Supreme Magus chapitre 1053

Changement de forme - Partie 1

Traducteur: Ych
———

“Si tu es médiocre, Friya, alors qu’en est-il de tous les autres ? La moitié des gens qui sortent des académies chaque année ne t’arrive pas à la cheville. Solus et moi avons mis nos talents en commun pour reproduire ton sort de règle dimensionnelle, mais nous avons échoué parce que nous n’avons pas ta conscience dimensionnelle.”

“Lith a raison.” Phloria a dit. “Je suis diplômée du Griffon Blanc avec une seule spécialisation, alors je peux dire à quel point quelqu’un comme toi qui a réussi à en obtenir trois en même temps est incroyable.

“Je ne serais jamais devenue maître de forge sans le tutorat de papa et je n’aurais jamais appris la magie de guérison de niveau 4 sans Quylla.”

“Ne me parlez pas de la façon dont je m’énerve contre moi-même !” Quylla dit. “Non seulement je ne maîtrise que deux spécialisations, mais mes prouesses au combat sont proches de zéro alors que vous êtes tous des dieux de la guerre.”

“Je n’ai aucune idée de ce qu’est une spécialisation mais je suis d’accord avec Friya”. dit Nalrond. ” Vous ne saisissez pas ce qu’elle veut dire. Il ne s’agit pas tant de ce qu’elle a appris que du peu de satisfaction qu’elle a tiré de ce que vous considérez comme des réussites.

“Je sais que je suis un grand guérisseur et que beaucoup tueraient pour apprendre la maîtrise de la lumière, mais je renoncerais à toute ma magie si cela signifiait retrouver ma tribu.” Sa tristesse fut tempérée par la viande tendre accompagnée de pommes de terre rôties et par l’excellente bière.

Les sœurs Ernas le regardèrent d’un air perplexe, ne sachant que répondre. Lith leur expliqua brièvement comment sa tribu avait été chargée de sceller Aube pour toujours et avait été exterminée par le Cavalier après qu’elle ait fusionné avec Acala.

Les trois furent choqués d’apprendre que le Ranger traître avait trahi bien plus que son pays. Dans sa quête de pouvoir, Acala n’avait pas hésité à tuer les personnes mêmes qui l’avaient sauvé du suicide et même sa propre femme.

“Merci, Nalrond. Tes paroles comptent beaucoup pour moi.” dit Friya. Comparer sa situation à celle du Rezar lui donnait l’impression d’être une enfant gâtée qui fait une crise de colère.

“Pas besoin de me remercier. Je peux te comprendre parce que ma vie a été bouleversée elle aussi et je sais à quel point il est difficile de trouver sa place après avoir été déraciné. J’ai passé des décennies à me préparer à prendre la place de ma mère parmi les gardiens du Cavalier, juste pour devenir baby-sitter.

“Je suis conscient que ça aurait pu être bien pire, mais je ne peux pas dire que je suis satisfait du résultat. J’avais un devoir sacré à respecter et une fiancée à épouser, mais maintenant je n’ai plus de but dans la vie ni de famille à prendre en charge, si ce n’est celle de Protecteur.

“Je sais ce que tu ressens et je ne peux que respecter ta détermination à trouver une solution à ton problème.” Nalrond a dit, tuant la conversation.

À ce stade, la seule chose qu’une dispute avec Friya pouvait accomplir était de le blesser. Ils connaissaient et respectaient tous suffisamment le chagrin pour reporter la discussion à un autre jour, loin du Rezar.

“En changeant de sujet, je suis assez surpris par la facilité avec laquelle toi et Quylla avez accepté l’existence de Solus.” Lith dit à Friya. “Je craignais que vous m’en vouliez de l’avoir gardée si longtemps secrète”.

‘Merci d’avoir brisé la glace en mon nom. Je suis encore trop gêné pour leur parler librement.’ Solus dit par l’intermédiaire de leur lien mental.

‘Moins de réflexion et plus de parole, partenaire.’ Lith a répondu.

“Je vais être honnête avec toi.” Friya déplaça son regard de Lith à Solus, ayant du mal à accepter que deux êtres si différents puissent s’accorder si bien. L’un était petit, gentil et timide, tandis que l’autre était Lith.

“Si tu avais empêché Phloria de rompre avec toi, à l’heure qu’il est, vous seriez probablement mariés et j’aurais une peur bleue de toi, Lith. Je n’aurais aucun moyen de savoir si Solus était ta maîtresse ou si tu jouais avec les sentiments de Phloria depuis le début, juste pour mettre la main sur les richesses et l’héritage magique des Ernas.

“Sans vouloir te vexer, tout le monde ici sait à quel point tu es impitoyable”. Tout le monde acquiesça à ses paroles, même Solus et Nalrond.

“Pourtant, même après qu’elle a rompu avec toi, tu ne lui as pas gardé rancune. Bien sûr, tu l’as évitée de façon puérile, mais c’était compréhensible puisque tu tenais tant à elle.

Au lieu de nous jeter un froid, à Quylla et à moi, quand nous ne te servions plus à rien, tu as continué à être un grand ami.

“Tu ne nous as pas draguées, tu n’as jamais rien demandé à ma famille, même lorsque nous étions toutes les deux professeurs adjoints. Ce n’est qu’à ce moment-là que j’ai réussi à surmonter ta personnalité changeante et que j’ai compris à quel point tu tenais à nous.

“Les événements de Zantia et de Kulah n’ont fait que me donner raison. Je t’en veux un peu, pas à Solus, de l’avoir gardée secrète, mais je comprends pourquoi tu l’as fait.” dit Friya.

“Merci, Friya. J’espère vraiment que nous pourrons devenir amis.” Solus a dit avec un sourire si heureux que Friya s’est sentie encore plus stupide.

Phloria avait raconté à ses sœurs le combat de Solus pour avoir sa propre vie et même Nalrond se disait chanceux par rapport à elle.

“Pareil pour moi.” Quylla dit. “J’avais honnêtement peur que notre relation s’étiole. Après la mort de Yurial et le fait que Phloria t’ait larguée, tu n’avais aucune raison de rester avec nous, mais tu l’as fait.

“Je n’ai pas peur d’admettre que sans toi et Friya, je n’aurais jamais été diplômée du Griffon blanc. De retour à Kulah, tu n’as pas hésité à dévoiler ton secret pour nous sauver, Phloria et moi.

“Après avoir accepté ta nature d’hybride, après avoir écouté comment Solus s’est battu à tes côtés pour nous à chaque étape et l’avoir vue en action dans ta tour au camp, je suis en colère uniquement parce que tu aurais dû me le dire plus tôt.”

“Ce qui est fait est fait.” Lith soupire.

“Tu as tout à fait le droit de m’en vouloir, mais même si je pouvais remonter le temps, je ne changerais rien. Mes secrets n’auraient fait que rendre votre vie encore plus difficile et, comme vous venez de le dire, c’est grâce aux épreuves que nous avons traversées ensemble que nous en sommes venus à nous faire autant confiance.”

“Je suis vraiment curieux, Solus. Comment s’est passée l’académie pour toi ?” Il ne servait à rien de battre un cheval mort et de rendre l’ambiance plus morose qu’elle ne l’était déjà, alors Friya changea de sujet.

“Génial et terrible à la fois. D’un côté, je n’avais jamais vu autant de livres de magie ni de personnes de notre âge. D’autre part, ma condition d’anneau de pierre m’a presque rendu folle.” Solus dit.

“J’étais tellement ravie quand toi et Yurial nous avez approchés, mais Lith ne faisait confiance à personne. Après que Phloria a rejoint le groupe, j’ai rêvé un nombre incalculable de fois de pouvoir parler avec vous tous comme ça. C’est l’un des plus beaux jours de ma vie.”

Le fait qu’après tout ce qu’elle avait traversé, Solus puisse continuer à sourire ainsi juste parce qu’elle partageait un repas avec d’autres personnes, donnait à tous les autres l’impression d’être des pleureuses.

“Combien d’étages la tour est-elle censée avoir ?” demande Quylla.

“Je ne sais pas.” Solus haussa les épaules. “Dans mes souvenirs, c’est quelque chose d’énorme qui s’étend à la fois vers le ciel et vers le sol. Pourtant, jusqu’à présent, il n’a que cinq étages et j’ai déjà obtenu un noyau cyan.

“À moins que les prochains niveaux ne débloquent plusieurs étages à la fois, il devrait en rester quatre.”


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser