Supreme Magus chapitre 1072

Folie et Sagesse Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

“Non duh, génie, ça s’est passé il y a trois jours, juste à l’extérieur des grottes de Belin. Les humains et les morts-vivants se sont battus contre Fléau et se sont fait botter le c*l. Rappelle-moi de ne pas draguer sa sœur au rebond, au cas où les choses tourneraient mal avec Quylla.

“La fille est canon, mais ça ne vaut pas la peine de s’embrouiller avec un type comme ça”. dit Morok.

“Attends, je ne connais ni l’une ni l’autre de ces filles, mais Fléau ? Je l’ai envoyé dans ces grottes et elles sont à peine à une heure de vol d’ici si tu es lent. Comment diable as-tu mis autant de temps à venir ici ?

“Je n’arrive pas à croire que tu sois capable de te métamorphoser et que tu n’aies jamais appris à voler !” Ajatar sent venir un mal de tête.

“Bien sûr que je sais voler ! C’est juste qu’en venant ici, je me suis arrêté dans quelques villes pour me défouler et m’amuser un peu.” Morok répondit.

“Trois jours de beuverie, ce n’est pas s’amuser. Tu as des problèmes.” Ajatar a dit.

“Tu serais aussi déprimé si, après des mois de travail, après avoir risqué ta vie pour sauver ta demoiselle en détresse, tout le remerciement que tu as reçu était un doigt d’honneur. Oublie ça. Qu’est-ce que tu peux bien savoir sur les femmes ?” Morok soupira avec une telle honnêteté que le Drake eut du mal à ne pas le tuer sur le champ.

“Je peux t’envoyer dans le duché de l’Arche d’Ernas, mais c’est le milieu de la nuit là-bas”. Ajatar dit. “Je doute que quelqu’un te reçoive si tard, surtout dans un tel état”.

“Tu as raison. Il faut que je me nettoie et que je dorme un peu. Ça te dérange si je m’installe ici pour la nuit ?” D’un geste de la main, Morok nettoie son visage, ses cheveux et ses mains.

“En fait, oui.” L’œil gauche d’Ajatar tressaillit à l’idée de devoir supporter son “invité” une seconde de plus. Le drake était impatient de se débarrasser de lui. “Il y a un petit village confortable…”

“D’accord, merci.” Morok lui coupa court et s’endormit sur une pile de vêtements enchantés que le Drake avait réalisés comme prototypes d’une nouvelle sorte d’armure.

Les yeux d’Ajatar devinrent deux fentes enflammées débordant de mana lorsqu’il prit une profonde inspiration qui emplit sa bouche de flammes noires. C’était la première fois depuis des siècles que quelqu’un osait faire irruption chez lui et lui manquer de respect de la sorte.

‘Soit il a vraiment le cœur brisé, soit il a un problème dans la tête. Je vais lui laisser un peu de mou et attendre jusqu’à demain matin avant de le mettre à la porte. Qui sait, peut-être que l’invigoration a vraiment échoué et qu’il est encore ivre.

Mon Dieu, je n’aurais jamais cru qu’un jour viendrait où je souhaiterais que l’invigoration ait échoué.’ pense Ajatar.

Le lendemain matin, une voix agaçante réveilla le Drake et lui rappela qu’aucune bonne action ne reste impunie, quel que soit le monde dans lequel vous vivez.

“Qu’est-ce qu’il y a pour le petit déjeuner ? Je meurs de faim ici et je suis à l’heure. Mec, seuls les amoureux et les malades passent toute la journée au lit. As-tu de la fièvre ou es-tu simplement fétichiste des piles d’or ? Ton oreiller brillant est censé être ta petite amie ou quoi ?”. demande Morok.

Comme la plupart des Dragons de moindre importance, Ajatar dormait sur un petit monticule composé de ses biens les plus précieux.

“Mon Dieu, ce n’était pas un cauchemar !” Le Drake gémit en se levant.

Ils prirent leur petit déjeuner ensemble et pendant ce temps, Ajatar interrogea nonchalamment Morok sur les événements qui s’étaient déroulés dans les grottes. Aussi odieux soit-il, le tyran n’avait pas encore raconté un seul mensonge.

S’il y avait vraiment une mine de cristal dans les environs et que Baba Yaga y résidait, cela valait la peine de faire le voyage. Déterrer les cristaux prendrait trop de temps, mais ses connaissances pourraient épargner à Ajatar des mois de recherche.

