Supreme Magus chapitre 1162

La taille compte, partie 2

Traducteur: Ych
——-

‘À l’exception du chaman, le seul danger qu’ils représentent, c’est leur nombre. À moins que l’Abomination ne les ait dotés d’une astuce, bien sûr.’ pensa Lith.

Les ogres, au contraire, étaient tous très grands, plus de 2 mètres, avec des corps musclés qui auraient pu passer pour des humains si ce n’était de leur peau d’un vert profond, de leurs cheveux roux hérissés et des longs crocs pointus qui dépassaient de leur lèvre inférieure.

Ils portaient des vêtements fabriqués à partir de la peau d’autres ogres, de gobelins et de tout ce qu’ils avaient l’habitude de manger. Leur force naturelle surpassait celle d’une bête magique, ce qui, combiné à leur capacité à utiliser une forme rudimentaire de maîtrise de la forge, les rendait dangereux.

Quant aux trolls, ce sont eux qui inquiétaient le plus Lith. Ils mesuraient plus de deux mètres, avaient quatre bras et une peau d’un blanc maladif. Ils n’avaient ni paupières ni nez, respirant par deux trous en plein milieu du visage.

Ils n’avaient pas non plus de lèvres, révélant leur énorme gueule allant d’une oreille à l’autre et remplie de crocs. Ils étaient squelettiques avec un ventre gonflé comme s’ils n’avaient pas mangé depuis des jours. Leurs mains avaient de longs doigts terminés par des griffes acérées comme des rasoirs et leur corps était couvert de cicatrices bizarres qui étaient en fait des bouches supplémentaires.

Les trolls absorbaient la magie des ténèbres et devenaient encore plus forts, neutralisant ainsi l’une des meilleures armes de Lith. Ils avaient d’incroyables propriétés de régénération qui leur permettaient de reconstruire tout leur corps juste à partir d’un morceau de chair.

Pour ne rien arranger, selon les rois des bois qui les avaient combattus, un troll dans son état inversé était capable d’utiliser la maîtrise de la lumière et le trône de l’Abomination était entouré de telles créatures.

Elles ressemblaient à de grands hommes à la peau grise, au corps parfait et aux yeux couleur or qui brillaient de mana, rappelant à Lith la Vision de vie. Un troll réverti perdrait sa gueule et son appétit sans fin, mais retrouverait sa magie.

‘Tant qu’ils sont près de l’Abomination, chacun d’entre eux peut être aussi fort qu’un Éveillé. Si nous tuons l’Abomination, toute l’armée s’effondrera, mais ce bâtard est en plein milieu. Solus, je vais préparer les sorts, toi tu te concentres uniquement sur les réseaux.’ pensa Lith.

‘Je m’y mets. Mais n’oublie pas le chaman. Même s’ils n’ont que de petits cristaux, ils peuvent toujours annuler les sorts dans leur entourage en affectant l’énergie du monde. Ils sont le fléau de toutes sortes de sorts puissants.’ dit-elle.

“Je suis prêt.” Lith attendit suffisamment de temps pour que Solus complète deux réseaux et pour étudier les prouesses de l’ennemi.

Même avec leurs noyaux puissants, aucune des Bêtes de l’Empereur ne survivrait si les monstres les déferlaient, pas même Bodya le Nidhogg. Ils devaient frapper vite et se déplacer encore plus vite, pour empêcher l’Abomination de viser avec ses sorts du Chaos.

” Vas-y à fond dès le début et si tu es en difficulté, tire une boule de feu vers le haut. Nous ferons de même.” Olua acquiesça et les Warpa tous les trois vers leur position respective.

Les rocs n’avaient pas accès aux flammes d’origine de Salaark, mais ils pouvaient néanmoins puiser l’énergie du monde et l’utiliser pour transformer leur corps en Tonnerre Vivant. Chaque plume du corps d’Olua se transforma en éclair, émettant une telle quantité de lumière que la plaine fut un instant éclairée par un second soleil.

Le Roc descendit en piqué et transperça sans effort les rangs des monstres, ne laissant dans son sillage qu’une traînée de corps calcinés. Pendant le bref affrontement, elle a reçu suffisamment de coups et de sorts pour la tuer, mais sous sa forme de Tonnerre vivant, ils se sont tous transformés en phase, n’infligeant aucun dégât à Olua.

Malheureusement, un état aussi puissant ne pouvait être conservé plus de quelques respirations. Elle se remit rapidement en l’air tandis que son corps reprenait sa forme matérielle et déchaîna les sorts qu’elle avait préparés tout en gardant un œil sur l’Abomination.

‘Je n’ai pas le temps d’accumuler l’énergie du monde pour un deuxième Tonnerre vivant, mais les monstres n’ont aucun moyen de le savoir. Mon premier assaut devrait avoir paralysé leur moral et abaissé leur loyauté aveugle envers leur chef. Agir en dieu est un jeu auquel on peut jouer à deux, mon pote.’ pensa-t-elle.

Bodya n’avait pas de capacités tape-à-l’œil, mais il savait aussi faire son entrée. Dès qu’il sortit des marches de Warp, il tendit son long corps vers le ciel tout en rugissant de toutes ses forces.

Un simple sort de terre fit trembler le sol autour de lui, gardant l’ennemi à distance tandis que sa silhouette effaçait le soleil. Les monstres superstitieux frémirent de peur pendant une seconde, mais la figure calme et imposante de leur dieu leur donna de la force.

” Tuez-les ! ” Le marionnettiste habitait un corps d’orque, ce qui lui permettait d’utiliser les mêmes pouvoirs qu’un chaman.

Un mouvement de poignet fit cesser les tremblements et un autre produisit un bolt de magie du Chaos si rapide que le Nidhogg ne parvint à l’esquiver que grâce à la distance qui les séparait.

Voir l’énorme Wyrm se laisser tomber au sol comme un humble serviteur au simple geste de leur dieu donna au monstre le courage d’ignorer la taille massive de Bodya. Un seul Ogre était assez fort pour déraciner un arbre et grâce à leur nature végétale, ils pouvaient les métamorphoser en pieux massifs.

‘Ce crétin ne pouvait pas s’en prendre à Olua alors qu’elle était invulnérable ?’ Bodya maudit sa malchance alors que le grêlon de bois brisait ses écailles et transperçait sa chair.

Il n’eut pas le temps de regarder et de remarquer qu’après son assaut initial, le Roc gardait ses distances, utilisant sa maniabilité aérienne supérieure pour ne pas offrir de cible facile tandis qu’elle déchaînait un sort de niveau cinq après l’autre.

Les Ogres pouvaient sentir la fureur brûler dans leur corps alors qu’ils baignaient dans le sang ennemi. C’est du moins ce qu’ils pensaient jusqu’à ce qu’ils réalisent qu’ils étaient tout simplement en train de brûler vifs.

Le rugissement de Bodya était plus qu’une simple tactique de peur. Il avait utilisé la hauteur pour mélanger son venin à un sort de magie de l’eau qui avait transformé sa salive en bruine. Le puissant acide dissolvait tous ceux qui osaient s’approcher trop près du Nidhogg en même temps que le moral de ceux qui voyaient la masse des Ogres fondre comme de la cire.

Pour ne rien arranger, Bodya lança un sort de niveau 5, Marée de boue, qui transforma le champ de bataille en marécage. Son corps gigantesque, boosté par la fusion de l’air et du feu, se déplaçait comme un TGV, sans être gêné par le sol désormais mou, alors que les monstres s’enfonçaient dans la boue jusqu’aux genoux.

Il leur était difficile de faire un pas, et encore plus d’esquiver. À chaque passage, le Nidhogg avalait des dizaines d’ennemis en même temps tout en répandant de plus en plus de son venin.

‘Ils sont tous les deux incroyablement forts. Olua domine les cieux, se rapprochant du champ de bataille uniquement lorsqu’elle a besoin de frapper, tandis que Bodya remodèle le sol en un piège mortel auquel il est immunisé. Il sera difficile de suivre leur rythme.’ pense Lith.

Comparé aux autres, son corps était trop petit pour faire impression et la plupart de ses sorts pouvaient égaler la puissance de ceux qu’utilisaient ses compagnons, sans les surpasser.

La plupart de ses sorts.

Lith marcha lentement vers les lignes ennemies, déployant ses quatre ailes qui déchaînèrent une grêle de flèches de peste. Quelques orques et ogres tombèrent, mais en regardant les titans qui se trouvaient de l’autre côté du champ de bataille, les autres le remarquèrent à peine et remercièrent Dieu de leur avoir donné un adversaire aussi facile…


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Oui exactement, un adversaire facile….
Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser