Supreme Magus chapitre 1044

Paroles inavouées Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

“Je ne veux pas être grossier, mais je pense que le fait que tu pousses tes sentiments sur moi et que tu les appelles amour a aussi joué un grand rôle. Tu as été trop rapide en me disant que tu m’aimais, d’autant plus que tu ne savais rien de l’amour ni de moi au départ.

“Tu as juste aimé l’image que tu avais de moi et je savais que ce n’était rien d’autre qu’un mensonge. Kamila et moi, au contraire, avons pris notre relation au sérieux et nous avons failli rompre tout de suite à cause de Berion.

“Nous nous sommes ouverts l’un à l’autre lentement, acceptant nos défauts respectifs tout en essayant de ne pas noyer l’autre avec notre propre merde. Avec son passé peu glorieux, sa famille tordue et sa pauvre sœur, je pouvais vraiment m’identifier à elle.

“Ne pas se voir pendant des jours, parfois des semaines, m’a permis de comprendre à quel point j’appréciais les moments que nous passions ensemble, séparant mes sentiments pour elle du désir égoïste de ne pas vouloir être seul.

“Je me suis rendu compte d’avoir vraiment changé seulement quand j’ai découvert que je me souciais d’elle même quand j’étais séparé de Solus. Je suis toujours paranoïaque, cynique et amer, mais je ne suis plus toxique.

“J’ai une peur bleue de la réaction de Kamila quand elle apprendra pour Solus et c’est pour ça que je ne lui ai jamais dit que je l’aimais. Parce que si je le fais et qu’ensuite elle me quitte, je ne sais pas si je serais capable d’encaisser un tel coup.” Lith dit.

” Attends, comment diable tu fais ça ? Qu’est-ce que tu dis quand Kamila te dit qu’elle t’aime ?” Phloria était profondément émue de voir à quel point il avait réfléchi à leur relation passée et sidérée par cette révélation.

“Elle ne l’a jamais fait, alors je n’ai jamais eu à dire quoi que ce soit”. Lith haussa les épaules.

“Après plus de deux ans ? Tu te moques de moi ?” La surprise sincère de Phloria irrite Lith au plus haut point.

“Tout comme toi, elle a compris que j’avais beaucoup de secrets et qu’elle en avait aussi quelques-uns. Elle attend sans doute d’avoir les idées claires avant de lancer le mot en L.” dit Lith.

“Je suis désolé, mais tu l’as présentée à ta famille, tu as aidé sa sœur, vous avez vécu ensemble, et maintenant Kamila sait tout de toi, sauf Solus. Qu’est-ce qu’elle attend encore ? Je suis d’accord pour dire que l’amour prend du temps pour grandir, mais là, c’est trop long.” Phloria n’aimait pas ses propres mots.

Ils donnaient l’impression qu’elle essayait de saper la relation de Lith et qu’elle s’attendait à ce qu’ils se séparent d’un moment à l’autre. Pourtant, elle devait dire ces choses parce qu’elle y croyait et qu’elle tenait à lui.

“Elle a juste peur.” Solus dit, ce qui fait que les deux autres se tournent vers elle. ” Phloria, Kallion t’a profondément blessée, mais il est le seul. Kamila a eu plusieurs Kallions dans sa vie. Des gens qu’elle croyait pouvoir aimer et qui pourtant l’ont jetée comme un déchet.

“Sa famille a écrasé sa confiance dans les liens et ces hommes qu’elle avait dans les gens. Kamila est effrayée par tout ce que le mot amour implique car il ne lui a apporté que de la douleur.”

“Comment le sais-tu ?” C’était la première fois que Lith entendait parler de telles choses.

Il n’avait jamais posé de questions sur les relations passées de Kamila parce qu’il pensait qu’elles n’avaient aucun sens pour elle, pourtant il avait maintenant appris que la raison pour laquelle elle n’en parlait pas était que ses cicatrices étaient profondes.

“Je me suis contenté de l’observer et d’écouter ses paroles lorsque j’étais présente lors de vos rendez-vous. Et pendant que tu étais en train de te purifier de l’énergie d’Huryole, Kamila a parlé à Tista de ses anciens petits amis. La plupart du temps, c’étaient des histoires d’horreur”. Solus répond.

“Alors tu ferais mieux de retourner la voir rapidement. Rappelle-toi que je ne suis le second choix de personne et que Solus ne devrait pas l’être non plus.” Phloria a dit en le regardant droit dans les yeux.

Solus déforma la tour près du portail de la ville le plus proche, ce qui permit à Lith de retourner à la station du Griffon volant vers six heures du matin grâce au décalage horaire.

“Kami, je suis de retour.” Lith la réveille en lui caressant doucement le visage.

“Lith ? Quelle heure est-il ?” Elle marmonne d’une voix ensommeillée.

“Six heures vingt ? Zut, je croyais qu’il était plus tard. Désolée, je ne voulais pas te réveiller si tôt. Rendors-toi.” Lith était encore en train de maudire le décalage horaire lorsque Kamila se redressa, jetant ses bras autour de son cou.

Elle lui donna un long baiser doux et sucré que les mots ne pouvaient que qualifier de parfait.

“Idiot, je voulais que tu me réveilles. Je n’ai cessé de m’inquiéter, au point de rêver que tu étais engagé dans un combat mortel avec un mage.” Sa poitrine guillerette se pressa contre son torse, provoquant une poussée d’adrénaline qui contrecarra l’épuisement qu’il ressentait.

“Comment peux-tu être aussi magnifique après être restée debout presque toute une journée et pourquoi chaque fois que je te vois nue, j’ai l’impression que c’est la première fois ?” dit Lith tandis que Kamila l’entraîne sous les draps en lui caressant doucement les cheveux.

“Ça me dépasse, oh puissant Archimage”. Elle glousse. “Tu as plutôt l’air d’une merde. Qu’est-ce que tu as bien pu faire jusqu’à maintenant ?”

“Crois-le ou non, j’ai dormi pendant plus de huit heures. Les percées à mon niveau, c’est comme donner naissance à un foutu cactus.” Lith ferma les yeux, se perdant dans ses caresses et la chaleur de sa peau nue.

“C’est un garçon ou une fille ?” Elle a gloussé.

“C’est définitivement un garçon. C’était trop une queue pour être une fille.”

“Bon, puisque je suis debout, tu pourrais me raconter tout ce qui s’est passé depuis ton départ. Avant cela, aimerais-tu prendre une douche, prendre un petit déjeuner tôt, ou…” Son ronflement l’a coupée dans son élan.

Entre toute la fatigue accumulée et le stress d’avoir affronté Phloria, Lith avait besoin d’une volonté à toute épreuve pour simplement rester conscient. Le doux contact de Kamila avait écrasé ses défenses et lui avait permis de se détendre complètement.

“Ou moi.” Kamila a terminé la phrase une seconde trop tard. “Cela n’a rien à voir avec les retrouvailles romantiques que j’avais imaginées. Tu es un rabat-joie, Lith Verhen.”

Elle lui embrassa la tête, et lorsque même cela ne provoqua aucune réaction paranoïaque, Kamila sut qu’il dormait vraiment très vite.

“Avec tous tes secrets et tes silences, tu rends incroyablement difficile de t’aimer, mais je t’aime quand même”.

***

Pendant que Lith passait le reste des vacances avec Kamila au centre de villégiature du Griffon volant, le royaume était en pleine effervescence. Une armée forte d’un millier d’hommes avait disparu du jour au lendemain sans explication plausible.

Les quelques survivants ont tous rapporté la même chose. Le bataillon dirigé par le capitaine Lotta avait laissé les morts-vivants pénétrer dans le camp, puis avait tenté de massacrer tout le monde avant l’arrivée d’un groupe de mages mystérieux.

“Bon sang !” Jirni grogne.

Elle était assise dans le salon de thé familial du manoir Ernas avec tous ses enfants, Orion et Wyra, le second de Friya. Les sœurs Ernas et leurs frères étaient rentrés chez eux avec des moyens conventionnels après avoir conçu une histoire de couverture plausible.

Jirni n’en croyait pas un mot, mais comme ils étaient vivants grâce au miracle qu’elle connaissait sous le nom de Lith, elle n’avait pas cherché à en savoir plus. La façon dont il s’y était pris pâlissait en comparaison du résultat qu’il avait obtenu en ramenant ses filles saines et sauves à la maison.

“Es-tu certaine que Kallion était là et qu’il a dit que l’archimage Deirus était directement impliqué dans le coup d’État ?” Jirni demande à Wyra.

“Oui.”

“Y a-t-il quelqu’un en vie qui l’a entendu dire cela et qui pourrait témoigner ?”.

“Je suis désolé, non. Le capitaine Kortus est mort et Kallion aussi. Tu pourrais demander à Lotta ou à Ormann, mais s’ils ont affronté l’archimage Deirus, je doute qu’ils aient survécu.” Wyra secoua la tête.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Merci pour le chapitre

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser