu’au moment où tu as besoin d’aide. Tu devrais lui faire un beau cadeau aussi puisqu’elle est la seule raison pour laquelle tu es encore humain.”

“Je devrais certainement le faire.” Lith frémit à l’idée de se transformer en abomination et d’être forcée de rejoindre les rangs du Maître. “Je lui fabriquerai quelque chose à la première heure demain matin…”

“C’est sûr que tu le feras.” Kamila lui coupa la parole. “C’est comme après Kulah, alors tu vas suivre la vieille prescription de Quylla et prendre au moins trois jours entiers de repos magique. Je t’interdis même d’allumer une bougie.”

“Comment suis-je censée passer mon épreuve de sagesse sans magie ?” Répond Lith, horrifiée.

“Savoir quand faire une pause et éviter les risques inutiles me semble plutôt sage”. La réponse de Kamila reçut un énorme pouce levé de la part de Solus, ce qui fit intérieurement maudire Lith.

Lorsqu’ils étaient tous les deux d’accord sur quelque chose, cela signifiait généralement qu’il avait tout faux.

“Je vais mourir d’ennui. Qu’est-ce que je suis censé faire pendant trois jours ?” Il tente désespérément d’échapper à son destin imminent.

“Premièrement, la mort par ennui n’est pas vraiment terminale. Deuxièmement, tu pourrais sortir et connaître de nouvelles personnes, apprendre quelques recettes que nous pourrions essayer ensemble, et enfin, tu pourrais m’appeler plus souvent. J’aurais bien besoin d’un peu de compagnie.”

La douleur dans sa voix fit comprendre à Lith que quelque chose s’était passé.

“Qu’est-ce qui ne va pas, Kami ? Qu’est-ce que tu ne me dis pas ?” Il demande.

“Comparé à ton état, ce n’est rien. Ne t’inquiète pas et repose-toi.” Elle soupire.

Le problème d’avoir un petit ami qui risquait sa vie tous les deux jours était que non seulement Kamila s’inquiétait beaucoup, mais elle avait aussi l’impression que ses problèmes personnels devenaient sans importance à cause de l’existence unique de Lith.

“Kami, je ne pourrai pas me détendre tant que tu ne m’auras pas dit ce qui ne va pas. Je suis un peu paranoïaque, tu te souviens ?” Dit-il.

“Très bien. Ce sont mes parents. Ils ont dû entendre parler de tes mines d’argent et essaient maintenant de se glisser à nouveau dans nos vies.” Kamila sentit qu’on lui enlevait un énorme fardeau de la poitrine.

“Nos vies, c’est-à-dire toi et moi ou toi et Zinya ?” demanda-t-il.

“Les deux. Tu connais Zinya. Elle a un faible pour la famille et elle se sent coupable de ne pas laisser ses enfants voir leurs grands-parents. Je ne veux rien avoir à faire avec eux, mais elle ne les connaît pas comme moi.

“Mes parents l’ont toujours traitée comme une princesse en raison de sa beauté et lorsqu’ils ont organisé son mariage avec Fallmug, ils l’ont convaincue que c’était dans son intérêt. La cécité de Zinya l’empêchait d’avoir une vie normale et ma famille ne pouvait pas se permettre les soins dont elle avait besoin.

“Je ne lui ai jamais dit que nos parents ont seulement fait semblant de ne pas savoir que Fallmug la battait, ni qu’ils sont la raison pour laquelle je me suis engagée dans l’armée.” Kamila se couvrit les yeux tandis que la tristesse faisait s’affaisser ses épaules.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser