Supreme Magus chapitre 1073

Folie et sagesse 3 |

Traducteur: Ych
———

Tous ceux qui en voulaient à la tête des Ernas pouvaient engager une Bête mercenaire comme Gadorf pour faire le sale boulot à leur place. Faluel ne laisserait pas un étranger entrer chez elle ni la lettre parvenir à Quylla avant de l’avoir examinée minutieusement.

“Pas question de confier mes espoirs et mes rêves à quelqu’un que je viens de rencontrer. Si tu te trompes, c’en est fini de moi. Ça te dérange si je l’attends ici ?” dit Morok.

“Oui, ça me dérange.” Faluel grogna contre Morok pour avoir sorti les mots de son esprit et les avoir prononcés à voix haute. “Va-t’en. Quand Quylla arrivera, je lui parlerai de toi et elle pourra alors décider si elle veut t’appeler ou non.”

“Oui, c’est vrai. Si j’avais sa rune de contact, pourquoi diable me donnerais-je tout ce mal juste pour une foutue lettre ? Je vais parler lentement pour que tu puisses comprendre. Je ne t’ai demandé la permission que par courtoisie. Je ne vais pas bouger d’ici.” Morok s’assit sur un rocher et regarda le ciel qui s’éclaircissait.

“Je te demande pardon ?” L’air autour de Faluel se mit à crépiter et ses cheveux à danser dans l’air. Défier l’autorité d’un seigneur n’était pas une partie de plaisir, surtout de la part de ceux qui ne faisaient même pas partie du Conseil.

“Bon sang, d’abord le Drake puant et maintenant toi. Vous les Seigneurs, vous êtes vraiment très bêtes, mais au moins tu sens bon et tu as un petit c*l bien serré. Ça te dérangerait de te retourner pour que je puisse au moins regarder quelque chose de joli pour passer le temps ?” Il demande.

“Ça marche !” Faluel rugit et se métamorphosa pour prendre sa vraie forme.

Son corps court et trapu était aussi large qu’un immeuble et aussi robuste qu’une montagne. Cela lui permettait de se déplacer agilement sur le sol malgré sa taille. De plus, en déplaçant son poids sur ses quatre jambes, elle pouvait garder l’équilibre même lorsque ses sept têtes de serpent et leur long cou respectif se déplaçaient dans des directions complètement différentes.

Chacune de ses sept têtes avait des écailles striées d’une couleur différente et leurs yeux brillaient d’un mana élémentaire différent. Faluel exposa ses séries de crocs tout en s’élevant à une hauteur de 20 mètres (66 pieds)

“Je retire ce que j’ai dit. Les grosses fesses ne me dérangent pas, mais les tiennes, c’est trop.” Il se moqua d’elle tout en dégainant ses lames. “Il faut plus qu’un serpent trop grand pour m’effrayer, sœur-“.

La première tête de Faluel descendit en piqué alors qu’elle était renforcée par la fusion de la terre. Morok tenta de l’esquiver, mais elle se déplaçait trop vite. Il encaissa le coup et faillit plonger dans le sol, comme un clou frappé par un marteau.

“C’était mon premier et dernier avertissement. Sors de mon territoire, tout de suite !”

“Pas question, ce n’est même pas ma forme finale !” Morok se métamorphosa et sa peau devint blanche comme la neige, avec seulement un gros œil rouge au milieu de son front, un autre œil de la taille d’un ballon de football apparut sur sa poitrine, et deux autres sur ses épaules.

Son apparence était toujours humanoïde, mais il mesurait maintenant plus de deux mètres (6’7″).

Son nez avait disparu, ne laissant que deux fentes sur son visage et sa bouche était remplie de plusieurs rangées de dents semblables à celles d’un requin. Faluel reconnut immédiatement la bête empereur connue sous le nom d’Œil tyrannique, ou simplement de Tyran.

Ils étaient l’équivalent en bêtes magiques des Balors, mais contrairement à eux, les Tyrans ne faisaient pas partie des races déchues et leur maîtrise des éléments n’était pas aussi développée. Comme les Hydres, ils étaient naturellement doués pour l’art de la domination, mais même le plus fort des Tyrans ne pouvait développer que six yeux.

Dominer le septième élément, le mana, leur était impossible.

Morok profita de la fraction de seconde où Faluel se figea de surprise pour ouvrir ses quatre yeux et déverser quatre faisceaux d’énergie élémentaire concentrée sur ses propres armes. Les lames absorbèrent et amplifièrent les faisceaux en les transformant en piliers d’une grande puissance destructrice, chacun visant une tête différente.

“Je reconnais cette arme. J’ai fabriqué le Baby Fangs pour le fils de Glemos. C’est vraiment toi ?” Faluel dissipa sans peine les piliers et cloua Morok au sol avec l’une de ses pattes avant.

“Connais-tu mon vieux ?” N’ayant plus de mana et le corps plus meurtri qu’après son voyage à Kulah, Morok se dit qu’avoir une conversation civile n’était pas une si mauvaise idée.

“Oui. Les Hydres et les Tyrans sont généralement en bons termes en raison de nos capacités similaires. Pourquoi utilises-tu encore cette camelote ? Je l’ai offert à ton père le jour de ta naissance. Les Baby Fangs ne sont qu’un jouet d’apprentissage pour aider un jeune Tyran à choisir son arme et à maîtriser le pouvoir de ses yeux.” Faleul dit.

“Parce que mon père est un connard ! Il m’a dit que c’était mon cadeau de passage à l’âge adulte et qu’il l’avait payé cher.” Morok maudit le nom de Glemos de multiples façons créatives.

“Tu as déjà quatre yeux ouverts sur six. Quel âge as-tu exactement ?” Morok avait un œil de plus que Lith ouvert, ce qui piqua la curiosité de Faluel.

Tôt ou tard, elle devrait lui apprendre la Domination, et avoir un partenaire d’entraînement au talent similaire accélérerait grandement les choses.

“J’ai 24 ans. Pourquoi ? En plus d’être une mamie à la mèche courte, tu es aussi une arracheuse de berceaux ?”. Morok a regretté ces mots au moment où ils sont sortis de sa bouche. “Je suis désolé, je voulais dire ces mots mais pas les dire à voix haute !”

Ajouter l’insulte à la blessure n’a pas arrangé les choses. Faluel le frappa à nouveau avec l’une de ses têtes et assomma Morok. Après avoir repris sa forme humaine, l’Hydre vérifia l’équipement de Morok et le trouva médiocre.

“Glemos, ton fils est aussi con que toi. Nos enfants sont censés être meilleurs que nous.” Faluel a ensuite pris la lettre de Jirni et l’a examinée avec Invigoration.

Le pseudo noyau de l’enveloppe nécessitait une empreinte spécifique, sinon le moindre dommage déclencherait l’enchantement et détruirait la lettre à l’intérieur.

L’Hydre enferma le con inconscient dans l’une des cellules de son repaire et attendit ses élèves. Lorsqu’ils arrivèrent, à part Lith, Solus et Tista, tous semblaient sortis d’une nuit blanche.

Ils avaient de profondes poches sous les yeux, bâillaient sans arrêt et, à en juger par leur dos avachi, ils étaient loin d’être excités à l’idée de recevoir une nouvelle leçon.

“Maître Faluel, sans vouloir paraître ingrat, pourrais-tu, s’il te plaît, nous laisser un peu de temps libre ?” dit Quylla. “Nous arrivons ici au lever du soleil et repartons après la tombée de la nuit, après avoir été si fatigués que nous avons du mal à garder les yeux ouverts.

“J’aime la magie, mais je veux pouvoir rendre visite à mes parents et peut-être m’occuper un peu de ma vie personnelle. Nous travaillons tellement dur, même pas à l’académie. En plus, nous avons toujours eu les week-ends libres.”

Friya ressentait la même chose, mais comme sa situation était pour le moins précaire, elle n’osait même pas acquiescer.

‘Qui voudrait d’un Héraut qui demande des vacances avant même d’avoir commencé son travail?’ pensa-t-elle.

“Ce n’est que ton troisième jour ici, Quylla, et c’est toi qui as insisté pour participer à mes leçons. Il s’agit de renforcer vos corps et de vous permettre de manier une magie puissante sans vous effondrer.” Faluel vérifia l’état de chacun avec Invigoration.

“Phloria, ton corps est suffisamment stable pour utiliser l’Invigoration, mais je te le déconseille fortement. Il en va de même pour vous tous. L’invigoration est un outil formidable, mais si on en abuse, elle peut entraver votre croissance.”


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser