Supreme Magus chapitre 1042

Deux faces d'une même douleur Partie 2 |

Traducteur: Ych
———

Ils se dirigèrent vers la chambre de Lith et Phloria prit soin de verrouiller la porte.

” Est-ce que c’est insonorisé comme l’académie ? Parce que je ne sais pas si nous parviendrons à rester civilisés.” Demande-t-elle.

“Oui, c’est le cas.” Solus déplaça nerveusement son poids d’un pied à l’autre.

“Hier, j’avais trop peur pour penser clairement. Entre Baba Yaga, les traîtres et ma mort imminente, la seule chose sur laquelle je pouvais me concentrer était la survie. Après mon réveil, cependant, j’ai eu le temps et la tranquillité d’esprit de repenser à l’histoire que tu nous as racontée.

“J’ai remarqué que tu avais commodément laissé Kamila en dehors de tout ça. Pourquoi ?” Elle a demandé en serrant ses mains avec tant de force qu’elles en sont devenues blanches.

“Solus et moi nous sommes rencontrés quand j’avais quatre ans, tandis que j’ai rencontré Kamila il y a un peu plus de deux ans. Elle n’est pas un mage ni un Éveillé, alors elle a joué peu de rôle dans ma vie de mage.” Lith répond.

“Pas ça ! Ce que je te demande, c’est : est-ce qu’elle le sait ?” Phloria grogna.

“J’ai suivi ton conseil et je lui ai dit que j’étais un hybride lors de notre premier anniversaire. Je lui ai parlé de l’Éveil pendant mon anniversaire, quand j’ai avoué la vérité à ma famille aussi.” dit Lith.

“Donc, elle ne sait pas pour Solus, c’est bien ça ?”

“Non, elle ne le sait pas et ma famille non plus. Je n’ai jamais parlé d’elle à qui que ce soit, sauf si les événements m’ont forcé la main ou si quelqu’un l’a découverte de son propre chef. Scarlett la Scorpicore a essayé de la tuer dès leur première rencontre, alors je me suis méfié de notre secret.

” Protecteur ” l’a découvert uniquement parce qu’il partage mes souvenirs. Tista la connaît parce que, tout comme toi, sans l’aide de Solus, elle serait morte pendant son Éveil. Nalrond nous a aidés contre Aube et Faluel ne le sait que parce que Scarlett le lui a dit.

“Une autre question ?” dit Lith.

“Oui, j’en ai plein. Était-elle là lors de notre premier baiser ? Lors de notre premier rendez-vous ? Était-elle là quand nous avons partagé notre première nuit ensemble ou quand j’ai ouvert mon cœur au garçon que je considérais à la fois comme mon ami et mon petit ami ?” Phloria faisait les cent pas autour de Lith comme un prédateur, sans jamais le quitter des yeux.

“Oui, elle était toujours là. Du moins au début. Quand les choses sont devenues sérieuses, après notre première nuit, elle a appris à couper temporairement notre lien physique pour nous donner, à toi et à moi, un peu d’intimité.” dit Lith.

“Qu’est-ce que tu veux dire par “après que les choses soient devenues sérieuses” ? Est-ce que tout était une blague pour toi jusqu’à ce moment-là ? Est-ce que tous les deux vous vous souciiez vraiment si peu de mes sentiments avant que nous…”

“Ne mets pas de mots dans ma bouche, je n’ai jamais rien dit de tel”. Lith lui coupe la parole. “À l’époque, nous étions tous les deux jeunes et je ne m’attendais pas à ce que tu t’intéresses autant à moi ni à ce qu’avec le temps, j’en vienne à te rendre ces sentiments.

“Tu n’as aucune idée du genre de monstre que j’étais avant de rencontrer Solus. Les choses que j’ai faites et que je ferais encore si elle n’était pas là. Solus m’a poussé à nous donner une chance parce qu’elle t’aimait bien et qu’elle voulait que je sois heureux.

“Elle a été ma boussole morale pendant des années jusqu’à ce que je te rencontre. Tu m’as réparé, sans jamais lâcher le moindre fragment de moi à chaque fois que je m’effondrais, mais c’est Solus qui m’a permis de ne jamais oublier ce que c’est que d’être humain.

“Je sais que tu es blessé et que tu as tous les droits d’être en colère, mais ne te défoule pas sur elle. Mets-toi à ma place. J’étais le fils de fermiers, avec un artefact vivant à portée de main et la totalité de Mogar comme ennemi.

“Tout le monde dans le royaume connaît l’histoire de l’Étoile noire et des cités perdues. Après avoir rencontré Scarlett, j’ai compris que mes pires craintes étaient loin d’être à la hauteur de la gravité de notre situation.

“J’étais un monstre, elle était un monstre, mais au moins nous étions ensemble. Quand toi et moi nous sommes rencontrés, Solus n’était qu’une voix dans ma tête. Comment pourrais-je te dire cela et m’attendre à ce que tu ne me considères pas comme un fou furieux ou sous l’effet d’un objet maudit ?

“Ce n’est que plus tard que nous avons découvert qu’elle pouvait à nouveau se transformer en tour de mage, ce qui n’existait que dans les légendes. Non seulement Solus était un trésor inestimable, mais elle était déjà ma meilleure amie.

“Après cela, toi et moi sommes devenus proches, mais cela n’a fait que rendre les choses plus difficiles. Elle ne peut littéralement pas vivre sans moi et je ne peux absolument pas me présenter en disant :

“Bonjour, je suis Lith Verhen et il y a une fille qui vit dans ma tête !”. Lith se retrouve haletant, à bout de souffle.

“Lith a raison.” Solus s’est avancé, regardant Phloria à cause de leur écart de taille.

“Pendant longtemps, je n’ai été qu’une voix, inconsciente des voies du monde et aussi naïve qu’une enfant. Il a gardé mon existence cachée uniquement pour deux raisons. La première est que, contrairement à toi, il ne vient pas d’un milieu choyé.

” Tu joues les hautains, mais tu ne sais rien de la faim, des difficultés ou de la solitude. Lith- Non, nous étions complètement seuls, même au sein de notre propre famille. Notre magie faisait de nous la cible de l’envie de nos frères et de nos voisins.

Les nobles locaux nous traitaient comme une bizarrerie et nous devions le rester, car aucun d’entre eux n’aurait laissé un puissant artefact entre les mains d’un “sale roturier”.” Sa voix a perdu sa gentillesse innée à ce mot, pour la remplacer par de la colère.

“La deuxième raison, c’est que même si Mogar était un endroit juste où les nobles n’abusaient pas de leur pouvoir, comment pourrait-il avoir une vie normale si tout le monde était au courant de mon existence ?”.

“Lith aurait été traité comme un monstre, tout comme tu le fais, parce qu’ils n’auraient pas compris la profondeur de notre lien ni les limites que nous avons volontairement fixées pour garantir nos vies privées respectives.

“Aucune fille ne serait sortie avec lui et aucune personne n’aurait traîné avec lui si ce n’est pour nous exploiter. Dire la vérité aurait seulement signifié condamner Lith à une vie d’isolement, tout comme moi.

“Tu n’as pas idée de la terrible sensation que l’on ressent quand on ne peut même pas parler aux gens que l’on aime sans leur faire peur. Je fais partie de la famille de Lith depuis qu’il a quatre ans, et pourtant je suis toujours une étrangère pour eux.

“Je dépendais de Lith pour rester sain d’esprit, tout comme il dépendait de moi pour rester humain. Peux-tu imaginer ce que l’on ressent lorsqu’on est capable de voir et d’entendre, mais incapable de toucher, de parler ou d’avoir la plus simple interaction humaine ?”

“Pendant des années, je n’ai été rien d’autre qu’une voix dans sa tête.” Le corps de Solus a disparu et son armure de marcheur de peau est tombée au sol. “Ma véritable voix ne pouvait être entendue qu’à l’intérieur de la tour”.

“Ensuite, je suis devenu un feu follet. L’imitation la plus inutile et pathétique de la vie.” Sa forme de feu follet apparut et Solus se déplaça à travers la pièce, les meubles, et même à travers Phloria.

La sensation du corps éthéré qui phasait à travers elle fit frémir Phloria.

“J’étais encore incapable de goûter, de toucher autre chose que Lith”. Le feu follet de Solus se reposa entre ses bras, comme elle le faisait autrefois.

“Peu importe les merveilles que Mogar avait à offrir ou le nombre de personnes avec lesquelles je voulais me lier d’amitié, ses mains étaient mon monde et son cœur était mon soleil. Pendant ces moments que nous avons passés ensemble dans la tour, je me suis enfin sentie comme une vraie personne.”


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sigurd Goudard
1 mois il y a

Ah voilà, enfin une vraie discussion à propos de Solus, je trouvais que tout le monde l’acceptais trop facilement.
Merci pour le chapitre !

error: Le contenu est protégé !
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser