Supreme Magus chapitre 1041

Les deux faces d'une même douleur Partie 1 |

Traducteur: Ych
———

‘Je ne sais pas ce que sa tour de mage peut faire et je n’ai pas envie de le découvrir. Baba Yaga en sait déjà trop. Nous ne pouvons pas nous permettre de lui révéler davantage de notre main’. pensa Solus.

Huit heures après sa percée, Lith se réveilla. Bien que son corps ait absorbé l’énergie du monde de lui-même et que la tour ait encore renforcé ses capacités de récupération, Lith se sentait toujours aussi mal.

Une fois de plus, après le raffinage du noyau et du corps, l’Invigoration n’avait aucun effet et ne pouvait servir qu’à évaluer sa condition physique.

‘Mon noyau bleu vif est à moitié vide et mon corps ne s’est pas encore stabilisé.’ Il réfléchit en consultant sa montre à gousset. D’habitude, il me suffit de quatre heures de sommeil dans la tour pour réinitialiser les effets de l’invigoration, mais même après le double de ce temps, je suis à peine capable de me tenir debout.’

‘À chaque nouvelle avancée, les changements sont si profonds que cette fois-ci, je pourrais avoir besoin de quelques jours avant de pouvoir utiliser l’une ou l’autre de mes techniques de respiration en toute sécurité.’

Avant même de vérifier auprès de la tour où et comment tout le monde se trouve, Lith appelle Kamila.

“Bonjour, Kami. Désolée de t’avoir fait attendre…”

“Tu as disparu pendant plus d’une demi-journée !” Elle lui coupe la parole. “Je ne veux pas d’excuses, dis-moi juste que tu vas bien”.

Kamila portait toujours les mêmes vêtements que lorsque Lith était partie et, à en juger par l’état de la chambre, elle n’avait pas encore laissé entrer le service de nettoyage, ni dormi, ni mangé.

“Je vais bien, bébé, ne t’inquiète pas.” Ses mots la firent soupirer de soulagement et s’écrouler dans le lit.

Kamila n’avait pas la force de chercher son pyjama, alors elle s’est contentée de se déshabiller en sous-vêtements, donnant à Lith une poussée d’adrénaline jusqu’à ce que les couvertures la recouvrent.

“Remercie dieu. Maintenant, parle-moi jusqu’à ce que je m’endorme. Pourquoi cela a-t-il été si long ? Tu as été gravement blessée ?” Demande-t-elle.

“Pas vraiment. L’Éveil de Phloria a pris quelques heures et après cela, j’ai subi une percée moi aussi. J’ai appelé dès que j’ai repris conscience, je n’ai pas encore pris de ses nouvelles.” Lith a répondu.

“Vraiment ?” Kamila rigole. “Alors maintenant, le puissant archimage Verhen est encore plus puissant. Quand reviens-tu ? Mon congé se termine dans quelques jours et tu me manques énormément.”

“Tu ne devrais pas me demander ce qui s’est passé ou comment vont Phloria et tout le monde ?” dit Lith.

“Nan. Si tu es si calme, c’est que les méchants sont morts et que tes amis vont bien. J’entendrai les détails à ton retour, avec un peu de chance pour le petit déjeuner. Maintenant, je veux juste profiter de ta compagnie et n’entendre que de bonnes nouvelles.” Kamila baille.

“Tout s’est bien passé grâce à Protecteur, Nalrond et Tista qui m’ont donné un coup de main.”

“Salue-les de ma part. Dieu, je suis si heureuse de pouvoir maintenant parler de tout avec eux aussi. Garder tes nombreux secrets n’aide pas ma vie sociale.” Kamila étira ses bras légers tout en cherchant la position la plus confortable.

“Je le ferai. Je reviendrai dès que j’aurai fini d’apprendre les ficelles du métier à Phloria. Les autres peuvent…” Un petit plop et le nouvel angle bizarre de l’hologramme indiquèrent à Lith qu’elle était déjà endormie.

Il ferma l’appel et utilisa son lien avec la tour pour vérifier l’état des autres. À part Phloria, tout le monde était debout et prenait son petit déjeuner dans la salle à manger. L’estomac de Lith grogna comme un lion, réclamant son dû.

“Salut les gars, j’espère que vous avez bien dormi. Pourquoi ce changement de lieu ?” demanda Lith après les avoir rejoints.

“Solus…” Quylla tente de dire, mais les yeux de Lith et de Solus échangent à nouveau leurs couleurs grâce à leur lien mental. “Dieu, ne faites pas ça devant les autres. C’est effrayant.”

“Merci. Cela fait des années que je voulais le dire, mais je n’en ai jamais eu le courage.” Tista répond.

“Ce n’est pas effrayant. C’est efficace.” Lith et Solus disent à l’unisson, les yeux toujours enflammés.

“Et ça, c’était super flippant !” Phloria a dit en entrant dans la pièce. “Mon Dieu, je me sens comme une merde mais j’ai trop faim pour continuer à dormir. C’est du chocolat chaud et des biscuits aux pépites de chocolat fraîchement sortis du four ?”.

Pendant quelques minutes, croquements et déglutitions furent les seuls bruits emplissant la pièce. Ce n’est qu’une fois que les estomacs sont passés de lions rugissants à chatons ronronnants que la conversation a repris.

“Kamila m’attend au centre de villégiature du Griffon volant et son congé est sur le point de se terminer. Tista et Solus ont proposé de t’enseigner les bases de l’Éveil jusqu’à mon retour et de répondre à toutes tes questions. Cela te convient-il ?” demande Lith.

“Tu t’en vas vraiment comme ça ? Après tout ce qui s’est passé ?” Phloria avait l’air morose, bien plus que ses sœurs.

Elles avaient toutes espéré passer un peu de temps ensemble avec Lith, mais pour des raisons différentes.

“Phloria, c’est son anniversaire et Kami a attendu des mois pour ce congé. Si tu étais à sa place, comment prendrais-tu que ton petit ami passe ce temps avec une autre femme, une ex de surcroît, plutôt qu’avec toi ?” Il l’a dit sans détour pour qu’elle puisse le voir.

“Je lui arracherais la tête après lui avoir sorti les tripes”. Elle a grommelé.

“C’est exactement ce que je veux dire. Grâce à toi, je ne suis plus obsédé par mon travail…” Lith remarqua que Solus lui lançait un regard noir tandis que Tista avait du mal à retenir son rire. “Je veux dire que ça ne m’obsède plus comme avant et que je sais comment bien traiter les gens que j’aime.”

Ses paroles reçurent cette fois un hochement de tête approbateur.

“Une fois que Kami devra retourner au travail, nous pourrons tous passer beaucoup de temps ensemble. Je ne vois aucun d’entre vous accepter une autre mission dans un avenir proche.” Il glousse.

“Oui, j’ai perdu tellement de bonnes personnes qu’il faudra du temps pour trouver des remplaçants. Honnêtement, je ne sais même pas si je dois essayer de reconstruire la guilde du Bouclier de cristal ou simplement la dissoudre.” dit Friya.

Les sept personnes qui sont mortes pendant l’incursion au camp étaient toutes des personnes qu’elle avait recrutées, testées et entraînées personnellement. Friya avait investi beaucoup d’heures dans leur préparation et pour les aider à devenir de meilleurs mages.

Friya chérissait chaque membre de sa guilde et maintenant, tant d’entre eux étaient partis, laissant un trou dans son cœur.

“Désolé, Friya, je ne voulais pas être impolie. Je suis vraiment désolé pour ta perte.” dit Lith.

“Merci, Lith. Il n’y a pas besoin de s’excuser, trop de choses se sont passées hier. Même si tu m’avais déjà donné le nombre de cadavres, je les avais complètement oubliés jusqu’à ce que Solus me rappelle mon devoir.

“Je n’arrive pas à croire qu’après que tu nous aies sauvés, la seule chose à laquelle je pensais était l’Éveil et le fait de ne pas être la seule à être exclue du groupe. Je ne pense pas être apte à être un leader.” Les paroles de Friya ont également frappé le cœur de Quylla.

‘Dès que Phloria est sortie des eaux chaudes, mon obsession pour la magie s’est mise en marche. Je n’ai pas épargné une pensée pour tous les gens qui sont morts ni pour mes parents. Je ne suis pas meilleure que Friya’. pense Quylla.

L’ambiance dans la pièce devint si morose que Tista se sentit mal à l’aise d’être la seule à être heureuse d’être en vie et en bonne santé.

“Avant que tu ne partes, il y a quelques points dont j’aimerais discuter avec toi en privé”. Phloria se nettoya la bouche et se leva.

“Veux-tu aller te promener dehors ? Parce que la tour et Solus ne font qu’un, alors si nous restons ici, elle entendra tout.” dit Lith.

” À quoi bon ? Elle et toi ne faites qu’un. Même si elle ne l’entend pas maintenant, elle le saura de toute façon la prochaine fois que tu feras ton truc d’œil effrayant.” Il y avait une pointe dans sa voix qui blessait à la fois Lith et Solus, les faisant se sentir coupables.


Commentaire

0 0 votes
Note
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: Le contenu est protégé !
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Options

ne fonctionne pas avec le mode sombre
Réinitialiser