Malgré son obsession pour la résurrection, Baba Yaga était considérée comme un personnage honorable dont la sagesse n’avait d’égale que celle de Leegaain. Obtenir son aide compenserait largement tous les ennuis que Morok avait causés au Drake.

Le tyran ne négligeait aucun détail. Surtout ceux qui n’avaient aucune importance, comme la chaleur de Baba Yaga sous sa forme de Mère, la ressemblance de la Crone avec un pruneau et l’odeur de Nandi.

“Ce type avait encore plus besoin d’un bain que toi, et je ne le dis pas à la légère”. Morok conjura une petite brise pour éclaircir l’air. “Tu devrais faire quelque chose pour ton tic nerveux.”

L’œil gauche d’Ajatar ne cessait de tressaillir de colère, mais son ton était poli.

“As-tu vraiment refusé son offre ? En échange de ton aide, tu aurais pu demander à Baba Yaga le secret de son noyau blanc ou au moins de t’Éveiller.”

“Dans quel but ?” demanda Morok.

“Mon vieux a plus de 600 ans et crois-moi, il a plus de mauvais souvenirs que de bons. Nandi semblait plus ancien que mon grand-père et encore plus amer. Baba Yaga était gentille, mais je crois qu’elle est comme ses créations, brisée.

“Elle a dû perdre quelque chose ou quelqu’un d’important pour elle, alors elle essaie désespérément de donner du bonheur aux autres, juste pour combler le vide que son traumatisme passé a créé. Je ne suis pas intéressée par une longue vie à moins d’avoir quelque chose à vivre.

“Sois honnête avec moi, est-ce que devenir un Éveillé t’a rendu heureux ?”

Ajatar fut décontenancé par l’élan de sagesse inattendu de Morok. Il réfléchit profondément à la question avant de répondre.

‘Je n’ai plus de compagnon depuis des années, la plupart de mes amis sont morts, mes enfants me détestent parce que j’ai refusé de les Éveiller, et je passe la plupart de mes journées à accumuler des pouvoirs et des connaissances que je n’utiliserai probablement jamais.’ Le Drake venait à peine de se réveiller et son humeur était déjà gâchée.

“Bien sûr que je le suis.” Ajatar a menti entre ses dents avant de mener le Tyran à sa destination à coup de ventouses.

Il fallut quelques secondes à Morok pour atteindre les portails de la maison Ernas, où le personnel de maison avait été soigneusement chargé de ne pas l’inviter à entrer ni de le cendrer pour qu’il attende le retour de Jirni.

Les gardes lui ont remis une enveloppe contenant une enveloppe plus petite, une carte du repaire de Faluel et le mot suivant.

“Cher baron Eari,

“Merci pour tes loyaux services et pour avoir protégé mes filles. Ma parole est ma caution, alors je peux t’assurer que j’honorerai ma part de notre marché. Remets l’enveloppe scellée à ma fille Quylla qui réside actuellement à l’endroit indiqué et je m’occupe du reste.

“PS : briser le sceau à tes risques et périls. Si tu le fais, je me considérerai comme libéré de mon obligation.”

Jirni avait signé la note en utilisant tous ses titres et noms pour souligner à quel point elle considérait leur contrat comme terminé. Après avoir vérifié l’enveloppe à contre-jour dans l’espoir de lire son contenu, Morok renonça et rejoignit le repaire de Faluel.

“Qui es-tu et que veux-tu ?” L’hydre n’aimait pas les visiteurs inattendus. Surtout ceux qui lui volaient le peu de temps libre qu’elle avait avant de commencer ses cours….

“Je m’appelle Morok Eari et j’ai une lettre pour Quylla Ernas. Es-tu Faluel, le seigneur de cette région et la femme qui lui sert de mentor ?” Il n’avait jamais dit son nom à Ajatar ni demandé celui de son hôte, pourtant, cette fois, Morok se présenta correctement.

Non pas parce qu’il s’en souciait réellement, mais parce que, d’après tous ses compagnons de beuverie, faire une bonne première impression aux amis de Quylla améliorerait ses chances après leurs adieux houleux à Kulah.

“Je n’ai jamais entendu parler de toi et Quylla n’est pas là. Laisse-moi la lettre et je m’assurerai qu’elle la reçoive.” Faluel pouvait sentir à la fois l’odeur d’Eari, qui est une Bête Empereur, et celle d’un étrange enchantement sur la lettre.


Commentaire

5 1 vote
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
20 jours il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser