Supreme Magus chapitre 1058

Graisse de coude Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

Friya se concentra sur son nez, essayant de ruiner la symétrie de son visage pour passer plus inaperçu tandis que Phloria travaillait sur ses pommettes.

Faluel leur a accordé une courte pause pour reprendre leur souffle car tous les non-éveillés étaient morts de fatigue. Ils étaient en train d’échanger leurs avis sur leurs résultats respectifs et de partager les erreurs qu’ils avaient commises lorsqu’un coup soudain les prit tous par surprise.

“Il est trop tard pour que Protecteur vienne et je ne m’attendais pas à des visites”. Faluel se concentra sur la porte, recevant une image de son invitée surprise. “Kamila est ici.”

À ces mots, Solus se transforma de poupée de pierre en forme d’anneau et se cacha sous son bureau avant que Faluel ne fasse entrer la petite amie de Lith.

“Quelque chose ne va pas, mademoiselle Yehval ?” demanda Faluel.

“En fait, oui. Je suis ici pour arrêter Lith sous l’accusation de ne pas être rentré pour le dîner et d’avoir maltraité sa petite amie.” Kamila avait un visage et un ton si sérieux que cela fit rire l’hydre.

“Bien essayé, mais pas de cigare. Je vais les laisser manger un morceau et je les remettrai ensuite au travail. Tu devrais savoir qu’un Éveillé n’a besoin que d’un souffle pour retrouver ses forces.” Faluel secoua la tête.

“Oui, mais Lith et Phloria sont les seuls Éveillés. En plus, je crois me souvenir que son corps est encore très instable, donc Lith serait le seul à travailler toute la nuit.” Kamila a répondu en fissurant l’armure de son adversaire qui ne pouvait pas lui parler de Solus.

“J’ai travaillé toute la journée et mon petit ami me manque vraiment. Son corps et son esprit sont peut-être réparés par l’Invigoration, mais qu’en est-il de son cœur ? Est-ce que tu nous séparerais vraiment sur un coup de tête ? S’il te plaît, dis-moi que tu es aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur.”

Entre les paroles de Kamila et le fait qu’elle regarde Faluel avec de grands yeux de chiot, l’Hydre fut incapable de répondre. Faluel en savait long sur la solitude et l’isolement. Cela, ajouté aux problèmes de personnalité de Lith, faisait pencher la balance en faveur de Kamila.

“Très bien. Le cours est terminé. Je l’attends ici au lever du soleil.” dit Faluel.

La classe tomba au sol, remerciant dieu pour sa miséricorde au milieu des pantalons et des gémissements. Tout le monde était trempé de sueur, le corps endolori par l’abus de mana et la fatigue d’avoir changé de forme pendant des heures.

“Merci, merci, merci !” Kamila serra l’Hydre dans ses bras et lui donna une plaque de cuisson provenant de l’amulette dimensionnelle.

L’odeur de nourriture qui se répandit dans le repaire était si bonne qu’elle mit l’eau à la bouche de tout le monde.

“C’est une de mes spécialités et j’aurais dû en faire assez pour tout le monde”. Kamila dit tandis que Faluel regardait les délicieuses lasagnes avec gourmandise.

Il y avait de quoi nourrir huit personnes, mais pour une Hydre, c’était à peine une bouchée.

” Voulez-vous que je vous déplace à Derios ? ” dit Faluel.

“Oui, s’il te plaît. J’ai organisé un dîner romantique à la maison juste pour nous deux.” Kamila prit Lith dans ses bras et l’embrassa malgré son odeur âcre.

“Lith est vraiment un homme chanceux.” Nalrond dit avec envie.

“Non, c’est moi qui ai de la chance. J’espère que ma recette te plaira. À bientôt !” Kamila leur fit un signe de la main tandis que le réseau Warp couvrait d’un seul coup la distance séparant le repaire de la capitale du marquisat de Distar.

De là, quelques portes Warp et une volée d’escaliers conduisirent le couple à leur appartement de Belius.

“Pourquoi ne pas déménager ailleurs ? Cette ville est tellement morose.” dit Lith.

“Pas question. C’est notre maison, l’endroit où nous avons partagé beaucoup de moments merveilleux ensemble. Je ne vais pas déménager sans une excellente raison.” Kamila a fermement refusé.

“En plus, c’est parfait pour deux, c’est déjà meublé avec des appareils magiques, et grâce aux mesures de sécurité de la ville, personne ne peut nous déranger avec une visite surprise.” Elle referma son amulette armée à l’intérieur d’un tiroir, espérant qu’elle resterait silencieuse.

“Maintenant, va prendre une douche, s’il te plaît. Ton odeur gâche l’ambiance que j’ai eu tant de mal à mettre en place.” La maison était propre et éclairée à la bougie.

La table avait été dressée pour deux avec tous les camélias mystiques dont Lith avait fait cadeau à Kamila, disposés au milieu en guise de centre de table. La nourriture était déjà sur la table, recouverte par les ” sacs à chien ” de Lith.

Lors de ses visites à Huryole, Lith avait appris à créer des ustensiles de cuisine enchantés qui gardaient la nourriture au chaud même en présence d’un réseau de blocage dimensionnel. Kamila n’avait aucune idée de la raison pour laquelle il les avait nommés ainsi puisqu’ils n’avaient pas de chien et que Lith n’en voulait pas non plus, mais elle avait appris à ne pas poser trop de questions.

“Je pensais que ça ne te dérangeait pas que je fasse de l’exercice. Tu veux te joindre à moi sous la douche ?” dit-il en faisant un geste d’approche.

“Un peu de sueur ne me dérange pas, pas des heures de sueur séchée recouverte d’encore plus de sueur”. Kamila répond. “Pour ce qui est de la douche, j’aimerais bien, mais je ne peux pas. Je dois mettre la dernière main à la table.”

Sa réponse déçut Lith, mais la pensée qu’il n’avait que quelques heures avant de retourner à son apprentissage le poussa à se ranger à son avis. Lorsqu’il eut terminé, Lith trouva Kamila qui l’attendait à la table.

Elle portait une magnifique robe de cocktail noire avec un décolleté en trou de serrure qui laissait ses bras et ses épaules à découvert.

“De la nourriture faite maison, de la bière de Maekosh et cette robe ? J’ai cru que j’étais en état d’arrestation ou quelque chose comme ça.” dit Lith en la tenant entre ses bras.

“Tu as été un très mauvais petit ami, Archimage Verhen, mais ta punition peut attendre la fin du dîner”. Elle lui donna un long et doux baiser avant de le repousser. “Si tu oses gâcher tous mes efforts, tu passeras les quinze prochains jours sur le canapé.

“Comment s’est passé ton premier jour d’apprentissage ?”

Lith lui raconte un peu l’histoire des Gardiens avant de passer à sa leçon de métamorphose.

“Chauve avec un nez tordu ? Mec, j’aurais adoré être là !” Elle rit. “Tu as pris une photo ou quelque chose comme ça ?”

“Heureusement pour moi, non. Je n’arrive pas à croire que ce soit si difficile, même avec les enseignements de Faluel et son aide pour améliorer l’Invigoration. Il m’aurait fallu des années rien que pour comprendre les bases par moi-même.” Lith soupira.

“Penses-tu que Friya va vraiment prêter le serment d’un Héraut ? Ce serait vraiment une grande nouvelle.” dit Kamila.

“Pourquoi une grande nouvelle ? C’est quelque chose qui ne concerne qu’elle et Faluel. Au fait, c’est le meilleur plat que tu aies jamais préparé. Quel est l’ingrédient secret ?”

“Dieu, tu es si naïf. D’abord, Phloria a quitté l’armée pour de bon, puis le Bouclier de cristal a été dissous, et maintenant Quylla a pris une année sabbatique à l’académie du Griffon blanc. Les Ernas s’éloignent du royaume et te suivent dans le giron des bêtes.

“Les Royaux sont inquiets, toute la maisonnée Ernas est royalement énervée et avec elle plus de la moitié de la Cour Royale. Deirus est dans l’eau chaude car même sans preuve, tout le monde le rend responsable de ces événements.

“Entre toi, Quylla et Manohar, le Griffon blanc est tellement enragé que si Deirus ou l’un de ses associés demande l’aide de l’académie, il risque de mourir de “complications médicales imprévues”.

“En plus de cela, si Friya devient un Héraut, ce sera le dernier clou dans le cercueil des espoirs du Royaume de garder la loyauté du premier Mage Dimensionnel de ta génération.

“Pour ce qui est de la nourriture, je suis heureuse que tu l’apprécies”. Kamila lui adresse un sourire éblouissant. “L’ingrédient secret, c’est l’huile de coude, les larmes, la sueur, et faire en sorte que tout cela ne finisse pas dans la plaque de cuisson”.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
20 jours il y a

Merci pour le chapitre.
Vraiment très intéressant, entre la réflexion politique et les enseignements de Faluel, on n’est jamais déçu par cette œuvre.

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser