Supreme Magus chapitre 1166

La force du chaos, partie 2

Traducteur: Ych
——-

Même un noyau de troll ne pouvait pas résister à la faim sans fin d’une Abomination déchaînée, car la faim typique des Abominations ne venait pas seulement de leurs noyaux noirs.

Leur force vitale était un puits sans fond qui ne pouvait être tenu à distance que grâce à l’équilibre que la présence de plusieurs noyaux conférait aux hybrides du maître ou, dans le cas de Lith, grâce à l’harmonisation de ses forces vitales.

Lorsqu’il était enfant, avant qu’il n’obtienne le noyau bleu, sa nature hybride était trop faible pour se manifester. Son corps en pleine croissance pouvait à peine supporter le flux de mana de son noyau, alors le côté abomination était resté en sommeil.

Il avait modifié son odeur corporelle et l’avait aidé à soigner ses blessures de temps en temps, incapable d’en faire plus sans compromettre l’enveloppe humaine. Ce n’est que lorsque l’adolescent Lith utilisait la magie des ténèbres que le Chaos parvenait à s’infiltrer, drainant la force de ses adversaires.

Après que Lith eut atteint le noyau bleu, la force vitale de l’hybride Bête-Abomination était devenue aussi puissante que celle de l’humain.

Du fait que la force vitale humaine supprimait l’Abomination de l’extérieur et que la Bête Empereur faisait de même de l’intérieur, sa faim était cependant toujours maîtrisée.

L’abomination ne pouvait manifester ses pouvoirs qu’à travers les écailles de Lith, les peignant en noir et lui conférant une quasi-immunité contre le contact drainant des morts-vivants et des autres abominations qui provenaient de leurs capacités innées.

Ce n’est que maintenant, après que le noyau bleu vif a permis aux trois différentes forces vitales de fusionner, que l’énergie du Chaos s’est manifestée en réponse à une menace directe. Les nombreuses blessures et les utilisations répétées des flammes d’origine avaient suffisamment affaibli les deux autres forces vitales pour compromettre l’équilibre.

L’énergie que Lith prélevait sur ses victimes donnait du pouvoir à son essence humaine et hybride, mais seul le côté Abomination pouvait se nourrir sans limite. Le côté Bête Empereur était limité par la masse de Lith tandis que le côté humain était limité par les fissures qui le minaient.

Tout comme un manque d’énergie les faisait disparaître, un excès faisait gonfler les forces vitales. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne reste plus que le côté Abomination après avoir avalé les deux autres.

L’instinct de survie de Lith était trop fort pour s’intéresser à de tels détails, mais Solus le faisait.

Elle pouvait voir que pendant que Lith déchirait une vague de monstres après l’autre, son corps entier devenait de moins en moins celui d’un Wyrmling et davantage celui d’un de ses Démons des Ténèbres.

‘Par mon créateur, ces créatures ne sont pas tant des soldats de l’ombre que des abominations mortes-vivantes. Lith ne serait-il pas lui aussi une sorte de marionnettiste ? Après tout, il s’est emparé du cadavre du vrai Lith, tout comme notre ennemi possède celui d’un orc.’

Solus s’arracha à ses inquiétudes lorsqu’un problème encore plus grave apparut.

‘Bon sang, le corps de Lith et ses forces vitales ne peuvent pas en supporter davantage. L’énergie du Chaos galopante lui cause presque les mêmes dégâts qu’à nos ennemis, mais si je l’arrête maintenant, il mourra de toute façon.’

Solus devait choisir entre le faire mourir en tant qu’humain ou vivre en tant qu’abomination et perdre tout ce pour quoi il s’était battu si longtemps.

‘Lith, s’il reste quelque chose de toi là-dedans, écoute-moi. Lance autant de flèches de la peste que tu peux, maintenant !’ dit-elle.

Lith s’exécuta et Solus dissipa son réseau de scellement des ténèbres.

Les flèches de la peste perdirent leur élément de lumière à cause de la force vitale noire qui aspirait même sa propre magie et devinrent une volée de flèches du chaos. Westhar parvint à en dissiper quelques-unes, mais les trois ailes restantes de Lith avaient une grande envergure et la baguette ne pouvait couvrir qu’une petite zone.

Pour ne rien arranger, chaque Flèche du Chaos était aussi rapide qu’un éclair et des dizaines de fois plus destructrice. Elles transformaient tout sur leur passage en néant, détruisaient la baguette de cristal et criblaient le Marionnettiste de trous si grands qu’on pouvait voir à travers.

Pourtant, cela n’a pas suffi à le tuer. Entre les nombreuses pierres précieuses qu’il avait en main et l’énorme quantité d’énergie qu’il avait accumulée, Westhar ne mourrait pas tant qu’il aurait un grain d’énergie du Chaos en lui.

Il aspira les cristaux pour soigner ses blessures et renvoya la volée avec son sort du Chaos de niveau 3, Doom Hail. Lith tenta de Clignoter, mais le Chaos remplaçait les ténèbres et il n’avait aucune idée de la façon de s’en servir.

Le sort échoua, le laissant bloqué sur place. Il esquiva quelques fléchettes, d’autres qu’il utilisa les ennemis pour bloquer, mais prit la plupart d’entre elles de plein fouet. L’armure du marcheur d’écailles se fissura en de multiples endroits, et il en fut de même pour Guerre qui tentait de détourner les assauts des organes vitaux de son maître.

“Tu t’es bien battu, mais bien ce n’est pas suffisant. Adieu.” Westhar dit tout en lançant son sort de Chaos de niveau 5, Étoile brisée.

Il avait perdu la majeure partie de son armée dans le conflit, mais cela en avait valu la peine. Les monstres mettraient peu de temps à se reproduire alors qu’en tuant l’hybride, il donnerait une leçon au Maître et mettrait la main sur un équipement inestimable.

D’une pierre deux coups.

Il ne s’attendait pas à ce qu’un troisième oiseau, bien plus grand et fait de tonnerre vivant, balaie la zone. Il a transformé en cadavre calciné tous ceux qui se trouvaient dans une zone de 100 mètres et a interrompu le sortilège de l’Étoile brisée.

Les seules exceptions étaient Lith, qui avait été intentionnellement épargnée, et Westhar, qui avait encore survécu. Son corps avait été réduit en lambeaux par l’attaque, mais des vrilles noires l’avaient recousu à une vitesse visible à l’œil nu, ce qui ne fit que renforcer les craintes de Solus.

“Bon Dieu, Fléau, tu vas bien ?” Le Roc était parti à la rescousse dès qu’elle avait perçu l’altération de l’énergie du monde.

“Non, il ne va pas bien.” Le marionnettiste n’avait pas le temps pour une autre Étoile brisée, alors il conjura à nouveau le Doom Hail.

Olua se mit à l’abri avec Lith, tandis que Bodya émergeait du sol et lançait un sort de niveau 5, Effondrement du volcan. Le feu et la terre se mélangèrent, transformant le sol sous l’Abomination en magma.

‘Je dois les aider. J’ai juste besoin d’un peu plus de force vitale. Juste un peu plus.’ Malgré toutes ses blessures, Lith ne ressentait pas de douleur, seulement de la faim.

‘Non, tu ne dois pas. Tu dois te mettre à l’abri et les laisser faire leur travail.’ dit Solus.

‘Qu’est-ce que tu racontes ? Je me sens bien, j’ai juste faim…’

‘Tu es en train de mourir !’ Elle a coupé court à Lith et lui a montré l’état de ses forces vitales à travers leur lien mental. ‘Si tu ne t’occupes vraiment pas de toi, fais-le au moins pour ta famille et pour moi.’

Ce n’est qu’à ce moment-là que Lith remarqua que l’anneau de solus et Guerre grésillait, mais pas à cause des sorts du marionnettiste ou de l’acide de Nidhogg. Son contact était mortel pour eux aussi, au point qu’il aspirait la vie de Solus au lieu de la nourrir comme d’habitude.

Pourtant, ni la lame en colère ni elle ne quittaient la main de Lith, souffrant en silence juste pour se battre à ses côtés. Lith entra en panique, mais il n’avait aucune idée de la façon de se débarrasser du surplus de force vitale qu’il avait consommé.

Son côté humain et son côté bête n’arrivaient pas à suivre l’Abomination et s’éteignaient peu à peu.


Commentaire

5 2 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
25 jours il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser