Supreme Magus chapitre 1171

Nouveaux horizons, partie 1

Traducteur: Ych
——-

La rencontre avec Thrud avait été une bénédiction déguisée. Elle avait donné à Vastor l’occasion d’étudier une version moderne de la Folie d’Arthan, tandis que les études de Manohar sur ses marionnettes de viande avaient fourni à Vastor les moyens de perfectionner sa procédure de mélange de différentes forces vitales.

Le Maître n’avait jamais eu l’intention d’utiliser la folie sur lui-même. Il avait prévu de la laisser en cadeau aux générations futures, comme Lith qu’il avait mis en garde contre les horreurs de la guerre ou Quylla à qui il avait montré les limites de la fausse magie.

Vastor avait espéré qu’au moins l’un d’entre eux suivrait ses traces et achèverait son œuvre. Pourtant, après avoir vu ce que Lith avait réussi à accomplir en tant qu’hybride, après avoir échoué à protéger Zinya, le Maître avait changé d’avis.

‘Contrairement à moi, Lith n’a jamais manqué de conviction. Il a dû devenir hybride en faisant des expériences sur lui-même pour réparer les fissures de sa force vitale. Je l’ai traité comme un élève et je suis certain qu’il n’était qu’un humain à l’époque.

Si je veux qu’on se souvienne de moi comme étant plus qu’un simple meurtrier de masse, je dois faire preuve de la même détermination ! Pensait-il.

Le flux de conscience et la série de défaites qu’il portait ont fait doubler l’Abomination d’une crise de folie sanguine après l’autre. Son jeune esprit était incapable de supporter autant d’horreurs et autant de douleur en même temps.

Vastor continua à déverser son essence vitale et ses souvenirs dans la créature jusqu’à ce que son corps extérieur se transforme en une belle ombre avec seulement une tache de rose sur l’abdomen. Puis, les ténèbres commencèrent à se fissurer, formant un vortex qui fusionna avec la chair de Vastor, la transformant en une nuance de gris cendré.

Le réservoir génétique a émis un court bourdonnement au moment où l’hybride humain-abomination est né. Il a évacué le liquide nutritif avant d’ouvrir le couvercle fait de cristaux magiques pour laisser sortir la créature.

Xenagrosh observa les mouvements de l’hybride nouveau-né, le cœur empli de craintes. Le vacillement des genoux de Vastor pouvait être dû au choc de la fusion, mais aussi au fait que l’Abomination connaissait le concept de la marche mais n’avait aucune idée de comment faire.

Son apparence bien nourrie était celle du professeur qu’elle connaissait et aimait, pourtant il y avait une lumière dans ses yeux qui ne semblait pas correcte.

“Maître, c’est toi ?” Demande-t-elle.

“Pour une fois, je n’ai pas échoué.” dit Vastor tout en serrant et en ouvrant sa main plusieurs fois pour s’habituer à son nouveau corps.

“Maintenant, viens avec moi dans mes appartements. Avant de retourner au Griffon blanc, j’ai besoin que tu m’apprennes les bases de la vraie magie. Nous avons beaucoup à faire et peu de temps pour le faire.”

***

La frange de Rezar dans le désert de sang.

Nalrond se réveilla, se retrouvant couvert de sueur.

Au début, en regardant l’environnement familier des bâtiments de pierre et en sentant les odeurs familières de son village, il a pensé que tout ce qui s’était passé au cours de l’année écoulée n’était qu’un cauchemar.

Le cauchemar le plus long et le plus terrifiant de toute sa vie.

Le village est en sécurité et moi aussi. Aube…” Ce nom a anéanti ses espoirs et l’a ramené à la réalité.

Aucun des sens améliorés de sa forme bestiale ne pouvait percevoir les réseaux censés contenir le cavalier ou sa magnifique aura. Au lieu de cela, Nalrond pouvait sentir la présence de plusieurs formations magiques inconnues et ne parvenait pas à reconnaître une seule des voix qu’il entendait.

‘Aube les a tous tués.’ Des larmes chaudes coulèrent le long de ses yeux tandis qu’il pleurait à nouveau son village. ‘J’aurais dû le savoir. Même si quelques Rezars ont survécu à son attaque, ils n’auraient jamais pu reconstruire tout le village.

‘En plus de cela, la seule explication possible à la présence des bois et de tant de gens, c’est que deux Franges ont dû fusionner. Une poignée de survivants ne peut pas avoir d’enfants aussi vite, à moins d’être des monstres.’

Après avoir vérifié qu’il n’avait aucun membre manquant et que ses hôtes ne lui avaient imposé aucune contrainte, Nalrond était sûr que les monstres n’étaient pas impliqués. Il reprit sa forme humaine et regarda autour de lui dans sa chambre.

C’était une partie d’une maison confortable faite de pierres carrées, d’environ 5 mètres de long, 4 mètres de large et plus de 3 mètres de haut. Le mobilier de la pièce se composait d’un lit, d’une armoire et d’un petit coffre pour les affaires personnelles.

Un grand tapis en fourrure occupait le centre de la pièce et gardait ses pieds au chaud pendant qu’il se dirigeait vers les fenêtres pour regarder le village.

‘À en juger par la taille du lit et de la chambre, cet endroit a été construit pour quelqu’un de plus grand qu’un Rezar, mais je me souviens n’avoir vu que des humains pendant mon vol de reconnaissance. Soit ce village est habité par des Bêtes Empereurs, soit par une autre tribu de Peuples-Garous.’ Pensa-t-il.

Nalrond ferma les yeux une seconde, priant silencieusement toutes les divinités dont il se souvenait du nom pour qu’au moins une partie des villageois soit membre de sa tribu. Pourtant, tous les enfants qu’il voyait jouer dans les champs avaient la forme d’un Dewan et aucun des vêtements suspendus aux cordes à linge n’avait un motif familier.

Les Dewans étaient des bêtes empereurs humanoïdes qui ressemblaient à des rhinocéros. Ils étaient plus grands et plus lourds que les Rezars, mais incroyablement agiles grâce à leur affinité pour la magie de l’air et de l’eau.

Leur peau épaisse et leurs muscles puissants les apparentaient à des unités d’infanterie lourde qui se déplaçaient aussi rapidement que la cavalerie. Alors que les Rezars hybrides avaient été mis au point pour les opérations minières, les Dewans étaient des armes vivantes.

Certaines personnes remarquèrent Nalrond et lui rendirent son regard tout en pointant sa fenêtre. Bientôt, il entendit frapper à sa porte.

“Entrez.” Il dit avec un soupir alors que ses espoirs se brisent les uns après les autres.

Tout, des meubles à l’accent de ses invités, lui semblait étranger, pourtant Nalrond ne pleura pas à nouveau. Il était venu pour tourner la page et l’avait enfin trouvée. La seule chose qui lui restait à faire avant de chercher le reste de son groupe était de remercier ses hôtes.

“Je suis heureux de voir que tu te sens mieux. As-tu faim ?” Lui demande un homme d’une soixantaine d’années.

Il mesurait environ 1,70 mètre, avait des cheveux gris striés de noir et des yeux bruns. Sa peau bronzée était en grande partie bronzée et à l’œil coupé, Nalrond pouvait deviner que la tribu inconnue n’était pas originaire du Désert de Sang.

Il portait une simple chemise blanche en lin et un pantalon marron sur des chaussures en cuir de mauvaise facture. Nalrond comprit à la fois à la tenue et à l’odeur de son invité qu’il s’agissait d’un compagnon hybride.

Les bêtes empereurs fabriquaient elles-mêmes des vêtements de métamorphose, tandis que les hybrides n’avaient généralement pas les ingrédients nécessaires pour pratiquer la maîtrise de la Forge. Bien que les Franges soient riches en énergie, elles n’ont pas forcément de mines de cristal.

Bien au contraire, elles n’avaient généralement pas non plus de veines de métal en raison de leur nature artificielle. Les pierres précieuses et les minéraux ont besoin de siècles, voire de millénaires, pour se former, alors qu’une Frange n’est créée que dans des circonstances spécifiques.

De plus, elle ne dure que le temps que Mogar juge nécessaire, et il est donc inutile que la planète en ajoute plus que ce qui est strictement nécessaire.

La conception simple des vêtements permettait aux hommes-garous de se métamorphoser à volonté sans se soucier des conséquences. Les points de suture étaient volontairement lâches afin qu’ils se déchirent facilement sans endommager le tissu, ce qui les rendait faciles à réparer.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser