Supreme Magus chapitre 1169

Rêves brisés, partie 1

Traducteur: Ych
——-

Au cours des derniers jours, Lith avait tenté d’appeler Xenagrosh à de multiples reprises pour la remercier de l’avoir aidé à sauver sa famille, mais elle n’avait jamais répondu. Xenagrosh se concentrait entièrement sur le réservoir de gènes et s’assurait que Nandi gardait la raison jusqu’à ce que le Maître sorte.

Elle avait appris de Bytra que parler aidait. Plus le lien entre un Abomination revenant et ses alliés est profond, plus il est facile de réprimer ses pulsions violentes. Chaque fois que Lith appelait, elle appuyait simplement sur la rune de Tezka pour obtenir un rapport de situation.

“Tout va bien.” Le mage dimensionnel Abomination était resté à Lutia, pour garder un œil sur Zinya au cas où Nuit trouverait une faille dans le contrat d’esclavage de Baba Yaga.

“Alors fais en sorte que les choses restent ainsi. Je ne sais pas si le Maître aime cette femme ou s’il se soucie simplement d’elle. Zinya Yehval le rend heureux et ces sentiments aideront le Maître à s’adapter à sa nouvelle condition ou nous aideront à contrôler son clone au cas où il échouerait.”

Pendant ce temps, à l’intérieur du réservoir, Zogar Vastor se battait pour sa vie contre l’Abomination qui portait ses gènes mais aucun de ses fardeaux. Il était vieux et fatigué alors que son adversaire était jeune et déterminé, ne se souciant que de sa survie.

Leurs essences de vie se livraient à un bras de fer constant, un esprit tentant d’effacer l’autre depuis le moment où ils avaient fusionné.

‘Je t’accorde que tu es implacable, petit, mais si tu savais ce qui t’attend dans le monde extérieur, serais-tu toujours aussi enthousiaste à l’idée de te battre contre moi?’ Vastor dit à son double Abomination à l’intérieur de l’espace qu’ils partagent dans leur esprit.

L’apparence de la créature s’apparentait à la forme humaine d’une bête empereur, une projection de la façon dont Vastor se percevait plutôt que de ce à quoi il ressemblait réellement. Le double de l’Abomination était grand, jeune, beau et doté d’une chevelure épaisse comme Vastor n’en avait pas, même à la fleur de l’âge.

La créature avait pris vie il y a quelques jours à peine, il n’avait donc aucune idée de la réponse à donner. Il répondit en drainant un peu plus de l’essence du maître, ce qui fit pencher la balance encore plus en sa faveur.

Vastor avait étudié le processus de fusion d’un clone avec son original, déterminant que plus un double vivait longtemps, plus ses prouesses se rapprochaient de celles de son matériau d’origine.

Pourtant, malgré toutes ses études et ses préparations, c’est le Maître qui était sur le reculoir.

‘Très bien. Tu veux être Zogar Vastor, petit ? Sois mon invité et prends-le. Prends tout ce qui fait de moi ce que je suis!’ Au lieu de résister à l’attraction, le Maître laissa aller sa force vitale.

Le clone Abomination a été pris par surprise, d’autant plus que Vastor s’est assuré d’y ajouter une grande partie de son esprit. Le fait d’être si jeune a rendu la créature concentrée et inébranlable, mais cela l’a également rendue sensible aux émotions intenses.

Il n’avait jamais connu la douleur ou les épreuves. L’esprit du clone était une ardoise vierge qui ne pouvait que refléter les sentiments de Vastor.

La créature vit les souvenirs de Vastor dans sa courte mais prometteuse jeunesse, alors qu’il était étudiant à l’académie du Griffon blanc. Les mages ordinaires suivaient des cours sur une spécialisation, les bons mages comme Lith en suivaient deux, tandis que trois spécialisations étaient universellement considérées comme la marque du vrai génie.

Le jeune Zogar Vastor suivit quatre spécialisations en même temps et obtint son diplôme en tant que premier de sa promotion dans chacune d’entre elles. Il devint guérisseur, gardien, maître de forge et même mage de bataille.

Son ascension avait mis toutes les académies en émoi. Après avoir obtenu son diplôme, il était devenu membre de l’Association des mages, puis maître de forge royal, et même briseur de sorts.

Pour apprendre n’importe quel sort, il lui suffisait de le pratiquer deux fois, puis il créait une version améliorée du même sort qui dépassait les attentes de son propre créateur.

Il n’avait jamais été beau, mais après avoir réussi à tuer une Bête Empereur à l’âge de dix-huit ans, toutes les familles nobles du Royaume ont jeté leurs filles à ses pieds.

Vastor a fréquenté pendant un temps Keal Griffon, l’une des princesses royales et la sœur aînée de Meron, et Tryssa Ernas, la tante de Jirni, mais il les a toutes les deux écartées en pensant qu’un mariage aussi précoce ne ferait qu’entraver ses recherches magiques.

Ses talents faisaient de lui un excellent candidat pour devenir le dieu de la guérison et tout le monde s’attendait à ce qu’il devienne un Magus, mais hélas, Vastor s’est heurté à un mur qu’il n’a pas réussi à franchir.

Son noyau bleu vif faisait de lui un mage polyvalent, mais sans noyau violet, il était incapable de fabriquer les pièces d’équipement les plus puissantes ou de lancer les réseaux les plus puissants enregistrés dans les archives du royaume.

Pour ne rien arranger, même si Vastor avait des capacités d’apprentissage inégalées, il manquait de créativité. Son génie lui permettait d’améliorer les sorts des autres, mais toutes ses créations originales s’avéraient au mieux médiocres.

Le temps qui passe ne fait que rendre ses limites plus évidentes et diminue les attentes que le Royaume a pour lui. Bientôt, les Royaux le considérèrent comme un dieu potentiel de la guérison uniquement par manque de meilleurs candidats et l’écartèrent en tant que Magus potentiel.

La famille de Vastor le força à se marier avant que sa valeur aux yeux de la communauté magique ne diminue encore plus et lorsqu’il obtint le titre d’Archimage à vingt-cinq ans, cela lui valut plus de pitié que d’admiration.

Tout le monde considérait Vastor comme un mage qui avait déjà atteint son apogée, comme un pays des merveilles magiques qui, une fois exploré, n’avait plus de nouvelles merveilles à offrir et qui n’était pas devenu plus intéressant que le jardin botanique moyen.

Le mariage ne l’a pas rendu meilleur, seulement plus amer. Sa femme ne l’aimait pas et c’était réciproque. Pour Vastor, elle était l’incarnation de tous les sales arrivistes sans talent ni utilité magique qui s’accrochaient à lui par besoin, et non par respect.

Lorsque ses enfants sont nés, il les a ignorés, considérant qu’ils n’étaient que des entraves de plus que la société ingrate du royaume lui avait imposées.

L’abomination à l’intérieur de l’esprit de Vastor a vécu les montagnes russes émotionnelles de son début de vie. D’abord la détermination inébranlable en tant qu’étudiant, puis l’enthousiasme sans limite de la jeunesse, et enfin le désespoir paralysant de la découverte que sa carrière magique était déjà terminée avant qu’il n’ait vingt ans.

Vastor pouvait sentir la créature s’affaiblir, son emprise se relâcher avec le souvenir de chaque échec qui défilait devant leur conscience commune. Pourtant, cela ne durait qu’une seconde.

La naïveté de la créature rendait également son indignation sincère et lui donnait la force de surmonter le choc, impatiente de prouver à l’ensemble de Mogar que Zogar Vastor était loin d’être fini.

‘Pas mal. J’ai réagi de la même façon, mais tu crois vraiment que la rage suffit, petit ? Peut-être sur le champ de bataille, mais dans un laboratoire, elle ne fait que te rendre négligent.’ dit Vastor tout en donnant plus de son essence et de ses souvenirs à l’Abomination.

Dans les nouvelles visions, un Vastor désormais grassouillet avait commencé à étudier la folie d’Arthan. Après s’être noyé dans la nourriture réconfortante et l’apitoiement, un Vastor désormais âgé de trente ans avait accepté ses limites.

Cela l’avait conduit à réaliser qu’avec sa capacité à apprendre et à améliorer les créations des autres, il pourrait être en mesure de percer l’héritage perdu du Roi Fou.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser